Manuel de l'inspecteur — appareils de mesures dimensionnelles

Table des matières


1.0 Introduction

1.1 Introduction

L'attitude, les méthodes et la performance des membres du personnel de Mesures Canada et des techniciens reconnus des organismes accrédités ou enregistrés effectuant les mêmes inspections générales doivent être similaires. Une application uniforme et une interprétation cohérente de la législation, des politiques et des méthodes sont essentielles à l'administration et à l'application efficaces de la Loi et du Règlement sur les poids et mesures et des normes ministérielles.

Le présent Manuel de l'inspecteur vise à offrir aux inspecteurs et autres parties intéressées un guide pour l'inspection d'appareils de mesure dimensionnelle (linéaire, surface, volume d'un solide et temps). Chaque méthode d'essai comprend les méthodes d'essai normalisées (MEN) courantes, qui fournissent des critères détaillés pour l'essai d'un appareil ou d'un système. Au besoin, des renvois à d'autres méthodes d'essai, à des normes et à la législation sont intégrés.

L'utilisation de ces méthodes d'essai pour évaluer la conformité d'un système ou d'un appareil de mesure dimensionnelle doit être considérée comme la règle plutôt que l'exception. Dans certains cas, d'autres essais peuvent se révéler nécessaires. Le cas échéant, on devra consulter les spécialistes régionaux. Il convient de s'assurer que ces essais respectent l'intention de la Loi, du Règlement et des autres normes.

Des mesures coercitives doivent être prises dans les cas où une infraction constitue une non-conformité à la législation. La stratégie d'application doit se conformer à la politique exécutoire de Poids et Mesures visant les appareils de pesage et de mesure.

Mesures Canada encourage l'utilisation des méthodes d'essai et de l'équipement d'essai indiqués dans le présent manuel, mais reconnaît qu'il existe d'autres méthodes d'essai et équipements d'essai pouvant servir à l'inspection d'un appareil de pesage ou de mesure. Sous réserve de l'examen et de l'approbation des méthodes d'essai et de l'équipement d'essai proposés par Mesures Canada, les autres méthodes seront acceptées et documentées, au cas par cas, dans la section appropriée des méthodes d'essai normalisées (MEN) en question.

Révision

Original.

1.2 Symboles, acronymes et définitions

Ad'A
Avis d'approbation
AMI
Aperçu des méthodes d'inspection
BEM
Brouillage électromagnétique
BRE
Brouillage radioélectrique
Code PLU
Code de rappel du prix
d
Échelon réel
DAMZ
Dispositif automatique de mise à zéro
DMMZ
Dispositif manuel de mise à zéro
DMZI
Dispositif de mise à zéro initiale
DSAMZ
Dispositif semi-automatique de mise à zéro
e
Échelon de vérification
emin
Échelon de vérification minimal
ESE
Équipement soumis à l'essai
Laboratoire
Laboratoire de Mesures Canada
Max
Portée maximale
MC
Mesures Canada
MEN
Méthodes d'essai normalisées
nmax
Nombre maximal d'échelons
OIML
Organisation internationale de métrologie légale
PDV
Système de pesage de point de vente
ZI
Zone d'incertitude
Appareil de pesage à fonctionnement automatique
Instrument de pesage ne nécessitant pas l'intervention d'un opérateur pendant la pesée et suivant un programme prédéterminé de processus automatiques caractéristiques de l'instrument.
Appareil de pesage d'articles de poids variable
Instrument à fonctionnement automatique qui pèse des charges préassemblées discrètes ou des charges individuelles de marchandises libres. Comprend les « bascules automatiques suspendues sur rail » et les « balances automatiques à courroie », mais exclut les appareils communément appelés « balances à courroie transporteuse ».
Système de pesage totalisateur en discontinu
Instrument à fonctionnement automatique qui pèse un produit en vrac en le divisant en charges discrètes, déterminant la masse de chaque charge discrète en séquence avant de totaliser les résultats de la pesée et remettant les charges discrètes en vrac. Souvent appelé « appareil de pesage en vrac ».
Système de pesage totalisateur en continu
Instrument à fonctionnement automatique pour le pesage en continu d'un produit en vrac sur une courroie transporteuse, sans subdivision systématique de la masse et sans interruption du mouvement de la courroie transporteuse. Souvent appelé « balance à courroie transporteuse ».
Pont-bascule ferroviaire
Instrument à fonctionnement automatique ayant un récepteur de charge composé de rails pour assurer le passage des wagons et servant à déterminer la masse totale d'un train, ou d'un wagon, en le pesant en mouvement.
Pont-bascule routier en mouvement
Instrument à fonctionnement automatique ayant un ou plusieurs récepteurs de charge et servant à déterminer la masse totale d'un véhicule en le pesant en mouvement.
Doseur gravimétrique
Instrument à fonctionnement automatique qui remplit des contenants selon une masse prédéterminée et constante de produit en vrac pesé de façon automatique et qui comprend essentiellement un dispositif d'alimentation automatique ou des appareils associés à une ou plusieurs unités de pesage et à des dispositifs de contrôle et de décharge adéquats. S'entendra d'une machine de conditionnement automatique.
Appareil de pesage à fonctionnement non automatique
Appareil de pesage qui pèse des charges à valeur discrète et qui nécessite l'intervention de l'opérateur au cours de la pesée, notamment pour déposer la charge sur le dispositif peseur et récepteur de charge ou l'en retirer, ou pour obtenir les résultats de pesage. En cas de doute quant à la désignation d'un appareil comme appareil de pesage à fonctionnement automatique ou appareil de pesage à fonctionnement non automatique, la désignation comme appareil de pesage à fonctionnement non automatique prévaut.

