Qu'est-ce que le spectre?

Vidéo : Qu'est-ce que le spectre?
Vidéos : Qu'est-ce que le spectre?

Nous comptons de plus en plus sur un monde sans fil. Téléphones mobiles, systèmes de localisation GPS dans nos voitures, Wifi gratuit dans les cafés-restaurants, programmes de radio et de télévision, voilà quelques exemples seulement des capacités des services sans fil dont nous profitons quotidiennement. Ces services sont offerts par voie aérienne grâce au spectre de radiofréquences.

Pour comprendre en quoi consiste le spectre, imaginez une route avec plusieurs voies de circulation pour différents types de trafic. Il peut y avoir une voie étroite pour les vélos, à côté d'une voie plus large pour les gros camions de transport qui roulent lentement, puis une autre voie partagée servant à diverses fins. Le spectre est utilisé de façon semblable : une voie du spectre sert aux communications par satellite, alors qu'une autre est utilisée pour les téléphones mobiles et côtoie une voie réservée aux adeptes de la radioamateur. Ces voies sont les différentes fréquences.

Mais que se passe-t-il lorsque le spectre devient trop encombré? S'il y a trop de voies trop rapprochées ou que le trafic est trop dense pour le peu d'espace? Comme c'est le cas lors d'un embouteillage, le trafic sans fil ne peut plus circuler efficacement. Par analogie, la transmission d'information avance pare-chocs à pare-chocs et peut en fin de compte être bloquée complètement. 

« L'on prévoit que, d'ici 2020, le trafic mobile de données sera 1 000 fois plus élevé qu'aujourd'hui », affirme Yvo De Jong, chercheur scientifique du Centre de recherches sur les communications (CRC), principal laboratoire de recherche canadien spécialisé en télécommunications de pointe. « Plus de cinq milliards d'appareils utilisent déjà le spectre pour nous garder branchés. D'ici quelques années, leur nombre devrait atteindre de 50 à 100 milliards. »

Or, le spectre est une ressource naturelle limitée. Nous ne pouvons pas en créer davantage, mais nous pouvons utiliser plus judicieusement celui dont nous disposons. C'est pourquoi, tout comme il y a le code de la route, il faut établir des règles régissant l'utilisation du spectre. Il faut planifier soigneusement l'affectation ou l'assignation des parties du spectre pour répondre à la demande d'un nombre croissant de services par des utilisateurs de plus en plus nombreux. Certaines fréquences sont plus fortes et sont mieux adaptées à différentes technologies, alors que d'autres fréquences sont déjà affectées à un usage précis. Voilà ce que fait le gouvernement du Canada : il gère le spectre afin que les Canadiens puissent bénéficier des nouvelles technologies et applications sans fil et de tout ce qu'elles ont à offrir.

Il faut tirer davantage parti du spectre et avoir davantage accès au spectre. La transmission plus rapide et efficace de données permettra aux Canadiens de bénéficier des nombreux avantages économiques et sociaux et bienfaits pour leur santé et mode de vie. Cela peut également sauver des vies humaines. Lors d'une urgence, les premiers intervenants – pompiers, policiers et ambulanciers paramédicaux – doivent de toute urgence communiquer entre eux à l'aide de leurs appareils sans fil. L'utilisation et l'affectation efficaces du spectre leur permettront d'intervenir rapidement, de rester en contact et de résoudre rapidement des situations où la vie de gens est en danger.

Avec l'avènement de la prochaine génération de technologie sans fil, le 5G, et la montée en flèche du nombre d'appareils sans fil mis en service, la gestion efficace du spectre sera d'une importance cruciale. Les réseaux et les technologies de pointe 5G auront des répercussions sur tous les secteurs de l'économie et permettront de mener à bien des initiatives telles que les voitures sans conducteur, les maisons intelligentes et les villes intelligentes. Dans les villes intelligentes, certains services municipaux seront plus économiques, notamment grâce à des capteurs de données fixés sur les poubelles permettant aux éboueurs de savoir quand il faut les vider. Par ailleurs, la technologie permettra aux automobilistes de connaître les conditions de circulation plus loin ou de savoir où trouver une place libre de stationnement.

Travaillant en étroite collaboration avec ses partenaires des secteurs public, privé et universitaire du Canada et du monde entier, le CRC est à l'affût de moyens novateurs visant à utiliser plus judicieusement le spectre existant et à avoir accès à davantage de spectre considéré auparavant comme inutilisable. En aidant le gouvernement du Canada à prendre des décisions fondées sur les preuves en matière de gestion du spectre, le CRC favorise l'édification d'une économie moderne et novatrice dont bénéficiera l'ensemble de la population canadienne.

Communiquez avec nous pour en apprendre davantage au sujet de nos projets de recherche axés sur les Grands défis du CRC portant sur la gestion du spectre et des possibilités de collaboration.

Date de modification :