PS-G-06 — Norme provisoire pour l'approbation, la vérification, la revérification, l'installation et l'utilisation de compteurs de gaz à ultrasons

Catégorie : Gaz
Norme : PS-G-06 (rév. 3)
Date de diffusion :
Entrée en vigueur :
Remplace : PS-G-06 (rév. 2)


Table des matières


1.0 Domaine d'application

La présente norme s'applique aux compteurs de gaz à ultrasons qui fonctionnent en mesurant la différence entre les temps de transit des décharges brutales d'énergie ultrasonore voyageant en amont et en aval. Toutes les caractéristiques et fonctions de mesure d'un compteur à ultrasons qui ne sont pas traitées explicitement par la présente norme sont également visées par toute exigence ou norme supplémentaire de Mesures Canada (MC) applicable aux caractéristiques ou fonctions en question.

2.0 Autorité

La présente norme est publiée en vertu des articles 12 et 18 du Règlement sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

3.0 Références

4.0 Définitions

Circuit de traitement (processing circuitry)

Circuit assurant la génération, la détection et la synchronisation des impulsions ultrasonores ainsi que le calcul des sorties du compteur.

Compteur à trajets multiples (multipath meter)

Compteurs à ultrasons comportant plus d'un trajet de détection de la vitesse.

Compteur de gaz à ultrasons (ultrasonic gas meter)

Compteur constitué d'un corps, d'un ou de plusieurs trajets de détection de vitesse, et des circuits de traitement connexes.

Compteur de gaz à ultrasons domestique (ultrasonic domestic gas meter)

Compteur de gaz à ultrasons comportant un indicateur alimenté par batterie et des circuits de traitement connexes, tous abrités dans le même boîtier de compteur et servant à mesurer les volumes de gaz à des pressions de service ne dépassant pas 200 kPa.

Compteur de référence (reference meter)

Compteur d'une précision connue.

Conduites du compteur (meter tubes)

Longueurs droites de tuyau en amont et en aval du compteur.

Débit maximal, Qmax (maximum flow rate)

Débit maximal du compteur.

Écart (deviation)

Moyenne des erreurs à un débit donné.

Erreur moyenne pondérée du débit (flow weighted mean error)

Erreur moyenne pondérée du débit (EMPD) calculée comme suit :

la description détaillée se trouve sous l'image

Description détaillée de l'équation

(EMPD %) = [(Q1 ÷ Qmax) × D1 × W1 + (Q2 ÷ Qmax) × D2 × W2 + … + (Qn ÷ Qmax) × Dn × Wn] ÷ [(Q1 × W1) ÷ Qmax + (Q2 × W2) ÷ Qmax + … + (Qn × Wn) ÷ Qmax]

Où,

  • Qi est le débit d'essai
  • Di est l'écart au débit d'essai Qi
Erreur (error)

Différence entre le volume mesuré par le compteur à l'essai et celui mesuré par un compteur de référence. Des corrections doivent être apportées pour tenir compte des différences de pression, de température et de compressibilité du gaz entre les deux compteurs. L'erreur doit être calculée comme suit :

(Erreur %) = [(volume au compteur d'essai - volume au compteur de référence) ÷ volume du compteur de référence] × 100%

Erreur maximale tolérée (maximum permissible error)

Écart maximal admis à l'intérieur de la plage de service prescrite du compteur.

Facteur final du compteur (final meter factor)

Facteur de correction qui s'applique aux sorties du compteur et change ces dernières par un pourcentage constant à tous les débits. Les compteurs bidirectionnels peuvent avoir des facteurs finaux du compteur qui sont différents pour chaque direction de mesure. Le facteur final du compteur est calculé comme suit :

Facteur final du compteur = 100 / (100 + EMPD)

Linéarité (linearity)

Différence maximale entre l'erreur moyenne pondérée du débit et tout écart.

Répétabilité (repeatability)

Dispersion d'erreurs la plus grande d'un compteur donné lorsque plusieurs mesures successives sont prises au même débit et dans les mêmes conditions de fonctionnement.

