Canada numérique 150

Transcription : Canada numérique 150

Texte à l'écran :
Canada numérique 150

(Musique)

Texte à l'écran :
Le 4 avril 2014
Waterloo (Ontario)

(Prises de vue des bureaux d'OpenText à Waterloo ainsi que du bureau d'inscription pour les invités et images des participants qui discutent avant le début de l'événement)

(Panoramique du public)

(Le ministre Moore derrière le lutrin)

Texte à l'écran :
L'honorable James Moore
Ministre de l'Industrie

Aujourd'hui, je suis très heureux d'être ici pour vous présenter Canada numérique 150, une politique numérique exhaustif pour notre nation.

Canada numérique 150 se veut un plan audacieux visant à guider l'avenir numérique du Canada.

Il y a cinq piliers, 39 nouvelles initiatives, un plan national pour 35 millions de Canadiens.

Le premier pilier : un Canada branché. Brancher les Canadiens consiste à s'assurer que la population canadienne d'un bout à l'autre du pays a accès aux technologies sans fil et aux réseaux haute vitesse aux prix les plus abordables et les plus compétitifs possible.

Quelles sont les nouvelles initiatives dans le cadre de CanadA numérique 150?

(Image 1 – Un Canada branché. Carte du Canada et graphique illustrant les régions rurales avec le texte suivant : Améliorer l'accès au service à large bande à une vitesse cible de 5 mégabits par seconde pour jusqu'à 280 000 ménages canadiens de plus, ce qui portera la couverture à 98 %.)

Dans le cadre de Canada numérique 150, nous brancherons plus de 98 % des Canadiens en leur offrant des services Internet haute vitesse à une vitesse de téléchargement d'au moins cinq mégabits par seconde. De nombreux ménages canadiens, habitant pour la plupart dans des collectivités rurales et du Nord, auront accès pour la première fois à Internet haute vitesse.

Le deuxième pilier : un Canada protégé. Protégeons les Canadiens.

(Image 2 – Un Canada protégé, avec le texte suivant : Nouvelles initiatives : Lois plus strictes pour mieux protéger la vie privée en ligne; Lois en matière de cyberintimidation; Rendre plus sécuritaires les réseaux et les dispositifs de communications; Loi anti-pourriel. Il y a également un graphique d'un ordinateur portable, le symbole d'un virus informatique et le texte suivant : En 2012, 32 % des ordinateurs de la planète étaient infectés par des logiciels malveillants. Source : Rapport annuel de PandaLabs. Sommaire de 2012.)

Alors que nous encourageons de plus en plus les Canadiens à naviguer en ligne dans le cadre de leur vie personnelle, de leur vie étudiante et de leur vie professionnelle, nous devons nous assurer que les Canadiens ont confiance que leur présence et leurs transactions en ligne sont sûres, que leur vie privée est protégée et que leur famille est à l'abri des menaces en ligne et de la cyberintimidation.

Un Canada branché et ensuite, un Canada protégé. Le troisième des cinq piliers porte sur les possibilités économiques numériques pour le Canada.

(Images du site Web de la Banque de développement du Canada)

Canada numérique 150 propose un certain nombre de nouvelles initiatives, dont l'octroi de 200 millions de dollars additionnels afin d'aider les petites et moyennes entreprises à adopter les technologies numériques. Et nous investirons 300 millions de dollars supplémentaires en capital de risque dans les entreprises du secteur numérique partout au pays.

Le quatrième des cinq piliers est de faire en sorte que le Canada, le gouvernement du Canada, prêche par l'exemple dans un monde numérique.

(Images des participants à l'appathon de l'Expérience des données ouvertes canadienne — ou EDOC — et du président du Conseil du Trésor Tony Clement présentant à l'équipe gagnante, Electric Sheep, un chèque de 25 000 $)

Bon nombre d'entre vous ont participé à l'Expérience des données ouvertes canadienne et à l'appathon. Je sais que de nombreuses personnes ici présentes ont participé au processus. Dans le cadre de l'Expérience des données ouvertes canadienne et de l'appathon, plus de 900 développeurs d'applications de partout au pays se sont servis des données brutes ouvertes gouvernementales sur le portail des données ouvertes pour créer des applications. L'expérience, dirigée par le président du Conseil du Trésor Tony Clement, a été une réussite formidable.

Mais au-delà de tout ça, nous voulons faire fond sur cette réussite et ouvrir le gouvernement de manière à ce qu'il passe au mode numérique et à ce qu'il soit accessible aux Canadiens.

Passons aux choses amusantes, aux choses importantes, en racontant les récits du Canada à l'approche du 150e anniversaire du pays en 2017. En fusionnant le Fonds canadien de télévision et le Fonds des nouveaux médias du Canada, nous avons créé le Fonds des médias du Canada, qui est devenu un projet financé par le budget des services votés du gouvernement du Canada. Cela représente un nouveau financement de 100 millions de dollars chaque année pour des applications et jeux vidéo, des émissions de télévision, des documentaires et des courts métrages. Le Fonds prévoit par ailleurs la disponibilité de ce contenu sur des plateformes numériques, à la portée du monde entier.

(Graphique avec des flèches sous forme de bandes de film qui pointent vers divers pays sur une carte du monde, avec le texte suivant : En 2010, plus de 150 projets financés par le FMC ont été vendus sur 6 continents. Source : Fonds des médias du Canada, ventes internationales.)

C'est une réalisation remarquable et un important élément pour s'assurer que le contenu numérique canadien est disponible partout au Canada et autour de la planète.

(Graphique des cinq piliers de Canada numérique 150, qui sont les suivants : 1. Un Canada branché; 2. Un Canada protégé; 3. Les possibilités économiques; 4. Le gouvernement numérique; 5. Le contenu canadien.)

C'est une plate-forme, c'est une politique qui engage chaque région du pays. C'est une politique compréhensif avec cinq piliers, 39 nouveaux initiatives qui va vraiment former la base pour un nouveau politique, pour un nouveau mouvement pour notre politique électronique. Et c'est très important pour le Canada d'avoir cet moment, qu'on parle de notre 150e anniversaire, d'avoir une politique qui est efficace et responsable.

Merci beaucoup.

(Applaudissements)

Texte à l'écran :
Tobi Day-Hamilton
Institut de l'informatique quantique

Tobi : Sur le plan des technologies numériques et des technologies quantiques, l'annonce d'aujourd'hui est formidable non seulement pour le Canada, mais aussi pour la région de Waterloo. L'Institut de l'informatique quantique est très fier du soutien que le gouvernement lui a accordé jusqu'à présent. Nous avons hâte de travailler de concert avec le gouvernement à transformer le plus de choses possible dans un monde technologique.

Texte à l'écran :
Colin McKay
Google Canada

Colin : Nous croyons que la stratégie est un énorme pas en avant qui encourage les entreprises canadiennes à adopter des technologies numériques et à trouver des moyens novateurs pour développer notre économie. C'est un plan d'action exceptionnel et nous l'appuyons pleinement.

Texte à l'écran :
Karna Gupta
Association canadienne de la technologie de l'information

Karna : L'ACTI représente l'ensemble des entreprises canadiennes de technologies, et cette plateforme est tout simplement parfaite pour nous. Les cinq principaux éléments dont on a parlé aujourd'hui ont la même orientation que nos entreprises et nos employés. Nous sommes impatients de collaborer avec le gouvernement dans l'avenir.

(Musique)

Texte à l'écran :
Pour en savoir plus, visitez :
Canada.ca/Canadanumérique | #Canadanumérique

(Mot-symbole « Canada »)

Produits connexes

Date de modification :