Analyses des études de cas

Préparée par
Fiona Duguid
Le Secrétariat aux coopératives
Février 2008

Ces études de cas contiennent de l'information traitant des façons dont les coopératives ont choisis d'utiliser le model coopératif comme forme organisationnelle.

Fédération des coopératives du Nouveau-Québec

Cette étude de cas comporte de l'information sur la façon dont la coopérative a choisi d'utiliser le modèle coopératif comme structure organisationnelle. La coopérative, située dans une région rurale du Québec, vient en aide aux collectivités des Premières nations en leur fournissant les marchandises vendues au détail (produits d'épicerie, essence) dont elles ont grandement besoin dans la région très isolée. Elle joue également un rôle de défenseur des intérêts des collectivités en donnant voix au chapitre à la région et aux personnes. Cette coopérative est une fédération. Elle a été constituée en personne morale en 1967 et en est aux étapes d'expansion et de maintien dans son cycle de vie.

Co-operative Auto Network

Cette étude de cas comporte de l'information sur la façon dont la coopérative a choisi d'utiliser le modèle coopératif comme structure organisationnelle. Cette coopérative, située dans la région urbaine de Vancouver, en Colombie Britannique, offre un service de transport alternatif aux propriétaires d'automobiles au moyen d'un programme de copropriété automobile. Elle joue également un rôle de défenseur en ce qui a trait à la promotion des politiques progressives en matière de transport dans la municipalité et dans les nouveaux quartiers. Il s'agit d'une coopérative de consommation. Elle a été constituée en personne morale en 1996 et en est aux étapes de consolidation et d'expansion dans son cycle de vie.

Ukrainian Co-operative Nursery School of Toronto

Cette étude de cas comporte de l'information sur la façon dont la coopérative a choisi d'utiliser le modèle coopératif comme structure organisationnelle. La coopérative, située dans la région urbaine de Toronto, en Ontario, offre des services de garderie éducative et de maternelle à la collectivité ukrainienne de Toronto. Il s'agit d'une coopérative de consommation. Elle a été constituée en personne morale en 1968 et en est à l'étape de maintien dans son cycle de vie.

Northwest Co-operative Fisheries Ltd

Cette étude de cas comporte de l'information sur la façon dont la coopérative a choisi d'utiliser le modèle coopératif comme structure organisationnelle. La coopérative, située dans une région rurale du Nord du Manitoba, soutient un certain nombre de collectivités des Premières nations. Elle fournit des produits et des services liés à l'industrie de la pêche. Il s'agit d'une coopérative de production. Elle a été constituée en personne morale en 1993 et en est à l'étape d'expansion dans son cycle de vie.

Projets coopératifs de Saint-Camille

Cette étude de cas comporte de l'information sur la façon dont la coopérative a choisi d'utiliser le modèle coopératif comme structure organisationnelle. La coopérative, située dans une région rurale du Québec, offre des services d'hébergement à long terme ainsi que de soins et des services aux personnes âgées, afin d'aider celles ci à demeurer dans leur collectivité. Il s'agit d'une coopérative de consommation et d'habitation. Elle a été constituée en personne morale à la fin des années 1990 et en est à l'étape d'expansion dans son cycle de vie.

Coopérative d'énergie renouvelable de Lamèque

Cette étude de cas comporte de l'information sur la façon dont la coopérative a choisi d'utiliser le modèle coopératif comme structure organisationnelle. La coopérative, située dans la région rurale acadienne du Nouveau Brunswick, s'attache à mettre sur pied un projet d'énergie renouvelable (énergie éolienne). Il s'agit d'une coopérative de solidarité. Elle a été fondée en 1999 et en est à l'étape de démarrage dans son cycle de vie.

Coopérative La Siembra

Cette étude de cas comporte de l'information sur la façon dont la coopérative a choisi d'utiliser le modèle coopératif comme structure organisationnelle. La coopérative est située dans la région urbaine d'Ottawa et compte au nombre de ses partenaires des coopératives de production dans des régions rurales du Sud. Cette coopérative de commerçants distribue du sucre et du chocolat selon les principes du commerce équitable. Il s'agit d'une coopérative de travail. Elle a été constituée en personne morale en 1999 et en est à l'étape de consolidation et d'expansion dans son cycle de vie.

La grille ci dessus mentionne les raisons ayant incité les coopérateurs à mettre sur pied des entreprises offrant des produits et des services requis dans leur région.