Rugosité relative (relative roughness)

Rapport sans dimension (e) de la rugosité moyenne de la conduite (Ra) au diamètre intérieur de la conduite (D).

Temps de transit (transit time)

Temps que prend une impulsion ultrasonore pour parcourir un trajet particulier.

Trajet de détection de vitesse (velocity sensing path)

Trajet parcouru par les impulsions ultrasonores afin de déterminer la vitesse du gaz dans un compteur.

Transducteur à ultrasons (ultrasonic transducer)

Dispositif qui émet et reçoit des impulsions ultrasonores.

5.0 Exigences métrologiques

5.1 Erreurs maximales tolérées

5.1.1 Essais de précision — approbation du modèle

5.1.1.1 Les compteurs doivent être testés à l'aide d'un produit d'essai adéquat à des débits se trouvant dans la plage de 10 % à 100 % de Qmax à des pressions du gaz en écoulement dans la plage de pressions de service prescrite du compteur. Chaque point d'essai doit comprendre au moins trois mesures et chaque mesure doit durer au moins 100 secondes. Les débits d'essai doivent être à peu près équidistants entre 0,1 Qmax et Qmax, et ils doivent au moins comprendre 0,1 Qmax, 0,25 Qmax, 0,5 Qmax, 0,75 Qmax et Qmax.

Nota 1 : Le produit d'essai est habituellement le gaz naturel. Toutefois, si un requérant fournit des données indiquant que d'autres produits conviennent aux essais, les essais sur ces produits sont acceptables. Dans le cas des compteurs de gaz à ultrasons domestiques, le fabricant doit fournir la documentation démontrant que le compteur peut être testé à l'aide d'une technologie d'étalonnage identifiée par comparaison au gaz naturel d'une composition spécifiée et selon les conditions de fonctionnement prévues du compteur.

Nota 2 : Lorsque les installations d'essai ne permettent pas d'effectuer des essais sur toute la plage des pressions de service du compteur, le requérant doit fournir des données d'essai démontrant que le modèle auquel appartient le compteur est insensible à la pression de service.

Nota 3 : Lorsque les compteurs à ultrasons domestiques sont testés, il se peut que la durée minimale de l'essai ne soit pas applicable en raison des limites associées à la technologie d'étalonnage utilisée. Toutefois, dans tous les cas, la durée de l'essai doit être suffisante pour assurer une résolution d'erreur d'au moins 0,1 %.

5.1.1.2 Les erreurs du compteur ne doivent pas dépasser les tolérances suivantes :

Tableau 1 : Erreurs
Compteurs à ultrasons Compteurs à ultrasons domestiques
Erreur maximale tolérée: ± 1,0 % ± 1,0 %
Linéarité: ± 0,3 % ± 0,5 %
Répétabilité: ± 0,2 % ± 0,4 %

Nota 1 : La tolérance de l'erreur maximale tolérée s'applique après l'application du facteur final du compteur, le cas échéant.

Nota 2 : La tolérance de linéarité s'applique après toute correction effectuée à l'intérieur du compteur, mais avant l'application de tout algorithme de linéarisation par un équipement auxiliaire du compteur.

5.1.1.3 L'erreur moyenne pondérée du débit doit être inférieure à ± 0,4% à tout débit supérieur ou égal à 0,95 Qmax, autrement elle doit être inférieure à ± 1,0%.

5.1.1.4 Au moment de l'approbation, les compteurs à ultrasons domestiques doivent être testés afin de vérifier qu'il y a accumulation de volume zéro en conditions d'écoulement nul. Cet essai est effectué à des températures ambiantes de −30 °C et +40 °C ou aux extrêmes de la plage des températures ambiantes du compteur déclarée par le fabricant et établie dans l'avis d'approbation.

