Les Practiques d’achats axées sur la durabilité

Liste des 10 principaux aspects du magasinage durable

Les organisations se lançant dans l’aventure des achats durables peuvent se sentir submerger par l’ampleur de la tâche, car il y a tant à apprendre au sujet de la façon d’utiliser vos décisions d’achat pour réduire vos incidences négatives et améliorer vos répercussions positives sur l’environnement et la société.

Pour clarifier le tout, le Sustainability Purchasing Network a dressé la liste suivante de 10 achats simples pour vous permettre de commencer. Cette liste d’articles « de base » ne comprend pas certaines des décisions d’achat les plus complexes que vous pouvez prendre, notamment celles ayant trait aux immeubles durables ou « verts »—même s’il s’agit là d’un domaine important où vos décisions d’achat peuvent avoir un impact durable profond. Toutefois, avec ces 10 étapes faciles, vous pouvez commencer à changer les choses immédiatement. Pour obtenir de l’aide au sujet des achats plus importants, veuillez communiquer avec le Sustainability Purchasing Network — détails ci-dessous.

1. Équipement électronique
L’équipement électronique et les appareils d’imagerie entraînent des coûts de fonctionnement énergétique considérables, et contiennent souvent des produits chimiques dangereux. Il existe plusieurs outils pour aider les acheteurs à trouver l’équipement le plus efficace sur le plan énergétique. Les symboles EnergyStar ou ÉnerGuide montrent que l’équipement a été conçu pour être efficace sur le plan énergétique, ce qui signifie moins d’énergie utilisée, moins d’émissions de gaz à effet de serre et des coûts énergétiques réduits. L’Electronic Product Environmental Assessment Tool (EPEAT) fournit de l’information sur les postes de travail, moniteurs, systèmes intégrés et ordinateurs portatifs basée sur des critères environnementaux, dont : la réduction/l’élimination du matériel écologiquement sensible, la sélection du matériel, la conception pour la fin de la vie utile, la longévité des produits/prolongation du cycle de vie, la conservation de l’énergie, la gestion de la fin de la vie utile, le rendement organisationnel et l’emballage. L’EPEAT travaille maintenant sur l’évaluation environnementale des appareils d’imagerie (imprimantes, machines multifonctions), téléviseurs, serveurs et appareils mobiles (cellulaires, ANP). Pour trouver les produits évalués par EPEAT.

2. Fournitures de bureau

Qu’est-ce que les achats durables?

Les achats durables, c’est l’acquisition de biens et de services (« produits ») d’une façon qui donne la préférence aux fournisseurs qui génèrent des résultats sociaux et environnementaux positifs. Cela intègre les considérations liées à la durabilité à la sélection des produits de façon à ce que les incidences sur la société et l’environnement soient réduites au minimum pendant tout le cycle de vie du produit. Faire un achat durable veut dire déterminer les composantes entrant dans la fabrication du produit, sa provenance, son fabricant et son élimination — même envisager si l’achat est vraiment nécessaire. Un achat durable englobe des dimensions environnementales, sociales et éthiques et est avantageux pour l’environnement et les collectivités et travailleurs locaux et mondiaux.

Pour avoir un aperçu des avantages financiers, environnementaux et socio-économiques et sur le plan de la gestion des achats durables, veuillez visiter Buy Smart. (anglais seulement)

Il existe maintenant une vaste sélection de fournitures de bureau écologiques, y compris des trombones recyclés, des crayons biodégradables, des reliures recyclées et des range-tout (faits de plastique recyclé après consommation). Il est bon de discuter des objectifs d’achat durable avec les vendeurs de fournitures de bureau pour en apprendre davantage au sujet des caractéristiques durables des fournitures qu’ils offrent. Il existe aussi des entreprises de fournitures de bureau qui se spécialisent dans les produits plus durables.

3. Meubles de bureau
Les meubles de bureau peuvent contenir des matériaux toxiques qui nuisent à la santé des travailleurs d’usine participant à la production et des utilisateurs finals. Par exemple, les postes de travail et tables fabriqués avec des panneaux de particules et des panneaux de fibres contiennent des résines à base de formaldéhyde qui nuisent à la qualité de l’air. Les panneaux de particules et les panneaux de fibres fabriqués avec des produits de bois récupéré, des produits de bois recyclés après consommation et des produits agricoles, tous liés avec des résines sans formaldéhyde, sont des options de rechange offertes sur le marché. Recherchez des meubles de bureau en bois certifiés comme provenant de forêts bien gérées. Les produits du bois certifiés par le Forest Stewardship Council vous donnent l’assurance que le bois est recueilli d’une façon qui maintient les caractéristiques essentielles d’une forêt naturelle avant et après la récolte de bois d’œuvre. Les principaux détaillants offrent maintenant des gammes de produits de bois certifiés FSC.

