Manuel de l'inspecteur — appareils de mesure du volume

Partie 2, Section 2 : Compteurs sur rampe de chargement alimentés par une pompe

Objectif

Cet aperçu des méthodes d'inspection (AMI) énonce les essais minimaux devant être effectués pour s'assurer que les appareils de mesure volumétriques de base sont conformes aux exigences de la loi.

Application

Systèmes de mesure fixes (p. ex. compteurs sur rampe) utilisés pour mesurer des produits pétroliers liquides à température et à pression ambiantes (p. ex. herbicides ou pesticides, produits chimiques liquides, combustible de soute chauffé ou bitume liquide). Ces systèmes de mesure sont habituellement utilisés pour le chargement ou le déchargement de camions-citernes, de wagons-citernes, de navires, etc.

Équipement

Étalons volumétriques appropriés, thermomètre (0,1 °C).

Nota : Les étalons doivent tous être vérifiés et désignés comme étalons locaux par Mesures Canada. Les étalons mobiles doivent être recertifiés tous les quatre ans. Pour choisir un étalon de capacité adéquate, le volume d'essai minimal doit normalement être égal ou supérieur au débit de service maximal par minute. Consultez le bulletin V-24 pour plus de détails.

Exigences

Utilisation

  • L'appareil et les principaux composants sont approuvés à des fins commerciales : Avis d'approbation (AA), article 8 de la Loi sur les poids et mesures (LPM)
  • L'appareil et ses composants conviennent à leur utilisation réelle : AA, R.271, R.272
  • L'appareil a été soumis à une inspection initiale et porte les marques appropriées : R.29, bulletins V-08 et V-09
  • Les débits respectent la plage approuvée : AA, R.290
  • Compensateur automatique de température (CAT) saisonnier et conversion partielle : Bulletin V-19
  • L'utilisation des masses volumiques réelles des produits est autorisée pour déterminer les facteurs de correction du volume (FCV) sous certaines conditions : Bulletin V-18
  • La correction manuelle du volume à 15 °C est interdite : Bulletin V-15

Examen visuel (marquage et étiquetage)

  • Les renseignements requis sont marqués sur l'appareil (nom du fabricant, numéros de modèle et de série, numéro(s) d'approbation, débits maximal et minimal, volume corrigé à 15 °C, etc.) : AA, R.21
  • Les renseignements sont indiqués selon les exigences et le marquage est permanent (s'il y a lieu) : R.18
  • La plaque signalétique est fixée à l'appareil de façon permanente : R.18
  • Les marques de l'inspection initiale (poinçon d'acier ou étiquette approuvée) sont présentes : R.29
  • Les unités de mesure et, s'il y a lieu, le signe ¢ du litre ou $ du litre sont appropriés (emplacement, dimension, nombre de chiffres et de décimales) : R.135, R.136, R.137
  • Le marquage des systèmes à dérivations multiples est approprié (s'il y a lieu) : R.282
  • Le marquage des interdictions est approprié (s'il y a lieu) : AA, R.70

Nota : L'exigence prescrite à l'article 15 de la norme SVM.2 visant le marquage des puits thermométriques d'essai n'est plus appliquée.

Examen visuel (imprimantes, tickets, consoles)

  • Les tickets conviennent à l'imprimante utilisée : R.149
  • L'information est imprimée selon les exigences : R.129, R.295, SVM.1-27, SVM.2-14, bulletin V-20
  • La quantité est imprimée avec le nombre adéquat de chiffres et de décimales : R.126, bulletin V-07

Nota : Un message clair doit apparaître sur le ticket lorsqu'une livraison est effectuée pendant que l'appareil est en mode d'étalonnage ou d'essai.

Examen visuel (sceaux)

  • Le dispositif de réglage de l'étalonnage est scellé : R.235
  • Le dispositif de réglage du traitement des impulsions est scellé : SVM.1-8, SVM.1-9
  • Le dispositif de réglage du CAT est accessible et scellé : SVM.2-7
  • L'ensemble du capteur du CAT et du puits thermométrique est scellé : SVM.2-10
  • La soupape de régulation du débit (s'il y a lieu) est scellée : R.280

Nota : L'étalonnage et le réglage des fonctions métrologiques ne doivent pas être possibles par des moyens externes sans bris des sceaux ni enregistrement de ces interventions (registre d'événements) conformément aux prescriptions. L'appareil ne doit pas fonctionner normalement s'il est laissé en mode étalonnage.

Nota : L'AA doit être consulté pour connaître les dispositions particulières relatives au scellage.