5.1.2 Remplacement des transducteurs et des cartes de circuits

Les requérants peuvent fournir des données d'essai démontrant que les transducteurs et les cartes de circuits comprenant les circuits de traitement peuvent être remplacés sans qu'il soit nécessaire de revérifier le compteur. Ces données doivent être obtenues en faisant l'essai de précision du compteur à un débit donné d'abord avec le ou les composants d'origine puis avec le ou les composants de remplacement. Le compteur peut être reprogrammé au besoin après le remplacement du ou des composants, mais avant l'exécution du second essai de précision. Le rendement du compteur à la suite du remplacement de tout composant ne doit pas varier de plus de ± 0,1 %.

Nota 1 : Aux fins de la présente norme, le remplacement de composants s'entend du remplacement d'une carte de circuits, d'un transducteur ou d'un jeu de transducteurs.

5.1.3 Essais de précision — vérification et revérification

5.1.3.1 Sous réserve de l'article 5.1.3.2, les essais doivent être effectués à l'aide d'un produit d'essai adéquat à une pression représentative de l'utilisation prévue du compteur. Chaque point d'essai doit comprendre au moins trois mesures et chaque mesure doit durer au moins 100 secondes. Idéalement, le compteur doit être testé à au moins cinq débits à peu près équidistants entre 0,1 Qmax et Qmax. Lorsqu'il est impossible d'atteindre Qmax en raison des limites de l'installation d'essai, le débit d'essai supérieur doit correspondre au moins à 0,4 Qmax et le compteur doit être testé à au moins cinq débits à peu près équidistants entre 0,1 Qmax et le débit maximal pouvant être atteint par l'installation d'essai. Les compteurs destinés à des applications bidirectionnelles doivent être testés comme indiqué ci-dessus dans les deux directions.

Nota 1 : Le produit d'essai est habituellement le gaz naturel. Toutefois, si un requérant fournit des données indiquant que d'autres produits conviennent aux essais, les essais sur ces produits sont acceptables.

Les erreurs du compteur ne doivent pas dépasser les tolérances établies en 5.1.1.2. Lorsque le débit maximal d'essai du compteur ne peut pas être atteint, les erreurs du compteur ne doivent pas dépasser les tolérances suivantes :

où %Qmax obtenu est le débit maximal obtenu par l'installation d'essai.

Nota 2 : La tolérance de l'erreur maximale tolérée s'applique après l'application du facteur final du compteur, le cas échéant.

Nota 3 : La tolérance de linéarité s'applique après toute correction effectuée à l'intérieur du compteur, mais avant toute application de l'algorithme de linéarisation par un équipement auxiliaire du compteur.

5.1.3.2 Les compteurs de gaz à ultrasons domestiques peuvent être vérifiés ou revérifiés à la pression atmosphérique en utilisant des technologies d'étalonnage adéquatement certifiées pour les compteurs de gaz. Lorsque les compteurs de gaz à ultrasons domestiques sont vérifiés à l'aide d'un appareil de mesure de type indiqué, les points d'essai doivent correspondre à (0,3 ± 0,05) Qmax et (0,95 ± 0,05) Qmax en utilisant l'air comme produit d'essai. La durée de l'essai doit être suffisante pour assurer une résolution d'erreur d'au moins 0,1 %.

Erreur maximale tolérée : ± 1,0 %

Nota 1 : Dans le cas des compteurs de gaz à ultrasons domestiques, le fabricant doit fournir la documentation démontrant que le compteur peut être étalonné à l'aide d'une technologie d'étalonnage identifiée par comparaison au gaz naturel d'une composition spécifiée et selon les conditions de fonctionnement prévues du compteur.

5.1.3.3 L'avis d'approbation visant un compteur de gaz à ultrasons domestique doit préciser les fluides avec lesquels le compteur peut être étalonné ainsi que toutes les conditions ou restrictions applicables.

5.2 Exigences de vérification

5.2.1 Il faut consulter l'avis d'approbation pour obtenir des données concernant les paramètres des circuits de traitement qui peuvent nécessiter une modification ou une reprogrammation au moment de la vérification ou pour connaître les exigences de scellage.