Révision

Original.

2.0 Procédures

2.1 Systèmes de mesure linéaire

2.1.1 Type 90-10 : mesures linéaires dynamiques

Application

Appareils de mesure du tapis et du revêtement de sol.

Matériel
Objectif

Cet essai vise à déterminer si l'appareil de mesure du tapis et du revêtement de sol soumis à l'essai (appelé ESE ou équipement soumis à l'essai dans le présent document) peut mesurer en deçà des tolérances applicables et dans les conditions où il peut être utilisé. La présente méthode d'essai constitue des exigences d'essai minimales; d'autres essais peuvent être nécessaires si les conditions le justifient.

Méthode
Préparation des échantillons d'essai

L.1.0 Échantillons d'essai

Exigences minimales des échantillons d'essai choisis :

Nota : À des fins d'approbation, choisir des échantillons en unités métriques et en unités canadiennes. Pour les inspections initiales et subséquentes, choisir des échantillons selon les unités utilisées.

L.1.1 Bande d'essai

Si aucun échantillon adéquat n'est disponible ou facilement mesurable sur place, une bande d'essai de tapis ou de linoléum peut être fabriquée avant l'inspection. Les bandes d'essai doivent être d'au moins 5 mètres (16 pieds) de longueur ou d'au moins 10 tours de roue de mesurage, selon la valeur la plus élevée, et d'au moins 1 mètre de largeur. Il convient de faire passer soigneusement l'échantillon à travers l'ESE étant donné que le mécanisme d'alimentation peut provoquer le déplacement latéral de la bande d'essai.

L.1.2 Repères

Au moyen de l'étalon de longueur certifié, marquer l'envers de l'échantillon d'essai aux repères suivants (s'il est impossible de marquer l'envers de l'échantillon, marquer l'échantillon avec un morceau de ruban ou tout autre moyen convenable) :

Veiller à ce que tous les points marqués sur l'échantillon d'essai correspondent à une longueur certifiée, comme il est indiqué sur le certificat d'étalonnage de l'étalon de longueur utilisé; sinon, marquer d'autres points le plus près possible des points recommandés. De plus, il faut s'assurer que l'étalon de longueur est utilisé conformément aux exigences du certificat d'étalonnage. À titre d'exemple, le repère du zéro est celui correspond aux conditions associées au point zéro désigné figurant sur le certificat. Enfin, s'assurer que la température ambiante est supérieure à 12 °C lors du marquage de l'échantillon d'essai.

Figure 1

Points marqués sur un échantillon tel que décrit à la section L.1.2
Performance

L.2.0 Conditions et installation

Il faut effectuer les essais de performance d'une façon simulant l'utilisation réelle. Par conséquent, il faut mesurer l'échantillon d'essai en le positionnant de la façon selon laquelle il serait mesuré dans le commerce (p. ex. la roue de mesurage doit toucher l'envers ou le haut du produit, le produit doit être suspendu, etc.). Faire passer l'échantillon d'essai à travers l'ESE et s'assurer que le repère du zéro est aligné sur le tranchant de l'ESE, puis remettre l'appareil à zéro. Tout au long de l'essai, utiliser le tranchant de l'ESE comme point de référence pour la mesure.

