P-E-01 — Procédure d'étalonnage et de certification des consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité selon le document EL-ENG-12-01 — Exigences relatives à la certification et à l'utilisation d'appareils de mesure — consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité

6.0 Procédures d'évaluation des exigences techniques (EL-ENG-12-01, art. 6.0) (partie 2 de 2)

6.3 Exigences mécaniques (EL-ENG-12-01, art. 6.3) (partie 2 de 2)

6.3.5 Mode de fonctionnement (EL-ENG-12-01, art. 6.3.6)

6.3.5.1 Lignes directrices

Les exigences prescrites en 6.3.6 visent à assurer que les compteurs puissent être vérifiés alors que leurs circuits de courant sont connectés en série et leurs circuits de tension, en parallèle. Sur certaines consoles d'étalonnage, des moyens physiques d'effectuer les connexions appropriées facilitent ce mode d'essai. Dans ce cas, tous les circuits de courant sont alimentés par la même source, et il en est de même des circuits de tension. D'autres consoles fonctionnent avec des circuits d'amplificateurs isolés indépendants, reliés à chaque bobine d'un CSE. Les amplificateurs indépendants mettent sous tension les bobines d'un CSE, dans une configuration série-parallèle simulée. La présente procédure permet de vérifier le fonctionnement adéquat des deux méthodes.

6.3.5.2 Procédure d'évaluation du mode de fonctionnement
  1. Examiner les manuels ou les schémas d'utilisation si nécessaire, et déterminer si les bobines des compteurs sont bel et bien connectées en configuration série-parallèle à la console ou si la console simule cette configuration.
  2. Si la console permet de connecter réellement les bobines des compteurs en configuration série‑parallèle, aucun autre essai n'est requis.
  3. Si la console simule la configuration série-parallèle, suivre les étapes ci‑dessous pour vérifier cette situation.
  4. Placer des tiges court-circuit dans toutes les positions de CSE, sauf une.
  5. Placer la prise d'essai dans une position du CSE.
  6. S'assurer que la console fonctionne en configuration série-parallèle simulée en activant la fonction.
  7. Installer la console pour l'essai d'un compteur à trois éléments, régler la tension à la tension d'essai la plus élevée utilisée pour vérifier les compteurs et le courant au courant d'essai le plus élevé (si ce courant d'essai est supérieur à 50 A, utiliser 50 A pour l'essai). Si la console n'utilise pas les trois éléments pour les essais de compteurs, il n'est pas nécessaire d'inclure dans l'essai les éléments non utilisés (p. ex. dans une console utilisée uniquement pour vérifier des compteurs monophasés, on peut vérifier seulement les éléments gauche et droit et exclure l'élément central de l'essai).
  8. En utilisant les conducteurs appropriés, connecter l'étalon Radian au circuit de courant et au circuit de tension gauche de la console d'essai. S'assurer que tous les autres circuits de courant sont court-circuités à la prise d'essai.
  9. Régler l'étalon Radian pour qu'il mesure la tension, mettre la position du CSE sous tension et consigner la tension mesurée. Régler l'étalon Radian pour qu'il mesure le courant et noter le courant mesuré.
  10. Répéter l'étape (9) pour chaque circuit de tension et de courant. On peut facilement combiner cette étape avec les étapes suivantes.
  11. Régler l'étalon Radian pour qu'il mesure les watts. Régler la console pour un essai en série à un facteur de puissance de 0,5 et mettre la position du CSE sous tension. Consigner l'indication en watts et mettre la position du CSE hors tension.
  12. Sans changer le circuit de courant, connecter l'étalon Radian au circuit de tension central de la console et répéter l'étape (11).
  13. Sans changer le circuit de courant, connecter l'étalon Radian au circuit de tension droit de la console et répéter l'étape (11).
  14. Connecter l'étalon Radian au circuit de courant central et au circuit de tension gauche de la console. S'assurer que tous les autres circuits de courant sont court‑circuités à la prise d'essai.
  15. Répéter les étapes (11) à (13).
  16. Connecter l'étalon Radian au circuit de courant droit et au circuit de tension gauche de la console d'essai.
  17. S'assurer que tous les autres circuits de courant sont court-circuités à la prise d'essai.
  18. Répéter les étapes (11) à (13).
6.3.5.3 Remarque

Les valeurs des indications de puissance, de tension et de courant doivent respecter les marges de tolérance indiquées au tableau 1 de l'article 6.4.3 du document EL-ENG-12-01. L'écart entre ces indications, d'un élément à l'autre, doit également respecter les marges de tolérance de ce même tableau. Il faut noter, dans la section Mode de fonctionnement des feuilles de travail, si la console peut réaliser l'essai en configuration série-parallèle, soit par simulation, soit concrètement, en satisfaisant aux exigences d'essai relatives à la configuration série-parallèle du document EL-ENG-12-01.

