Archivé — Carte des ressources canadiennes dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénératrice

Conclusion et remerciements

Conclusion

Poursuivant dans la lignée de leurs prédécesseurs, qui ont été les premiers à identifier de nombreux types de cellules souches, de nombreux chercheurs canadiens travaillent dans ce domaine (416 dans un poste de professeur ou de professeur agrégé) et plusieurs d'entre eux sont reconnus à l'échelle internationale. Le pays semble être un chef de file de la recherche sur les cellules souches. L'Ontario, plus spécifiquement la University of Toronto, compte le plus grand nombre de chercheurs et reçoit la plupart des fonds de recherche. Les chercheurs se concentrent principalement sur les cellules souches tissulaires (et non, contrairement à ce qu'on aurait pu prévoir, sur les cellules souches embryonnaires), particulièrement de type hématopoïétique, et la principale maladie étudiée est le cancer. Cependant, un certain nombre d'autres maladies font également l'objet de travaux importants, particulièrement les maladies neurologiques, musculo-squelettiques et cardiovasculaires.

Remerciements

Nous souhaitons remercier toutes les personnes qui ont participé à l'élaboration du présent document, notamment Eric Cloutier, conseiller politique, Direction générale de l'industrie des sciences de la vie, Secteur de l'Industrie, Industrie Canada; Sue Kingsley, présidente, International BioPharma Solutions Ltée (IBPS); Richard Taylor, par l'entremise d'IBPS; Helen Kingsley, par l'entremise d'IBPS; Drew Lyall, directeur administratif, Réseau de cellules souches, ainsi que membre du conseil d'administration de la Fondation Canadienne de Cellules Souches et du Consortium sur les cellules souches du cancer; Michael Rudnicki, directeur scientifique, Réseau de cellules souches et préposé principal à la recherche, ainsi que directeur du programme de médecine régénérative du Centre de recherche sur les cellules souches Sprott à l'Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa; Cindy Bell, directrice administrative par intérim, Consortium sur les cellules souches du cancer, ainsi que vice-présidente exécutive, Développement corporatif, Génome Canada; Gordon Keller, titulaire de la chaire de recherche du Canada en biologie des cellules souches embryonnaires, ainsi que directeur, McEwen Centre for Regenerative Medicine, University Health Network, University of Toronto; Juan Carlos Zúñiga-Pflücker, directeur, Advanced Regenerative Tissue Engineering Centre, University of Toronto; Jim Till, président, Consortium sur les cellules souches du cancer et membre du conseil d'administration de la Fondation canadienne de cellules souches.

Date de modification :