Troisième trimestre de 2014

Cette publication par la Direction générale de la petite entreprise fournit de l'information à jour sur l'industrie du capital de risque au Canada. La série fait état des tendances au chapitre de l'investissement, rend compte de la recherche d'actualité et examine les principales grappes technologiques où il y a investissement.


Introduction

Le présent numéro fait état des activités observées au cours du troisième trimestre de 2014 en matière d'investissements en capital de risque et de mobilisation de fonds au Canada.

Aperçu des activités en matière de capital de risque

Investissements et mobilisation de fonds

Hausse des investissements trimestriels en capital de risque, mais baisse de la mobilisation de fonds

Au troisième trimestre (T3) de 2014, les investissements canadiens en capital de risque se sont chiffrés à 745 millions de dollars, soit une hausse de 26 % par rapport au T3 de 2013 et de près de 200 % par rapport au T3 de 2012 (figure 1). La mobilisation de fonds a chuté de 39 %, passant de 258 millions de dollars au T3 de 2013 à 158 millions au T3 de 2014 (tableau 1).

Figure 1 : Investissements en capital de risque par trimestre, de 2012 à 2014

Figure 1 : Investissements en capital de risque par trimestre, de 2012 à 2014
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Description de la figure 1
Figure 1 : Investissements en capital de risque par trimestre, de 2012 à 2014
Trimestre 2012 2013 2014
(millions de dollars)
T1 269 367 385
T2 487 455 508
T3 373 581 745
T4 376 542
Total 1 505 1 945 1 638
Tableau 1 : Investissements en capital de risque et mobilisation de fonds, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
T3 de 2013 T3 de 2014 Variation en %
(en millions de dollars)
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Investissements 581 734 26
Mobilisation de fonds 258 158 −39

Valeur des transactions

Hausse des transactions de grande valeur au T3 de 2014

La valeur moyenne des transactions au T3 de 2014 s'est établie à 6,92 millions de dollars, comparativement à 4,67 millions au T3 de 2013. Cette hausse est attribuable à la fois à la diminution de 16 % du nombre de transactions, qui est passé de 124 au T3 de 2013 à 104 au T3 de 2014, et à l'augmentation du montant total des investissements en capital de risque au T3 de 2014 par rapport au T3 de 2013. Le nombre de transactions inférieures à 1 million de dollars a chuté à 45 au T3 de 2014, par rapport à 70 au T3 de 2013, soit une baisse de 35 % (figure 2). Par contre, le nombre de transactions de plus de 5 millions de dollars a grimpé, passant de 22 au T3 de 2013 à 33 au T3 de 2014, soit une hausse de 50 %.

Figure 2 : Répartition des investissements en capital de risque selon la valeur des transactions, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014

Figure 2 : Répartition des investissements en capital de risque selon la valeur des transactions, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Description de la figure 2
Figure 2 : Répartition des investissements en capital de risque selon la valeur des transactions, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Valeur des transactions T3 de 2013 T3 de 2014
(Nombre de transactions)
Moins de 1 M$ 70 45
De 1 à 4,9 M$ 32 26
5 M$ et plus 22 33

Étapes du développement

Hausse des investissements dans les entreprises aux étapes ultérieures de leur développement au cours du trimestre

Au T3 de 2014, 515 millions de dollars ont été investis dans des entreprises aux étapes ultérieures de leur développement, soit une hausse exceptionnelle de 169 % par rapport aux 191 millions de dollars investis dans cette catégorie d'entreprises au T3 de 2013 (figure 3). Cette hausse est attribuable à un petit nombre de transactions élevées dans des entreprises aux étapes ultérieures de leur développement, comme Desire2Learn Inc., Lightspeed POS Inc., Monteris Medical Holdings Inc. et D‑Wave Systems Inc. Les investissements dans les entreprises en expansion ont chuté de 70 %, passant de 274 millions de dollars au T3 de 2013 à 80 millions au T3 de 2014. Les investissements dans les entreprises en prédémarrage et en début de croissance ont augmenté de 20 %, passant de 116 millions de dollars au T3 de 2013 à 140 millions au T3 de 2014.

