État de l'industrie canadienne de la défense

couverture

Version PDF

Caractéristiques de l'industrie canadienne de la défense, 2014

Sommaire : 
Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) s'est associé à l'Association des industries canadiennes de défense et de sécurité (AICDS) pour diffuser publiquement un nouveau rapport sur l'industrie canadienne de la défense à l'intention des décideurs. Le rapport aborde notamment le renforcement de la capacité d'analyse par la recherche collaborative, les retombées économiques, l'innovation, les exportations et l'analyse des chaînes d'approvisionnement.

Renforcer la capacité d'analyse par la recherche collaborative

Données sur l'industrie canadienne de la défense

  • Les données pertinentes, de qualité et à jour sur l'activité industrielle de la défense au Canada influencent l'élaboration et la mise en œuvre efficaces de politiques, de programmes et de pratiques liées à l'approvisionnement en matière de défense, au développement économique industriel et à l'innovation.
  • Les classifications standards des industries combinent des activités liées à la défense et autres et ne peuvent donc pas être utilisées pour définir et mesurer efficacement les biens et les services de défense.
  • Les activités des entreprises varient énormément, et les données sur les activités divulguées publiquement par les entreprises sont insuffisantes pour produire des estimations précises et complètes de l'industrie de la défense.
  • L'élaboration d'estimations basées sur des enquêtes fiables sur le plan statistique était nécessaire pour établir une interprétation commune de l'activité industrielle de la défense des entreprises qui opèrent au Canada.
  • Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) a collaboré avec les parties prenantes de l'industrie et du gouvernement pour perfectionner son enquête multisectorielle effectuée avec l'aide de Statistique Canada*.
* Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l’aérospatiale et de l’industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Processus collaboratif pour renforcer la capacité d'analyse

  • ISDE s'est associé à l'AICDS pour diffuser publiquement un nouveau rapport sur l'industrie canadienne de la défense à l'intention des décideurs
    • Les résultats de l'industrie de la défense reflètent les activités liées à 18 catégories de biens et services de défense produits en 2014 et issus d'activités commerciales au Canada*.

Figure 1 : Processus collaboratif pour renforcer la capacité d'analyse

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 1
Processus collaboratif permettant d'augmenter la capacité d'analyse
1 Détermination des besoins des décideurs du gouvernement et de l'industrie  
2 Cadre de recherche et d'analyse - Consultation sur la méthodologie avec l'OCDE, le ministère américain de la défense et Statistique Canada
3 Collecte de données - Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile
4 Recherche préliminaire et résultats de l'analyse
5 Séances de validation avec le comité de recherche de l'industrie sur les tendances et les facteurs
6 Lancement officiel du rapport final - Décideurs du gouvernement et de l'industrie  
7 Soutien continu pour informer les décideurs du gouvernement et de l'industrie et poursuite de nouvelles possibilités d'analyse
* À l'Annexe  A figure la liste des 18 catégories de biens et services de défense accompagnées de leurs titres officiels complets.

Retombées économiques

L'industrie canadienne de la défense a affiché des ventes de près de 10 G$* en biens et services produits par quelque 640 entreprises en 2014

  • Des 638 entreprises**, un tiers (211) étaient davantage axées sur la défense, avec des biens et services représentant 80 % à 100 % de leurs ventes totales respectives.
    • Les 211 entreprises davantage axées sur la défense représentaient 72 % des ventes totales en matière de défense.
    • En revanche, 8 % des ventes totales en matière de défense avaient été réalisées par les 290 entreprises axées sur le secteur commercial et civil pour lesquelles la défense représentait moins de 20 % de leurs ventes.

Figure 2 : Ventes de biens et services liés à l'industrie de la défense en proportion des ventes totales d'une entreprise

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 2
Ventes de biens et services liés à l'industrie de la défense en proportion des ventes totales d'une entreprise
  Nombre d'entreprises
Plus de 0 %, mais moins de 20 % 290
20 % ou plus, mais moins de 50 % 79
50 % ou plus, mais moins de 80 % 58
80 % à 100 % 211

* Ventes de biens et services de défense seulement.

** Les entreprises mentionnées dans cette présentation dans le cadre de cette enquête sont des unités au « niveau de l'entreprise », et non au niveau d'établissements, d'installations ou d'usines individuels.

Source :  Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Plus de 90 % des entreprises comptaient moins de 250 employés — tandis que plus de 80 % des ventes en matière de défense et 90 % des exportations étaient réalisées par des entreprises de 250 employés ou plus*

Les entreprises comptant moins de 250 employés représentaient environ 17 % des ventes de l'industrie de la défense, 24 % de l'emploi et 10 % des exportations.

Figure 3 : Importance relative pour l'industrie de la défense des entreprises de diverses tailles

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 3
Importance relative pour l'industrie de la défense des entreprises de diverses tailles
Nombre d'entreprises Emploi en défense Ventes en défense Exportations en défense
Moins de 100 employés 81 % 13 % 10 % 6 %
100 à 249 employés 9 % 11 % 7 % 4 %
250 à 499 employés 4 % 9 % 10 % 9 %
500 employés ou plus 5 % 67 % 74 % 80 %

* Les entreprises mentionnées dans cette présentation dans le cadre de cette enquête sont des unités au « niveau de l'entreprise », et non au niveau d'établissements, d'installations ou d'usines individuels.