5.2.2 Lorsqu'il est disponible, le facteur final du compteur doit être établi avant le scellage du compteur.

5.2.3 Les installations de mesure doivent être inspectées afin d'évaluer leur conformité aux exigences d'inspection de l'installation énoncées à l'annexe A. Les compteurs à ultrasons domestiques autonomes qui ne sont pas visés par les exigences relatives aux conduites de l'article 6.2.3 et qui sont installés à un endroit où la pression moyenne du compteur n'est pas supérieure de plus de 3,45 kPa à la pression atmosphérique sont exemptés de l'exigence d'inspection de l'installation.

5.3 Exigences de revérification

Les compteurs doivent être soumis à une revérification au moins tous les six ans. Les exigences de revérification sont identiques aux exigences de vérification.

5.4 Remplacement des composants

5.4.1 Remplacement des transducteurs et des circuits électroniques

Lorsque l'avis d'approbation l'autorise, le sceau d'un compteur en service peut être brisé par un inspecteur ou par un vérificateur accrédité de compteurs afin de permettre le remplacement d'un composant. Les nouveaux composants doivent être identiques à ceux qui sont remplacés ou doivent être approuvés par MC et leur emploi doit être recommandé par le fabricant du compteur pour l'utilisation prévue. À la suite du remplacement, les composants doivent être rescellés après les vérifications qui suivent.

5.4.1.1 Remplacement des transducteurs

La procédure suivante doit être observée lors de l'installation de nouveaux transducteurs :

  1. Les nouveaux transducteurs doivent être installés selon les instructions du fabricant. S'il y a lieu, les paramètres d'étalonnage des transducteurs de remplacement doivent être entrés dans les circuits de traitement.
  2. Les numéros de série des transducteurs nouveaux et anciens doivent être consignés.
  3. La mesure de la vitesse du son sur chaque trajet doit être effectuée lorsque le gaz passe dans le compteur. La vitesse du son mesurée sur le trajet comportant un transducteur de remplacement doit se trouver à moins de 0,2 % de la moyenne des vitesses du son mesurées sur les trajets non perturbés.
5.4.1.2 Remplacement des circuits électroniques

La procédure suivante doit être observée lors de l'installation de nouveaux circuits de traitement :

  1. Les nouveaux circuits de traitement doivent être installés selon les instructions du fabricant.
  2. Les numéros de série et les versions de microprogrammes des circuits nouveaux et anciens doivent être consignés.
  3. S'il y a lieu, les paramètres d'étalonnage doivent être programmés dans les nouveaux circuits de traitement conformément aux instructions du fabricant. Au terme de la programmation, il faut vérifier que les nouveaux paramètres sont identiques aux anciens.
  4. La mesure de la vitesse du son sur chaque trajet doit être effectuée. Les valeurs obtenues doivent concorder entre elles sans s'écarter de plus de 0,2 % de leur moyenne.

5.5 Conditions pour les caractéristiques métrologiques

5.5.1 Facteurs d'influence et de perturbation

Aux fins d'approbation du modèle, les essais de précision volumétrique du compteur ne doivent pas dépasser les erreurs énoncées en 5.1.1.2 pour les facteurs d'influence et de perturbation suivants :

  1. Facteurs d'influence Facteurs établis pour les compteurs de classe F dans les articles 9 et 11.5.3 de la recommandation internationale R-6 de l'OIML (Organisation internationale de métrologie légale) intitulée Prescriptions générales pour les compteurs de volume de gaz.
  2. Susceptibilité au tourbillon La configuration recommandée par le fabricant à l'entrée de l'installation doit être précédée par un générateur produisant des tourbillons en sens horaire et ensuite en sens antihoraire, constitué par deux coudes de quatre-vingt-dix degrés relies ensemble de façon orthogonale.

6.0 Exigences techniques

6.1 Conception, composition et construction

6.1.1 En plus des conditions d'approbation énumérées dans cette norme, les compteurs seront aussi évalués selon les exigences applicables de la norme S-G-03.

