S-G-06 — Norme relative à la vérification, la revérification, l'installation et l'utilisation de débitmètres à cône de type différentiel

Catégorie : Gaz
Norme : S-G-06 (rév. 1)
Date de diffusion :
Entrée en vigueur :
Remplace : S-G-06


Table des matières


1.0 Domaine d'application

La présente norme s'applique à la vérification, à la revérification, à l'installation ainsi qu'à l'utilisation des débitmètres à cône de type différentiel.

2.0 Autorité

La présente norme est publiée en vertu des articles 12 et 18 du Règlement sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

3.0 Références

4.0 Définitions

Algorithme d'écoulement (flow algorithm)

Relation mathématique utilisée pour convertir la pression différentielle mesurée dans le débitmètre en un débit massique ou volumétrique aux conditions de mesure.

Débit maximal (Qmax) (maximum flow rate)

Débit le plus élevé du débitmètre, conformément à l'avis d'approbation du débitmètre.

Débit minimal (Qmin) (minimum flow rate)

Débit le plus faible auquel l'écart du débitmètre est inférieur à l'erreur maximale permise et la linéarité est inférieure aux valeurs maximales prescrites en 5.1.2, conformément à l'avis d'approbation du débitmètre.

Écart (deviation)

Différence entre le volume ou le débit mesuré par le débitmètre soumis à l'essai et celui mesuré par un débitmètre de référence, calculée comme suit :

(Écart i %) = [[(Q i) – (Q réf i)] ÷ (Q réf i)] × 100%

où,

  • Q(i) = débit volumétrique ou massique ou volume accumulé indiqué par le débitmètre soumis à l'essai au moyen de l'algorithme d'écoulement
  • Qréf(i) = débit volumétrique ou massique ou volume accumulé indiqué par le débitmètre soumis à l'essai

Nota : Des corrections doivent être apportées aux calculs afin de tenir compte des différences de pression, de température et de compressibilité du gaz entre les deux débitmètres.

Écart moyen (mean deviation)

Erreur moyenne d'un débitmètre, calculée comme suit :

(Écart moyen %) = (1 ÷ n) × [(majuscule d1) + (majuscule d2) + … + (majuscule dn)])

où,

  • D(i) = écart en pourcentage au point d'essai (i)
Erreur maximale permise (maximum permissible error)

Écart maximal permis à l'intérieur de la plage de service prescrite du débitmètre.

Linéarité (linearity)

Différence maximale entre l'écart moyen du débitmètre et tout écart d'erreur pour les points d'essai entre les débits nominaux maximal et minimal, calculée comme suit :

(Linéarité i %) = [(écart i %) × 100%] ÷ (écart moyen %)

Limite de spécification (specification limit)

Erreur maximale permise pour une caractéristique de rendement du débitmètre.

Limite d'essai (test limit)

Limite établie lorsque la limite de spécification est ajustée en fonction de l'incertitude de mesure connexe.

Nombre de Reynolds (Re) (Reynolds number)

Grandeur adimensionnelle qui se définit par le rapport entre les forces d'inertie et les forces de viscosité d'un fluide en mouvement dans une conduite fermée.

Répétabilité (repeatability)

Distribution des erreurs la plus grande d'un débitmètre lorsque plusieurs mesures successives sont effectuées au même débit et dans les mêmes conditions de service.

5.0 Exigences métrologiques

5.1 Essais de précision

5.1.1 Sous réserve de l'article 5.1.3, les essais de vérification initiale doivent être effectués à l'aide d'un produit d'essai adéquatNote de bas de page 1 et à des nombres de Reynolds qui reflètent l'utilisation prévue du débitmètre. Lorsqu'il est impossible d'atteindre Qmax en raison des limites de l'installation d'essai, le débit d'essai supérieur doit être d'au moins 0,4 Qmax et le débitmètre doit être mis à l'essai à au moins cinq débits à peu près équidistants entre 0,1 Qmax et le débit maximal pouvant être atteint par l'installation d'essai.

5.1.2 L'erreur maximale permise (EMP) du débitmètre ne doit pas dépasser les tolérances suivantes :

où,

Lorsque le Qmax du débitmètre ne peut pas être atteint, les erreurs du débitmètre ne doivent pas dépasser la marge de tolérance suivante :

Écart maximal permis = TL × Q atteint ÷ Q max

5.2 Période de revérification

Les débitmètres doivent être revérifiés conformément à la période de revérification initiale ou à la période de revérification subséquente applicable prescrite dans le bulletin G-18 de Mesures Canada.