4. Papier
Le papier est l’un des plus importants produits que les acheteurs se procurent, en raison du volume d’utilisation et des incidences possibles de sa production. Il y a d’innombrables questions de durabilité auxquelles il faut penser — le contenu recyclé, les répercussions du blanchiment et du carbone, la certification gestion durable des forêts et la protection des forêts en danger, sans oublier, bien sûr, la réduction de l’utilisation du papier.

Selon l’Environmental Paper Network (EPN), les principales questions dont il faut tenir compte lorsqu’on se procure du papier sont les suivantes : s’assurer que l’exploitation des terres à bois est gérée de façon durable et que la fibre ne provient pas de forêts en danger; maximiser le contenu recyclé; minimiser la consommation de papier; éliminer le blanchiment au chlore. Ces questions sont abordées sur son site Web. Il y a aussi les émissions de gaz à effet de serre découlant de la production, du transport, de l’utilisation et de l’élimination du papier qu’il faut prendre en considération lorsqu’on achète et utilise du papier. En choisissant le bon papier, vous pouvez réduire la consommation de bois, d’eau et d’énergie, la pollution et les déchets solides.

La première étape dans l’achat de papier plus durable consiste à prioriser les questions ou incidences qui sont les plus importantes pour votre organisation. Le site Web du Forest Stewardship Council offre un guide étape-par-étape de l’achat de papier visant à aider les organisations à créer et à mettre en œuvre une politique d’achat de papier. L’EPN vous offre pour sa part des lignes directrices sur l’achat de papier. Pour comparer les différents choix de papier, il vous suffit de visiter Paper Calculator.

5. Éclairage
Il existe bon nombre d’options d’éclairage s’offrant aux organisations souhaitant réduire leurs coûts énergétiques et leur contribution au réchauffement planétaire. L’éclairage fluorescent compact, à décharge à haute intensité (DHI) et à diode électroluminescente (DEL) est plus efficace sur le plan énergétique que l’éclairage à incandescence, à fluorescence et à halogène standard. L’éclairage énergétiquement efficace dure aussi beaucoup plus longtemps, nécessitant moins de remplacements que l’éclairage standard, ce qui réduit les coûts de matériel, d’emballage et d’entretien. Comme tous les dispositifs d’éclairage à fluorescence et à DHI contiennent une petite quantité de mercure, il est important de choisir l’option renfermant le moins de mercure, ainsi que de recycler les ampoules à la fin de leur vie utile.

Certains fabricants offrent des lampes à très faible contenu de mercure. Les dispositifs d’éclairage à DEL sont cependant le meilleur choix, vu qu’ils sont les plus efficaces sur le plan énergétique et qu’ils ne contiennent pas de mercure. À ce jour, ils ont été surtout restreints aux applications spécialisées. Toutefois, la technologie DEL progresse rapidement pour produire la qualité d’éclairage nécessaire pour bon nombre d’applications. Dans son catalogue électronique, BC Hydro offre une liste de choix d’éclairage approuvés en C.-B., dans les autres régions du pays, vous n’avez qu’à vous adresser aux fournisseurs d’éclairage commerciaux pour avoir de l’information sur les produits énergétiquement efficaces.

6. Produits de nettoyage et services d’entretien
En achetant des produits de nettoyage plus verts, vous pouvez éviter les incidences qu’ont sur la santé et l’environnement bon nombre des produits conventionnels vendus sur le marché. Les produits de nettoyage conventionnels contiennent souvent des produits chimiques forts liés au cancer, à des troubles de reproduction, à des problèmes respiratoires, à l’irritation des yeux ou de la peau et à d’autres graves problèmes de santé humaine, et ils peuvent également nuire à la qualité de l’air intérieur. Ils peuvent détériorer la qualité de l’eau et nuire aux poissons et à la faune en général. Selon les estimations, les produits de nettoyage contribuent à hauteur d’environ 8 p. 100 à l’ensemble des émissions non véhiculaires de composés organiques volatiles, qui peuvent causer une irritation des yeux, du nez et des poumons, ainsi que des éruptions, des maux de tête, des nausées, de l’asthme et, dans certains cas, le cancer (Green Seal, CNAD 2006). Et l’Éco-Logo au Canada et Green Seal aux États-Unis fournissent de l’information sur les produits de nettoyage qui satisfont aux stricts critères environnementaux, en plus de réduire les incidences négatives sur la santé. Les organisations qui confient leurs services de nettoyage à contrat devraient s’assurer que leur fournisseur utilise des produits de nettoyage certifiés verts.