Examen visuel (installation – généralités)

  • L'appareil est installé conformément aux restrictions et aux conditions établies dans l'AA et aux instructions du fabricant : AA, R.68, R.69, R.70
  • L'appareil est adéquatement assujetti. Il est protégé contre les intempéries et est raccordé à une alimentation électrique adéquate et compatible conformément aux instructions du fabricant, et les accessoires qui y sont connectés n'influencent pas son rendement : R.124, R.141, R.142
  • L'enregistreur principal est placé à la vue du client (s'il y a lieu) : R.143, R.144
  • La graduation minimale est conforme aux exigences : R.68(2), R.126, SVM.1-20
  • La valeur du plus petit échelon d'enregistrement (affichée et imprimée) est conforme : Bulletin V-07
  • Le dispositif enregistreur du prix total indique un nombre suffisant de chiffres : SVM.1-21
  • Le système permet d'effectuer les essais et les inspections : R.284
  • Systèmes de mesure et de mélange – si un des compteurs est muni d'un CAT, tous les compteurs doivent en être munis : SVM.1-2

Examen visuel (réglages)

  • Produits ou compteurs multiples – La sélection du prix unitaire et les réglages sont synchronisés : SVM.1-16
  • L'enregistreur raccordé à plusieurs compteurs ou liquides empêche la livraison de plus d'un liquide à la fois : SVM.1-18
  • Produits multiples – CAT – La sélection du coefficient de dilatation ou de la densité est asservie : SVM.2-12
  • L'écart entre les facteurs de linéarisation adjacents n'excède pas 0,25 % : SVM.1-10
  • Le dispositif de réglage est installé de façon que le réglage s'applique à la fois aux volumes net et brut indiqués : SVM.2-28

Nota : Si les facteurs de linéarisation sont interpolés entre les valeurs entrées, la restriction de 0,25 % entre les facteurs adjacents ne s'applique pas.

Nota : Si la différence des valeurs auxquelles sont réglés les facteurs de linéarisation le plus bas et le plus haut dépassent 0,25 %, des essais supplémentaires au débit médian pourraient s'avérer nécessaires.

Nota : La tuyauterie d'un système à compteurs multiples ou comptant plusieurs produits doit être munie de valves à solénoïdes appropriées ou d'autres moyens automatiques interfacés avec l'enregistreur électronique pour permettre au système d'interdiction de fonctionner conformément aux exigences.

Nota : Les exigences de la présente section sont d'une importance particulière dans le cas des systèmes interfacés avec des ordinateurs qui calculent la quantité nette.

Examen visuel (tuyaux et flexibles en amont et en aval)

  • La tuyauterie d'aspiration est courte et simple : R.273
  • La tuyauterie et les accessoires sont installés de façon à réduire au minimum la circulation d'air ou de vapeur : R.274
  • Un système adéquat de prévention de l'infiltration de vapeur et d'élimination de celle-ci est en place, et l'éliminateur de vapeur n'est pas obstrué (s'il y a lieu) : R.276, R.279, bulletin V-21
  • Un filtre, une crépine ou un autre moyen approuvé est installé immédiatement en amont du compteur : AA, R.277
  • La soupape de régulation du débit (s'il y a lieu) est scellée : R.280
  • Un clapet antiretour ou un autre dispositif approuvé est installé pour maintenir le circuit en pression et empêcher l'inversion de l'écoulement (s'il y a lieu) : R.280, R-28, SVM.1-34
  • Tout le produit est livré en aval du point de transfert et retenu en amont de celui-ci. La tuyauterie et le flexible en aval du compteur peuvent être inspectés facilement : R.282, R.289
  • Les systèmes à sorties multiples sont conformes aux exigences d'installation et de marquage : R.282
  • Une soupape à ouverture rapide est installée près de la sortie du compteur aux fins d'inspection : R.283
  • Des dispositifs automatiques (p. ex. valve à solénoïde) permettent d'interrompre la livraison en l'absence d'impulsions : SVM.1-37
  • Une soupape automatique produisant un effet modérateur est située en aval du compteur : R.285
  • Une soupape d'arrêt à ressort est installée à la sortie du flexible de distribution : R.286
  • Le capteur de température du CAT et le puits thermométrique d'essai sont situés à moins d'un mètre du compteur (s'il y a lieu); aucun composant n'est installé entre le capteur et le compteur : SVM.2-23, SVM.2-25
  • Le puits thermométrique d'essai est installé à côté du capteur de température de manière à retenir le liquide conducteur de chaleur pendant un essai (s'il y a lieu) : SVM.2-24
  • Exigences relatives aux CAT de systèmes de mesure et de mélange à compteurs multiples – tous les compteurs doivent être dotés d'un CAT : SVM.2-27

Nota : La tuyauterie, les soupapes et les autres composants doivent être vérifiés pour s'assurer qu'ils ne coulent pas. La tuyauterie d'aspiration doit être vérifiée soigneusement. Pour des raisons de sécurité et d'exactitude, toute fuite doit être réparée avant l'inspection.