6.0 Exigences techniques

6.1 Conception, composition et construction

Le débitmètre doit être conforme à tous les aspects techniques au type approuvé tel que documenté dans l'avis d'approbation.

6.2 Installation et utilisation

6.2.1 Généralités

6.2.1.1 Sauf prescription contraire dans l'avis d'approbation, le débitmètre doit être installé à la verticale ou à l'horizontale. Dans un débitmètre installé à la verticale, le gaz s'écoule vers le bas.

6.2.1.2 Lorsqu'il peut y avoir inversion de l'écoulement en cours d'utilisation du débitmètre, l'installation doit être munie de moyens empêchant l'écoulement du gaz en sens inverse dans le débitmètre.

6.2.1.3 Le débitmètre doit être installé de façon à empêcher l'accumulation de contaminants.

6.2.1.4 Lorsqu'un débitmètre est soumis à des pulsations d'écoulement et qu'il a été démontré que de telles perturbations ont une incidence sur la précision du débitmètre, des moyens appropriés doivent être prévus pour diminuer l'intensité des perturbations à un niveau qui fera en sorte que toute erreur de mesure ne dépassera pas l'erreur maximale permise indiquée en 5.1.2.

6.2.1.5 Le débitmètre ne doit pas être utilisé à l'extérieur de la plage des températures ambiantes pour laquelle il est approuvé. Au besoin, des abris et des dispositifs de chauffage ou d'autres moyens doivent être fournis par le propriétaire pour s'assurer que cette exigence est respectée.

6.2.2 Conduites du débitmètre

Le débitmètre doit être installé conformément aux exigences d'installation du fabricant ainsi qu'à toute autre exigence d'installation particulière énoncée dans l'avis d'approbation pour le type d'utilisation auquel le débitmètre est destiné.

6.2.3 Longueur de la conduite en amont du débitmètre

Sauf indication contraire dans l'avis d'approbation, une conduite droite d'une longueur équivalente à cinq fois le diamètre nominal du débitmètre doit être installée en amont du débitmètre.

6.2.4 Longueur de la conduite en aval du débitmètre

Sauf indication contraire dans l'avis d'approbation, une conduite droite d'une longueur équivalente à trois fois le diamètre nominal du débitmètre doit être installée en aval du débitmètre. Lorsque le puits thermométrique est installé de façon permanente dans la conduite en aval, le débitmètre complet (comprenant les conduites droites en amont et en aval) doit être étalonné comme un système intégral, à moins d'indication contraire dans l'avis d'approbation.

6.2.5 Alignement du débitmètre

Le débitmètre doit être installé conformément à la variation par paliers maximale permise du débitmètre ou des conduites ainsi que l'écart d'alignement axial maximal permis tel qu'énoncé dans l'avis d'approbation.

6.2.6 Puits thermométrique

Sauf indication contraire dans l'avis d'approbation, le puits thermométrique utilisé pour mesurer la température du gaz d'écoulement doit être installé à une distance de deux à cinq fois le diamètre du débitmètre, en aval de l'élément de mesure.

6.2.7 Débitmètre-ordinateur

Le débitmètre-ordinateur utilisé pour calculer le débit massique ou volumétrique passant par un débitmètre doit être un modèle ayant obtenu une approbation de type pour utiliser les algorithmes énoncés dans l'avis d'approbation.

7.0 Exigences administratives

7.1 Marquage de la plaque signalétique

Le débitmètre doit être marqué conformément à la section du marquage dans l'avis d'approbation.

7.2 Marques de vérification

Lors de la vérification ou de la revérification, on doit apposer une marque de vérification sur le corps du débitmètre. Cette marque peut être apposée au moyen d'un poinçon d'acier spécial conçu pour produire une empreinte d'identification unique liée au vérificateur du débitmètre. La marque peut être positionnée près de la plaque signalétique du débitmètre ou sur la face externe de la bride de raccordement d'entrée du débitmètre. Si le corps du débitmètre est doté de caractéristiques permettant de fixer solidement le fil de scellage (p. ex., un trou a été percé à cet effet), on peut apposer un sceau de vérification ordinaire.

8.0 Révisions

La révision 1 visa à :

Date de modification :