P-E-01 — Procédure d'étalonnage et de certification des consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité selon le document EL-ENG-12-01 — Exigences relatives à la certification et à l'utilisation d'appareils de mesure — consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité

6.0 Procédures d'évaluation des exigences techniques (EL-ENG-12-01, art. 6.0) (partie 1 de 2)

6.1 Exigences d'utilisation (EL-ENG-12-01, art. 6.1)

6.1.1 Vérification de la précision (EL-ENG-12-01, art. 6.1.2)

6.1.1.1 Objectif

L'article 6.1.2 du document EL-ENG-12-01 vise à faire en sorte que la précision de la console d'étalonnage soit maintenue pendant sa période de certification. Pour s'assurer qu'une console d'étalonnage demeure précise, il faut la soumettre à une vérification chaque semaine où on l'utilise.

6.1.1.2 Lignes directrices
  1. Pour réaliser la vérification de la précision, on installe l'un ou l'autre appareille de vérification suivante :
    1. un étalon certifié,
    2. un compteur de référence certifié,
    3. un compteur de référence, lorsque la précision est déterminée à l'aide d'une console d'étalonnage certifié pour étalonner le compteur de référence dans une position du CSE, en comparant les erreurs déterminées par la console aux erreurs connues de l'appareil de vérification installé dans la position du CSE.
  2. L'erreur déterminée en (1) ci-dessus doit se situer dans la marge de tolérance indiquée à l'article 6.1.2.5 (c.-à-d. ± 0,1 %) du document EL-ENG-12-01.
  3. Si une console d'étalonnage échoue à la vérification de la précision, elle ne peut pas être utilisée tant que la cause de la variation de l'erreur n'aura pas été découverte ni éliminée. De plus, tout compteur vérifié sur cette console depuis la dernière vérification de la précision doit être revérifié.
  4. Il faut effectuer une vérification de la précision au moins une fois par année pour chaque point d'essai inscrit sur le certificat. Si certains points d'essai n'ont pas encore été vérifiés, ils doivent l'être avant la fin de l'année, sinon le certificat de la console ne sera pas renouvelé.

Nota : Le terme « certifié » sous-entend que l'instrument est traçable à un étalon du CNRC.

6.1.1.3 Procédure de vérification de la précision
  1. Pour chaque jour où la console a été utilisée dans la semaine, examiner les registres et choisir, dans la liste, un point d'essai utilisé pour vérifier les compteurs. D'autres points d'essai peuvent être ajoutés de manière à assurer que tous les points d'essai certifiés ont été évalués au moins une fois par année dans le cadre d'une vérification de la précision. Si tous les points d'essai ont déjà été choisis, répéter le processus de sélection.
  2. Utiliser un des appareils de vérification indiqués en 6.1.1.2 (1) ci-dessus branchés à la position du CSE pour mettre la console sous tension au point d'essai choisi.
  3. Simuler un essai de vérification pour vérifier l'installation.
  4. Consigner l'erreur déterminée par la console pour l'appareil installé à la position du CSE.
  5. Corriger l'erreur de l'appareil de vérification en soustrayant l'erreur connue de la console.
  6. Comparer l'erreur corrigée de l'appareil de vérification obtenue à l'étape (5) à l'erreur connue de l'appareil de vérification. Le résultat doit se trouver dans la marge de tolérance indiquée en 6.1.2.5 du document EL-ENG-12-01.

Nota : Les propriétaires de consoles doivent tenir à jour les registres de la vérification de la précision et inscrire le nom de la personne ayant effectué la vérification.

6.2 Exigences relatives aux conditions ambiantes – température
(EL-ENG-12-01, art. 6.2.1)

6.2.1 Objectif

L'article 6.2.1 du document EL-ENG-12-01 vise à faire en sorte que la température ambiante du local où se trouve la console réponde à l'exigence énoncée à l'article 6.2.1.1 du document EL‑ENG‑12‑01 pendant l'étalonnage. La présente procédure nécessite le mesurage de la température ambiante du local où se trouve la console.

6.2.2 Procédure d'évaluation de la temperature

  1. Placer un thermomètre étalonné à environ trois mètres de la console.
  2. Une fois que la température s'est stabilisée, consigner la valeur de température relevée sur le thermomètre.
  3. Répéter les étapes ci-dessus pendant l'étalonnage si la température fluctue suffisamment pour dépasser les limites prescrites.