Source :  Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

La contribution économique de l'industrie de la défense se reflète dans les estimations du produit intérieur brut (PIB)

Les données du PIB mesurent la valeur ajoutée intérieure et l'emploi connexe au Canada; elles excluent le double comptage ainsi que la valeur du contenu étranger.

Les ventes de l'industrie de la défense ont contribué à l'économie en raison de trois effets majeurs : 

  1. Production de biens et services de défense par l'industrie de la défense [effets directs]*
    Retombées sur l'emploi et le PIB engendrées par les emplois directs des entreprises du secteur de la défense rendus nécessaires pour produire leurs biens et services de défense, ainsi que leur propre valeur ajoutée au-delà des intrants et des achats de matières non liées à la défense acquises pour produire les biens et services vendus.
  2. Production des fournisseurs non liés à la défense pour l'industrie de la défense [effets indirects]*
    Retombées sur l'emploi et le PIB en raison des achats entre les industries et des autres entreprises et industries fournissant à l'industrie de la défense des biens et services non liés à la défense (comme de l'acier, des produits chimiques, des outils, de l'énergie électrique, etc.) ne figurant pas parmi les 18 catégories de biens et services de défense de l'enquête, mais nécessaires pour la production de ces biens et services.
  3. Dépenses de consommation par les employés associés [effets induits]*
    Retombées économiques engendrées par les dépenses de consommation induites par les revenus de la main-d'œuvre provenant de la production dans le cadre des activités industrielles « directes » et « indirectes » mentionnées précédemment*.
*REMARQUE : La signification et l'utilisation des termes « directs », « indirects » et « induits » dans le présent contexte sont conformes aux concepts, à la terminologie et aux pratiques liés aux multiplicateurs et aux estimations de retombées économiques des tableaux d'entrées-sorties du Système de comptabilité nationale du Canada; ils ne sont pas liés à la Politique des retombées industrielles et régionales, ni à la politique des retombées industrielles et technologiques et à leurs concepts d'activités « directes » ou « indirectes ». Consulter l'Annexe  B pour obtenir des renseignements supplémentaires à ce sujet.

Les ventes de l'industrie de la défense ont contribué pour près de 6,7 G$ au PIB et ont généré environ 63 000 emplois au Canada en 2014*

Les retombées totales sur le PIB provenant de la production industrielle de biens et services de défense sont passées de 6 G$ en 2011 à près de 6,7 G$ en 2014.

Figure 4 :  Retombées totales sur le PIB et l'emploi de la production de biens et services liés à l'industrie de la défense

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 4
Retombées totales sur le PIB et l'emploi de la production de biens et services liés à l'industrie de la défense
Production de biens et de services liés à l'industrie de la défense par l'industrie de la défense [effets directs] Production des fournisseurs non liés à la défense pour l'industrie de la défense [effets indirects] Dépenses de consommation par les employés associés [effets induits]
Emplois, milliers 28 20 15
PIB, G$ 3,1 2,0 1,6

* D'après les résultats de l'Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 de Statistique Canada (publiée en 2016), Multilplicateurs d'entrées-sorties de Statistique Canada et modélisation d'ISDE.

REMARQUE : La signification et l'utilisation des termes « directs », « indirects » et« induits » dans le présent contexte sont conformes aux concepts, à la terminologie et aux pratiques liés aux multiplicateurs et aux estimations de retombées économiques des tableaux d'entrées-sorties du Système de comptabilité nationale du Canada; ils ne sont pas liés à la Politique des retombées industrielles et régionales, ni à la politique des retombées industrielles et technologiques et à leurs concepts d'activités « directes » ou « indirectes ».

Innovation

Les professions liées à l'innovation représentaient plus de 30 % des emplois directs de l'industrie de la défense*

  • La rémunération annuelle moyenne totale des employés de l'industrie de la défense** était près de 60 % supérieure à la moyenne du secteur manufacturier.
  • L'industrie de la défense a investi plus de 250 M$ en recherche et développement (R et D) en 2011, principalement par les entreprises les plus importantes***.

Figure 5 :  Emplois directs dans l'industrie de la défense en 2014 par type d'emploi

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 5
Emplois directs dans l'industrie de la défense en 2014 par type d'emploi
Ingénieurs, scientifiques et (ou) chercheurs 18 %
Techniciens et technologues 13 %
Employés à la production 39 %
Tous les autres (y compris gestion, administration, marketing, etc.) 30 %

* Les estimations relatives aux professions sont liées uniquement aux emplois directs de l'industrie de la défense et ne reflètent pas nécessairement la nature professionnelle des emplois « indirects » ou « induits » soutenus par les ventes de l'industrie de la défense.

** Les estimations de la répartition des types d'emploi par rapport au total des emplois directs de l'industrie de la défense sont fondées sur la répartition relative indiquée par les 80 % d'emplois de l'industrie dont le type a été clairement précisé pour 2014.