6.1.2 Une prise de pression doit être prévue sur le corps du compteur. Cette exigence ne vise pas les compteurs ayant une pression de service maximale de 10 lb/po² (mano) ou moins.

6.1.3 Le compteur doit avoir une ou plusieurs sorties proportionnelles au volume du gaz qui passe dans le compteur, et le volume doit être exprimé en fonction de la pression et de la température dans les conduites. Cette exigence ne s'applique pas aux compteurs à ultrasons domestiques. Dans le cas d'une application bidirectionnelle, une sortie de volume distincte doit être prévue pour chaque direction.

6.1.4 Le compteur à trajets multiples doit pouvoir indiquer la vitesse du son dans le gaz sur chaque trajet.

6.1.5 Le mauvais fonctionnement de toute paire de transducteurs dans un compteur à trajets multiples ne doit pas interrompre le fonctionnement du compteur, mais doit déclencher une alarme.

6.1.6 Les moyens de scellage doivent être prévus selon l'article 8.2.

6.1.7 Le compteur doit utiliser le protocole de communication standard énoncé dans les normes ANSI C12.18-1996 et IEEE P1377/ANSI C12.19-1996, ou le fabricant doit fournir, sans frais, un logiciel pour interroger, contrôler et vérifier le compteur. Le logiciel exécutable doit être formaté pour ordinateurs personnels. Des manuels de fonctionnement et de la documentation doivent aussi être fournis. Le logiciel doit empêcher l'interruption du fonctionnement du compteur pendant le processus de vérification. MC s'engage à s'assurer que le logiciel sera uniquement utilisé aux fins d'inspections de compteurs par les inspecteurs du gouvernement et à ne pas dévoiler le contenu du logiciel ni de la documentation à de tierces parties.

6.2 Installation et utilisation

6.2.1 Le compteur doit être installé de façon à empêcher l'accumulation de contaminants dans les orifices du transducteur.

6.2.2 L'installation doit comprendre des moyens pour que le compteur puisse accumuler un volume zéro à des débits inférieurs à 0,5 % de Qmax. Il est possible de régler le point de coupure du volume à faible débit à des débits supérieurs à 0,5 % de Qmax avec l'accord de la partie qui vend.

6.2.3 Sauf indication contraire de l'avis d'approbation, la conduite en amont du compteur doit avoir une longueur d'au moins 10 diamètres de tuyau. La conduite en aval du compteur doit avoir une longueur d'au moins 3 diamètres de tuyau à moins que l'installation ne soit destinée à une mesure bidirectionnelle, auquel cas les conduites en amont et en aval du compteur doivent avoir une longueur de 10 diamètres de tuyau.

6.2.4 Le fini intérieur du compteur et de ses conduites ne doit pas excéder une rugosité relative de 0,0000625.

6.2.5 Aucune garniture d'étanchéité ne doit dépasser la surface intérieure des conduites du compteur ou du compteur lui-même.

6.2.6 Si l'avis d'approbation régissant le compteur l'exige, un tranquilliseur d'écoulement doit être installé dans la conduite en amont du compteur et, dans le cas d'une application bidirectionnelle, dans la conduite en aval également.

6.2.7 Le diamètre intérieur des conduites du compteur et le diamètre intérieur du corps du compteur ne doivent pas s'écarter de plus de ± 1,0 % du plus petit diamètre des deux. Sauf indication contraire de l'avis d'approbation, cette exigence est applicable également aux compteurs à ultrasons domestiques.

6.2.8 La température du gaz d'écoulement doit être mesurée en aval de l'élément de mesure dans la direction normale de l'écoulement. Entre l'élément de mesure et le capteur de température, il ne doit y avoir rien qui puisse engendrer un changement de pression. Cette exigence s'applique dans tous les cas, sauf lorsqu'un compteur est approuvé, vérifié et utilisé avec un capteur de température intégré à l'intérieur du corps du compteur.

