Archivé — Sommaires de recherche : Document de travail 2006-01 : Mesures stratégiques en réaction aux nouvelles tendances de délocalisation – Penser mondialement, investir localement

par Daniel Trefler.

L'auteur examine les questions relatives à l'impartition à l'étranger et à la délocalisation de biens et de services. En matière de délocalisation à l'étranger, deux grandes tendances sautent aux yeux. La première est l'importance de plus en plus grande de la Chine en tant que fabricant pour le monde entier. La deuxième est l'essor du commerce des services qui font appel à des procédés novateurs, à forte composante technologique, et à des travailleurs cols blancs hautement rémunérés. La délocalisation permet aux entreprises de se concentrer sur leurs principales activités et leur compétitivité. Selon l'auteur, la délocalisation est à la fois menace et occasion. Bon nombre d'entreprises canadiennes n'ont pas encore pris conscience de toutes les possibilités qui s'offrent à elles en matière d'approvisionnement. Il faut disposer de meilleurs renseignements sur l'option stratégique de la délocalisation. Celle-ci a une incidence importante au chapitre des politiques sur le Canada et d'autres grandes économies. Des politiques nationales qui favorisent l'investissement dans le perfectionnement et l'innovation chez les individus (p. ex. le capital humain) et au sein des entreprises (p. ex. la recherche et développement et les technologies de pointe) sont la pierre angulaire de la compétitivité mondiale des entreprises canadiennes.

Date de modification :