*** Une estimation de la R et D pour 2014 n'a pu être publiée parce que plusieurs entreprises importantes ont choisi de ne pas fournir les données nécessaires. L'estimation de R et D pour 2011 est fondée sur les résultats de l'Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2011 (publiée en 2013) de Statistique Canada; comme pour les ventes de 2011, les entreprises les plus importantes (250 employés ou plus) ont représenté 81 % de la R et D pour la défense en 2011.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile,2014 (publiée en 2016); et Statistique Canada, Système canadien d'information socio-économique (CANSIM), 2016

Exportations

L'industrie canadienne de la défense était orientée vers les exportations et près de 60 % des ventes (6 G$) sont attribuables aux exportations

  • Dans l'ensemble, les ventes en matière de défense ont enregistré une hausse, passant de plus de 9,4 G$ en 2011 à plus de 9,9 B$ en 2014.
  • L'intensité des exportations (pourcentage des ventes qui représentaient des exportations) s'est accrue de près de 20 % au cours de cette période.
  • L'intensité des exportations dans le secteur de la défense a été près de 20 %* supérieure à celle de la moyenne générale canadienne de l'industrie manufacturière.
  • Collectivement, les entreprises comptant 250 employés ou plus étaient davantage axées sur les exportations, environ 65 % de leurs ventes de biens et services de défense représentant des exportations directes, comparativement à environ 37 %  des ventes pour les entreprises de moins de 250 employés.

Figure 6 :  Ventes domestiques comparées aux exportations de l'industrie de la défense en 2014

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 6
Ventes domestiques comparées aux exportations de l'industrie de la défense en 2014
  G$ %
Exportations 5.95 60 %
Ventes domestiques 3.98 40 %

* Intensité totale des exportations du secteur manufacturier canadien estimée à 51 % en 2014, comparativement à 60 % pour l'industrie de la défense.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016), Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2011 (publiée en 2013) et données non liées à une enquête de Statistique Canada.

Chaînes d’approvisionnement

L'industrie canadienne de la défence est nationale

  • Les services ERR* sont des activités importantes de la défense dans toutes les régions du Canada.
  • Chaque région possède des spécialisations particulières dans les activités industrielles de la défense.

Figure 7 :  Total des emplois de l'industrie de la défense par région

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 7
Total des emplois de l'industrie de la défense par région
  Proportion du total des emplois de l'industrie de la défense
Ouest et Nord du Canada 15 %
Ontario 44 %
Québec 24 %
Canada Atlantique 17 %

* ERR signifie entretien, réparation et remise en état.

** Total de 28 000 emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense en 2014. Les estimations de la répartition régionale du nombre total des emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense sont fondées sur la répartition régionale relative indiquée par les 86 % d'emplois de l'industrie dont l'emplacement était clairement précisé pour 2014.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Ouest et nord du Canada : 15 % du total des emplois**

la description détaillée se trouve sous l'image

Cinq principales activités industrielles dans le secteur de la défense en 2014*

  1. Services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs militaires
  2. Fabrication, structures et composantes de navires
  3. Fabrication d'aéronefs, structures et composantes
  4. Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; et autres, défense
  5. Systèmes (c.-à-d. systèmes de mission) et composantes à bord des navires

* Les classements de catégories de biens et services dans les régions sont fondés sur les estimations des distributions régionales des emplois associés.

** Total de 28 000 emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense en 2014.  Les estimations de la répartition régionale du nombre total des emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense sont fondées sur la répartition régionale relative indiquée par les 86 % d'emplois de l'industrie dont l'emplacement était clairement précisé pour 2014.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Ontario :  44 % du total des emplois**

la description détaillée se trouve sous l'image
Cinq principales activités industrielles dans le secteur de la défense en 2014*
  1. Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; et autres, défense
  2. Principalement aéroportés, systèmes de communication et de navigation; et autres systèmes d'information, logiciels, appareils électroniques et composantes
  3. Fabrication d'aéronefs, structures et composantes
  4. Principalement aéroportés, détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesures
  5. Principalement terrestres ou portables par l'homme, détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesures

* Les classements de catégories de biens et services dans les régions sont fondés sur les estimations des distributions régionales des emplois associés.

** Total de 28 000 emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense en 2014. Les estimations de la répartition régionale du nombre total des emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense sont fondées sur la répartition régionale relative indiquée par les 86 % d'emplois de l'industrie dont l'emplacement était clairement précisé pour 2014.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Québec :  24 % du total des emplois**

la description détaillée se trouve sous l'image

Cinq principales activités industrielles dans le secteur de la défense en 2014*

  1. Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; et autres, défense
  2. Armes à feu, munitions, missiles, fusées, et autres armes
  3. Services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs militaires
  4. Principalement aéroportés, détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesures
  5. Fabrication d'aéronefs, structures et composantes

* Les classements de catégories de biens et services dans les régions sont fondés sur les estimations des distributions régionales des emplois associés.