Rendement

  • Les étalons et les mesures volumétriques certifiés doivent être mouillés et égouttés conformément aux instructions fournies sur leur certificat d'étalonnage: MEN-22
  • Une correction du volume doit être appliquée au volume indiqué pour tenir compte de la dilatation ou de la contraction de la paroi de l'étalon : MEN-23
  • Des marges de tolérance en service s'appliquent aux essais effectués sur le terrain : Bulletins V-03 et V-23
  • Essai de remise des indications à zéro (enregistreurs mécaniques) : MEN-1
  • Essai des dispositifs de verrouillage : MEN-2
  • Essai des segments (enregistreur électronique) : MEN-3
  • Essai au débit lent : MEN-4
  • Essai au débit rapide : MEN-5
  • Essai au débit intermédiaire : MEN-6
  • Essai de fidélité : MEN-7
  • Essai de concordance entre les valeurs enregistrées : MEN-9
  • Essai du dispositif de calcul des prix : MEN-10
  • Essai de dilatation des flexibles (s'il y a lieu) : MEN-12
  • Essai de croisement des livraisons (s'il y a lieu) : MEN-15
  • Essai du CAT (s'il y a lieu) : MEN-18
  • Essai de panne des capteurs de température des CAT (s'il y a lieu) : MEN-19
  • Essai de sensibilité au brouillage électromagnétique et radioélectrique (s'il y a lieu) : MEN-20

Nota : Inscrivez sur le certificat d'inspection les produits utilisés pour les essais et ceux qui peuvent être mesurés à des fins commerciales. Assurez-vous que les facteurs d'étalonnage configurés sont appliqués aux produits ou groupes de produits correspondants.

Dans le cas des compteurs utilisés pour mesurer plusieurs liquides, des essais doivent être effectués sur le grade dont la viscosité est la plus élevée et le grade dont la viscosité est la moins élevée. Les compteurs qui comportent un seul réglage de l'étalonnage (facteur K) doivent pouvoir mesurer tous les grades de produit en respectant les marges de tolérance. Les compteurs munis d'un enregistreur permettant plusieurs réglages pour plusieurs liquides doivent comporter un mécanisme d'interdiction de façon à ce que le réglage corresponde au liquide ou au compteur choisi.

Consultez les exigences applicables des normes SVM 1-16, SVM 1-18, SVM 1-38 et SVM 2-12.

Lorsqu'il n'est pas possible de faire l'essai des compteurs avec tous les produits, l'enregistreur doit être utilisé avec le facteur d'un produit à plus forte viscosité. De cette façon, le client reçoit au moins la quantité de produit prévue.

Produits et systèmes de mesure particuliers

Débitmètre massique à effet de Coriolis – Exigences particulières

Déterminez les unités de mesure (masse ou volume) afin de sélectionner l'équipement et les procédures qui conviennent.

  • Exigences générales : MEN-42
  • Essai gravimétrique des compteurs indiquant les valeurs en unités de volume : MEN-27
  • Essai gravimétrique des compteurs indiquant les valeurs en unités de masse : MEN-43

Fonction d'arrêt bas débit

  • Durant la configuration initiale, la fonction d'arrêt bas débit (FABD) devrait être désactivée pour vérifier si l'écart du zéro établi en usine est adéquat.
  • La configuration de la FABD doit seulement être vérifiée si les paramètres de configuration initiaux ont été changés.
  • Au cours des inspections subséquentes, la FABD doit être limitée à tout au plus 10 % du débit minimal du compteur.
  • Le système doit interrompre l'écoulement lorsque le débit est inférieur à la valeur de la FABD.

