Améliorer la couverture du sans-fil à l'aide des surfaces modifiées ou usinées

Vidéo : Usiner le 5G
Vidéo : Usiner le 5G

L'ingénieur de recherche Jonathan Ethier est en train d'attacher une mince pellicule de plastique souple à un panneau de cloison sèche couramment utilisée dans la construction des maisons. Des chaînes de motifs – en l'occurrence, des carrés et des rectangles – sillonnent le plastique en rangées droites et uniformes. La pellicule ressemble à une feuille d'acétate dont on se sert pour les présentations à l'aide de rétroprojecteurs, une technologie encore utilisée mais plutôt démodée de nos jours. Cette pellicule de plastique imprimée – appelée surfaces modifiées ou usinée – représente l'avenir en matière de communications sans fil rapides et efficaces dans nos maisons et bureaux ainsi que dans les lieux publics intérieurs et extérieurs.

La pellicule de plastique a été imprimée avec de l'encre métallique conçue pour capter les radiofréquences et les bandes d'ondes et les diriger afin d'en accroître l'efficacité. Cette technique est semblable à celle du grillage à mailles fines de la fenêtre d'un four à micro-ondes. Le grillage sert à empêcher les micro-ondes à l'intérieur de l'appareil de s'échapper, tout en laissant passer la lumière pour que l'on puisse voir la nourriture en train de cuire. Les surfaces usinées peuvent également être intégrées aux cloisons sèches, au papier peint, aux stores de fenêtres, aux rideaux, au dos de tableaux, aux cloisons de bureaux modulaires et à une grande variété d'autres surfaces pour améliorer la connectivité sans fil.

Jonathan fait partie des scientifiques du Centre de recherches sur les communications (CRC) qui collaborent avec le Conseil national de recherches du Canada et le Consortium de l'électronique imprimable pour rationaliser et améliorer l'accès aux services sans fil à l'aide des surfaces usinées. Bien qu'il s'agisse encore d'une technologie expérimentale, le CRC vise à utiliser les surfaces usinées pour fournir à tous une couverture sans fil de qualité et éviter qu'il y ait des « zones mortes », c'est-à-dire des endroits où la réception sans fil est irrégulière et peu fiable. Les surfaces usinées peuvent servir à diriger les signaux sans fil, par exemple leur faire tourner les coins ou les faire rebondir sur d'autres surfaces, pour obtenir une couverture optimale à la maison ou au bureau. « Il est possible de diriger les fréquences sans fil pour permettre à des utilisateurs précis de bénéficier d'une meilleure couverture », explique Jonathan.

Et ce n'est pas tout : il y a bien d'autres applications possibles. À l'extérieur, on pourrait intégrer stratégiquement les surfaces usinées aux panneaux-réclame pour utiliser plus efficacement les signaux sans fil, « ou les plâtrer directement sur des édifices entiers », ajoute Jonathan, ce qui permettrait de réaliser des économies considérables. L'installation de surfaces usinées coûterait beaucoup moins cher que la construction d'une nouvelle tour de téléphonie cellulaire pour les transmissions sans fil. En outre, leur déploiement serait plus simple puisqu’elles ne sont pas alimentées et reflètent simplement les ondes radio de façon à améliorer la couverture sans fil. Éventuellement, cette technologie pourrait être prévue à l'étape de la planification de nouveaux édifices, ou même dans le code du bâtiment, en intégrant directement les surfaces usinées aux matériaux de construction.

Les surfaces usinées pourraient également permettre une utilisation plus efficace de portions du spectre de radiofréquences, en évitant les sections qui sont déjà trop encombrées ou surutilisées. Les surfaces usinées permettraient aussi d'avoir accès aux parties du spectre actuellement sous-utilisées – les ondes millimétriques de haute fréquence – ou de les réutiliser.

Les percées dans le domaine des surfaces usinées permettront de répondre à l'accroissement de la demande prévue avec l'avènement du 5G, la cinquième génération de communications sans fil, et l'Internet des objets, ce qui provoquera une montée en flèche sans précédent du nombre d'appareils mobiles, de machines et de technologies en mesure de communiquer non seulement d'une personne à l'autre, mais d'un appareil à un autre.

À titre de principal laboratoire de recherche canadien spécialisé en télécommunications de pointe, le CRC axe ses efforts sur la technologie sans fil en vue de l'amélioration, de l'avancement et du développement des télécommunications sans fil au bénéfice de tous les Canadiens, appuyant ainsi la position du Canada en tant que chef de file mondial dans le domaine.

Communiquez avec nous pour en apprendre davantage au sujet de nos activités de recherche sur les surfaces usinées, de même que sur nos autres projets de recherche axés sur les Grands défis du CRC et des possibilités de collaboration.

Date de modification :