6.3 Exigences mécaniques (EL-ENG-12-01, art. 6.3)

6.3.1 Mise à la terre (EL-ENG-12-01, art. 6.3.3)

6.3.1.1 Lignes directrices
  1. On doit vérifier les consoles d'étalonnage mises à la terre en mesurant la différence de potentiel entre la terre et tous les panneaux métalliques exposés de la console, pendant que celle-ci est alimentée à son courant minimal et à sa pleine tension.
  2. La mise à la terre de la console est satisfaisante si les différences de potentiel mesurées ne sont pas supérieures à celles énoncées dans le document EL-ENG-12-01. Dans le cas des consoles qui ne sont pas mises à la terre, mais qui utilisent un disjoncteur de fuite de terre pour protéger l'utilisateur des risques de choc électrique, un essai doit être effectué pour déterminer si le dispositif de protection contre les défauts à la terre fonctionne comme prévu.
6.3.1.2 Appareillage pour les consoles sans dispositif de protection automatique contre les défauts à la terre
  1. Voltmètre à faible impédance d'entrée, comme un électrodynamomètre ou un voltmètre à cadre mobile capable de mesurer la pleine tension de service de la console (un voltmètre électronique pourrait ne pas convenir dans ce cas, car il risque d'enregistrer les tensions flottantes).
  2. Tiges court-circuit pour toutes les positions de CSE.
  3. Ohmmètre.
6.3.1.3 Procédure pour les consoles sans dispositif de protection automatique contre les défauts à la terre
  1. Placer les tiges court-circuit dans toutes les positions de CSE.
  2. Brancher un long câble à la terre de la prise d'alimentation de la console et vérifier que l'autre extrémité du câble atteint la zone de travail de la console.
  3. Vérifier que la console n'est pas sous tension.
  4. Connecter un conducteur de l'ohmmètre à la terre du système et vérifier la résistance de tous les panneaux métalliques exposés, y compris les vis, les boulons, les attaches métalliques, les interrupteurs, etc. Tous ces éléments doivent être reliés à la terre (c.‑à‑d. que la résistance lue sur l'ohmmètre doit être nulle).
  5. Mettre la console sous tension, à la plus haute tension d'essai et au plus bas courant d'essai utilisés pour vérifier les compteurs.
  6. Connecter un conducteur du voltmètre à la terre du système et vérifier la tension de tous les panneaux métalliques exposés, y compris les vis, les boulons, les attaches métalliques, les interrupteurs, etc.
  7. Vérifier que la différence de potentiel entre les panneaux exposés et la terre du système se trouve dans la marge de tolérance indiquée à l'article 6.3.3.1 du document EL‑ENG‑12‑01.
  8. Consigner sur la feuille de travail la différence de potentiel maximale mesurée à l'étape (5) ci‑dessus.
6.3.1.4 Appareillage pour les consoles avec dispositif de protection automatique contre les défauts à la terre constitués d'un disjoncteur de fuite à la terre sans fonction d'essai
  1. Tiges court-circuit pour toutes les positions de CSE.
  2. Porte-fusible doté d'un fusible de 0,5 A (d'une tension nominale de 600 V valeur efficace [eff.]).
  3. Résistance de charge déterminée conformément à l'article 6.3.1.6(3).
  4. Conducteurs d'essai pour monter en série le fusible et la résistance entre la terre et le conducteur d'alimentation de la console.
  5. Ampèremètre.
6.3.1.5 Procédure pour les consoles avec dispositif de protection automatique contre les défauts à la terre vérifiées à l'aide de l'interrupteur d'essai
  1. Les consoles d'essai dotées d'un dispositif de protection automatique contre les défauts à la terre constituée d'un disjoncteur de fuite à la terre approuvée par l'Association canadienne de normalisation (CSA) avec fonction d'essai doivent être vérifiées à l'aide de l'interrupteur d'essai.
  2. Mettre la console sous tension, à la plus haute tension d'essai et au plus bas courant d'essai utilisé pour vérifier les compteurs.
  3. Actionner l'interrupteur d'essai de fuite à la terre.

Nota : Si le disjoncteur de fuite à la terre ne déclenche pas, la console ne doit pas être certifiée tant qu'un disjoncteur de fuite à la terre fonctionnel n'aura pas été installé.

6.3.1.6 Procédure pour les consoles avec dispositif de protection automatique contre les défauts à la terre sans fonction d'essai approuvée par la CSA
  1. Mettre à l'essai les consoles dotées d'un disjoncteur de fuite à la terre automatique sans fonction d'essai approuvée par la CSA pour s'assurer que le disjoncteur déclenche si la fuite à la terre dépasse 10 mA.
  2. Mesurer la tension de secteur alimentant la console.
  3. À l'aide de la tension d'alimentation à la terre comme référence, calculer la résistance requise pour créer un courant phase-terre de 10 mA. Dans le cas d'une console dont la tension d'alimentation est de 120 V eff., la résistance est calculée de la façon suivante :

    A = 12 000 ohms. Il faut effectuer un essai pour vérifier que le courant produit est de 10 ± 1 mA. Monter en série la résistance et un fusible de 0,5 A (d'une tension nominale de 600 V) pour tous les essais.