Configuration et exam initiaux

  • Le facteur d'amortissement est réglé selon l'AA ou les recommandations du fabricant : MEN-42
  • Déterminez la quantité mesurée minimale (QMM) : MEN-27 ou MEN-43
  • Vérifiez si la valeur de Emin est adéquate (Emin = marge de tolérance [%] × QMM × 2) : MEN-27 ou MEN-43
  • La marge de tolérance est déterminée à au moins 5 × QMM (propre aux débitmètres massiques) : Article 4.2 des Conditions pour l'approbation des appareils de mesure à effet de Coriolis pour liquides
  • Déterminez la quantité d'essai minimale : MEN-27, MEN-43 ou feuille de calcul applicable

Nota : En raison de la complexité du format de la feuille de travail sur l'incertitude, les inspecteurs n'y auront habituellement pas accès directement. Par conséquent, les tableaux de la MEN-27 s'appliqueront sauf si le spécialiste en volumétrie a autorisé une valeur différente (probablement déterminée à partir de la feuille de travail sur l'incertitude).

Nota : Les tableaux de la MEN-27 devraient avoir préséance sur la feuille de travail sur l'incertitude. Dans la plupart des cas, les valeurs seront comparables, mais des concessions ont été faites dans les tableaux de la MEN pour permettre l'utilisation de l'équipement d'essai déjà utilisé. Mentionnons notamment les volumes réduits requis pour l'étalonnage des distributeurs de gaz de pétrole liquéfié avec les étalons gravimétriques existants.

Tubes étalons ou étalons à piston

Ces étalons peuvent servir à faire l'essai de compteurs sur véhicule. Pour obtenir la méthode complète, veuillez consulter le module de formation de Mesures Canada sur le fonctionnement des tubes étalons.

Systèmes de mesure utilisant la même pompe et la même tuyauterie pour recevoir et livrer les produits

Ce type de système est utilisé dans des installations plus petites situées en campagne où le produit est reçu par camions-citernes, navires et wagons-citernes. Aucun mesurage n'est effectué lorsque le système est utilisé en mode déchargement. Ces systèmes doivent impérativement être conçus de manière à empêcher les poches d'air ou de gaz qui pourraient être emprisonnées dans la tuyauterie et à éviter qu'elles soient mesurées par le compteur lorsque le système est en mode chargement. Il est particulièrement important d'examiner la configuration de la tuyauterie, de la robinetterie et de l'éliminateur d'air. Le système doit comprendre des robinets sélecteurs à deux voies et trois orrifices ou des soupapes asservies pour empêcher l'utilisation du compteur pendant le déchargement du produit. Un éliminateur d'air efficace doit être utilisé. Afin d'évaluer l'efficacité du système de prévention de l'infiltration et d'élimination d'air, l'essai suivant doit être effectué en plus des essais standard indiqués ci-dessus :

  • Essai d'épuisement du liquide pour vérifier l'efficacité du système de prévention de l'infiltration et d'élimination d'air : MEN-8

Systèmes de mesure au déchargement

Ces systèmes sont conçus pour mesurer les liquides pendant le transfert du produit entre les camions-citernes, les wagons-citernes ou les navires et les réservoirs d'une installation. La conduite d'aspiration doit être aussi courte et directe que possible, et le système de mesure doit être situé plus bas que la source (sortie de vidange du wagon-citerne, etc.). Le système doit être conçu et utilisé de manière que le point de transfert soit fixe. Des composants automatiques comme des soupapes d'arrêt en cas de niveau bas du liquide doivent être installés au besoin afin d'obtenir un point de transfert constant et une mesure exacte. Le système doit être pourvu d'un éliminateur d'air ou de gaz efficace. Le système doit comporter un manomètre à l'entrée de la pompe. Certains systèmes, conformément à leur AA, peuvent incorporer un éliminateur d'air qui doit être installé en amont de la pompe. Pour évaluer la constance du point de transfert et l'efficacité de l'éliminateur d'air ou de gaz, les essais suivants doivent être effectués en plus des essais standard décrits ci-dessus.

  • Essai de vide pour vérifier l'étanchéité de la conduite d'aspiration : MEN-29
  • Essai d'épuisement du produit pour tester l'efficacité de l'éliminateur d'air : MEN-8

Systèmes mélangeurs

Les systèmes mélangeurs peuvent être composés de deux ou de plusieurs chambres de mesure servant à mesurer un grade de liquide particulier entrant dans le mélange en aval des compteurs. Chaque compteur est équipé d'un impulseur raccordé à un enregistreur à canaux multiples qui reçoit et traite l'information reçue des compteurs et affiche la quantité totale du mélange. Lorsque c'est possible, il faut mettre à l'essai chaque compteur séparément. Au moins un essai à débit faible et un essai à débit élevé de chaque compteur doivent être effectués sur chaque compteur. L'essai suivant doit être effectué en plus de l'essai standard :

  • Essai de mélange des produits : MEN-16

Les systèmes mélangeurs peuvent être composés de deux compteurs séparés, chacun étant doté de son propre enregistreur. Les liquides sont mélangés en aval des compteurs au moyen d'un robinet mélangeur. Ces systèmes doivent être conçus et installés pour être testés séparément.