L.3.0 Essai à basse vitesse

Mesurer les échantillons d'essai au moyen de l'ESE en les faisant avancer à la vitesse minimale de fonctionnement de l'appareil et de façon manuelle si c'est possible. Faire passer l'échantillon d'essai à travers l'ESE, aligner le repère du zéro sur le tranchant et remettre l'appareil à zéro. Vérifier et consigner les indications de l'ESE à chaque mètre de l'échantillon d'essai. Répéter trois fois pour chaque échantillon d'essai.

Les données des trois essais doivent être en deçà des marges de tolérance pour que l'ESE soit jugé conforme (articles 214, 215, 218 et 219 du Règlement).

L.4.0 Essai à vitesse élevée

Mesurer les échantillons d'essai au moyen de l'ESE en les faisant avancer à la vitesse maximale de fonctionnement de l'appareil. Faire passer l'échantillon d'essai à travers l'ESE, aligner le repère zéro sur le tranchant et remettre l'appareil à zéro. Vérifier et consigner les indications de l'ESE à chaque mètre, au-delà de 5 mètres, de l'échantillon d'essai. Répéter trois fois pour chaque échantillon d'essai. Si la longueur de l'échantillon d'essai est inférieure à 6 mètres, une seule mesure (5 mètres) doit être vérifiée pour chaque essai à vitesse élevée.

Les données des trois essais doivent être en deçà des marges de tolérance pour que l'ESE soit jugé conforme (articles 214, 215, 218 et 219 du Règlement).

L.5.0 Retour arrière et retour à zéro

Si l'ESE n'empêche pas les retours arrière, vérifier au moins une fois que le retour arrière du matériel n'occasionne pas d'erreur de mesure significative.

Pour ce faire, ramener volontairement le matériel de 50 cm entre les repères du 3e m et du 4e m. Faire passer un échantillon d'essai à travers l'ESE, aligner le repère du zéro sur le tranchant et remettre l'appareil à zéro. Suivre ensuite les étapes suivantes :

Conditions à respecter pour que l'ESE soit jugé conforme aux exigences :

L.6.0 Essai de détermination du battement

Vérifier au moins une fois que le battement (dans l'engrenage du mécanisme de mesure) n'occasionne pas d'erreur de mesure significative.

Pour ce faire, arrêter volontairement la mesure de l'échantillon d'essai avant de la reprendre. Vérifier le battement à la vitesse de fonctionnement maximale entre les repères du 3e m et du 4e m. Faire passer un échantillon d'essai à travers l'ESE, aligner le repère du zéro sur le tranchant et remettre l'appareil à zéro. Suivre ensuite les étapes suivantes :

Toutes les indications consignées doivent être en deçà des marges de tolérance pour que l'ESE soit jugé conforme (article 213 du Règlement).

L.7.0 Essai de détermination du glissement

Utiliser l'échantillon d'essai présentant le moins de frottement (le plus glissant) pour vérifier au moins une fois que le glissement n'occasionne pas d'erreur de mesure significative.

Pour ce faire, arrêter volontairement l'échantillon d'essai avant de l'avancer brusquement. Vérifier le glissement à la vitesse de fonctionnement maximale entre les repères du 3e m et du 4e m. Faire passer l'échantillon d'essai à travers l'ESE, aligner le repère du zéro sur le tranchant et remettre l'appareil à zéro. Suivre ensuite les étapes suivantes :

Toutes les indications consignées doivent être en deçà des marges de tolérance pour que l'ESE soit jugé conforme (article 211 du Règlement).

L.8.0 Essai de détermination des limites d'indication

Utiliser le plus long échantillon d'essai pour vérifier que l'appareil ne mesure pas au-delà de sa capacité nominale.

L'appareil ne doit fournir aucune indication au-delà de la capacité maximale pour laquelle il est approuvé.

Révision

Original.

2.1.2 Type 90-10 : mesures linéaires mécaniques

Application

Appareils de mesure du tissu et du fil/de la corde/du cordon.

Matériel

Ruban étalon à mesurer les tissus et produit représentatif de celui devant être mesuré par l'appareil.

Performance
Appareils de mesure du tissu :

Placer le ruban d'essai entre les rouleaux et l'avancer jusqu'à ce que le repère du zéro se trouve vis-à-vis la butée de l'appareil.

Nota : Prendre les précautions nécessaires pour ne pas encocher le ruban étalon.

Régler tous les indicateurs du cadran à zéro et fermer les rouleaux sur le ruban.

Faire avancer le ruban lentement en le tirant d'une main et en le guidant de l'autre.