6.3.6 Éléments individuels (EL-ENG-12-01, art. 6.3.7)

6.3.6.1 Lignes directrices

Les consoles d'étalonnage doivent pouvoir vérifier des éléments individuels des compteurs. On procède à cet essai sur des compteurs afin de déterminer si les erreurs des différents éléments s'annulent. Lorsqu'on évalue la capacité d'une console à réaliser l'essai d'éléments individuels des compteurs, il est important que la charge d'essai appliquée à chaque élément par la console soit la même. Dans le cas des consoles manuelles, cette question ne pose pas de problème, puisque c'est l'utilisateur qui fixe toutes les charges. Il évaluera les consoles manuelles dont tous les éléments sont marqués sur les interrupteurs de commande, pour vérifier si ces éléments sont correctement identifiés et utilisés. Par contre, on doit évaluer les consoles semi-automatiques ou automatiques pour s'assurer que les charges appliquées sont constantes. On évalue une console en réglant la charge au point d'essai du courant le plus élevé ou à 50 A, selon la plus faible des deux valeurs, et au point d'essai du courant le plus bas utilisé pour vérifier les compteurs.

6.3.6.2 Procédure d'évaluation des éléments individuels pour les consoles non manuelles
  1. Connecter trois ampèremètres ou un étalon Radian aux circuits de courant gauche, droit et central de la prise d'essai. Si la console doit être certifiée pour des compteurs qui n'utilisent pas le circuit de courant central, il n'est pas nécessaire de brancher l'ampèremètre à ce circuit.
  2. Placer les tiges court-circuit dans les autres positions de CSE pour pouvoir réaliser l'essai en série.
  3. Mettre la console sous tension et régler le courant pour que l'élément de courant gauche de la console fonctionne au point d'essai du courant le plus élevé utilisé pour vérifier les compteurs ou à 50 A maximum, selon la plus faible des deux valeurs. Ce réglage initial est effectué par le technicien et il ne peut être changé ni modifié sur les consoles semi-automatiques.
  4. Consigner, sur la feuille de travail, la valeur du courant pour l'élément de courant gauche. Si on utilise une pince ampèremètre, la poser sur l'élément de courant gauche et noter l'indication sur la feuille de travail. Appliquer la pince sur les autres éléments pour vérifier l'absence de courant dans ceux-ci.
  5. Passer au courant le plus élevé établi à l'étape (3) vers l'élément de courant droit, en utilisant la procédure de commutation appropriée à la console d'essai.
  6. Consigner, sur la feuille de travail, la valeur du courant pour l'élément de courant droit. Si on utilise une pince ampèremètre, la poser sur l'élément de courant droit et noter l'indication sur la feuille de travail. Poser la pince sur les autres éléments de courant pour vérifier l'absence de courant dans ceux-ci.
  7. Passer au courant le plus élevé établi à l'étape (3) vers l'élément de courant central si cet élément est utilisé pour vérifier les compteurs.
  8. Consigner, sur la feuille de travail, la valeur du courant pour l'élément de courant central. Si on utilise une pince ampèremètre, la poser sur l'élément de courant central et noter l'indication sur la feuille de travail. Poser la pince sur les autres éléments de courant pour vérifier l'absence de courant dans ceux-ci.
  9. Passer au courant le plus élevé établi à l'étape (3) pour le fonctionnement en série, en utilisant la procédure de commutation appropriée à la console d'essai.

    Nota : Si on utilise un ampèremètre étalon Radian dont les éléments intérieur, central et extérieur sont connectés à chacune des prises, il ne faut pas appliquer un courant qui dépasse le courant nominal de l'étalon quand les trois prises sont utilisées.