Figure 3 : Investissements en capital de risque selon l'étape du développement, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014

Figure 3 : Investissements en capital de risque selon l'étape du développement, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Note * de la figure 3 : Outre les transactions visant des entreprises aux étapes ultérieures de leur développement, cette catégorie inclut le financement des marchés publics et celui lié à des acquisitions.
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Description de la figure 3
Figure 3 : Investissements en capital de risque selon l'étape du développement, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Étape du développement T3 de 2013 T3 de 2014
(millions de dollars)
Prédémarrage et début de croissance 116 140
Expansion 274 80
Étapes ultérieures Référence de la note * de la figure 3 191 515

Nouveaux investissements et investissements subséquents

Baisse des nouveaux investissements au cours du trimestre

Le nombre d'entreprises ayant bénéficié pour la première fois d'un investissement en capital de risque a atteint son plus bas niveau en quatre trimestres; il n'y en avait que 18 au T3 de 2014, comparativement à 45 au T2 de 2014 et à 60 au T3 de 2013. Le nombre d'entreprises ayant reçu des investissements subséquents a grimpé à 84, par rapport à 64 au T3 de 2013 (tableau 2).

Tableau 2 : Nombre d'entreprises qui ont bénéficié de nouveaux investissements et d'investissements subséquents, du troisième trimestre de 2013 au troisième trimestre de 2014
Total des investissements T3 de 2013 T4 de 2013 T1 de 2014 T2 de 2014 T3 de 2014
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Nouveaux Prédémarrage et début de croissance 42 33 26 27 15
Expansion 7 6 9 7 1
Étapes ultérieures 11 18 11 11 2
Toutes les étapes 60 57 46 45 18
Subséquents Prédémarrage et début de croissance 18 20 19 30 21
Expansion 17 15 15 19 22
Étapes ultérieures 29 36 45 40 41
Toutes les étapes 64 71 79 89 84
Total 124 128 125 134 102

Type d'investisseur

Les fonds indépendants privés sont à l'origine de près de 45 % des investissements en capital de risque au T3 de 2014

Les fonds indépendants privés ont investi 329 millions de dollars au T3 de 2014, soit une hausse de 10 % par rapport aux 298 millions de dollars investis au T3 de 2013. Cette catégorie représente 45 % des investissements en capital de risque au T3 de 2014 (figure 4).

Figure 4 : Répartition des investissements en capital de risque selon le type d'investisseur, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014

Figure 4 : Répartition des investissements en capital de risque selon le type d'investisseur, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Note * de la figure 4 : Les fonds institutionnels/sociétés désignent les investissements directs réalisés par les banques, les institutions financières, les fondations, les fonds de pension et les sociétés de capital-risque.
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Description de la figure 4
Figure 4 : Répartition des investissements en capital de risque selon le type d'investisseur, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Type d'investisseur T3 de 2013 T3 de 2014
(millions de dollars)
Fonds indépendants privés 296 329
Sociétés à capital de risque de travailleurs/Fonds de détail 18 30
Institutionnels/sociétés Référence de la note * de la figure 4 54 81
Fonds gouvernementaux 40 50
Autres 27 44
Non divulgué 141 201

Provenance des fonds

Croissance plus rapide pour les investisseurs canadiens

En ce qui concerne la provenance des fonds, on a observé au T3 de 2014 une augmentation des investissements en capital de risque de tous les emplacements. Les fonds canadiens de capital de risque ont accru leur activité d'investissement, qui s'est chiffrée à 365 millions de dollars au T3 de 2014 par rapport à 259 millions au T3 de 2013, une hausse de 40 %. Les investissements en capital de risque des États-Unis, qui s'élevaient à 245 millions de dollars au T3 de 2013, ont augmenté de 9 % pour s'établir à 269 millions au T3 de 2014. Enfin, les investissements en capital de risque de pays non divulgués ont augmenté de 22 %, passant de 67 millions de dollars au T3 de 2013 à 82 millions au T3 de 2014 (figure 5).