** Total de 28 000 emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense en 2014.  Les estimations de la répartition régionale du nombre total des emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense sont fondées sur la répartition régionale relative indiquée par les 86 % d'emplois de l'industrie dont l'emplacement était clairement précisé pour 2014.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Canada Atlantique :  17 % du total des emplois**

la description détaillée se trouve sous l'image

Cinq principales activités industrielles dans le secteur de la défense en 2014*

  1. Services d'entretien, de réparation et de révision (ERR) d'aéronefs militaires
  2. ERR de navires
  3. Systèmes (c.-à-d. systèmes de mission) et composantes à bord des navires
  4. Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; et autres, défense
  5. Fabrication d'aéronefs, structures et composantes

* Les classements de catégories de biens et services dans les régions sont fondés sur les estimations des distributions régionales des emplois associés.

** Total de 28 000 emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense en 2014. Les estimations de la répartition régionale du nombre total des emplois directs dans l'industrie canadienne de la défense sont fondées sur la répartition régionale relative indiquée par les 86 % d'emplois de l'industrie dont l'emplacement était clairement précisé pour 2014.

Source :  Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Les capacités canadiennes couvrent une vaste gamme de biens et de services liés au secteur de la défense*

Figure 12 :  Ventes totales de l'industrie de la défense ($10 G) par grandes catégories de biens et services, 2014

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 12
Ventes totales de l'industrie de la défense ($10 G) par grandes catégories de biens et services, 2014
Fabrication d'aéronefs, structures et composantes; services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs 31 %
Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; autre défense 28 %
C4ISR, avionique, systèmes de simulation et autres appareils électroniques (aérien, spatial, terrestre et naval) 25 %
Fabrication, structures et composantes de navires; entretien, réparation et révision de navires 9 %
Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres armes 4 %
Soutien des troupes 2 %
Services de formation du personnel et d'instruction au combat 1 %

* Voir les Annexe s A, D, E et F pour obtenir plus de détails sur les catégories de biens et services liés au secteur de la défense (relevant du domaine du commandement, du contrôle, des communications, de l'informatique, du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance (C4ISR), de l'avionique et des systèmes de simulation), les catégories dans les divers groupements de catégories de biens et services et les titres complets des 18 catégories de biens et services publiées de l'enquête.

Source :  Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

L'industrie canadienne de la défense couvrait des activités aériennes et spatiales, navales, terrestres ou multi domaines*

Figure 13 : Ventes et exportations totales de l'industrie de la défense par « domaine » associé (2014)

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 13
Ventes et exportations totales de l'industrie de la défense par « domaine » associé (2014)
  Ventes de l'industire de la défense Exportations de l'industrie de la défense
Aérien et spatial 47 % 48 %
Terrestre, multi et autres domaines 40 % 42 %
Naval 13 % 10 %

* Les activités terrestres, multi domaines et autres activités de défense comprenaient également des biens et des services non spécifiques par plateforme et par domaine; voir les Annexe s A, E et F pour obtenir plus de détails sur les catégories de biens et de services dans les divers domaines et groupements de catégories technologiques et fonctionnelles et pour connaître les titres complets des 18 catégories de biens et services publiées de l'enquête.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Les ventes dans le domaine aérien et spatial ont été dominées par les services d'ERR de l'aviation militaire, celles-ci compant pour plus de 40 %*

  • Les ventes de biens et services connexes de C4ISR, d'avionique et de systèmes de simulation* ont représenté à elles seules 34 % de toutes les ventes du domaine aérien et spatial

Figure 14 : Répartition des ventes reliées au domaine aérien et spatial, 4,6 G$ (2014)*

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 14
Répartition des ventes reliées au domaine aérien et spatial, 4,6 G$ (2014)*
Services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs militaires 43%
Fabrication d'aéronefs, structures et composantes 22%
Systèmes de communication et de navigation et autres systèmes d'information, logiciels et appareils électroniques aéroportés 17%
Capteurs/systèmes de collecte d'information et systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesures aéroportés 12%
Systèmes de simulation pour aéronef 3%
Systèmes d'espace militaire 2%
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes 1%

* Voir les Annexe s A, D, E et F pour obtenir plus de détails sur les catégories de biens et services liés au secteur de la défense (relevant du domaine du commandement, du contrôle, des communications, de l'informatique, du renseignement, de la surveillance et de la reconnaissance (C4ISR), de l'avionique et des systèmes de simulation), les catégories dans les divers groupements de catégories de biens et services et les titres complets des 18 catégories de biens et services publiées de l'enquête.