  4. S'assurer que la console n'est pas sous tension au disjoncteur du circuit d'alimentation de la console.
  5. Connecter la résistance entre la terre et l'un des conducteurs d'alimentation de la console à l'aide d'un fusible de 0,5 A monté en série avec la résistance. La tension nominale du fusible et de la résistance doit être supérieure à la tension d'alimentation de la console.
  6. Mettre sous tension le disjoncteur du circuit d'alimentation de la console.
  7. Mettre la console sous tension à la plus haute tension d'essai et au plus bas courant d'essai utilisés pour vérifier les compteurs.
  8. Répéter les étapes (3) à (7) pour chacun des conducteurs d'alimentation (à l'exception du conducteur de terre) reliés à la console.

Nota : Si le disjoncteur de fuite à la terre ne déclenche pas pendant les étapes (6) ou (7), la console ne doit pas être certifiée tant qu'un disjoncteur de fuite à la terre fonctionnelle n'aura pas été installé.

6.3.1.7 Procédure de mise à la terre additionnelle
  1. Si l'essai effectué selon l'article 6.3.1.3 ci-dessus révèle une différence de potentiel, il faut effectuer un deuxième essai, au moyen d'un voltmètre à faible impédance à cadre mobile, afin de s'assurer que la différence de potentiel mesurée n'est pas une tension flottante.
  2. Remplir les sections de la feuille de travail réservées à la mise à la terre.

6.3.2 Isolement par rapport à la terre (EL-ENG-12-01, art. 6.3.4.1)

6.3.2.1 Lignes directrices

Cet essai consiste à mesurer le courant de fuite entre la terre et toutes les bornes sous tension de la console d'étalonnage. Pour cet essai, on applique à la console un courant et une tension à pleine intensité. La conformité de la console d'étalonnage aux exigences d'isolement réduit les risques que l'utilisateur subisse un choc électrique pendant l'utilisation normale de la console.

6.3.2.2 Appareillage
  1. Milliampèremètre permettant de lire un courant de 100 mA à 1,0 A.
  2. Voltmètre à faible impédance d'entrée, comme un électrodynamomètre ou un voltmètre à cadre mobile. Si cet appareil n'est pas disponible, on peut employer un voltmètre électronique numérique.
  3. Résistances (définies en 6.3.2.3(15) ci-dessous).
  4. Ohmmètre.
  5. Tiges court-circuit pour toutes les positions de CSE. Le type de ces tiges doit permettre d'accéder aux bornes de courant et de tension lorsqu'on effectue l'essai.
6.3.2.3 Procédure d'essai de l'isolement par rapport à la terre
  1. Dans le cas des consoles utilisées pour mettre à l'essai des compteurs monophasés et polyphasés, configurer la console pour les connexions des compteurs enfichables polyphasés.
  2. Dans le cas des consoles utilisées pour mettre à l'essai des compteurs monophasés seulement, configurer la console pour les connexions des compteurs enfichables monophasés.
  3. Introduire la fiche banane, installée à l'extrémité d'un long câble, dans la prise de terre d'une prise murale dont le potentiel de terre est le même que celui de la prise d'alimentation de la console. Il pourrait être nécessaire d'écarter les lamelles de la prise banane pour assurer une bonne connexion dans la prise. L'autre extrémité du câble doit atteindre la zone de travail de la console.
  4. S'assurer que la console n'est pas sous tension.
  5. Utiliser l'ohmmètre et connecter un conducteur à la terre du système; vérifier toutes les bornes de tension et de courant possibles, qui sont sous tension. Elles doivent être toutes électriquement isolées de la terre (c.-à-d. l'indication doit afficher une résistance infinie).
  6. Placer les tiges court-circuit dans toutes les positions de CSE.
  7. Mettre la console sous tension à la pleine tension de service et à la pleine intensité de courant en régime permanent.
  8. Utiliser le voltmètre électromécanique et connecter un conducteur à la terre; vérifier s'il existe une différence de potentiel entre l'une des bornes et la terre. Toutes les différences de potentiel entre une borne sous tension et la terre doivent normalement être nulles. Le cas échéant, passer à l'étape (9). S'il existe une différence de potentiel entre l'une des bornes et la terre, ne pas passer à l'étape (9), il existe peut-être un courant de fuite élevé. Effectuer plutôt les étapes (15) à (20).
  9. Choisir la plage des courants la plus élevée sur le milliampèremètre et connecter un conducteur au fil de terre du système. Mesurer l'intensité du courant entre toutes les bornes sous tension et la terre pour détecter un courant de fuite. Si le milliampèremètre ne détecte aucun courant lorsqu'on choisit la plage des courants la plus élevée, réduire celle-ci jusqu'à ce qu'il détecte un courant.
  10. Mettre la console hors tension et consigner les résultats dans la section Isolement des feuilles de travail.
  11. Mettre la console sous tension à la pleine tension de service et au plus bas courant d'essai utilisé pour vérifier les compteurs. Dans le cas où on utilise et choisit manuellement des transformateurs de charge, utiliser, pour cet essai, la prise avec la tension la plus élevée pour que le transformateur fournisse le courant d'essai le plus faible.
  12. Répéter les étapes (8) à (10).
  13. Effectuer les étapes (14) à (21) si la console utilise des transformateurs de tension multiples pendant les essais normaux de compteurs monophasés.
  14. Mettre la console sous tension à la plus haute tension qui sera utilisée avec les transformateurs de tension multiples.
  15. Répéter les étapes (8) à (10) pour chacune des bornes des transformateurs de tension multiples. Si une différence de potentiel a été mesurée à l'étape (8), effectuer les étapes (16) à (21).
  16. Consigner la différence de potentiel mesurée et déterminer une résistance d'essai à l'aide de la formule suivante : R(essai − résistance) = V(mesuré ÷ 0.002
  17. S'assurer que la puissance en watts de la résistance est suffisante en employant la formule suivante :

