Manuel de l'inspecteur — appareils de mesure du volume

Partie 2, section 11 , type 99.20 — Réservoirs-mesures fixes, portables ou montés sur véhicules

Types visés

Les réservoir fixes, mobiles ou montés sur véhicules qui sont calibrés pour livrer des quantités pré-établies de liquide.

Matériel

Cuve-étalon à col étroit, mesure de métal à col étroit, éprouvettes certifiées, compteurs à déplacement positif (étalonné en relation d'un étalon local), pompe et boyau assortis.

Utilisation

Quand cela est possible, observer un mesurage ou une livraison (ou questionner l'opérateur) pour s'assurer que les réservoirs montés sur véhicules sont placés sur une surface de niveau pour le mesurage; qu'ils ne sont pas utilisés pour livrer des quantités autres que celles correspondant aux indicateurs; et que la séquence d'ouverture et de fermeture des valves est adéquate (calibration tuyauterie vide vs tuyauterie pleine) : R.328, R.329, R.330, R.331, 332, et R.334

Nota : Mesures Canada calibrera uniquement les réservoirs s'ils sont l'unique moyen de mesurer les produits (dans le cas ou les produits ne sont pas mesurés à une autre étape de la transaction).

  • Le réservoir stationnaire est de niveau compte tenu des limites indiquées par la jauge de niveau.R.332
  • L'appareil a été vérifié une première fois (s'il y a lieu) et porte les marques d'inspection initiale : R-29

Examen visuel (marquage et affichage)

  • Le marquage réglementaire apparaît sur l'appareil (nom du manufacturier, numéro de modèle et de série, capacité(s), tuyauterie vide ou pleine, identification des compartiments, etc) : R.24
  • Les informations sont placées conformément aux exigences et sont permanentes : R.18
  • La plaque portant le marquage est fixée en permanence à l'appareil : R.18
  • Les marques d'inspection initiale (poinçon ou étiquette approuvée) : R.29
  • Le marquage des restrictions portant sur l'usage (s'il y a lieu) : Ad'A, R.70

Examen visuel (scellés)

  • Les indicateurs de capacité internes sont scellés : R.32 et R.304

Examen visuel (installation — général)

  • Conçu, construit et assemblé de façon à assurer la livraison des liquides dans les marges de tolérance prescrites : R.297
  • Les parois sont d'un matériau qui assure une rigidité suffisante : R.298
  • Dispositif automatique pour ventiler le réservoir au moment du remplissage et du vidage : R.299
  • Conception des réservoirs montés sur véhicule pour assurer la livraison complète du contenu lorsqu'ils reposent sur une surface qui présente une inclinaison jusqu'à 3 degrés : R.311
  • Les espaces entre les cloisons des compartiments sont munis d'un drain : R.315

Examen visuel des indicateurs

  • Conception des indicateurs de capacité : R.301
  • Localisation des indicateurs de capacité dans le réservoir : R.302, R.303
  • Les indicateurs de capacité sont fixés à une partie permanente du réservoir et sont scellables : R.304
  • Une ouverture convenable donne accès aux indicateurs de capacité aux fins d'installation, de scellage et de lecture : R.305
  • Interdiction conditionnelle concernant les jauges à clapet à billes : R.306
  • Les indicateurs de capacité des réservoirs montés sur véhicule doivent être centrés au milieu des compartiments et fixés à une patte de fixation et scellables : R.312
  • Deux indicateurs de capacité ou plus fixés à la même patte de fixation : R.313
  • Sensibilité des indicateurs de capacité internes : R.314

Examen visuel (tuyauterie, collecteurs, et boyau de livraison)

  • Dispositions concernant les raccords entre les réservoirs calibrés; dispositions concernant les collecteurs qui relient un groupe de réservoirs calibrés (clapet de retenue) : R.300, R.320
  • Longueur, dimension et rigidité du boyau de livraison : R.307
  • Exigences concernant la livraison complète au moyen d'une pompe : R.308
  • Exigences concernant les raccords pour le remplissage par le bas et les connexions de vidange (tuyau de sortie divisé) : R.316
  • Exigences concernant la division d'un collecteur en deux sections : R.317
  • La tuyauterie de livraison des réservoirs sur véhicules destinés au mesurage des huiles lourdes chauffées (bunker) : R.219

Rendement

Nota : Les cuves-étalons et les mesures doivent être mouillées et égouttées conformément aux instructions fournies dans le certificat d'étalonnage : MEN-22

Un facteur de correction du volume doit être appliqué à la valeur indiquée par l'étalon pour tenir compte de la dilatation ou de la contraction des parois de l'étalon en raison des variations de température : MEN-23

Les tolérances en service s'appliquent aux essais effectués sur le terrain : bulletins V-3 et V-23

Le liquide utilisé pour la calibration du réservoir doit avoir un coefficient d'expansion, une volatilité et une viscosité qui ne dépasse pas celle de l'huile combustible domestique; et ne doit pas avoir d'effet corrosif sur le réservoir (habituellement de l'huile à fournaise ou à poêle, ou de l'eau) : R.321

Les réservoirs ne doivent être calibrés qu'après leur installation terminée : R.322

Les réservoirs (autres que ceux montés sur véhicule) doivent être calibrés depuis la valve adjacente à l'orifice de sortie du réservoir : R.323

Par mesure de sécurité et pour prévenir la fraude, autant que possible, les réservoirs montés sur véhicule doivent être calibrés « tuyauterie vide ».