Source :  Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Parmi les activités du domaine terrestre et les activités multi domaines, les ventes de biens et services en matière de véhicules de combat ont dominé*

Figure 15 : Répartition des ventes reliées au domaine terrestre, multi et autres domaines de la défense, 3,9 G$ (2014)*

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 15
Répartition des ventes reliées au domaine terrestre, multi et autres domaines de la défense, 3,9 G$ (2014)*
Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; autre défense 71.3 %
Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres armes 9.4 %
Capteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesures terrestres ou portables par l'homme 6.1 %
Soutien des troupes 5.7 %
Systèmes de communication et de navigation; autres systèmes d'information, logiciels et appareils électroniques terrestres ou portables par l'homme 4.2 %
Services de formation du personnel et d'instruction au combat 2.9 %
Système de simulation pour véhicules terrestres et autres applications 0.4 %

* Le domaine terrestre et les autres domaines de la défense comprennent également les biens et services liés au secteur de la défense non spécifiques par plateforme et par domaine; voir les Annexe s  A, E et  F pour obtenir plus de détails sur les catégories de biens et services liés au C4ISR, à l'avionique et aux systèmes de simulation, les catégories dans les divers « domaines » et les titres complets des 18 catégories de biens et services de défense publiées de l'enquête.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Dans le domaine naval, les ventes de biens et services ont été dominées par les services d'ERR navals*, avec 42 %, suivies par les systèmes à bord des navires (mission), à 36 %

Figure 16 : Répartition des ventes reliées au domaine naval, 1,3 G$ (2014)*

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 16
Répartition des ventes reliées au domaine naval, 1,3 G$ (2014)*
Entretien, réparation et révision de navires 42 %
Systèmes (c.-à-d. systèmes de mission) et composantes à bord des navires 36 %
Fabrication, structures et composantes de navires 21 %
Systèmes de simulation pour navire 1 %

* ERR signifie entretien, réparation et remise en état.  Voir les Annexe s A, E et F pour obtenir plus de détails sur les catégories de biens et de services en matière de défense liées au C4ISR, à l'avionique et aux systèmes de simulation, les catégories dans les divers « domaines » et les titres complets des 18 catégories de biens et services de défense publiées de l'enquête.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

En 2014, la majorité des exportations et des ventes canadiennes du secteur de la défense provenaient d'entreprises étrangères

  • Les entreprises canadiennes représentaient plus de 50 % des emplois directs de l'industrie de la défense en 2014.
    • Les entreprises canadiennes représentaient plus de 60 % des dépenses en R et D de l'industrie de la défense en 2011*.

Figure 17 : Proportion des principales variables de l'industrie de la défense liées à l'emplacement des entreprises de propriété domestique comparativement aux entreprises de propriété étrangères*

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 17
Proportion des principales variables de l'industrie de la défense liées à l'emplacement des entreprises de propriété domestique comparativement aux entreprises de propriété étrangères*
Canada É.-U. Autres pays (non É.-U.)
Nombre d'entreprises 85 % 8 % 7 %
Emploi en défense 53 % 32 % 15 %
Ventes en défense 34 % 46 % 19 %
Exportations en défense 20 % 57 % 23 %

* Une estimation de 2014 pour la R et D n'a pu être publiée parce que plusieurs entreprises importantes ont choisi de ne pas fournir les données nécessaires.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Les modes d'approvisionnement varient selon le pays d'origine de l'entreprise

Les entreprises américaines établies au Canada s'approvisionnaient essentiellement aux États-Unis et auprès d'autres fournisseurs étrangers.

Figure 18 : Modes d'approvisionnement des entreprises de propriété domestique comparativement aux entreprises de propriété étrangère*

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 18
Modes d'approvisionnement des entreprises de propriété domestique comparativement aux entreprises de propriété étrangère*
  Société mère au Canada Société mère aux É.-U. Société mère dans un autre pays (non É.-U.)
Fournisseurs canadiens 55 % 37 % 56 %
Fournisseurs américains 30 % 48 % 17 %
Autres fournisseurs étrangers 15 % 16 % 27 %

* Les estimations de la répartition des achats totaux de l'industrie de la défense sont fondées sur les répartitions relatives des 89 % des achats dont le fournisseur était clairement précisé pour 2014.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Principales constatations

  • Près de 640 entreprises canadiennes ont vendu presque 10 G$ de biens et services liés au secteur de la défense.
  • Les ventes de l'industrie de la défense et ses recoupements avec d'autres industries ont contribué pour environ 6,7 G$ au PIB et ont généré près de 63 000 emplois au Canada.
  • L'industrie canadienne de la défense est nationale et compte des spécialisations régionales dans des activités industrielles de la défense.
  • Les services d'EER sont importants pour toutes les régions dans les domaines aérien, naval et terrestre.
  • L'industrie canadienne de la défense a été fortement axée sur les exportations, comptant près de 60 % des ventes destinées à l'exportation; 20 % de plus que la moyenne du secteur manufacturier.
  • Les professions liées à l'innovation représentaient plus de 30 %  des emplois directs de l'industrie de la défense.
  • La rémunération annuelle moyenne des emplois directs de l'industrie de la défense était de près de 60 % supérieure à la moyenne du secteur manufacturier.
  • La majorité des exportations et des ventes de l'industrie canadienne de la défense provenaient des opérations canadiennes d'entreprises étrangères.
  • Les entreprises canadiennes représentaient plus de 50 % des emplois directs et plus de 60 % des dépenses en R et D de l'industrie de la défense.
  • Les modes d'approvisionnement varient selon le pays d'origine de l'entreprise; les entreprises américaines établies au Canada s'approvisionnaient essentiellement aux États-Unis et auprès d'autres fournisseurs étrangers.

