Le marché des prêts à des taux d'intérêts élevés (en anglais seulement)

Auteur

Esteban Uribe

Organisation

Centre pour la défense de l'intérêt public (CDIP)

Publication

2008

Sommaire

Cette étude étudie plusieurs facteurs qui sembleraient avoir contribué à la croissance des prêts à risque, marché des prêts à des taux d'intérêt élevés. Les conditions économiques
de la société canadienne actuelle est un de ces facteurs. Au cours des vingt-cinq dernières almées, le niveau des revenus (en dollars indexés) a stagné ou a diminué pour les Canadiens à faible revenu et à revenu moyen. Dans un marché de l'immobilier où les prix
ont fait un bond, il y a peu de chance que les Canadiens avec ce type de revenus
participent au marché de l'immobilier financé par les prêteurs traditionnels. De plus, le retrait croissant des services bancaires aux consommateurs offerts par les banques traditionnelles suite à la fermeture des guichets des banques entraine le consommateur à
faire appel de plus en plus à des prêteurs exerçant des taux d'intérêt élevés.
Ce rapport est le produit de plusieurs séances de groupes de discussion rassemblant à
Edmonton, Toronto et Vancouver les utilisateurs des prêts à risque, prêts à intérêts élevés dans les secteurs particuliers des prêts sur salaire et des prêts hypothécaires à haut risque. Les groupes de discussion ont été mis en place afin de se familiariser avec l'expérience des consommateurs utilisant ces services et de regrouper les raisons pour lesquelles ils ont recours à ces services et les modalités. Les participants du groupe de discussion ont évoqué plusieurs facteurs qui les avaient poussés à être exclus du système de crédit traditionnel et les avaient entrainés à recourir au système de prêts à risque. L'existence de problèmes précédents en matière de crédit à une époque où ils étaient de jeunes adultes
sans compétence ou jugement financiers était un des facteurs fondamentaux. En
particulier, les problèmes de dettes associées au prêt aux étudiants ont été fréquemment mentionnés pour expliquer la détérioration des finances personnelles une fois les études terminées. Ironie du sort, pour de nombreux emprunteurs de prêts à risque, les efforts visant à améliorer leur éducation a eu des conséquences catastrophiques sur leur cote de crédit et les ont exclus du marché des prêts traditionnels.

Ce document est disponible dans la (les) langue(s) suivante(s) :

Énoncé de désistement de responsabilité concernant l'information provenant de tiers

Une partie des informations de ce site Web à été fournie par des sources externes. Le gouvernement du Canada n'assume aucune responsabilité concernant la précision, l'actualité ou la fiabilité des informations fournies par les sources externes. Les utilisateurs qui désirent employer cette information devraient consulter directement la source des informations. Le contenu fournit par les sources externes n'est pas assujetti aux exigences sur les langues officielles, la protection des renseignements personnels et l'accessibilité.

anglais seulement

Recherche subventionnée par le BC
Cette recherche a reçu du soutien financier dans le cadre du Programme de contributions du Bureau de la consommation.


Renseignements

Adresse
Centre pour la défense de l'intérêt public (CDIP)
285 rue McLeod, bureau 200
Ottawa (Ontario)  K2P 1A1
Courriel
Téléphone.
(613) 562-4002
Téléc.
(613) 562-0007

Source : Répertoire de la recherche sur les politiques en consommation

Date de modification :