PS-G-03 — Normes provisoires relatives à la vérification initiale et subséquente des dispositifs de conversion mécanique

Catégorie: Gaz
Norme provisoire: PS-G-03 (rév. 1)
Date de diffusion:
Entrée en vigueur:
Remplace: PS-G-03, G-15


Table des matières


PS-G-03 (rév. 1): Sommaire des amendements pour PS-G-03
Section Description
Tout Remise en format selon les nouvelles exigences de mise en forme
3.2.1 La note pour la table 3 ont été reformulés pour adresser la clarification de bulletin G-15

1.0 Domaine d'application

Les présentes normes s'appliquent à tous dispositifs de conversion mécanique de la pression de base et/ou de la température de base, capables ou non d'effectuer une correction de la surcompressibilité, soumis pour la vérification initiale ou subséquente sous la Loi sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

2.0 Autorité

Les présentes normes sont diffusées en application de l'article 18 du Règlement sur l'inspection de l'électricité et du gaz

3.0 Exigences de rendement

3.1 Essais d'exactitude de la conversion de la pression de base

3.1.1 Sous réserve des alinéas 3.1.3 et 3.1.4, lorsque le propriétaire du dispositif a fourni à l'inspecteur la preuve objective des pressions de service minimale et maximale annuelles du réseau de distribution dans lequel le dispositif doit être installé, la vérification initiale ou subséquente de l'exactitude de la conversion de la pression de base effectuée par le dispositif doit être faite selon les critères d'essai et les tolérances visant l'erreur relative du multiplicateur indiqués au tableau 1.

3.1.2 Aux fins de l'alinéa 3.1.1, les renseignements suivants doivent être considérés comme la preuve objective de détermination des pressions de service maximale et minimale annuelles d'un réseau de distribution du gaz :

  1. les renseignements fournis par le service technique du propriétaire du dispositif et relatifs aux pressions de service maximale et minimale du réseau de distribution;
  2. la pression de consigne d'un régulateur installé en amont du dispositif de conversion mesurée à titre d'indice de pression de service maximale du réseau; ou
  3. les mesures de pression effectuées en continu s'échelonnant sur au moins un an et prises à un endroit se trouvant en deçà de 100 mètres, mesurés le long de la canalisation, en amont du dispositif de conversion à vérifier

Note : Toutes les mesures mentionnées dans cette clause doivent être effectuées à l'aide d'instruments d'exactitude connue.

Tableau 1 : Précision de conversion de la pression de base : points d'essai et marge de tolérance associés à la pression du système
Pression de base (Points d'essai) Marges d'erreurs tolérées relative
Vérification subséquente
au lieu d'exploitation
Vérification initiale ou
autre vérification subséquente
Pression maximale du réseau −2,0 %, +1,0 % ±1,0 %
Pression médiane du réseau −2,0 %, +1,0 % ±1,0 %
Pression minimale du réseau −2,0 %, +1,0 % ±1,0 %

3.1.3 Sous réserve de l'alinéa 3.1.4, lorsque aucun renseignement sur les pressions auxquelles sera exposé le réseau de distribution n'a été fourni, les critères d'essai d'exactitude de la conversion de la pression de base effectuée par le dispositif et les tolérances visant l'erreur relative du multiplicateur doivent être ceux indiqués au tableau 2.

Tableau 2 : Précision de conversion de la pression de base : points d'essai et marge de tolérance associés à la pression de service de l'appareil précisé
Pression de référence et sa tolérance (Points d'essai) Marges d'erreurs tolérées relative
Vérification subséquente
au lieu d'exploitation
Vérification initiale ou
autre vérification subséquente
(0,90 ± 0,02) Pmax −2.0 %, +1.0 % ±1,0 %
(0,60 ± 0,02) Pmax −2.0 %, +1.0 % ±1,0 %
(0,30 ± 0,02) Pmax −2.0 %, +1.0 % ±1,0 %

Note : Pmax désigne la pression de service maximale du dispositif.

3.1.4 Outre les exigences des alinéas 3.1.1 et 3.1.3, lorsque la vérification initiale ou subséquente est faite au lieu d'exploitation du dispositif, ce dernier doit être vérifié à sa pression de service au moment de l'essai, et l'erreur relative du multiplicateur doit se situer à l'intérieur de l'intervalle de tolérance allant de −2,0 % à +1,0 %.

3.1.5 Lorsqu'un dispositif ne satisfait pas aux exigences de vérification initiale ou subséquente, toute autre vérification subséquente doit comporter une nouvelle mise à l'essai complète du dispositif conformément à l'alinéa 3.1.1 ou à l'alinéa 3.1.3 et, s'il y a lieu, à l'alinéa 3.1.4.

