Manuel de l'inspecteur — Appareils de pesage à fonctionnement non automatique

Partie 3, Section 17 : MEN-17 : Concordance des enregistrements

Référence

Article 18 de la Norme applicable aux appareils de pesage à fonctionnement non automatique (1998) .

Objet

Le présent essai vise à établir la précision et la fiabilité des communications entre tous les moyens d'indication et d'enregistrement d'un instrument. Les moyens d'indication et d'enregistrement englobent les indicateurs primaires et secondaires, les imprimantes, les ordinateurs et les autres moyens d'enregistrement directement reliés à l'élément indicateur primaire.

Méthode

  • Régler l'instrument à zéro.
  • Vérifier la concordance entre les indications et les enregistrements à la charge nulle (ou à la charge minimale pouvant être imprimée).
  • Déposer une charge sur l'élément récepteur de charge et imprimer.
  • Répéter l'essai avec différentes charges (exemple : près de la charge zéro, à la capacité médiane, à proximité de la capacité maximale).
  • Vérifier la concordance entre toutes les indications et les enregistrements, y compris les imprimés.

Interprétation des résultats

L'appareil satisfait aux exigences lorsque les valeurs indiquées et/ou imprimées concordent à l'intérieur des limites suivantes :

  • Les valeurs numériques obtenues d'éléments électroniques ayant le même échelon réel d concordent exactement;
  • les valeurs analogiques ayant le même échelon concordent en deçà de 0,25 fois la valeur de l'échelon;
  • Les valeurs numériques obtenues d'éléments mécaniques, les valeurs numériques obtenues d'éléments électroniques ayant différents échelons et les valeurs numériques et analogiques combinées concordent en deçà de 0,6 fois l'échelon le plus grand.

Les valeurs calculées et dérivées doivent être exactes et fondées sur les valeurs mesurées correctes.

L'exigence relative à la concordance des affichages est applicable lorsque les valeurs pondérales indiquées et enregistrées sont dans le même mode de pesage (net, brut ou tare). Les poids nets indiqués et enregistrés doivent donc concorder, à l'intérieur des limites susmentionnées, au même titre que les poids bruts indiqués et enregistrés et les tares indiquées et enregistrées. Cependant, cette exigence n'est pas applicable lorsqu'un appareil indique un poids brut et imprime un poids net, comme c'est le cas avec certains systèmes de point de vente.

Systèmes de point de vente (spv)

Les systèmes de point de vente utilisés aux caisses des épiceries peuvent être équipés de caractéristiques de tare intégrées. Ces systèmes ne sont pas conçus pour présenter les modes d'affichage du poids traditionnels lorsque la tare est en utilisation. Afin d'assurer une mesure exacte et de permettre le calcul de la tare, l'indication d'un poids brut et l'impression d'un poids net sont acceptables pour ces systèmes de point de vente.

Les systèmes de point de vente peuvent utiliser tout dispositif d'affichage secondaire compatible (afficheur pour le client) afin de satisfaire les exigences relatives à la visibilité de l'affichage par le client, dans la mesure où le dispositif en question ne comporte aucune fonction métrologique. Les fonctions à distance de l'afficheur comme le zéro ne sont pas considérées de type métrologique si elles permettent simplement un accès à des paramètres externes disponibles sur l'élément peseur approuvé.

Non pour vente directe

L'indication d'un poids brut et l'impression d'un poids net sont permises sur les systèmes de point de vente « non pour utilisation pour vente directe » pourvu que ces systèmes sont adéquatement marqués selon la MEN 3.7 Marquage.

Tableaux indicateurs et dispositifs d'affichage secondaires

Les tableaux indicateurs et les autres dispositifs d'affichage secondaires doivent satisfaire toutes les exigences applicables aux éléments indicateurs primaires dont le poids brut, le poids net, la tare, le zéro, les unités de mesure, etc.

Les nouveaux tableaux indicateurs (souvent appelés tableaux indicateurs intelligents) peuvent fournir des données à l'utilisateur de l'appareil de pesage, dont le poids des essieux, des indicateurs marche/arrêt, etc. La concordance entre ces tableaux indicateurs et l'élément indicateur primaire n'est par exigée pendant le chargement de l'élément récepteur de charge. Une fois que la charge (c.-à-d. le véhicule) repose entièrement sur l'élément récepteur de charge, il doit alors y avoir concordance entre le tableau indicateur et l'élément indicateur primaire. De plus, une indication du retour à zéro doit être prévue afin de s'assurer que le conducteur du véhicule puisse confirmer que l'appareil est à zéro afin d'amorcer le cycle de pesage.

Instrument classificateur de poids

L'échelon minimal d'un dispositif d'enregistrement (ordinateur, imprimante, etc.) peut être plus grand que l'échelon de vérification e du classificateur de poids auquel celui-ci est relié. En plus des essais de « concordance des enregistrements » décrits ci-dessus, un essai aux points limites des plages de tarification est effectué afin de s'assurer que les emballages sont correctement classifiés, dans tous les cas.

Exemple — Classificateur de poids de 10 kg × 5 g

L'échelon de l'imprimante est de 10 g

Plages de tarification : 0 − 30 g (inclus) = 1,00 $

Plus de 30 g = 2,00 $

  • Déposer une charge de manière à obtenir une indication pondérale de 25 g.
  • Imprimer le poids et le prix. L'étiquette peut indiquer 20 g ou 30 g, mais elle doit indiquer 1,00 $.
  • Déposer une charge de manière à obtenir une indication pondérale de 30 g.
  • Imprimer le poids et le prix. Le poids imprimé doit être de 30 g et le prix doit être de 1,00 $.

Il ne doit pas être possible d'imprimer un poids de 40 g et un prix de 2,00 $ (seconde plage de tarification) avant que le classificateur de poids n'indique 35 g.

Révision

Rév. 2

  • Suppression de « échelon de vérification » des sections relatives à la concordance puisque le matériel auxiliaire n'a pas d'échelon de vérification.
  • Ajout de la section sur les tableaux indicateurs intelligents
  • Ajout d'une section sur la concordance des SPV et sur l'utilisation des indicateurs secondaires et clarification.
  • Déplacement de la section non pour vente directe en une section distincte (antérieurement comprise dans les systèmes de point de vente).
  • Modification mineure apportée à la terminologie des classificateurs de poids.
  • Bon renvoi à la Norme applicable aux appareils de pesage à fonctionnement non automatique (1998) .

Rév. 1

  • Élimination de l'essai de concordance de l'enregistrement effectué avec une charge de 10 × 1 d .
Date de modification :