  10. Consigner, sur la feuille de travail, la valeur de courant obtenue en divisant le courant total du circuit en série par le nombre d'éléments mesurés. Si on utilise une pince ampèremètre, installer la pince sur chaque élément et inscrire, sur la feuille de travail, la moyenne des valeurs mesurées.
  11. Répéter les étapes (3) à (10) en substituant au point d'essai du courant le plus élevé le point d'essai du courant le plus bas et consigner les valeurs mesurées sur la feuille de travail.
  12. Inscrire sur les feuilles de travail si les régulateurs étaient sous tension ou hors tension pendant l'essai.
6.3.6.3 Procédure d'évaluation des éléments individuels pour les consoles manuelles
  1. Connecter trois ampèremètres ou un étalon Radian aux circuits de courant gauche, droit et central de la prise d'essai. Si la console doit être certifiée pour des compteurs qui n'utilisent pas le circuit de courant central, il n'est pas nécessaire de brancher l'ampèremètre à cette position.
  2. Mettre la console sous tension et régler le courant pour que la console fonctionne avec l'élément de courant gauche à un point d'essai du courant adéquat utilisé pour vérifier les compteurs.
  3. Si on utilise une pince ampèremètre, la poser sur l'élément de courant gauche. Poser ensuite la pince sur les autres éléments pour vérifier qu'aucun courant ne les parcourt.
  4. Régler le courant comme il est établi à l'étape (2) pour tous les autres éléments de courant, en utilisant la procédure de commutation appropriée à la console d'essai. En faisant passer le courant dans les autres éléments, déterminer si les commutateurs portent les indications adéquates et si la console permet de réaliser l'essai de chaque élément individuellement.
6.3.6.4 Remarque

La différence entre les valeurs de courant notées pour les éléments de courant individuels et les valeurs mesurées pour les éléments de courant en série ne doivent pas dépasser 2,0 % du réglage adopté pour le courant nominal. Si cette tolérance n'est pas respectée, la console ne peut être certifiée que pour utilisation comme console manuelle.

6.4 Procédure d'évaluation des exigences électriques (EL-ENG-12-01, art. 6.4)

6.4.1 Commutateur d'essai à vide (EL-ENG-12-01, art. 6.4.1)

6.4.1.1 Lignes directrices

La plupart des consoles d'étalonnage sont équipées d'un commutateur d'essai à vide qui permet de réduire à zéro le courant fourni aux positions de CSE. Dans certaines circonstances, le courant n'atteint pas la valeur zéro. Par cette procédure, on peut déterminer si une quantité de courant inacceptable passe par les positions de CSE quand le commutateur d'essai à vide est actionné. Si le commutateur ne respecte pas la marge de tolérance prescrite dans les exigences, le certificat de la console indiquera que le commutateur d'essai à vide ne peut pas être utilisé. Dans ce cas, une autre méthode pour déterminer si un compteur fonctionne à vide pourrait être établie.

Pour savoir s'il est possible d'enregistrer de l'énergie lorsque le commutateur d'essai à vide est actionné, on utilise un wattheuremètre étalon. S'il enregistre plus d'énergie que les quantités fixées dans le document EL-ENG-12-01, cela signifie que le commutateur d'essai à vide ne fonctionne pas convenablement. Les consoles d'étalonnage doivent indiquer lorsque le commutateur d'essai à vide ou tout autre dispositif analogue est actionné.

6.4.1.2 Procédure d'évaluation du commutateur d'essai à vide
  1. Connecter les entrées de tension et de courant du wattheuremètre étalon à une position du CSE de la console. Utiliser un adaptateur de prise au besoin.
  2. Installer des tiges court-circuit dans toutes les autres positions de CSE.
  3. Connecter la tension d'essai à chaque position du CSE.
  4. Régler la console pour que les éléments soient parcourus par le courant en série.
  5. Mettre la console sous tension et régler la tension à la valeur la plus élevée utilisée pour vérifier les compteurs.
  6. Régler le courant à la valeur d'essai la plus basse utilisée pour vérifier les compteurs.
  7. Actionner le commutateur d'essai à vide pour réduire à zéro le courant fourni à la position du CSE.
  8. Vérifier si un indicateur acceptable (voyant lumineux, indication sur un écran, instrument de mesure du courant affichant une valeur réduite à zéro, etc.) signale que le commutateur d'essai à vide est actionné.
  9. Noter l'énergie, en wattheures, enregistrée par l'étalon pendant quinze minutes.
  10. Calculer l'énergie enregistrée acceptable au moyen de la formule suivante :

    Whmax =  (0,1% × (volt max) × ((courant min) × 15) ÷ 60

    où :

    • Wh max est l'énergie maximale permise que le wattheuremètre étalon peut enregistrer pendant quinze minutes lorsque le commutateur d'essai à vide est enclenché
    • volt max est la tension maximale utilisée pour vérifier les compteurs
    • courant min est le courant minimal utilisé pour vérifier les compteurs

    Exemple : Si volt max = 600 V, courant min = 0,1 A

    Alors Whmax = (0,001 × (600) × (0,10) × 15) ÷ 60

    = 0,015 Wh

  11. Remplir les feuilles de travail relatives à cette procédure.
6.4.1.3 Remarque

Si le wattheuremètre étalon a enregistré une valeur inférieure à 10 % de l'énergie permise après cinq minutes, on considérera que le commutateur d'essai à vide répond aux exigences du document EL-ENG-12-01.