Annexes

Annexe A :  Ventes de l'industrie de la défense dans les 18 catégories de biens et services liés au secteur de la défense publiées pour l'exercice financier 2014
Ventes totales de l'industrie de la défense, 2014 9 931 524 542$
Titres officiels complets des 18 catégories de biens et services liés au secteur de la défense publiées Part des ventes totales de l'industrie de la défense (%)
Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres armes 3,7
Systèmes militaires déployés dans l'espace, lanceurs spatiaux, systèmes terrestres servant à opérer, commander et contrôler les lanceurs spatiaux ou les systèmes déployés dans l'espace et composantes connexes 0,9
Principalement aéroportés, systèmes d'électro-optique, radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes 5,8
Principalement terrestres ou portables par l'homme, systèmes d'électro-optique, de radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes 2,4
Principalement aéroportés, systèmes de communication et de navigation; autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, appareils électroniques et composantes 7,7
Principalement terrestres, portables par l'homme ou non spécifiques à une plateforme, systèmes de communication et de navigation; autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électroniques et composantes 1,7
Systèmes (c.-à-d. systèmes de mission) et composantes à bord des navires 4,9
Fabrication, structures et composantes de navires 2,9
Entretien, réparation et révision de navires 5,7
Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; autre défense 28,4
Fabrication d'aéronefs, structures et composantes 10,2
Services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs militaires 20,2
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes 0,4
Systèmes de simulation pour aéronef 1,5
Systèmes de simulation pour navire 0,1
Système de simulation pour véhicules terrestres et autres applications 0,1
Services de formation du personnel et d'instruction au combat 1,1
Soutien des troupes 2,3
Source :  Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).
Annexe B :  Retombées économiques estimées de l'industrie de la défense*
Retombées directes de l'industrie de la défense Retombées indirectes dans l'économie générale Retombées induites dans l'économie générale Retombées totales dans l'ensemble de l'économie
Emplois 27 975 19 927 14 831 62 733
PIB 3 067 184 125 2 020 969 360 1 581 087 608 6 669 241 093

Effets directs : Retombées sur l'emploi et le PIB provenant des emplois directs des entreprises de l'industrie de la défense rendus nécessaires pour réaliser leurs ventes de produits et services liés au secteur de la défense, et leur propre valeur ajoutée au-delà des intrants et des achats de matières acquises d'autres industries; 

Effets indirects : Retombées sur l'emploi et le PIB en raison des achats entre les industries et des autres entreprises et industries fournissant à l'industrie de la défense des biens et services non liés à la défense (comme de l'acier, des produits chimiques, des outils, de l'énergie électrique, etc.) ne figurant pas parmi les 18 catégories de biens et services de défense de l'enquête, mais nécessaires pour la production de ces biens et services;

Effets induits : Retombées économiques engendrées par les dépenses de consommation induites par les revenus de la main-d'œuvre provenant de la production dans le cadre des activités industrielles directes et indirectes susmentionnées.

*REMARQUE : La signification et l'utilisation des termes « directs », « indirects » et« induits » dans le présent contexte sont conformes aux concepts, à la terminologie et aux pratiques liés aux multiplicateurs et aux estimations de retombées économiques des tableaux d'entrées-sorties du Système de comptabilité nationale du Canada; ils ne sont PAS liés à la Politique des retombées industrielles et régionales, ni à la politique des retombées industrielles et technologiques et à leurs concepts d'activités « directes » ou « indirectes ».

D'après les résultats de l'Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l'aérospatiale et de l'industrie marine commerciale et civile, 2014 de Statistique Canada (publiée en 2016), les multiplicateurs d'entrées-sorties de Statistique Canada et la modélisation d'ISDE.

 

Annexe C :  Classement des activités de biens et services de défense au sein d'une région donnée

Classement approximatif des 18 catégories de biens et services selon leur importance relative au sein de l'industrie de la défense d'une région donnée — Basés sur les données d'emploi*

