Un moment à saisir pour le Canada : Aller de l'avant dans le domaine des sciences, de la technologie et de l'innovation 2014

Un moment à saisir pour le Canada :

Aller de l'avant dans le domaine des sciences, de la technologie et de l'innovation 2014

4.0 Mettre l'accent sur les priorités

Le secteur canadien de la fabrication de pointe doit s'adapter à une nouvelle ère de changement technologique rapide, surtout dans les domaines de la technologie numérique, des matériaux, de la biotechnologie et de la nanotechnologie et des mégadonnées […] l'incidence de la fabrication dans la R-D du Canada est tellement importante qu'il est essentiel pour le gouvernement d'en faire une priorité nationale en matière de S-T. Par conséquent, Manufacturiers et exportateurs du Canada (MEC) recommande que la stratégie de S-T du Canada fasse de la fabrication de pointe une priorité.

Présentation de Manufacturiers et Exportateurs du Canada (MEC)
à la Consultation sur les sciences, la technologie et l'innovation (affichée sur le site Web des CME le )

Grâce à une solide base de connaissances, le Canada peut relever des défis sociaux et économiques, ce qui peut se traduire par des découvertes et des percées inattendues. Cela nécessite du soutien fédéral dans toutes les disciplines qui comprennent de la recherche axée tant sur la découverte que sur l'application. Cela exige aussi que les forces du Canada en matière de recherche soient mises à profit pour acquérir un avantage concurrentiel dans les domaines d'importance critique pour le Canada.

La stratégie de 2007 désignait quatre domaines de recherche prioritaires — l'environnement; les ressources naturelles et l'énergie; la santé et les sciences de la vie; et les technologies de l'information et des communications.

Dans les années qui ont suivi, nous avons privilégié les investissements dans ces domaines prioritaires et nous constatons déjà des rendements importants sur ces investissements. En 2012, l'évaluation de suivi de l'état des sciences et de la technologie du Conseil des académies canadiennes attestait le leadership du Canada dans ces quatre domaines généraux de recherche. Le gouvernement continuera de maintenir et d'améliorer les avantages de notre pays dans ces quatre secteurs stratégiques.

Toutefois, nous sommes conscients de la nécessité d'adopter des plateformes technologiques à fort potentiel qui transforment les industries et confèrent de grands avantages sociaux et économiques. Nous ajoutons donc la fabrication de pointe comme nouvelle priorité. La fabrication de pointe peut comprendre des technologies perturbatrices et habilitantes telles que les nouveaux matériaux (p. ex. composites, biotechnologie et nanotechnologie), ainsi que des nouvelles méthodes de conception et de production (p. ex. simulation, automatisation, fabrication additive). Les entreprises qui adoptent la fabrication de pointe disposeront d'un outil puissant pour offrir des produits et des activités à forte valeur ajoutée.

Il est tout aussi important de poursuivre les recherches et l'innovation dans les secteurs où le Canada a traditionnellement excellé. L'agriculture englobe une vaste gamme d'activités, notamment le développement technique, la recherche génomique et la fabrication. L'agriculture a été ajoutée à la priorité de l'environnement afin de concentrer des ressources de recherche sur ce secteur essentiel.

Forts des conseils du Conseil des sciences, de la technologie et de l'innovation, nous avons répertorié cinq priorités de recherche qui revêtent une importance stratégique pour le Canada.

Priorités de recherche et leur secteurs d'intérêt
Priorités de recherche Secteurs d'intérêt

Environnement et agriculture

  • Eau : santé, énergie, sécurité
  • Biotechnologie
  • Aquiculture
  • Méthodes durables pour accéder aux ressources énergétiques et minérales tirées de sources non conventionnelles
  • Alimentation et systèmes alimentaires
  • Recherche sur les changements climatiques et technologie connexe
  • Atténuation des catastrophes

Santé et sciences de la vie

  • Neurosciences et santé mentale
  • Médecine régénératrice
  • Santé chez une population vieillissante
  • Génie biomédical et technologies médicales

Ressources naturelles et énergie

  • Arctique : exploitation et surveillance responsables
  • Bioénergie, piles à combustible et énergie nucléaire
  • Bioproduits
  • Sécurité des pipelines

Technologies de l'information et des communications

  • Nouveaux médias, animation et jeux
  • Réseaux et services de communication
  • Cybersécurité
  • Analyse et capacités avancées de gestion des données
  • Systèmes machine à machine
  • Informatique quantique

Fabrication de pointe

  • Automatisation (notamment la robotique)
  • Matériaux légers et technologies connexes
  • Fabrication additive
  • Matériaux quantiques
  • Nanotechnologie
  • Aérospatiale
  • Secteur de l'automobile

Ces secteurs d'intérêt sont pertinents tant pour les secteurs économiques clés que pour les défis sociaux du Canada. En les ciblant, nous favoriserons une intégration accrue des technologies, des produits et des procédés novateurs et, par le fait même, générerons plus d'avantages pour la population canadienne et les secteurs clés au Canada.