6.2.9 Lorsqu'un puits thermométrique est utilisé, il doit s'avancer sur une distance correspondant à un tiers du diamètre intérieur de tuyau dans le gaz d'écoulement et doit être orienté de façon à ne pas être aligné sur un des trajets.

6.2.10 Le compteur ne doit pas être utilisé à l'extérieur de la plage des températures ambiantes pour lesquelles il est approuvé. Au besoin, des abris et des dispositifs de chauffage ou d'autres moyens doivent être prévus pour s'assurer que cette exigence est respectée.

6.2.11 Sauf indication contraire de l'avis d'approbation, lorsqu'un compteur doit être installé à moins de 100 diamètres de tuyau d'un dispositif d'étranglement comme un régulateur ou une vanne, ou d'un compresseur ou de tout autre dispositif reconnu pour produire des pulsations, il faut consulter le fabricant et effectuer des essais pour démontrer que le dispositif en question ne nuit pas au bon fonctionnement du compteur.

6.2.12 Lorsqu'un compteur est installé à moins de 1000 diamètres de tuyau d'une soupape (munie d'une cage WhisperTrim) ou de tout autre dispositif reconnu pour générer de l'énergie ultrasonore, le fabricant doit être consulté et doit effectuer des essais pour démontrer que le dispositif en question ne nuit pas au bon fonctionnement du compteur.

6.2.13 Les sorties du compteur qui sont proportionnelles au volume de gaz qui passe dans le compteur doivent servir aux calculs de facturation.

7.0 Exigences administratives

7.1 Marquages

7.1.1 Les données suivantes doivent être inscrites de façon indélébile sur le compteur ou pouvoir être affichées par ce dernier :

  1. le nom du fabricant
  2. le numéro du modèle
  3. le numéro de série (sur le corps du compteur)
  4. le numéro de série du compteur (si autre qu'en c)
  5. la direction de l'écoulement positif ou, dans le cas des compteurs de gaz à ultrasons domestiques, l'identification du raccord d'entrée
  6. le débit maximal aux conditions de la conduite
  7. le diamètre intérieur du compteur (non applicable aux compteurs de gaz à ultrasons domestiques)
  8. les pressions de service minimale (le cas échéant) et maximale
  9. le numéro d'avis d'approbation
  10. un espace doit être prévu pour le numéro d'inspection, qui doit être inscrit sur le corps du compteur avant la vérification du compteur
  11. le type et l'étendue du signal de sortie (pour chaque sortie)
  12. le facteur final du compteur, le cas échéant
  13. le décalage zéro, le cas échéant
  14. la masse volumique, le cas échéant
  15. la viscosité, le cas échéant
  16. le temps de délai des transducteurs, le cas échéant
  17. tout autre facteur programmable par l'utilisateur utilisé
  18. la version du microprogramme (peut aussi être affichée grâce au logiciel d'interface du fabricant du compteur)
  19. la température de base (si le compteur utilise la température du gaz d'écoulement pour la fonction de conversion du volume).

7.1.2 Les données suivantes doivent être marquées sur les compteurs munis de transducteurs qui peuvent être remplacés aux points d'exploitation des compteurs :

  1. le numéro de modèle du transducteur (sur chaque transducteur)
  2. le numéro de série du transducteur (sur chaque transducteur)
  3. la plage de pressions du transducteur (sur chaque transducteur)
  4. l'identification de chaque orifice de transducteur (sur le corps du compteur)

7.1.3 Les données suivantes doivent être fournies pour les compteurs munis de cartes de circuits qui peuvent être remplacées aux points d'exploitation des compteurs :

  1. le numéro de modèle de la carte de circuits
  2. le numéro de série de la carte de circuits

7.1.4 Lorsque des parties d'un compteur sont destinées à être installées à distance les unes des autres dans une installation à plusieurs compteurs, les composants doivent comporter les marquages nécessaires pour indiquer aux utilisateurs quels composants du système fonctionnent ensemble.