Nota : Les réservoirs peuvent être calibrés en utilisant des cuves-étalons et des mesures certifiés. La cuve doit être compatible au liquide choisi pour procéder à la calibration. La cuve doit être installée au dessus du réservoir, sur une surface stable et mise de niveau. Pour une meilleure précision, la dimension de la cuve devrait être telle que le nombre de vidanges dans le réservoir sera limité au minimum. Le boyau de vidange doit être aussi court et rigide que possible afin d'assurer une vidange complète du liquide dans le réservoir. La cuve sera remplie à sa capacité nominale et le liquide transvidé dans le réservoir. Le liquide recueilli lors de l'égouttement de la cuve, conformément à la procédure de mouillage et d'égouttement décrite dans la MEN-22, sera versé dans le réservoir à calibrer.

Les réservoirs peuvent être calibré au moyen d'un compteur-témoin qui est précis et fidèle. Le compteur doit être compatible avec le liquide utilisé pour la calibration.

Consulter la procédure d'étalonnage des compteurs-témoins : MEN-30

  • S'assurer que le réservoir est de niveau ou que le véhicule repose sur une surface de niveau.
  • S'assurer que les drains entre les parois des compartiments des réservoirs montés sur véhicule ne sont pas bouchés et que les évents sur le dessus des compartiments sont à l'atmosphère.
  • S'assurer qu'il ne reste plus de liquide dans le réservoir ou les compartiments.
  • Ouvrir la valve du réservoir; ou les valves de sécurité, les valves du collecteur et la valve maîtresse à la sortie du collecteur dans le cas des réservoirs montés sur véhicule. Égoutter le réservoir ou les compartiments complètement.

Nota : Les valves de sécurité sont situées immédiatement adjacentes à l'orifice de sortie du compartiment.

  • Effectuer un essai d'égouttement de la tuyauterie : MEN-31
  • Fermer la valve du réservoir
  • Établir si les compartiments d'un réservoir monté sur véhicule seront calibrés ̋tuyauterie vide̋ ou ̋tuyauterie pleine̋.

Nota : Cette information doit être inscrite sur la plaque signalétique de la manière prescrite.

  • Fermer les valves de sécurité et laisser les valves du collecteur et la valve maîtresse ouvertes dans le cas de réservoirs sur camion calibrés « tuyauterie vide ».
  • Fermer les valves du collecteur et laisser les valves de sécurité et la valve maîtresse ouvertes dans le cas de réservoirs sur camion calibrés « tuyauterie pleine ».

Procédure utilisant une cuve d'essai-étalon et des mesures d'essai

  • Remplir la cuve à sa capacité nominale. S'assurer qu'il n'y a pas de fuite autour des valves et au raccord du boyau. S'il y en a, elles doivent être réparées avant de procéder.
  • Remplir le réservoir à l'indicateur le plus bas en versant la quantité nécessaire. Les mesures et les éprouvettes qui seront nécessaires à la calibration seront préparées avant que les essais commencent.

Nota : Dans le cas d'une calibration ̋tuyauterie pleine̋ d'un compartiment (réservoir monté sur véhicule), soutirer quatre ou cinq litres de liquide en ouvrant la valve du collecteur; retourner ce liquide dans le compartiment. Cette procédure a pour but d'éliminer l'air qui aurait pu être emprisonné durant le remplissage.

  • S'assurer que la valve de sécurité ou celle du collecteur de même que la tuyauterie ne coule pas.
  • Effectuer un essai de sensibilité : MEN-32
  • Ajuster et sceller l'indicateur de capacité
  • Vérifier l'indicateur suivant. Les réservoirs à dénominations multiples exigent la présence de plusieurs indicateurs. Vérifier chacun d'eux en séquence jusqu'à l'indicateur le plus haut.

Nota : Un essai de sensibilité n'est requis que pour l'indicateur le plus bas.

  • Effectuer un essai de l'espace minimal d'expansion : MEN-33
  • Dans le cas d'un réservoir sur véhicule comportant plusieurs compartiments reliés à un collecteur, après que le premier compartiment ait été calibré, effectuer un essai des clapets de retenue du collecteur : MEN-34
  • Procéder de la même manière pour les autres compartiments
  • Sceller les indicateurs de capacité, et appliquer les marquages de l'inspection sur la plaque signalétique.

Procédure utilisant un compteur-témoin

La procédure de calibration utilisant un compteur-témoin ou une cuve-étalon est essentiellement la même. La différence réside dans la façon de mesurer le liquide versé dans le réservoir à calibrer. Les compteurs-témoins doivent être vérifiés avant et après la calibration du réservoir. Consulter la Procédure d'étalonnage des compteurs-témoins : MEN-30

Révision

Document original

Date de modification :