Le studio de conception ALLELES — une touche de style et de propriété intellectuelle pour des prothèses

De : Office de la propriété intellectuelle du Canada

En 2013, McCauley Wanner, conceptrice industrielle, et Ryan Palibroda, architecte, ont fondé ALLELES. Situé à Victoria, en Colombie-Britannique, ce studio de conception canadien se spécialise dans la conception et la fabrication de coques tendance pour les prothèses.

Maintenant vendus partout au Canada et à l'étranger, les produits ALLELES offrent aux personnes à qui il manque un membre supérieur ou inférieur une façon unique d'avoir du style. Leurs coques novatrices en plastique ABS conforme aux normes de la FDA sont conçues en fonction du style personnel du client — du choix des couleurs, à la conception et à l'ajustement.

Après avoir obtenu leur maîtrise respective en design industriel et en architecture à l'Université de Calgary, et travaillé dans leur domaine pendant quelques années, Mme Wanner et M. Palibroda ont décidé de transformer un projet artistique en une entreprise viable. Dès le départ, ils savaient qu'ils devaient protéger leur propriété intellectuelle (PI).

Galerie d'images

Leur point de départ

De gauche à droite : Ryan Palibroda et McCauley Wanner, copropriétaires d'ALLELES De gauche à droite : Ryan Palibroda et McCauley Wanner, copropriétaires d'ALLELES

Avec du recul, Mme Wanner et M. Palibroda reconnaissent qu'ils ont pu mieux protéger leur entreprise grâce aux mesures qu'ils ont prises. Ils ont commencé leur parcours en matière de PI par une recherche rigoureuse de la PI existante. « Nous voulions nous assurer de ne pas empiéter sur l'idée de quelqu'un d'autre », a déclaré Mme Wanner.

Ils ont travaillé en étroite collaboration avec un cabinet d'avocats qui les a accompagnés dans leurs recherches et leur stratégie de PI. « Le cabinet d'avocats nous a présenté quelques recommandations. Nous avons pesé le pour et le contre pour trouver la stratégie la mieux adaptée à nos besoins », a indiqué Mme Wanner. À l'époque, une subvention du gouvernement de l'Alberta les a aidés à obtenir du financement pour protéger leur PI.

En plus d'aider à élaborer une stratégie, un spécialiste de la PI peut, entre autres, donner des conseils sur l'enregistrement de la PI, l'octroi de licences et d'autres stratégies pour maximiser la valeur de la PI d'une entreprise.

« Prenez vos idées au sérieux si vous souhaitez les monnayer. Assurez-vous de protéger votre PI. »
McCauley Wanner, copropriétaire d'ALLELES

« Dans l'ensemble, recourir à un spécialiste nous a été très utile à nos débuts », a fait valoir M. Palibroda. « Quoique les honoraires des avocats ont été élevés, il semble maintenant que c'était bien peu pour protéger notre idée. »

Protéger leur PI

En 2014, Mme Wanner et M. Palibroda ont amorcé le processus de protection de leur dessin industriel au Canada. Ils ont ensuite protégé leurs marques de commerce.

Selon Mme Wanner, le processus d'enregistrement d'une marque de commerce était beaucoup plus exhaustif que les propriétaires d'ALLELES l'avaient imaginé. Enregistrer une marque de commerce la protège, en vertu de la loi, contre toute utilisation inappropriée par d'autres personnes et confère au titulaire le droit exclusif de l'utiliser, partout au Canada, pendant dix ans (avec la possibilité de renouveler l'enregistrement).

Lorsqu'est venu le temps de protéger leur procédé de fabrication au Canada, ils ont choisi de le conserver sous la forme d'un secret commercial au lieu d'utiliser la protection conférée par un brevet. « Nous avons décidé de garder notre procédé secret, car nous ne voulions pas qu'il soit connu », a déclaré Mme Wanner. « Nous craignions que de grandes entreprises s'en emparent. »

« L'éducation à la propriété intellectuelle devrait être "obligatoire" dans les écoles d'art et de design. »
Ryan Palibroda, copropriétaire d'ALLELES

Au Canada, il n'existe aucun processus officiel de demande ou d'enregistrement pour protéger un secret commercial. Les secrets commerciaux peuvent durer indéfiniment, à condition que les renseignements demeurent vraiment secrets. Une fois révélé, le secret perd généralement toute sa valeur commerciale.

« Je ne procéderais pas autrement », a dit Mme Wanner. « Prenez vos idées au sérieux si vous souhaitez les monnayer. Assurez-vous de protéger votre PI. »

Conseils de la part des propriétaires d'ALLELES :

Liens connexes :

Contactez-nous

Date de modification :