V-25 — Inspection initiale des enregistreurs électroniques munis de la fonction d'étalonnage multipoint et équipant les systèmes de mesure des liquides

Date : 2004-01-05
Bulletin : V-25
Catégorie : Volume


Table des matières


1.0 Objet

Le présent bulletin énonce la politique de Mesures Canada sur l'emploi et l'inspection initiale des enregistreurs électroniques équipés d'un mode ajustement qui choisit automatiquement un facteur de correction préétabli correspondant au débit (étalonnage multipoint).

2.0 Domaine d'application

Le présent bulletin s'applique à toutes les inspections initiales des systèmes de mesure dotés d'enregistreurs électroniques équipés de la fonction d'étalonnage multipoint. Il ne s'applique pas aux inspections ultérieures de ces compteurs ni aux distributeurs de carburant de détail.

3.0 Contexte

Mesures Canada reconnaît que l'étalonnage multipoint est un moyen viable permettant d'améliorer la précision des systèmes de mesure. Lorsque la fonction d'étalonnage multipoint a été autorisée, il était entendu qu'elle serait uniquement utilisée pour améliorer la performance de compteurs déjà conformes aux exigences législatives. Il y a lieu de croire que cette fonction est aussi utilisée pour augmenter la performance de compteurs qui, autrement, ne satisferaient pas ces exigences. Mesures Canada est surtout préoccupé par l'aptitude des compteurs à mesurer avec précision à l'intérieur de la plage des débits approuvée. La différence entre la précision de l'appareil à débit élevé et celle à faible débit est communément appelé étendue. Tous les compteurs actuellement approuvés au Canada ont été évalués sans le recours à l'étalonnage multipoint. Lorsque des compteurs de série ne respectant pas toutes les exigences sont soumis à l'inspection, on présume qu'il y a eu un changement. On ne connaît pas bien la raison pour laquelle des compteurs ne satisfont pas les exigences sur la plage approuvée. Il peut s'agir de pièces défectueuses sur le nouveau compteur, d'un changement apporté à la conception du compteur depuis son approbation ou encore d'un changement résultant d'une perte de frottement du compteur due à l'utilisation des enregistreurs électroniques. Peu importe la cause du changement, la décision d'autoriser l'étalonnage multipoint visait à améliorer la performance de compteurs satisfaisant déjà aux exigences juridiques. Il n'a jamais été question d'autoriser l'étalonnage multipoint dans le but de camoufler la performance non acceptable de compteurs et de faire passer ceux-ci comme étant conformes aux exigences applicables.

4.0 Politique

Mesures Canada ou tout autre parti effectuant des inspections au nom de Mesures Canada doit déterminer si le compteur du système satisfait aux exigences de performance de sa plage approuvée sans avoir recours à l'étalonnage multipoint. De plus les inspecteurs doivent s'assurer qu'aucun dispositif d'ajustage n'est employé pour dissimuler une installation inappropriée ou des pièces défectueuses ou usées.

4.1 Essais supplémentaires

Lorsqu'un système de mesure muni de la fonction d'étalonnage multipoint doit subir une inspection initiale, un essai à débit élevé et un essai à débit faible doivent être réalisés à l'aide d'un seul facteur de correction. Il faut d'abord consulter l'avis d'approbation afin de déterminer si l'enregistreur est équipé de cette fonction, et si elle est activée. Si c'est le cas, le technicien de service doit consigner les valeurs existantes et entrer un facteur unique pour tous les débits. Les essais à débits élevé et faible doivent être menés selon la procédure normale. Le débit élevé doit être équivalent à la capacité maximale du système tandis que le débit faible doit être établi conformément au Bulletin V3, article 4.3. Pour les systèmes de mesure servant à mesurer plus d'un liquide, l'essai doit être fait à l'aide du liquide ayant la viscosité la plus faible (en d'autres mots, si un compteur doit mesurer le diesel et l'essence, l'essai est effectué avec l'essence.)

4.2 Interprétation des résultats

Pour les liquides habituels, la différence entre les résultats à débit élevé et à débit faible ne devrait pas être supérieure à 0,5 % (2 x 0,25 %). Il n'est pas nécessaire que les deux mesures (ou une des deux mesures) se trouvent en-deça de ± 0,25 % de la vraie valeur. Si l'étendue des résultats est supérieure à 0,5 %, il faut interrompre l'essai et suivre les procédures régulières applicables aux compteurs non conformes.

Si l'étendue des résultats est inférieure à 0,5 %, la fonction d'étalonnage multipoint peut être utilisée. Si plusieurs facteurs ont été déterminés durant les essais préalables, ils doivent être entrés à nouveau et tous les essais applicables doivent être exécutés. Le compteur doit être ajusté aussi près que possible de l'erreur zéro, à tous les débits, conformément au par. 35.1 du Règlement sur les poids et mesures. L'écart entre des facteurs adjacents doit être examiné pour s'assurer que les exigences de la SVM 1, article 10 sont satisfaites.

Dans le cas des systèmes de mesure utilisés pour des liquides non habituels, comme les GPL ou les huiles lubrifiantes, la politique susmentionnée s'applique par analogie, sauf que l'écart ne doit pas dépasser deux fois la marge de tolérance applicable, et non 0,5 %, et que les résultats ne doivent pas se situer dans la marge de tolérance.

Date de modification :