3.1.6 Pour toute vérification initiale ou subséquente, la pression atmosphérique marquée sur le dispositif doit se situer à l'intérieur de l'intervalle de tolérance établi par l'expression :

Équation 1
p a ± [k + (0.001 × p g)]

  1. Pa désigne la pression atmosphérique moyenne au lieu d'exploitation éventuel ou réel du dispositif, calculée conformément à l'article 37(1) du Règlement ou déterminée d'après les données historiques enregistrées par Environnement Canada;
  2. Pg désigne la pression manométrique minimale de service du dispositif, laquelle doit être considérée comme représentant 30 % de la pression maximale de service du dispositif lorsque les renseignements mentionnés à l'alinéa 3.1.1 ne sont pas fournis; et
  3. k est une constante égalant
    1. 0,621 lorsque Pa et Pgsont exprimés en kilopascals, ou
    2. 0,090 lorsque Pa et Pgsont exprimés en livres par pouce carré

3.2 Essais d'exactitude de la conversion de la température de base

3.2.1 Pour la vérification initiale à tout emplacement et la vérification subséquente à une installation d'essai, les critères de détermination de l'exactitude de la conversion de la température de base effectuée par le dispositif et les tolérances visant l'erreur relative du multiplicateur de température doivent être ceux indiqués au tableau 3.

Tableau 3 : Précision de conversion de la température de base : points d'essai et marge de tolérance
Température de référence et sa tolérance Marges d'erreurs tolérées
th: 30 ± 2 °C (86 ± 4 °F) ±1,0 %
tm: 15 ± 2 °C (59 ± 4 °F) Note de bas de page 1 ±1,0 %
tl: 0 ± 2 °C (32 ± 4 °F) ±1,0 %

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Au lieu de la valeur de référence de 15 °C, l'essai tm peut être effectué à la température contrôlée du laboratoire d'étalonnage pourvu qu'il soit réalisé ou est répété (selon 3.2.2.3) lorsque le module de correction est attaché au corps d'un compteur.

Retour à l'appel de note 1

3.2.2 Conditions d'essai

3.2.2.1 Aux fins des essais, l'axe longitudinal du capteur de température du module de correction mécanique de la température de base doit être physiquement orienté dans un plan horizontal.

3.2.2.2 Il est également possible de satisfaire à la condition d'essai en 3.2.1 en éprouvant le dispositif aux points d'essai requis (stipulés en 3.1) lorsque l'axe longitudinal du capteur de température du module de correction est dans un plan autre que horizontal (p. ex. vertical) si l'essai supplémentaire en 3.3 est aussi effectué.

3.2.2.3 Essai de vérification et de revérification supplémentaire

  1. L'erreur relative du module de correction de la température de base doit être déterminée lorsque le dispositif est attaché au corps d'un compteur (capteur étant physiquement orienté dans un plan horizontal) et testé de nouveau à la température de référence de tm ±2 °C (±4 °F). La marge de tolérance applicable à l'erreur relative du multiplicateur de la température doit être de ±1,0 %
  2. L'écart entre, d'une part, l'erreur relative du multiplicateur de température lorsque le dispositif est testé en position verticale au point d'essai tm et, d'autre part, celle du multiplicateur de température lorsque le dispositif est testé en position horizontale au point d'essai tm ne doit pas être supérieur à ±1.0 %. De plus, cet écart doit être appliqué comme valeur proportionnelle de décalage d'échelle aux résultats d'erreur obtenus aux points d'essai tl et th, et ne doit pas entraîner une erreur relative à ces points d'essai supérieure à ±1.0 %

3.2.3 Sous réserve de l'alinéa 3.2.3, pour la vérification subséquente au lieu d'exploitation, les critères de détermination de l'exactitude de la conversion de la température de base effectuée par le dispositif et les tolérances visant l'erreur relative du multiplicateur de la température doivent être ceux indiqués au tableau 4.

Tableau 4 : Précision de conversion de la température de base : revérification sur place, points d'essai et marge de tolérance
Température de référence (Points d'essai) Marge de tolérance de l'erreur relative
tho + 5 °C ( to + 9 °F) ±1,0 %
to ±1,0 %
tlto − 5 °C ( to − 9 °F) ±1,0 %

Note : to désigne la température d'écoulement du gaz au moment de l'essai.

3.2.4 En présence de compteurs rotatifs équipés de dispositifs modulaires de conversion de la température de base, lorsque les températures d'essai précisées à l'alinéa 3.2.3 ne peuvent pas être obtenues en raison des limites de l'appareillage ou de l'installation, les dispositifs de conversion doivent être vérifiés à la température d'écoulement du gaz et l'erreur relative du multiplicateur de température ne doit pas excéder ±0,5 %.