Par exemple :

Ces priorités de recherche et secteurs d'intérêt peuvent répondre aux besoins de secteurs industriels clés du Canada, tels que ceux de l'espace, de la robotique, de l'aérospatiale et de l'automobile. La fabrication de pointe fournira des services à valeur ajoutée plus élevée, tels que la R-D, la conception et le service après-vente, qui sont liés aux possibilités que représentent les chaînes de valeur mondiales. Par exemple, l'automatisation, l'impression tridimensionnelle, et les capacités avancées de gestion des données peuvent révolutionner la façon dont les fabricants œuvrent dans les secteurs industriels traditionnels et émergents.

Dans un monde en évolution constante, nos priorités de recherche ne peuvent demeurer statiques. Pour inciter les innovateurs du Canada à faire le prochain grand pas en avant dans la STI ou à tirer parti d'une nouvelle possibilité, le gouvernement examinera et recensera les domaines émergents comportant un avantage comparatif afin d'éclairer la planification à moyen et à long terme.

Fabrication de pointe

Les technologies liées à la fabrication de pointe, y compris l'automatisation, la robotique, la biotechnologie et la nanotechnologie, se développent rapidement et constituent des domaines de haute technologie qui recoupent de nombreuses industries traditionnelles.

Ces technologies procurent aux fabricants un avantage concurrentiel en leur permettant de mettre au point des produits différents et haut de gamme, et elles offrent de nouveaux processus plus efficaces pour la fabrication des produits existants.

Ces processus, modèles opérationnels, concepts de produits et matériaux nouveaux permettent d'effectuer des gains de productivité et sont essentiels pour assurer la compétitivité des entreprises canadiennes sur la scène mondiale.

Les entreprises de fabrication de pointe améliorent la productivité afin de livrer concurrence pour obtenir des mandats mondiaux. Ces entreprises :

Ces activités rendront les entreprises canadiennes plus compétitives et permettront de créer des emplois et des débouchés pour la population canadienne.

« Internet des objets » — Potentiel inexploité pour les entreprises canadiennes

L' « Internet des objets » (IdO) est considéré par les spécialistes comme la prochaine vague de la révolution des communications, et les entreprises canadiennes sont prêtes à l'adopter. Selon le document Telus / International Data Corporation Internet of Things Study 2014 : The Connected Canadian Business, publié en juillet 2014, environ 30 % des petites et moyennes entreprises visées par le sondage prévoient déployer la technologie de l'IdO au cours des 24 prochains mois.

L'IdO, c'est-à-dire l'évolution de la technologie machine à machine (MàM), est un réseau de points d'extrémité (ou objets), identifiables de manière unique, qui communiquent sans interaction humaine, généralement au moyen d'un réseau sans fil. C'est l'utilisation de capteurs, d'actionneurs et d'une technologie de communication de données intégrés dans des objets physiques — des routes aux stimulateurs cardiaques — qui permet à ces objets d'être suivis, coordonnés ou contrôlés par l'entremise d'un réseau de données ou d'Internet. Les systèmes recueillent, analysent et traitent l'information en temps réel, et sont déployés de façon à créer des entreprises, des domiciles, des véhicules et des villes connectés « intelligents ». Cisco, qui a ouvert l'« Internet of Everything Innovation Centre » à Toronto en mars 2014, a prédit que l'Internet des objets générerait jusqu'à 19 000 milliards de dollars de débouchés économiques à l'échelle mondiale au cours de la prochaine décennie.

La stratégie en matière de sciences, de technologie et d'innovation du Canada positionne bien notre pays pour tirer parti des possibilités à venir, grâce à nos priorités, y compris :

Avec la croissance des communications entre les appareils et l'accroissement des complexités, le Canada est bien placé pour tirer parti de ces possibilités grâce à ses priorités, à sa main-d'œuvre hautement qualifiée et à ses chercheurs de calibre mondial.

Mettre l'accent sur les technologies clés

Les secteurs de l'espace et de l'aérospatiale apportent une contribution décisive à la prospérité et à la sécurité du Canada. Pour que les politiques et les programmes gouvernementaux demeurent pertinents et au diapason des conditions mondiales en évolution constante, l'Examen de l'aérospatiale (Groupe Emerson) a été mis sur pied en février 2012. En examinant les priorités de recherche, ce groupe a indiqué ce qui suit : « Il existe des opportunités particulières lorsqu'on observe une convergence entre les outils essentiels à l'avenir du Canada, une hausse de la demande sur le marché mondial et les technologies et produits conçus et testés par les entreprises et les chercheurs canadiens. » Les priorités de recherche relatives aux technologies de l'information et des communications et à la fabrication de pointe soutiendront les industries de l'espace et de l'aérospatiale du Canada en leur leur procurant un avantage concurrentiel sur le marché mondial.

Date de modification :