Shield-X Technology : utiliser les brevets pour prévenir les commotions cérébrales

Suivez :

Au début de 2010, un père a dit à un groupe de trois chercheurs en génie de l'Université Simon Fraser à Surrey que son fils avait une commotion cérébrale et leur a demandé s'il y aurait moyen d'améliorer la performance des casques. Ces chercheurs ont trouvé le sujet intéressant. Après quatre ans de recherche et développement et de dépôt de brevets, ils ont fondé Shield-X Technology Inc., inventant des produits pour améliorer la protection des casques et réduire le risque de blessures à la tête dans le sport.

Leur membrane Shield-X, pour laquelle l'équipe a obtenu un brevet, est utilisée pour atténuer la torsion brutale de la tête en cas d'impact. Daniel Abram, l'un des titulaires de brevet et directeur de la technologie chez Shield-X Technology, explique que cette pellicule microtechnique peut être montée à l'intérieur ou à l'extérieur du casque, ou intégrée dans les calottes pour offrir une protection supplémentaire. La membrane agit comme une couche intermédiaire et réduit le transfert de la force de rotation à la tête lors de l'impact.

M. Abram et son équipe ont déposé une demande de brevet pour cette technologie au Canada et dans d'autres pays en 2011. En tant que jeune entreprise technologique, Shield-X fournit le savoir-faire aux fabricants d'équipements sportifs par le biais d'un contrat de licence, plutôt que de les fabriquer eux-mêmes. Dans le cadre de ce modèle interentreprises, la possession de brevets est la clé pour inciter les entreprises à fabriquer leurs produits, poursuit M. Abram.

« Le fait d'avoir une technologie brevetée est très attrayant pour les fabricants et les marques, déclare M. Abram. La première chose qu'ils demandent avant de s'y intéresser, c'est : "Avez-vous un brevet ?". »

Il est crucial d'avoir un brevet canadien

Avant de déposer une demande de brevet, les trois premières questions que vous devez vous poser sont les suivantes :

  1. La technologie que je dépose est-elle nouvelle et unique?
  2. Quels aspects de ma technologie devraient-ils devenir, respectivement, des brevets, des marques de commerce ou des secrets commerciaux?
  3. Quelle est la valeur marchande future de ma technologie? »
Daniel Abram,
Directeur de la technologie, Shield-X Technology Inc.

Les sports de contact comme le hockey et le football sont populaires au Canada, et le lien entre la recherche sur l'atténuation des commotions cérébrales et les sports comme ceux-ci est fort. M. Abram voit ce genre de lien comme une source d'occasions ici au Canada, et c'est donc la raison pour laquelle Shield-X Technology vise à protéger de manière intégrale ses technologies par des brevets canadiens.

Shield-X reconnaît également l'importance des brevets lorsqu'il s'agit de « contrefaçons ». Selon M. Abram, les gens pensent souvent qu'un brevet n'est qu'un simple autocollant pour montrer qu'une technologie est protégée. En fait, le brevet fait beaucoup plus, notamment en donnant aux innovateurs un outil essentiel pour contrer ceux qui violent leurs droits visant leur technologie. L'entreprise a informé son équipe juridique qu'elle devait surveiller tout imitateur potentiel dans le secteur de l'atténuation des commotions cérébrales.

Le processus de réflexion qui sous-tend la demande de brevet

Fort de huit années d'expérience dans le dépôt de demandes de brevets canadiens pour Shield-X Technology, M. Abram offre ses perspectives en matière de demandes de brevets.

La première étape cruciale consiste à effectuer une analyse documentaire approfondie pour voir si la technologie est unique en son genre. Le travail consiste à faire des recherches dans la Base de données mondiale sur les marques de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, dans la base de données sur les brevets des États-Unis du United States Patent and Trademark Office et dans Google Patents. M. Abram suggère de faire un rapport complet pour identifier la juridiction de technologies similaires et ce que les concurrents ont fait.

« Vous devez être sévère lors de l'analyse documentaire lorsque vous évaluez le caractère unique de votre technologie; parce que vous ne voulez pas qu'un examinateur (de brevet) vous dise que votre technologie n'est pas nouvelle, alors que vous avez déjà dépensé temps, énergie et argent pour déposer un brevet », signale M. Abram.

Dès qu'il est confirmé que la technologie est unique d'après une analyse documentaire, il faut commencer à rédiger une demande de brevet. M. Abram souligne que la décision de préparer une demande de brevet doit être « rapide et marquée », car l'innovation évolue rapidement et peut donner lieu à une multitude de demandes de brevets dans le monde entier; une technologie d'un type particulier pourrait être approuvée pour un brevet quelques jours seulement avant la vôtre, ce qui la mettrait hors course car elle ne serait plus considérée nouvelle.

« Nous avons été confrontés à une situation où un concurrent a déposé une demande similaire dans les jours qui ont suivi. Il est donc très important d'être rapide. Attendre une heure, un jour, et vous pourriez ne pas obtenir le brevet. »

Shield-X Technology fait appel à un agent de brevets pour de l'aide dans la rédaction des demandes de brevet et des dessins, la navigation dans le processus de demande de brevet et la vérification de l'exactitude juridique et de la conformité aux exigences. Beaucoup de va-et-vient peuvent se produire à cette étape, relate M. Abram, alors que l'entreprise explique la technologie à un avocat et modifie les ébauches.

« Les brevets sont des valeurs pour nous et ils créent un marché pour nous, ajoute M. Abram. C'est pourquoi nous dépensons temps et argent pour déposer des brevets qui seront protégés au Canada et partout dans le monde. »

Êtes-vous inspiré à protéger vos produits et vos idées? Visitez la page PI pour les entreprises pour connaître la façon d'élaborer une stratégie de PI qui sera gage de succès.

Date de modification :