Raisons motivant la mise sur pied d'une coopérative
Motivations Fédération des coopératives du Nouveau Québec Co-operative Auto Network  Ukrainian Co-operative Nursery Northwest Co-operative Fisheries Ltd. Projets coop. de Saint-Camille Coop. d'énergie renouvelable de Lamèque Coop. La Siembra
Préoccupations concernant les répercussions sociales
Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Préoccupations concernant les répercussions économiques
Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Bâtir/soutenir l'économie locale
Oui Oui   Oui Oui Oui  
Fournir aux membres ce dont ils ont besoin
Oui Oui Oui Oui Oui    
Permettre un contrôle/une autonomie à l'échelon local
Oui     Oui Oui    
Créer des emplois/créer des emplois mieux rémunérés
Oui     Oui Oui Oui  
Préoccupations au sujet des répercussions sur l'environnement
  Oui       Oui Oui

La grille ci dessus mentionne les raisons ayant incité les coopérateurs à mettre sur pied des entreprises offrant des produits et des services requis dans leur région. Elle indique également les raisons pour lesquelles les exploitants ont choisi de donner à leurs entreprises la forme d'une coopérative. Deux facteurs de motivation sont examinés dans chacune des études de cas : le désir d'avoir une incidence sur le plan économique ainsi que sur le plan social. Les coopérateurs ne veulent pas seulement que l'entreprise soit économiquement viable pour les membres, ils ont aussi à cœur les intérêts économiques de leur collectivité. Cela renvoie directement à une autre motivation des coopérateurs, soit le besoin de bâtir et de soutenir l'économie locale. à cet égard, les coopérateurs ont cherché à mettre sur pied dans leur collectivité des entreprises qui offrent des produits et des services provenant de coopératives locales, afin que l'argent puisse demeurer plus longtemps dans la collectivité. En outre, les coopérateurs ont voulu créer des emplois valorisants dans leur collectivité, ce qui est également corrélé au renforcement de l'économie locale. Les coopérateurs ont aussi été motivés par le désir de mettre sur pied des entreprises ayant des répercussions sociales, par exemple en donnant un pouvoir décisionnel à la collectivité, en offrant des services qui freinent la tendance en matière de migration, en créant des emplois de qualité ou en renforçant les capacités de la collectivité. Dans l'ensemble des études de cas, les répercussions tant économiques que sociales sont les raisons pour lesquelles la structure coopérative a semblé la plus appropriée pour les coopérateurs et leurs collectivités. Les coopérateurs ont eu le sentiment que le recours à un modèle coopératif les aiderait à répondre aux préoccupations économiques et sociales de leurs membres et de leurs collectivités.

Enfin, mentionnons également comme facteur de motivation le souhait de fournir aux membres ce dont ils ont besoin. Certaines études de cas portent sur des coopératives situées dans des régions isolées, où la prestation de divers services, tels que les soins de santé ou les soins aux personnes âgées, et l'offre de différents produits, parfois même les produits d'épicerie de base et les approvisionnements essentiels, comme l'essence, n'étaient pas assurés par des organismes publics ou privés déjà présents dans la collectivité. Les coopérateurs ont perçu dans leur collectivité l'existence d'une demande de services et d'un marché à créneaux pour des produits.

La grille ci dessus met en exergue certaines des principales difficultés, relevées dans les études de cas, que doivent surmonter les coopératives.

Difficultés
Difficultés Fédération des coopératives du Nouveau Québec Co-operative Auto Network  Ukrainian Co-operative Nursery Northwest Co-operative Fisheries Ltd. Projets coop. de Saint-Camille Coop. d'énergie renouvelable de Lamèque Coop. La Siembra
Capitalisation
Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Acquisition des compétences et des connaissances appropriées
Oui Oui Oui Oui Oui   Oui
Main d'œuvre
Oui Oui Oui Oui Oui   Oui
Bénévoles
Oui Oui Oui Oui Oui    
Gouvernance
Oui     Oui     Oui
Données démographiques
  Oui Oui Oui      
Changements relatifs au secteur dans lequel la coopérative évolue
    Oui Oui   Oui Oui
Motivation incitant les membres à adhérer
  Oui Oui Oui      
Leadership
  Oui     Oui Oui  

La grille ci dessus met en exergue certaines des principales difficultés, relevées dans les études de cas, que doivent surmonter les coopératives. La plus importante difficulté pour les coopérateurs a trait à la capitalisation. Cette difficulté a une signification différente pour chaque coopérative selon l'étape où elle se trouve dans son cycle de vie. Par exemple, la Coopérative d'énergie renouvelable de Lamèque, qui en est à l'étape du démarrage, doit surmonter une double difficulté : en premier lieu, lorsqu'il s'agit de projets relatifs à l'énergie, il y a dès le départ un besoin d'investissements importants, qui diminue par la suite; en second lieu, la coopérative d'énergie renouvelable est établie dans une région rurale où les sources de capitaux sont absentes. D'autres coopératives, qui se trouvent à l'étape de consolidation, ont du mal à passer à l'étape suivante de leur évolution parce qu'elles ne disposent pas du financement requis.