Examiner le ruban à tous les 10 centimètres (4 pouces) jusqu'au premier mètre (verge), puis à chaque mètre (verge) jusqu'à la fin du ruban. Relever toute erreur.

Déterminer le battement de l'appareil en arrêtant le ruban à un trait de graduation choisi. Avancer ensuite le ruban de plusieurs centimètres (pouces), puis le ramener au trait de graduation choisi. Toute différence correspond à l'erreur de battement de l'appareil.

Répéter l'opération afin de déterminer si l'appareil présente de bonnes caractéristiques de fidélité.

Appareils de mesure du fil/de la corde/du cordon :

Espacer les rouleaux et placer le fil, la corde ou le cordon entre ceux-ci.

Régler tous les cadrans à zéro et faire passer une longueur de fil, de corde ou de cordon à travers l'appareil, en le plaçant sur une surface droite et plane.

Vérifier la longueur à l'aide d'un ruban étalon de 20 mètres (50 pieds).

Utiliser des fils, des cordons ou des cordons de divers diamètres et de différentes compositions.

Faire passer le fil, la corde ou le cordon à travers l'appareil à différentes vitesses afin de relever toute erreur attribuable au glissement.

Vérifier le battement de l'appareil en arrêtant le fil, la corde ou le cordon, lors d'un essai, à un trait de graduation choisi. Avancer ensuite le fil, la corde ou le cordon de plusieurs centimètres (pouces), puis le ramener au trait de graduation choisi. Toute différence correspond à l'erreur de battement de l'appareil.

Répéter l'opération afin de déterminer si l'appareil présente de bonnes caractéristiques de fidélité.

Révision

Original.

2.1.3 Type 90-10 : mesures linéaires statiques

Application

Règles et rubans à mesurer utilisés dans le commerce.

Matériel

Ruban à mesurer étalon.

Performance
Règles :

Placer l'étalon sur la règle destinée à être utilisée dans le commerce de sorte que les deux séries de traits de graduation soient vis-à-vis l'une de l'autre.

Déplacer l'étalon de façon à aligner parfaitement le repère du zéro de l'étalon sur celui de la règle.

Comparer la valeur de l'échelon de la règle à la valeur de l'échelon équivalente de l'étalon.

Comparer au moins six échelons en mesurant à partir du repère du zéro jusqu'à chacun des six traits de graduation intermédiaires.

Rubans à mesurer :

Placer l'étalon sur le ruban à mesurer de sorte que les deux séries de traits de graduation se chevauchent, les rubans reposant sur une surface horizontale plane.

Déplacer le ruban supérieur de façon à aligner parfaitement le repère du zéro de l'étalon sur celui du ruban.

Appliquer les efforts de traction prescrits le plus précisément possible sur les deux rubans.

Comparer la valeur de l'échelon du ruban à la valeur de l'échelon équivalente de l'étalon.

Comparer au moins six échelons en mesurant à partir du repère du zéro jusqu'à chacun des six traits de graduation intermédiaires.

Nota : Il faut effacer le numéro d'approbation et l'inscription « Légal pour le commerce » figurant sur les mesures statiques rejetées lors de l'inspection.

Révision

Original.

2.2 Systèmes de mesure de la surface

2.2.1 Type 90-10, 91-10, 99-10 : appareils de mesure de la surface

Document de référence

Règlement sur les poids et mesures.

Objectif

Mesurer la surface.

Généralités

La présente méthode d'essai est en cours d'élaboration. Pour connaître les exigences en vigueur, communiquer avec le spécialiste en gravimétrie de la région.

Le présent document est diffusé uniquement à titre de gabarit.

2.3 Systèmes de mesure multidimensionnelle

2.3.1 Type 90-20 : appareils de mesure multidimensionnelle

Document de référence

Règlement sur les poids et mesures.

Objectif

Mesurer des dimensions multiples.

Généralités

La présente méthode d'essai est en cours d'élaboration. Pour connaître les exigences en vigueur, communiquer avec le spécialiste en gravimétrie de la région.

Le présent document est diffusé uniquement à titre de gabarit.

2.4 Systèmes de mesure du temps

2.4.1 Type 99-10 : appareils de mesure du temps

Document de référence

Règlement sur les poids et mesures.

Objectif

Mesurer le temps.

Généralités

La présente méthode d'essai est en cours d'élaboration. Pour connaître les exigences en vigueur, communiquer avec le spécialiste en gravimétrie de la région.

Le présent document est diffusé uniquement à titre de gabarit.

3.0 Annexes

Date de modification :