Figure 5 : Répartition des investissements en capital de risque selon l'emplacement du fonds, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014

Figure 5 : Répartition des investissements en capital de risque selon l'emplacement du fonds, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Description de la figure 5
Figure 5 : Répartition des investissements en capital de risque selon l'emplacement du fonds, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Emplacement du fonds T3 de 2013 T3 de 2014
(millions de dollars)
Canada 259 365
États-Unis 245 269
Autres pays 7 18
Non divulgué 67 82

Répartition régionale

Hausse importante des investissements en capital de risque en Ontario et au Québec

Les investissements en capital de risque ont augmenté de près de 100 % en Ontario, passant de 119 millions de dollars au T3 de 2013 à 236 millions au T3 de 2014. Ils ont aussi fort progressé au Québec, quoique dans une moindre mesure, passant de 146 millions de dollars au T3 de 2013 à 235 millions au T3 de 2014, soit une hausse de 60 %. Par contre, ils ont chuté de 33 % en Colombie-Britannique, où ils sont passés de 218 millions de dollars au T3 de 2013 à 145 millions au T3 de 2014 (figure 6). Les investissements en capital de risque ont également baissé en Alberta, pour s'établir à 69 millions de dollars au T3 de 2014 par rapport à 88 millions au T3 de 2013, soit une baisse de 21 %.

Figure 6 : Répartition régionale des investissements en capital de risque au Canada, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014

Figure 6 : Répartition régionale des investissements en capital de risque au Canada, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Description de la figure 6
Figure 6 : Répartition régionale des investissements en capital de risque au Canada, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Province T3 de 2013 T3 de 2014
(millions de dollars)
Colombie-Britannique 218 145
Alberta 88 69
Saskatchewan 0 11
Manitoba 0 31
Ontario 119 236
Québec 146 235
Nouveau-Brunswick 3 1
Nouvelle-Écosse 2 5
Île-du-Prince-Édouard 0 0
Terre-Neuve-et-Labrador 0 0
Territoires 0 0

Malgré la hausse des investissements en capital de risque en Ontario, le nombre de transactions a chuté, passant de 46 au T3 de 2013 à 24 au T3 de 2014, soit une baisse de 48 %. Des transactions de grande valeur expliquent l'augmentation des investissements en Ontario. Au Québec, le nombre de transactions de capital de risque a augmenté de 33 %, passant de 33 au T3 de 2013 à 44 au T3 de 2014. Par contre, il a chuté de 36 % en Alberta, pour s'établir à 9 au T3 de 2014 par rapport à 14 au T3 de 2013. Le nombre de transactions est demeuré stable en Colombie-Britannique, passant de 16 au T3 de 2013 à 17 au T3 de 2014, malgré une baisse des investissements en capital de risque dans la province au T3 de 2014 (tableau 3).

Tableau 3 : Nombre d'entreprises recevant du capital de risque, par province, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Province T3 de 2013 T3 de 2014 Variation en %
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Colombie-Britannique 16 17 6
Alberta 14 9 −36
Saskatchewan 2 2 0
Manitoba 0 1 s.o.
Ontario 46 24 −48
Québec 33 44 33
Nouveau-Brunswick 7 3 −57
Nouvelle-Écosse 3 1 −67
Île-du-Prince-Édouard 0 0 s.o.
Terre-Neuve-et-Labrador 1 1 0
Territoires 0 0 s.o.

Répartition selon le secteur d'activité

Le secteur des technologies de l'information, grand bénéficiaire des investissements en capital de risque

Le secteur des technologies de l'information a attiré la plus grosse partie des investissements en capital de risque au Canada au T3 de 2014, avec 512 millions de dollars, une hausse de 36 % par rapport aux 375 millions de dollars enregistrés au T3 de 2013. Le secteur des sciences de la vie a attiré 97 millions de dollars au T3 de 2014, soit plus du double du montant enregistré au T3 de 2013. Par contre, les investissements en capital de risque ont baissé de 27 % dans le secteur traditionnel, passant de 150 millions de dollars au T3 de 2013 à 109 millions au T3 de 2014 (figure 7).