6.4.2 Appareils de mesure indicateurs (EL-ENG-12-01, art. 6.4.2)

6.4.2.1 Lignes directrices

Les appareils de mesure indicateurs doivent indiquer toutes les grandeurs (tension, courant, déphasage et charge) nécessaires pour vérifier tous les types de compteurs qui seront mis à l'essai sur la console. On effectue cet essai en mesurant la tension, le courant, le déphasage et la charge dans une position du CSE au moyen d'un étalon indiquant ces valeurs et en comparant ces mesures aux résultats obtenus avec les appareils de mesure indicateurs de la console d'étalonnage. La console doit être équipée d'un voltmètre, d'un ampèremètre et d'un compteur indicateur de déphasage ou de facteur de puissance. Les consoles utilisées pour vérifier les watts ou les wattheures doivent être équipés d'un wattmètre et celles utilisées pour vérifier les voltampères ou les voltampèreheures, d'un voltampèremètre (valeur moyenne ou efficace, selon le cas). Les consoles utilisées pour vérifier les varmètres doivent être équipées d'un varmètre. Il est permis d'appliquer un coefficient aux appareils de mesure indicateurs pour fournir la valeur vraie. Si une console est équipée de deux instruments qui peuvent mesurer la même quantité, il faut vérifier la précision de chacun de ceux-ci pour leur plage maximale. Comme le précise l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12-01, les compteurs de référence de la console d'étalonnage peuvent satisfaire aux exigences relatives aux appareils de mesure indicateurs utilisés en électricité. Tous les instruments de mesure indicateurs doivent être bien visibles et facilement accessibles pour l'utilisateur lorsque ce dernier règle les charges. Lorsqu'un étalon de puissance est utilisé en tant qu'appareil de mesure indicateur pour mesurer la puissance, sa précision en tant qu'appareil de mesure indicateur est suffisamment évaluée au moyen des procédures effectuées conformément à l'article 7.8 du document EL-ENG-12-01.

6.4.2.2 Procédure et lignes directrices générales visant l'évaluation des appareils de mesure indicateurs
  1. Consigner les résultats d'essai au centième près, sauf si cette méthode n'est pas pratique (p. ex., on peut évaluer les compteurs d'électricité en déterminant la plage acceptable selon la marge de tolérance et en inscrivant « accepté » ou « rejeté » sur les feuilles de travail).
  2. Mettre les régulateurs en marche, au besoin, pour obtenir des indications stables.
  3. Pendant l'essai de consoles manuelles ou semi-automatiques, régler les charges en suivant la procédure d'utilisation normale de la console. Dans le cas des consoles entièrement automatiques, saisir les valeurs de charge requises; la console réglera la charge automatiquement.
  4. Vérifier les valeurs de tension (volts), de puissance (ampères) et de déphasage de toutes les consoles. Il faut réaliser des essais des compteurs de puissance pour chaque grandeur utilisée pour vérifier les compteurs au moyen de la console, sauf si les appareils de mesure indicateurs de la puissance sont également étalonnés comme compteurs de référence.
  5. Avant la tenue de l'évaluation, calculer les grandeurs cibles à l'aide des renseignements fournis dans les articles ci-dessous et consigner les valeurs cibles sur les feuilles de travail.

Nota : Les tableaux 2 à 5 de l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12-01 donnent une liste des points d'essai cible pour cette procédure. Les valeurs figurant dans les tableaux suffisent pour déterminer la conformité aux exigences relatives aux appareils de mesure indicateurs pour les points d'essai de vérification des compteurs se trouvant dans la plage de valeurs indiquées. Seules les valeurs applicables aux compteurs vérifiés sur la console doivent être évaluées. Il n'est pas nécessaire d'évaluer les points d'essai cible indiqués dans les tableaux du document EL-ENG-12-01 qui sortent de la plage des points d'essai utilisés pour vérifier les compteurs. Les marges de tolérance admises pour les appareils de mesure indicateurs figurent dans le tableau 1 de l'article 6.4.3.3 du document EL‑ENG‑12‑01.

