Archivé — Sommaires de recherche : Document de travail 2009-01 : Mesures stratégiques du Canada en réaction à l'externalisation à l'étranger

Par Daniel Trefler.

Le présent document résume les points de vue sur cette pratique commerciale exprimés par différents visionnaires canadiens et étrangers lors de deux conférences organisées par Industrie Canada et la Rotman School of Management. Une table ronde sur l'externalisation a eu lieu le 30 mars 2005 au Château Laurier à Ottawa et a mené à la réalisation de 16 nouvelles études ayant pour objectif de dégager tous les aspects pertinents de la montée de l'externalisation afin d'orienter les décideurs canadiens. Les rapports ont ensuite été présentés lors d'une conférence qui s'est déroulée les 26 et 27 octobre 2006 à la Rotman School of Management de l'Université de Toronto.

Ces rapports et les débats animés qu'ils ont soulevés ont permis de dresser une longue liste de solutions possibles pour réagir à l'essor de l'impartition à l'étranger. L'objectif du présent document est de passer ces solutions en revue et de les évaluer. La section 4 présente un intérêt particulier, car elle met en lumière les meilleures stratégies, c'est-à-dire celles qui ont une visée proactive. L'enjeu majeur est la capacité du Canada à vendre des produits novateurs à l'étranger, atout qui est menacé par l'essor de l'impartition à des pays à bas salaires comme la Chine et l'Inde. Cette menace deviendra un problème majeur si ces pays deviennent d'importants innovateurs. C'est pourquoi il est crucial de se doter d'une série de mesures qui comblera le retard actuel du Canada en matière d'innovation.

Date de modification :