Dans certaines collectivités, des organismes locaux qui embauchent des gens ayant des obstacles à l’emploi exploitent des services de nettoyage. À Vancouver, par exemple, The Cleaning Solution est une entreprise d’entretien exploitée et pourvue (personnel) par des gens ayant une maladie mentale et parrainée par l’Association canadienne pour la santé mentale. Il s’agit là d’une occasion pour les acheteurs d’intégrer des dimensions sociales dans leurs décisions d’approvisionnement. Lorsqu’ils recherchent des entreprises de nettoyage, les acheteurs peuvent examiner ces possibilités locales.

7. Réunions/conférences/événements
Les réunions sont une activité fréquente ayant bon nombre de répercussions—du transport des participants et de l’achat des aliments à l’utilisation de matériel et aux déchets. BlueGreen Meetings, initiative à multiples intervenants dirigée par la Oceans Blue Foundation, fournit des outils et ressources aux organisations souhaitant écologiser leurs réunions et conférences. Voici ses dix principales étapes pour écologiser les réunions : établir une politique ou un énoncé environnemental pour la réunion; utiliser une technologie sans papier; se réunir à proximité; pratiquer les trois R; fournir des condiments en gros; utiliser des hôtels verts; manger vert et de façon socialement responsable; économiser l’énergie.

Plusieurs programmes peuvent aider les acheteurs à choisir des installations plus vertes pour leurs réunions ou conférences. Le Programme de cotes écologiques feuille verte pour les hôtels permet de certifier que des installations ont adopté un programme écoefficient visant à conserver l’énergie et l’eau, et pris un engagement à l’égard des pratiques écologiques. Vous pouvez trouver les hôtels certifiés feuille verte au Canada, à TerraChoice.

Une fois que vous avez réduit autant que possible l’empreinte écologique de votre réunion ou événement, calculez le reste de l’impact écologique de l’événement et compensez les émissions de GES à l’aide d’outils comme Offsetters et Zeroprint.

8. Voyages d’affaires
Les voyages des organisations — qu’il s’agisse des déplacements des employés pour se rendre au travail et en revenir, des voyages pour des réunions régulières ou des voyages en avion pour des conférences ou réunions d’affaires — ont d’importances incidences sur l’environnement, surtout les émissions de gaz à effet de serre associées aux voyages en auto et en avion. Bon nombre d’agences de voyages et de sociétés de transport aérien participent à des programmes visant à compenser les répercussions environnementales des voyages en avion. Air Canada, par exemple, offre un Programme de compensation des émissions de dioxyde de carbone,. Pour sa part, UNIGLOBE Travel a un Green Flight Program qui est certifié par Éco-Logo — la meilleure pratique est de réduire au minimum les voyages par avion. Considérez la vidéoconférence, si c’est possible, et d’autres modes de transport comme l’autobus et le train. L’organisation de covoiturage peut aussi réduire les incidences.

SpaceShare travaille avec les organisations pour personnaliser des outils de réseautage environnemental pour leurs événements, entre autre des applications Web permettant aux participants de partager des vols, chambres et voitures. Les organisations ayant des parcs de véhicules devraient prendre en considération les dimensions environnementales du programme du vendeur de leur parc.

Vous pouvez trouver des ressources sur la façon d’acheter des véhicules à faible consommation, à carburants de remplacement ou électriques, à ICLEI — et au Fraser Basin Council.

Pour de l’hébergement vert, voir le point 7, pour des détails sur les hôtels verts.

9. Cadeaux et vêtements
Les vêtements comme les chandails et casquettes de marque et les autres cadeaux de ce genre peuvent avoir d’importantes incidences sur l’environnement et la société. Vu qu’un grand nombre de fabricants de cadeaux et de vêtements ont été associés à des pratiques déloyales de travail et à des abus des droits de l’homme, les organisations devraient s’assurer que les produits qu’ils achètent sont fabriqués de façon éthique, et ce, dans des usines qui observent des pratiques de travail justes et sûres.

