L’accès à l’assurance auto et habitation : un enjeu?

Auteur

Simon Carreau, Marc-Olivier Moisan-Plante

Organisation

Union des consommateurs

Publication

2010

Sommaire

Après un bref historique des assurances, le premier chapitre du rapport, dresse un portrait de l’industrie des assurances automobile et habitation, ainsi que du cadre juridique et du mode de régulation auquel est soumise cette industrie.

Le chapitre 2 propose une revue de la littérature et des données disponibles sur les questions de l’accès à l’assurance habitation et du niveau de couverture des Canadiens.

Le chapitre 3 présente les résultats de l’enquête, par le biais de laquelle ils ont tenté de mieux comprendre les causes de la non-assurance en procédant à des entrevues avec des individus non-assurés.

Le chapitre 4 fait état des recherches sur les mesures qui pourraient être envisagées afin d’accroître l’accès à l’assurance habitation. Ces recherches ont porté sur ce qui s’est fait en ce sens en matière d’assurances habitation et automobile en Europe et aux États-Unis. Ce sera l’occasion d’identifier des meilleures pratiques en matière d’accès à l’assurance. Enfin, un court chapitre fait état de la réaction des représentants de l’industrie de l’assurance à nos recherches.

Les automobilistes de toutes les provinces doivent obligatoirement être protégés par une assurance responsabilité civile minimale. En contrepartie, là où ce n’est pas une entreprise publique qui en garantit l’accès universel, la loi exige des assureurs qu’ils établissent un mécanisme propre à permettre à tout propriétaire d'une automobile de trouver un assureur.

Concernant l’assurance habitation, l’essentiel du problème du non assurance en habitation s’explique par une inadéquation entre l’offre du marché et les ressources des ménages qui ne sont pas assurés. Plus les ménages ont de faibles revenus, plus augmente la proportion de ceux pour qui cotiser à une assurance est trop dispendieux. Beaucoup jugent qu’ils ont trop peu de bien pour qu’il en vaille la peine de s’assurer. Il faut reconnaître que, si ces personnes étaient adéquatement informées des risques qu’elles encourent, particulièrement en l’absence de protection pour responsabilité civile, et qu’elles se voyaient offrir une protection minimale correspondant à leurs besoins et à leurs ressources, plusieurs d’entre elles réévalueraient certainement leurs besoins. Une campagne d’information sur la protection pour responsabilité civile pourrait contribuer à dissiper l’idée qu’une assurance habitation n’est utile qu’à qui possède une certaine valeur de biens.

Ce document est disponible dans la (les) langue(s) suivante(s) :

Énoncé de désistement de responsabilité concernant l'information provenant de tiers

Une partie des informations de ce site Web à été fournie par des sources externes. Le gouvernement du Canada n'assume aucune responsabilité concernant la précision, l'actualité ou la fiabilité des informations fournies par les sources externes. Les utilisateurs qui désirent employer cette information devraient consulter directement la source des informations. Le contenu fournit par les sources externes n'est pas assujetti aux exigences sur les langues officielles, la protection des renseignements personnels et l'accessibilité.

anglais et français

Recherche subventionnée par le BC
Cette recherche a reçu du soutien financier dans le cadre du Programme de contributions du Bureau de la consommation.


Renseignements

Adresse
Union des consommateurs
7000, avenue du Parc, bureau 201
Montréal (Québec)  H3N 1X1
Téléphone.
(514) 521-6820
Téléc.
(514) 521-0736

Source : Répertoire de la recherche sur les politiques en consommation

Date de modification :