Figure 7 : Investissements en capital de risque selon le secteur d'activité, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014

Figure 7 : Investissements en capital de risque selon le secteur d'activité, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Note * de la figure 7 : Les technologies propres désignent les entreprises qui développent des technologies propres et qui ne sont pas déjà incluses dans le secteur des sciences de la vie ou celui des technologies de l'information.
Note ** de la figure 7 : Le secteur traditionnel désigne les entreprises qui ne sont pas incluses dans les autres secteurs.
Source : Thomson Reuters Canada, 2014.
Description de la figure 7
Figure 7 : Investissements en capital de risque selon le secteur d'activité, troisièmes trimestres de 2013 et de 2014
Secteur d'activité T3 de 2013 T3 de 2014
(millions de dollars)
Technologies de l'information 375 512
Sciences de la vie 44 97
Technologies propres Référence de la note * de la figure 7 12 17
Secteur traditionnel Référence de la note ** de la figure 7 150 109

Activités gouvernementales

Activités de la Banque de développement du Canada

Au cours du T3 de 2014, la Banque de développement du Canada (BDC) a réalisé des engagements en matière de capital de risque de 26,7 millions de dollars répartis entre 22 entreprises (tableau 4). Ces investissements ont permis de mobiliser 110,4 millions de dollars supplémentaires auprès de co-investisseurs, pour un total de 137,1 millions de dollars.

Tableau 4 : Activités de la BDC en matière de capital de risque, troisième trimestre de 2014
BDC Co-investisseurs Total Nombre de transactions
(en millions de dollars)
Source : Banque de développement du Canada, 2014.
Prédémarrage et démarrage 8,1 22,5 30,6 12
Développement 12,9 50,9 63,8 7
Étapes ultérieures 5,7 37,0 42,7 3
Total 26,7 110,4 137,1 22

En outre, la BDC a investi 10 millions de dollars dans des fonds indépendants privés, auxquels s'ajoutent les contributions des co-investisseurs, pour un total de 45 millions de dollars.

Notes

La présente publication fait partie d'une série de documents publiés par la Direction générale de la petite entreprise. Cette direction analyse le marché financier et l'incidence des tendances observées sur l'accès des petites entreprises au financement.

Pour faire partie de la liste d'envoi de parution en ligne des publications de la Direction générale de la petite entreprise, veuillez vous abonner à la page d'Abonnement aux publications.

Pour toute question concernant le contenu, veuillez communiquer par courriel à :
SBB-DGPE.

Information sur le droit d'auteur

Pour obtenir un exemplaire de cette publication ou un format substitut (Braille, gros caractères), veuillez remplir le formulaire de demande de publication (www.ic.gc.ca/demande-publication) ou communiquer avec le :

Centre de services Web
Industrie Canada
235, rue Queen
Ottawa (Ontario) K1A 0H5
Canada

Téléphone (sans frais au Canada) : 1-800-328-6189
Téléphone (Ottawa): 613-954-5031
TTY : 1-866-694-8389
Les heures de bureau sont de 8 h 30 à 17 h (heure de l'Est).
Courriel : ic.info-info.ic@canada.ca

Autorisation de reproduction

À moins d'indication contraire, l'information contenue dans cette publication peut être reproduite, en tout ou en partie et par quelque moyen que ce soit, sans frais et sans autre permission d'Industrie Canada, pourvu qu'une diligence raisonnable soit exercée afin d'assurer l'exactitude de l'information reproduite, qu'Industrie Canada soit mentionné comme organisme source et que la reproduction ne soit présentée ni comme une version officielle ni comme une copie ayant été faite en collaboration avec Industrie Canada ou avec son consentement.

Pour obtenir l'autorisation de reproduire l'information contenue dans cette publication à des fins commerciales, veuillez demander l'affranchissement du droit d'auteur de la Couronne à www.ic.gc.ca/demande-droitdauteur ou communiquer avec le Centre de services Web aux coordonnées ci-dessus.

© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada,
représentée par le ministre de l'Industrie, 2015
ISSN 1911-9275

N.B. Dans cette publication, la forme masculine désigne tant les femmes que les hommes.

Also available in English under the title Venture Capital Monitor—Q3 2014.

  • Courriel
  • Évaluer
  • RSS
  • Partager
Date de modification :