Deux autres difficultés mentionnées par les coopérateurs ont trait à l'acquisition des compétences et des connaissances nécessaires pour démarrer et ensuite exploiter une coopérative. Les coopérateurs ont indiqué que ces difficultés touchaient directement les membres, le personnel, les conseils d'administration, les bénévoles et la collectivité. Il peut s'agir de questions d'ordre technique, telles que le fait d'apprendre à utiliser des programmes d'ordinateur pour faire le suivi des membres ou le fait de comprendre les aspects techniques entourant les projets d'énergie renouvelable. Les difficultés peuvent également porter sur la façon d'exploiter efficacement une coopérative, sur la façon de siéger au conseil d'administration, ou sur ce qu'implique le fait d'être membre de la coopérative.

La grille ci dessus présente certaines des leçons retenues par les coopérateurs et mentionnées dans les études de cas.

Leçons retenues
Leçons retenues (solutions aux difficultés) Fédération des coopératives du Nouveau Québec Co-operative Auto Network  Ukrainian Co-operative Nursery Northwest Co-operative Fisheries Ltd. Projets coop. de Saint-Camille Coop. d'énergie renouvelable de Lamèque Coop. La Siembra
Réfléchir de façon créatrice pour résoudre les problèmes
Oui Oui   Oui     Oui
Formation et apprentissage
Oui Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Établir des partenariats stratégiques
  Oui Oui   Oui Oui Oui
Positionner l'entreprise/trouver un marché à créneaux
  Oui   Oui   Oui Oui
Marketing
Oui Oui     Oui   Oui
Raisonner comme des entrepreneurs
  Oui   Oui     Oui
Offrir des produits et des services de première qualité
    Oui     Oui Oui
Faire appel à des coopératives de crédit pour le financement
  Oui Oui       Oui
Collaborer avec d'autres coopératives
  Oui       Oui Oui
Créer des réseaux et travailler au sein de réseaux
  Oui Oui       Oui
Faire en sorte de varier les intervenants reconnus
        Oui Oui Oui
Planifier les activités en tenant compte de la participation des membres
Oui     Oui Oui    

La grille ci dessus présente certaines des leçons retenues par les coopérateurs et mentionnées dans les études de cas. Elles ont parfois directement contribué à résoudre les difficultés susmentionnées; dans d'autres situations, elles ont aidé les coopératives à progresser d'une manière qu'on n'avait pas prévue. Les coopérateurs font état de trois leçons principales. En premier lieu, dans nombre de cas, les coopératives assument un rôle de précurseurs dans leur région ou leur secteur, ce qui nécessite d'emblée un certain esprit d'entreprise et le fait de pouvoir réfléchir de façon créatrice pour résoudre les problèmes. Lorsqu'il y avait absence de services destinés aux personnes âgées dans une région rurale, la collectivité s'est mobilisée pour créer une coopérative. Lorsque la collectivité ukrainienne s'est rendu compte que des besoins relatifs aux enfants d'âge préscolaire n'étaient pas comblés, elle a mis sur pied une garderie éducative. Ce recours à la pensée créatrice pour résoudre les problèmes ne disparaît pas une fois que la coopérative a franchi l'étape du démarrage. Cette façon de faire persiste et les coopérateurs continuent d'y recourir pour surmonter les obstacles tout au long du cycle de vie de leur coopérative.

La deuxième leçon essentielle retenue par les coopérateurs est l'importance de la formation. Afin d'emboîter le pas aux changements technologiques, d'être en mesure de composer avec le roulement du personnel ou des membres du conseil d'administration, d'aider le personnel à croître au sein de l'entreprise ou d'éduquer les membres au sujet d'éléments nouveaux concernant l'entreprise, les coopérateurs se sont vite aperçus qu'il leur fallait tenir compte, dans les budgets, des divers besoins en matière d'apprentissage et de formation.

La troisième leçon sur laquelle ont réfléchi les coopérateurs est l'importance d'établir des partenariats. Ceux ci peuvent être officiels ou officieux, et devraient inclure tous les intervenants. Il ressort clairement des études de cas que les coopératives ont une vue très large lorsqu'il s'agit de déterminer les personnes ou les organismes qui constituent des intervenants. Dans nombre de cas, l'établissement de partenariats s'est avéré fructueux non seulement en ce qui a trait aux relations publiques, mais aussi en ce qui concerne la possibilité de conclure des arrangements en vue de saisir des occasions profitables.

Date de modification :