    P = (I au carré) × R

    • I = 2 mA, et
    • R = la résistance d'essai calculée à l'étape (16) ci-dessus.
  18. Mettre la console hors tension et appliquer la résistance entre la terre et la borne d'essai. Remettre la console sous tension et mesurer la tension à la résistance. Si la tension mesurée est encore présente, cela signifie que la console est mal isolée et qu'il faut interrompre tous les essais.
  19. Si la tension est moins élevée que la valeur mesurée au départ, mettre la console hors tension et installer l'ampèremètre en série avec la résistance.
  20. Mesurer l'intensité du courant dans la résistance. Si le courant est de 1 mA ou plus, cela signifie que la console n'est pas isolée. Si le courant est de moins de 1 mA et que la tension est de plus de 30 V eff., cela signifie également que la console n'est pas isolée.
  21. Mettre la console hors tension et retirer la résistance.
6.3.2.4 Remarque

Aucun essai ni étalonnage ne doit être exécuté sur une console qui n'est pas conforme aux exigences de l'article 6.3.4.1 du document EL-ENG-12-01.

6.3.3 Isolement des circuits secondaires des circuits primaries
(EL‑ENG‑12‑01, art. 6.3.4.2)

6.3.3.1 Lignes directrices

Cet essai consiste à mesurer la tension entre les circuits d'alimentation en tension de la console, soit les circuits primaires, et les circuits secondaires de tension et de courant servant au mesurage. Si la tension mesurée est nulle, les circuits d'alimentation de la console d'étalonnage sont considérés comme étant isolés des circuits secondaires, et la console répond aux exigences du document EL-ENG-12-01.