Les systèmes mélangeurs peuvent comporter un seul compteur qui mesure différents mélanges ou grades de produit. Le mélange s'effectue en amont du compteur au moyen d'un ou de plusieurs robinets mélangeurs. Un aspect critique du fonctionnement de ces systèmes est la capacité du compteur de mesurer avec exactitude tous les mélanges possibles, qui ont une viscosité et une masse volumique différentes. Le compteur doit être testé avec les deux produits qui représentent les extrêmes en ce qui a trait à la viscosité et la masse volumique.

Lorsqu'un compteur d'un système mélangeur est muni d'un CAT, tous les compteurs du système doivent aussi en être munis. Consultez la norme SVM 2-27.

Systèmes de mesure du combustible de soute ou du bitume

Seuls les essais effectués au moyen de tubes étalons ou d'étalons gravimétriques sont acceptables pour la certification des systèmes de mesure du combustible de soute ou du bitume.

Systèmes de mesure d'herbicides, de fertilisants et de produits chimiques

Certains de ces produits nécessitent l'utilisation d'étalons ou de tubes étalons en acier inoxydable. Tous les essais décrits ci-dessus doivent être effectués. Il faut consulter le propriétaire de l'appareil de mesure, qui doit fournir l'aide nécessaire pour le nettoyage de l'étalon et la manutention et l'élimination du produit en toute sécurité. Certains systèmes peuvent incorporer un éliminateur d'air ou dégazeur qui est installé en amont de la pompe. L'essai suivant permet d'évaluer l'efficacité du système de prévention de l'infiltration et d'élimination d'air en plus des essais standard indiqués ci-dessus :

  • Essai de vide pour vérifier l'étanchéité de la conduite d'aspiration : MEN-29

Système de mesure des huiles à moteur et d'autres lubrifiants

Comme c'est le cas pour les systèmes mélangeurs, certains compteurs peuvent servir au mesurage de plusieurs grades de lubrifiants. L'exactitude de ces compteurs doit alors être vérifiée avec les deux grades qui représentent les extrêmes en ce qui a trait à la viscosité et la masse volumique. Les compteurs doivent respecter les marges de tolérance applicables. Les compteurs munis d'un enregistreur permettant plusieurs réglages pour plusieurs liquides doivent être couplés de façon à ce que le réglage corresponde au liquide ou au compteur choisi.

Consultez les exigences applicables des normes SVM 1-16, SVM 1-18, SVM 1-38 et SVM 2-12.

  • Consultez les exigences applicables de la méthode d'essai normalisée : MEN-25.

Essais volumétriques des compteurs d'huile lubrifiante

Pour ces essais volumétriques, les étalons doivent complètement vidés, puis rincés ou nettoyés avec un solvant. Ils doivent également être égouttés et mouillés entre chaque essai. L'opérateur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour éviter une contamination. Le propriétaire de l'appareil doit connaître le type de solvant utilisé et, si celui-ci n'est pas acceptable, il doit fournir un solvant de remplacement. Une entente doit être conclue avec le propriétaire de l'appareil concernant l'élimination du solvant en toute sécurité. Les essais sur le terrain sont effectués en utilisant le même produit que celui mesuré par le compteur.

Les compteurs utilisés pour mesurer les lubrifiants peuvent être mis à l'essai avec la méthode gravimétrique MEN-27.

Révisions

Révision 2

La présente révision visait à ajouter certains essais visant les débitmètres massiques à effet de Coriolis. La mise en forme du document a également été modifiée. Les types et sous-types d'instruments ont aussi été supprimés du titre du document.

Révision 1

La méthode faisant appel aux étalons à col ouvert pour effectuer les essais de produits du pétrole chauffés, comme le combustible de soute ou le bitume, n'est plus tolérée et a donc été supprimée. Un avis prescrivant l'utilisation de méthodes d'essai au moyen de systèmes fermés a remplacé cette méthode. Le renvoi à une méthode précédemment abrogée, la MEN-38, a été supprimé de la section sur les systèmes mélangeurs d'herbicides, de fertilisants et de produits chimiques et de nouvelles directives ont été incluses dans le cas où des éliminateurs d'air sont installés en amont de la pompe. Le titre a aussi été modifié pour inclure les deux nouveaux codes de types de dispositifs (52.12 et 52.13).

Date de modification :