Titres officiels complets des 18 catégories publiées de biens et services associés à la défense Canada Atlantique Québec Ontario Ouest et Nord du Canada
Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres armes 16 2 11 11
Systèmes militaires déployés dans l'espace, lanceurs spatiaux, systèmes terrestres servant à opérer, commander et contrôler les lanceurs spatiaux ou les systèmes déployés dans l'espace et composantes connexes 17 17 13 13
Principalement aéroportés, systèmes d'électro-optique, radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes 7 8 4 8
Principalement terrestres ou portables par l'homme, systèmes d'électro-optique, de radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes 10 11 5 16
Principalement aéroportés, systèmes de communication et de navigation; autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, appareils électroniques et composantes 9 4 2 9
Principalement terrestres, portables par l'homme ou non spécifiques à une plateforme, systèmes de communication et de navigation; autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électroniques et composantes 8 9 10 10
Systèmes (c.-à-d. systèmes de mission) et composantes à bord des navires 3 7 7 5
Fabrication, structures et composantes de navires 6 14 12 2
Entretien, réparation et révision de navires 2 12 9 7
Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; autre défense 4 1 1 4
Fabrication d'aéronefs, structures et composantes 5 5 3 3
Services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs militaires 1 3 6 1
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes 13 16 15 12
Systèmes de simulation pour aéronef 11 6 14 17
Systèmes de simulation pour navire 14 18 18 18
Système de simulation pour véhicules terrestres et autres applications 18 15 17 14
Services de formation du personnel et d'instruction au combat 15 13 16 15
Soutien des troupes 12 10 8 6
*Les classements sont jugés approximatifs car ils sont fondés sur des estimations des contingents d'emplois associés provenant des répartitions des ventes associées aux diverses catégories de biens et services liés au secteur de la défense ainsi que sur des répartitions d'emplois dans l'ensemble des régions. Puisque ce sont des classements simples, l'écart entre une catégorie et la catégorie suivante pourrait être relativement minime ou relativement important.
Annexe D :  18 catégories de biens et services liés au secteur de la défense publiées dans le cadre de l'Enquête de l'année financière 2014 et leur correspondance avec de grands groupements de biens et services
Grands groupements de catégories de biens et de services liés au secteur de la défense Correspondance avec les 18 catégories détaillées de biens et de services liés au secteur de la défense pour lesquelles les résultats ont été publiés dans le cadre de l'Enquête
Armes à feu et autres types d'arme et biens à usage unique comme les munitions, missiles, roquettes et autres munitions Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres armes
Commandement, contrôle, communications, informatique, renseignement, surveillance et reconnaissance (C4ISR); avionique; systèmes de simulation et autres produits électroniques (aérien, spatial, terrestre et naval) Principalement aéroportés, systèmes de communication et de navigation; et autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, appareils électroniques et composantes
Principalement aéroportés, systèmes d'électro-optique, radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes
Principalement terrestres ou portables par l'homme, systèmes d'électro-optique, de radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes
Principalement terrestres, portables par l'homme ou non spécifiques à une plateforme, systèmes de communication et de navigation; et autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électroniques et composantes
Systèmes (c.-à-d. systèmes de mission) et composantes à bord des navires
Systèmes de simulation pour aéronef
Systèmes de simulation pour navire
Système de simulation pour véhicules terrestres et autres applications
Systèmes militaires déployés dans l'espace, lanceurs spatiaux, systèmes terrestres servant à opérer, commander et contrôler les lanceurs spatiaux ou les systèmes déployés dans l'espace et composantes connexes
Fabrication de navires, structures, éléments et entretien, réparation et remise en état Fabrication, structures et composantes de navires
Entretien, réparation et révision de navires
Fabrication d'aéronefs, structures, éléments et entretien, réparation et remise en état Fabrication d'aéronefs, structures et composantes
Services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs militaires
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes
Véhicules de combat et entretien connexe, réparation et remise en état; et autres services de formation au combat et du personnel de la défense Véhicules de combat et leur entretien, réparation et révision; autre défense
Services de formation du personnel et d'instruction au combat
Soutien des troupes Soutien des troupes
Annexe E :  Catégories de biens et services liés au secteur de la défense de l'année financière 2014 correspondant aux groupements élargis technologiques et fonctionnels
Armes à feu et autres types d'arme et biens à usage unique comme les munitions, missiles, roquettes et autres munitions Munitions et autres
Armes à feu et autres armes
Missiles et fusées
Commandement, contrôle, communications, informatique, renseignement, surveillance et reconnaissance (C4ISR); avionique et autres produits électroniques Principalement aéroportés, systèmes de communication et de navigation; autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, appareils électroniques et composantes
Principalement aéroportés, systèmes d'électro-optique, radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes
Principalement terrestres ou portables par l'homme, systèmes d'électro-optique, de radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes
Principalement terrestres, portables par l'homme ou non spécifiques à une plateforme, systèmes de communication et de navigation; autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électroniques et composantes
Systèmes (c.-à-d. systèmes de mission) et composantes à bord des navires
Systèmes militaires déployés dans l'espace, lanceurs spatiaux, systèmes terrestres servant à opérer, commander et contrôler les lanceurs spatiaux ou les systèmes déployés dans l'espace et composantes connexes

Fabrication de plateforme et ERR; toutes les autres catégories liées au secteur de la défense