Lorsqu’ils se procurent des vêtements, les acheteurs devraient connaître le pays d’origine, car certains pays comme le Myanmar ont des antécédents de violation des droits de l’homme, et confirmer que le vendeur s’est doté d’un code de déontologie pour les fournisseurs et un programme de conformité comme preuve de pratiques éthiques. Les acheteurs peuvent aussi demander au vendeur de divulguer ses pratiques et programmes environnementaux et, le cas échéant, les amendes qu’il s’est vu imposer. La Fair Labour Association fournit une liste d’entreprises de fabrication de cadeaux et de vêtements qui se sont engagées à mettre en œuvre des programmes socialement responsables, comme un code de déontologie en milieu de travail, et à assurer une surveillance pour que les violations soient dénoncées et corrigées.

Les acheteurs peuvent également prendre en considération les matières utilisées dans la production de vêtements. Le problème avec le coton traditionnel — le tissu de vêtement le plus utilisé dans le monde — c’est que les producteurs emploient des quantités abondantes d’insecticides, d’herbicides et d’engrais synthétiques pour le cultiver. Selon la U.S. Environmental Protection Agency, sept des 15 pesticides utilisés pour la culture du coton aux États-Unis sont des carcinogènes possibles ou connus. Préconisez plutôt l’utilisation du coton biologique, du chanvre ou d’autres matières écologiques dans les vêtements achetés par les organisations.

10. Café, thé et autres produits de base
Les organisations qui se préoccupent des incidences sociales et environnementales de leur café et thé et de leurs autres produits de base, comme les fleurs, les bananes ou le cacao, peuvent chercher un symbole de commerce équitable, qui indique que le produit provient d’organisations certifiées comme pratiquant le commerce équitable. Un symbole de commerce équitable fournit l’assurance que les agriculteurs et travailleurs dans les pays en développement bénéficient de ce qui suit :

  • rémunération équitable pour leurs produits et leur travail;
  • pratiques environnementales durables;
  • services sociaux améliorés;
  • investissements dans l’infrastructure économique locale.

Le café et le thé équitables sont disponibles régulièrement dans la plupart des supermarchés et auprès de fournisseurs de services de café spécialisés et de traiteurs. Pour plus d’information, veuillez consulter Fairtrade Canada.

Liste de vérification des achats
Voici quelques points à considérer avant d’acheter :

  • Dans la mesure du possible, envisagez d’acheter du matériel usagé ou de louer l’équipement.
  • Achetez du matériel recyclé, usagé ou récupéré, lorsque vous pouvez. Moins il y a de ressources « vierges » entrant dans les produits, mieux c’est.
  • Évitez l’emballage excessif—un important pourcentage de notre flux de déchets solides est le résultat de l’emballage non nécessaire. Travaillez avec les fournisseurs pour réduire ou éliminer l’emballage, utiliser de l’emballage biocompostable ou acheter des commandes plus grosses à emballage minimal.
  • Évitez le chlorure de polyvinyle, ou « PVC ». Souvent étiqueté comme plastique « numéro 3 » et se trouvant dans les stores de couleur, les câbles électriques, les jouets pour enfants et d’autres produits, le PVC est une source notable de dioxine (puissante toxine) dans l’environnement. Greenpeace a plus d’information sur le PVC et la dioxine.
  • Achetez localement dans la mesure du possible—cela permet de soutenir votre économie locale et de réduire la consommation d’énergie, la pollution et les effets des gaz à effet de serre causés par les vastes réseaux de transport.
  • Chaque fois que vous pouvez, achetez des produits certifiés comme étant responsables sur les plans de l’environnement et social par un tiers — le site Web du Global Ecolabelling Network est utile pour obtenir de l’information au sujet des programmes, questions et méthodes d’écoétiquetage. L’Éco-Logo est le symbole du Canada pour les produits et services certifiés. Vous trouverez les produits certifiés Éco-Logo.
  • Cherchez à savoir s’il y a des organismes locaux offrant des produits et services sur le marché qui embauchent et forment aussi des gens ayant des obstacles à l’emploi, comme une entreprise au centre-ville ou une société sans but lucratif. Il vous suffit de vous rendre sur le site Web du programme Enterprising Non-Profits pour obtenir une liste de telles entreprises près de votre collectivité.
  • Les entreprises appartenant à des minorités peuvent aussi fournir des services et produits à valeur ajoutée à une organisation socialement responsable. Envisagez d’acheter vos produits auprès de petites entreprises appartenant à des Autochtones, à des personnes handicapées ou à des membres d’autres minorités, pour contribuer ainsi à améliorer la situation économique des groupes minoritaires. Allez jeter un coup d’œil au 2010 Business Network, pour apprendre à connaître les entreprises ayant ces attributs sociaux.

Pour plus d’information, d’outils et de ressources, visitez le site du Réseau.

Date de modification :