Archivé — Carte des ressources canadiennes dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénératrice

Description des figures

La médecine régénérative et des cellules souches — Description longue

Figure 1

Sources de financement pour la recherche dans le domaine des cellules souches et de la médecine régénérative de 2006-07 à 2010-11 (277,5 millions de dollars)
Organismes de financement Pourcentage du financement
* La catégorie « Autres » comprend le réseau AllerGen, la Saskatchewan Health Research Foundation, et l'entreprise Insception Biosciences Inc. (Retour au tableau.)
Génome Canada 2 %
Autres * 1 %
Gouvernement de l'Ontario 5 %
CRSNGC 3 %
NIH (États-Unis) 3 %
CRC 8 %
IRSC 36 %
FTF 9 %
RCE 10 %
FCI 23 %

Retour à la figure 1

Figure 2

Financement total par province de 2006-07 à 2010-11 (277,5 millions de dollars)
Provinces Pourcentage du financement
* La catégorie « Autres » comprend les provinces suivantes : MB, SK, NB, NS et NL. (Retour au tableau.)
Autres * 2 %
Alberta 9 %
Colombie-Britannique 9 %
Québec 15 %
Ontario 65 %

Retour à la figure 2

Figure 3

Financement universitaire de plus de 10 millions de dollars (de 2006-07 à 2010-11)
Universités Financement (millions de dollars)
UBC 23.2
Université d'Ottawa 42.8
McMaster University 14
University of Toronto 117
University of Alberta 14.4
Université de Montréal 25.7
Université McGill 9.7

Retour à la figure 3

Figure 4

Nombre de chercheurs par province
Provinces Nombre de chercheurs
Colombie-Britannique 53
Alberta 37
Saskatchewan 5
Manitoba 11
Ontario 195
Québec 102
Nouveau-Brunswick 1
Nouvelle-Écosse 11
Terre-neuve et Labrador 1

Retour à la figure 4

Figure 5

Nombre de chercheurs par université
Universités Nombre de chercheurs
Université Laval 23
UBC 50
University of Alberta 16
Université McGill 33
University of Western Ontario 17
University of Toronto 110
Université d'Ottawa 34
McMaster University 19
Université de Montréal 32
University of Calgary 21

Retour à la figure 5

Figure 6

Pourcentage de chercheurs travaillant dans chaque discipline dominante (n=416)
Disciplines dominantes Pourcentage de chercheurs
Autres 4 %
Sciences humaines 4 %
Génie tissulaire 19 %
Cellules souches 73 %

Retour à la figure 6

Figure 7

Orientation de la recherche sur les cellules souches (n=303)
Orientation de la recherche Pourcentage de chercheurs
Cellules souches – non précisées (n=29) 10 %
Cellules souches – variées (n=29) 10 %
Cellules souches – cancer (n=30) 10 %
Cellules souches – pluripotentes (n=49) 16 %
Cellules souches – tissu-spécifiques (n=166) 54 %

Retour à la figure 7

Figure 8

Orientation de la recherche sur les cellules souches pluripotentes (n=66)
Orientation de la recherche sur les cellules souches pluripotentes Pourcentage de chercheurs
Pluripotentes non-spécifiées & tissu-spécifiques (n=1) 2 %
Pluripotentes induites & tissu-spécifiques (n=2) 3 %
Deux types pluripotentes & tissu-spécifiques (n=3) 5 %
Pluripotentes induites uniquement (n=2) 3 %
Deux types pluripotentes uniquement (n=6) 9 %
Embryonnaires & tissu-spécifiques (n=11) 17 %
Embryonnaires uniquement (n=41) 61 %

Retour à la figure 8

Figure 9

Orientation de la recherche sur les cellules souches tissu-spécifiques (n=166)
Orientation de la recherche sur les cellules souches tissu-spécifiques Pourcentage de chercheurs
* La catégorie « Autres » comprend les recherches sur les cellules amniotiques (n=1), cardiaques (n=3), dermiques (n=3), adipeuses (n=4), foetales (n=2), gastrointestinales (n=2), germinales (n=3), pulmonaires (n=1), mammaires (n=2, et un chercheur ayant travaillé sur différents types de cellules), ovariennes (n=1), vasculaires (n=1). Un autre chercheur ayant travaillé sur différents types de cellules a étudié les cellules souches placentaires. (Retour au tableau.)
Pancréatiques (n=5) 3 %
Musculaires (n=7) 4 %
Adultes non précisées (n=17) 10 %
Hematopoïétiques, y compris sang ombilical (n=58) 36 %
Autres (n=23) * 14 %
Neuronales, y compris rétiniennes (n=24) 14 %
Moelle osseuse/mésenchymales (n=32) 19 %

Retour à la figure 9

Figure 10

Orientation de la recherche en génie tissulaire (n=79)
Orientation de la recherche en génie tissulaire Pourcentage de chercheurs
Génie tissulaire : non précisés (n=6) 8 %
Biomatériaux : échafauds (n=7) 9 %
Biomatériaux : non précisés (n=14) 18 %
Génie tissulaire : cellules souches et échafauds (n=52) 65 %

Retour à la figure 10

Figure 11

Orientation de la recherche sur les maladies (n=400)
Orientation de la recherche sur les maladies Pourcentage de chercheurs
Hématologique (n=9) 2 %
Métabolique (n=12) 3 %
Diverses (n=101) 25 %
Autres (n=38) 10 %
Cardiovasculaire (n=41) 10 %
Musculosquelettique (n=49) 12 %
Cancer (n=94) 24 %
Neurologique (n=56) 14 %

Retour à la figure 11

Figure 12

Nombre de chercheurs travaillant dans le domaine du cancer (n=105)
Orientation de la recherche en cancérologie Nombre de chercheurs
* La catégorie « Autres » comprend un chercheur dans chacun des domaines suivants : cellules colorectales, cellules hépatiques, cellules ovariennes et cellules de la prostate. (Retour au tableau.)
Autres  * 4
Col de l'utérus 2
Sein 4
Cerveau 6
Hématologiques 37
Non précisé 52

Retour à la figure 12

Figure 13

Nombre de chercheurs travaillant dans le domaine des maladies neurologiques (n=66)
Orientation de la recherche en neurologie Nombre de chercheurs
Il importe de noter que dans plusieurs cas deux indications neurologiques ont été données, ce qui explique pourquoi les barres ci-dessus indiquent un nombre total supérieur à 66.
Sclérose en plaque 5
Lésion médullaire 11
Yeux 16
Autres 15
Multiple/non précisé 25

Retour à la figure 13

Figure 14

Nombre de chercheurs travaillant sur d'autres maladies (n=38)
orientation de la recherche sur d'autres maladies Nombre de chercheurs
Vieillissement 1
Cardiopulmonaires 1
Cutanées 3
Dentaires 3
Embryogenèse 5
Gastrointestinales 1
Genetiques 2
Immunologiques 6
Infectieuses 1
Rénales 1
Reproduction — femme 5
Reproduction — homme 3
Respiratoires 4
Urologiques 2

Retour à la figure 14

Date de modification :