6.3.3.2 Appareillage
  1. Voltmètre à faible impédance d'entrée, comme un électrodynamomètre ou un voltmètre à cadre mobile. Les voltmètres électroniques ne sont pas indiqués dans ce cas, car ils enregistrent les tensions flottantes.
  2. Tiges court-circuit dans toutes les positions de CSE.
  3. Longs câbles pour connecter le voltmètre entre l'alimentation primaire et les circuits de mesurage de la console d'essai.
6.3.3.3 Procédure d'isolement des circuits secondaires des circuits primaries
  1. Avant d'entamer cette procédure, examiner les schémas de la console d'étalonnage pour déterminer comment accéder, en toute sécurité, aux connexions de tension et aux interrupteurs appropriés.
  2. Lorsqu'il est nécessaire d'accéder aux bornes de tension, enlever les panneaux à l'arrière de la console d'étalonnage ou ouvrir l'interrupteur d'alimentation.
  3. Si la console sert à vérifier des compteurs monophasés et polyphasés, il faut la configurer pour les connexions de compteurs polyphasés.
  4. Si la console sert à vérifier des compteurs monophasés seulement, il faut la configurer pour les connexions de compteurs monophasés.
  5. Placer les tiges court-circuit dans toutes les positions de CSE. Il faut régler le sélecteur de courant ou configurer la console pour que le courant puisse parcourir en série les tiges court‑circuit installé dans les positions de CSE.
  6. Veiller à utiliser l'équipement de protection adéquat pendant l'essai. Lorsqu'on relève les indications de tension, il faut porter des gants en caoutchouc et des lunettes de sécurité.
  7. Régler le voltmètre à la plage de tension la plus élevée.
  8. Mesurer la tension entre chaque phase et la terre ainsi qu'entre chaque phase et les autres phases, pour déterminer la configuration de l'alimentation de la console.
  9. Si l'alimentation de la console d'étalonnage a une configuration triphasée à trois fils en triangle, vérifier si l'une des phases est mise à la terre. Le cas échéant, interrompre l'essai jusqu'à ce que le danger soit écarté.
  10. Placer les tiges court-circuit dans toutes les positions de CSE.
  11. Connecter un conducteur du voltmètre électromécanique à une phase de la tension d'alimentation.
  12. Connecter le deuxième conducteur du voltmètre électromécanique à chacune des bornes de tension et de courant des circuits de mesurage de la console d'étalonnage utilisés pour l'essai.
  13. Mettre la console sous tension à la tension nominale et au courant d'essai le plus élevé.
  14. Vérifier qu'il n'existe aucune tension entre les bornes d'alimentation et les bornes de tension et de courant sous tension de la console d'étalonnage.
  15. Répéter l'essai pour les autres phases de la tension d'alimentation de la console d'étalonnage.
  16. Répéter l'essai si la console d'étalonnage est équipée de transformateurs de tension multiples.
  17. Connecter les transformateurs de tension aux circuits d'essai de mesurage, les mettre sous tension et veiller à ce que la tension soit nulle entre les bornes de l'alimentation et celles des secondaires des transformateurs de tension.
  18. Indiquer sur les feuilles de travail si les circuits d'alimentation sont isolés des circuits secondaires d'essai.
6.3.3.4 Remarque

On peut, pour des raisons pratiques, réaliser l'essai d'isolement par rapport à la terre tout en vérifiant l'isolement des circuits d'alimentation des circuits d'essai de mesurage de la console d'étalonnage, à condition que toutes les conditions de la procédure d'isolement par rapport à la terre puissent être satisfaites.

6.3.4 Installations de compteurs (EL-ENG-12-01, art. 6.3.5)

6.3.4.1 Appareillage
  1. Cale étalon d'angle étalonné par le fabricant.
  2. Inclinomètre, qui indiquera le degré d'inclinaison.
  3. Socle d'un compteur enfichable. À l'aide du socle d'un compteur enfichable, fabriquer un dispositif qui s'introduit dans les prises de la console d'étalonnage et qui offre une surface sur laquelle on placera l'inclinomètre numérique pour déterminer le degré d'inclinaison d'un côté à l'autre et d'avant en arrière. La surface où repose l'inclinomètre doit être représentative du disque d'un compteur installé dans la prise de la console.
6.3.4.2 Étalonnage de l'inclinomètre
  1. Choisir une surface plane. Confirmer qu'elle est de niveau en mesurant son inclinaison au moyen de l'inclinomètre.
  2. Tourner l'inclinomètre de 180° sur son axe vertical et mesurer une nouvelle fois l'inclinaison de la surface. On considère que la surface est de niveau si l'écart entre les deux indications est inférieur à 1,5°.
  3. Placer la cale étalon d'un angle de 1,0° sur la surface plane et placer l'inclinomètre dessus.
  4. Consigner l'indication fournie par l'inclinomètre.
  5. Faire pivoter la cale étalon de 180° et placer de nouveau l'inclinomètre dessus.
  6. Noter de nouveau l'indication fournie par l'inclinomètre; on a ainsi établi l'erreur de l'inclinomètre à 1,0°.
6.3.4.3 Procédure d'évaluation des installations de compteurs
  1. S'assurer que la console d'étalonnage n'est pas sous tension.
  2. Placer, dans la prise, le dispositif fabriqué à partir de la base d'un compteur enfichable.
  3. Placer l'inclinomètre sur le dispositif et mesurer l'inclinaison d'un côté à l'autre et d'avant en arrière.
  4. Déterminer si la prise répond aux exigences du document EL-ENG-12-01.
  5. Répéter les étapes (1) à (4) pour les autres prises.
6.3.4.4 Remarque

Si l'on utilise des adaptateurs de prise, il n'est pas nécessaire d'étalonner les installations de compteurs connectés par le socle.

Date de modification :