3.2.5 Lorsqu'un dispositif ne répond pas aux exigences de vérification initiale ou subséquente, toute autre vérification subséquente doit comprendre une nouvelle mise à l'essai complète du dispositif conformément à l'alinéa 3.2.1 ou à l'alinéa 3.2.2, selon le cas.

3.3 Essais d'exactitude du dispositif combiné de conversion de la pression de base et de la température de base

3.3.1 Les exigences des articles 3.1 et 3.2 doivent s'appliquer respectivement aux fonctions de conversion de la pression de base et de la température de base du dispositif de conversion combiné.

3.3.2 De plus, la somme algébrique de toute paire d'erreurs de conversion de la pression de base et de la température de base doit se situer à l'intérieur des intervalles de tolérance suivants :

  1. pour les essais de vérification initiale effectués à tout emplacement ou pour les essais de vérification subséquente effectués à un endroit autre que le lieu d'exploitation du dispositif, ±1,3 %; ou
  2. pour les essais de vérification subséquente exécutés au lieu d'exploitation du dispositif, −2.0 % à +1,3 %

3.4 Essais d'exactitude de la correction de la supercompressibilité

3.4.1 Lorsqu'un dispositif de conversion comporte une fonction de correction de la surcompressibilité, les valeurs associées à la densité relative du gaz, à la teneur en dioxyde de carbone, à la teneur en azote et à la température d'écoulement et utilisées pour l'étalonnage du dispositif doivent être marquées sur le dispositif, elles doivent être représentatives du gaz véhiculé dans le réseau de distribution où le dispositif doit être installé, et elles doivent être garanties par le propriétaire du dispositif qui doit détenir la preuve de l'objectivité des mesurages des paramètres du gaz.

3.4.2 Sous réserve de l'alinéa 3.4.4, un dispositif de conversion de la pression de base pouvant effectuer une correction de la surcompressibilité doit faire l'objet d'une vérification initiale ou subséquente conformément aux exigences de l'article 3.1, et l'erreur relative du multiplicateur de la pression à surcompressibilité corrigée doit se trouver à l'intérieur des intervalles de tolérance suivants :

  1. pour les essais de vérification initiale effectués à tout emplacement ou pour les essais de vérification subséquente effectués à un endroit autre que le lieu d'exploitation du dispositif, ±1,3 %;ou
  2. pour les essais de vérification subséquente exécutés au lieu d'exploitation du dispositif, −2.0 % à +1,3 %

3.4.3 Sous réserve de l'alinéa 3.4.4, un dispositif combiné de conversion de la pression de base et de la température de base pouvant effectuer une correction de la surcompressibilité doit faire l'objet d'une vérification initiale ou subséquente conformément aux exigences de l'article 3.3, et la somme algébrique de toute paire d'erreurs relatives du multiplicateur de la pression à surcompressibilité corrigée et du multiplicateur de température doit se situer à l'intérieur des intervalles de tolérance suivants :

  1. pour les essais de vérification initiale effectués à tout emplacement ou pour les essais de vérification subséquente effectués à un endroit autre que le lieu d'exploitation du dispositif, ±1,6 %; ou
  2. pour les essais de vérification subséquente exécutés au lieu d'exploitation du dispositif, −2.0 % à +1,6 %

3.4.4 Pour toute vérification subséquente effectuée au lieu d'exploitation, la température d'écoulement du gaz au moment de l'essai et les autres paramètres du gaz marqués doivent être utilisés pour déterminer l'erreur relative du multiplicateur de la pression à surcompressibilité corrigée ou du multiplicateur combiné de pression à surcompressibilité corrigée et de température, selon le cas.

3.5 Essais d'exactitude d'indicateur corrigé et non corrigé

3.5.1 Lorsque tous les essais d'exactitude s'appliquant à une vérification initiale ou subséquente particulière d'un dispositif de conversion ont été menés sans qu'il soit fait mention de l'indicateur de volume du dispositif à pression de base corrigée et/ou à température de base corrigée, au moins un essai doit être effectué afin de s'assurer que le rapport du volume corrigé accumulé au volume non corrigé accumulé est égal au multiplicateur de pression et/ou de température, selon le cas. Aucune autre erreur ne doit être introduite par les indicateurs.

4.0 Autres Exigences

4.1 Tout dispositif de conversion trouvé dans le service, dont le fonctionnement n'est pas approuvé et n'a pas fait l'objet d'une vérification initiale sur toute la plage de pressions de service du réseau de distribution du gaz, doit être rejeté et retiré du service.

4.2 Toutes les autres exigences de vérification initiale et subséquente des dispositifs de conversion mécanique non reliées au rendement des dispositifs demeurent inchangées.

5.0 Révision

Le but de révision 1 était de déplacer des conditions identifiées dans G de bulletin-15, sous l'initiative de réduction à ce document et remet en format ce document au nouveau format pour normes provisoires.

Date de modification :