7.2 Scellage

Si un fabricant peut démontrer par les résultats des essais que les transducteurs peuvent être remplacés sans avoir à reprogrammer les circuits de traitement et sans nuire au bon fonctionnement du compteur, il n'est pas nécessaire de sceller les transducteurs. Autrement, les transducteurs individuels doivent être scellés avec les moyens adéquats prévus pour les sceller au corps du compteur. Les circuits de traitement doivent avoir des moyens adéquats permettant de sceller les cartes de circuits au corps du compteur et doivent être ainsi scellés. Lorsque l'accès n'est pas interdit par un sceau, il convient d'installer sur les circuits électroniques un cavalier muni d'une étiquette auto-collante ou un sceau afin d'empêcher tout changement non autorisé aux paramètres d'étalonnage.

8.0 Révisions

8.1 La révision 3 visait à :

8.2 La révision 2 visait à supprimer certaines exigences conformément à l'Initiative d'allégement du fardeau de la paperasserie du gouvernement du Canada.

8.3 La révision 1 visait à ajouter les exigences relatives aux compteurs à gaz à ultrasons domestiques et définir parmi les exigences actuellement en vigueur celles qui ne sont pas applicables aux compteurs à gaz à ultrasons domestiques. Quelques nouvelles définitions ont été ajoutées. De plus, les tolérances de rugosité relative (article 5.2.4) et de diamètre intérieur (article 5.2.7) ont été modifiées.

Annexe A — Attribution des caractéristiques

Attribution des caractéristiques
No d'article Caractéristique Approbation du modèle Vérification initiale Vérification ultérieure Contestation Inspection de l'installation
5.1.1.1 Débits et pressions d'essai applicable - - - -
5.1.1.2 Tolérances applicable - - - -
5.1.1.3 Erreur moyenne pondérée du débit applicable - - - -
5.1.14 Accumulation de volume zéro applicable - - - -
5.1.2 Remplacement des composants applicable - - - -
5.1.3.1
5.1.3.2
Essais de vérification et de revérification - applicable applicable - -
5.2.1 Programmation des paramètres - applicable applicable applicable -
5.2.2 Facteur final du compteur - applicable applicable - -
5.2.3 Inspection des installations - - - - applicable
5.3 Revérification - - applicable - -
5.4.1 Remplacement des composants - - - - applicable
5.4.1.1 Remplacement des transducteurs - - - - applicable
5.4.1.2 Remplacement des circuits électroniques - - - - applicable
5.5.1 Facteurs d'influence et de perturbation applicable - - - -
6.1.1
6.1.2
Boîtier applicable - - - -
6.1.2 Prise de pression applicable - - - applicable
6.1.3 Sorties applicable applicable applicable applicable applicable
6.1.4 Vitesse du son applicable applicable applicable applicable applicable
6.1.5 Mauvais fonctionnement du transducteur applicable - - - -
6.1.6 Scellage applicable applicable applicable - -
6.1.7 Communications applicable - - - -
6.2.1 Orientation du transducteur - - - - applicable
6.2.2 Point de coupure à faible débit applicable - - - applicable
6.2.3 Longueur des conduites - - - - applicable
6.2.4 Fini intérieur applicable - - - applicable
6.2.5 Garnitures d'étanchéité - - - - applicable
6.2.6 Tranquilliseurs d'écoulement applicable - - - applicable
6.2.7 Diamètre intérieur - - - - applicable
6.2.8 Détection de température applicable - - - applicable
6.2.9 Caractéristiques du puits thermométrique - - - - applicable
6.2.10 Température ambiante - - - - applicable
6.2.11 Dispositif d'étranglement - - - - applicable
6.2.12 Source d'ultrasons - - - - applicable
6.2.13 Sortie applicable applicable applicable applicable applicable
8.1 Marquages applicable applicable applicable - -
8.2 Scellage applicable applicable applicable applicable applicable
Date de modification :