Fabrication d'aéronefs, structures et composantes
Véhicules de combat et composantes
Fabrication, structures et composantes de navires
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes
Entretien, réparation et révision de véhicules de combat
Entretien, réparation et révision de navires
Services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs militaires
Autre défense
Soutien des troupes
Systèmes de simulation Systèmes de simulation pour aéronef
Systèmes de simulation pour navire
Système de simulation pour véhicules terrestres et autres applications
Services de formation au combat et du personnel Services de formation du personnel et d'instruction au combat
Annexe F : Catégories de biens et services de défense de l’année financière 2014 correspondant aux groupements de type « domaine »
Aérien et spatial Fabrication d'aéronefs, structures et composantes
Services d'entretien, de réparation et de révision d'aéronefs militaires
Systèmes militaires déployés dans l'espace, lanceurs spatiaux, systèmes terrestres servant à opérer, commander et contrôler les lanceurs spatiaux ou les systèmes déployés dans l'espace et composantes connexes
Principalement aéroportés, systèmes de communication et de navigation; autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, appareils électroniques et composantes
Principalement aéroportés, systèmes d'électro-optique, radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes
Systèmes de simulation pour aéronef
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes
Terrestre, multi domaine et autres catégories de défense Véhicules de combat et composantes
Entretien, réparation et révision de véhicules de combat
Principalement terrestres ou portables par l'homme, systèmes d'électro-optique, de radar, sonar et autres détecteurs/systèmes de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contre-mesure de tir et composantes connexes
Principalement terrestres, portables par l'homme ou non spécifiques à une plateforme, systèmes de communication et de navigation; et autres systèmes d'information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électroniques et composantes
Système de simulation pour véhicules terrestres et autres applications
Munitions et autres
Armes à feu et autres armes
Services de formation du personnel et d'instruction au combat
Missiles et fusées
Autres, défense
Soutien des troupes
Naval Fabrication, structures et composantes de navires
Entretien, réparation et révision de navires
Systèmes (c.-à-d. systèmes de mission) et composantes à bord des navires
Systèmes de simulation pour navire
Annexe G : Sommaire des données industrielles de base de l'industrie de la défense et de ses retombées sur l'économie générale*
Activité directe de l'industrie de la défense et ses retombées économiques générales*
  Ventes totales de biens et services de l'industrie de la défense (G$) Exportations de biens et services de l'industrie de la défense (G$) Retombées totales sur le PIB dans l'économie canadienne [Effets directs + indirects + induits sur le PIB] provenant des ventes de biens et services de l'industrie de la défense R et D de l'industrie de la défense (M$) Emplois directs de l'industrie de la défense (K)

Retombées totales sur l'emploi dans l'économie canadienne [emplois directs + indirects + induits] provenant des ventes de biens et services de l'industrie de la défense 

Estimations de 2014 9,93 $ 5,95 $ 6,67 $ S.O. 27,98 62,73**
Estimations de 2011 9,42 $ 4,64 $ 5,99 $ 251 $ 26,54 63,55**

Effets directs : Retombées sur l'emploi et le PIB provenant des emplois directs des entreprises de l’industrie de la défense rendus nécessaires pour réaliser leurs ventes de produits et services liés au secteur de la défense, et leur propre valeur ajoutée au-delà des intrants et des achats de matières acquises d’autres industries; 

Effets indirects : Retombées sur l’emploi et le PIB en raison des achats entre les industries et des autres entreprises et industries fournissant à l’industrie de la défense des biens et services non liés à la défense (comme de l’acier, des produits chimiques, des outils, de l’énergie électrique, etc.) ne figurant pas parmi les 18 catégories de biens et services de défense de l’enquête, mais nécessaires pour la production de ces biens et services;

Effets induits : Retombées économiques engendrées par les dépenses de consommation induites par les revenus de la main-d’œuvre provenant de la production dans le cadre des activités industrielles directes et indirectes susmentionnées.

*REMARQUE : La signification et l’utilisation des termes « directs », « indirects » et« induits » dans le présent contexte sont conformes aux concepts, à la terminologie et aux pratiques liés aux multiplicateurs et aux estimations de retombées économiques des tableaux d’entrées-sorties du Système de comptabilité nationale du Canada; ils ne sont PAS liés à la Politique des retombées industrielles et régionales, ni à la politique des retombées industrielles et technologiques et à leurs concepts d’activités « directes » ou « indirectes ».

D’après les résultats de Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l’aérospatiale et de l’industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016), Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l’aérospatiale et de l’industrie marine commerciale et civile, 2011 (publiée en 2013), Multiplicateurs d’entrées-sorties de Statistique Canada et modélisation d’ISDE.

**Bien que l’emploi dans l’industrie de la défense ait quelque peu augmenté depuis 2011, l’emploi dans d’autres secteurs découlant des effets indirects et induits a diminué, faisant chuter les retombées économiques totales sur l’emploi d’environ 1 %. Cela serait principalement attribuable à des changements à la proportion relative des types de biens et services de défense au fil des années et aux changements aux multiplicateurs d’entrées-sorties du PIB et de l’emploi utilisés dans la modélisation des retombées économiques générales.  .

Annexe H :  Emplois directs de l’industrie de la défense par région
  Distribution régionale estimée des emplois directs de l’industrie de la défense, (2014)*

Canada Atlantique

17 %
Québec 24 %
Ontario 44 %
Ouest et Nord du Canada 15 %
Total 100 %

* Les estimations de la répartition régionale du total des emplois directs de l’industrie de la défense sont fondées sur la répartition régionale relative indiquée par les 86 % et plus de tous les emplois de l’industrie de la défense dont l’emplacement était clairement précisé pour 2014.

Source : Statistique Canada, Enquête sur les secteurs canadiens de la défense, de l’aérospatiale et de l’industrie marine commerciale et civile, 2014 (publiée en 2016).

Date de modification :