6.4.2.3 Procédure d'évaluation des voltmètres et des ampèremètres
  1. Brancher l'adaptateur de la prise d'essai dans une position du CSE.
  2. Au moyen de deux conducteurs, connecter l'entrée de tension d'un étalon aux bornes de la prise d'essai.
  3. Dans la même position du CSE, connecter le circuit de courant de l'étalon en série avec la prise d'essai.
  4. Installer des cavaliers ou des compteurs de courant nominal approprié dans les autres positions de CSE.
  5. Choisir « volts (eff.) » ou « ampères (eff.) » sur la console et l'étalon.
  6. Mettre sous tension le circuit de tension ou de courant de la console.
  7. Régler la tension ou le courant d'essai cible sur la console conformément au tableau 2 de l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12-01.
  8. Lire la valeur vraie de la tension ou du courant, indiquée par l'étalon et l'appareil de mesure indicateur de la console, et noter les valeurs indiquées sur la feuille de travail d'étalonnage du voltmètre ou de l'ampèremètre.
  9. Répéter ces étapes pour l'ensemble des courants et des tensions d'essai requis.
6.4.2.4 Évaluation de l'appareil de mesure indicateur de puissance
  1. Choisir « watts », « vars », « voltampères (eff.) » ou « voltampères (moyenne) » sur la console et l'étalon.
  2. Mettre sous tension les circuits de tension et de courant.
  3. Régler la tension, le déphasage, la puissance ciblée et le courant d'essai sur la console conformément aux tableaux 3 et 4 de l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12- 01.
  4. Lire la puissance active indiquée par l'étalon et l'appareil de mesure indicateur de la console et noter les indications sur la feuille de travail d'étalonnage du wattmètre, du varmètre, du voltampèreheuremètre (eff.) ou du voltampèreheuremètre (moyenne).
  5. Répéter les étapes (3) et (4) pour toutes les charges requises.
6.4.2.5 Évaluation du compteur de déphasage et du compteur du facteur de puissance
  1. Brancher l'adaptateur de la prise d'essai dans une position du CSE et connecter les bobines de courant de deux étalons en série avec la prise d'essai ou un étalon qui mesure directement le déphasage.
  2. Connecter les bobines de tension des deux étalons en parallèle avec la sortie de tension de la prise d'essai.
  3. Au moyen des câbles coaxiaux, connecter les dispositifs de remise à zéro d'entrée des deux étalons en parallèle avec un adaptateur en T et connecter l'interrupteur de marche et d'arrêt (voir les formules en 6.4.2.7).
  4. Pour les essais où le déphasage du courant est de 0° (1,0 FP), de −30° (0,866 FP) ou de −60° (0,50 FP), régler l'affichage d'un étalon sur wattheures (Wh) et l'affichage de l'autre étalon sur voltampèreheures (VAh). On peut aussi utiliser un étalon qui mesure le déphasage ou le facteur de puissance directement et comparer la mesure de l'étalon à celle de l'instrument de mesure indicateur évalué.
  5. Mettre sous tension les circuits de courant et de tension.
  6. Régler les premières cibles de courant, de tension, de déphasage ou de facteur de puissance du compteur de puissance déterminées conformément au tableau 5 de l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12-01.
  7. Mettre en marche les deux étalons et les laisser enregistrer les données pendant dix secondes.
  8. Lire les valeurs affichées par les étalons et le compteur de déphasage ou l'appareil indicateur du facteur de puissance de la console.
  9. Pour calculer l'angle de déphasage, se reporter à l'article 6.4.2.7 et consigner les résultats sur la feuille de travail du déphasage ou du facteur de puissance.
  10. Répéter les étapes (7) et (8) pour tous les déphasages ou les facteurs de puissance requis indiqués au tableau 5 de l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12-01.
6.4.2.6 Remarques
  1. Le meilleur endroit pour connecter les conducteurs de tension est aux bornes de tension de la prise d'essai. On peut également les connecter aux bornes de tension du panneau de la console à la position correspondant à la prise d'essai choisie. Les derniers modèles de consoles peuvent ne pas être équipés de ces bornes, il faut alors utiliser une prise d'essai dotée de bornes de tension.
  2. Si la valeur du courant d'essai dépasse le courant d'entrée nominal maximal d'une seule bobine de courant d'un étalon, les conducteurs de courant d'entrée et de sortie peuvent être connectés en parallèle, à deux ou trois bobines de courant d'entrée de l'étalon (p. ex., étalons Radian). L'étalon peut ainsi mesurer des courants plus élevés sans qu'il soit nécessaire d'utiliser des transformateurs de courant extérieurs.
6.4.2.7 Formules
  1. Calculer le déphasage vrai à partir des indications relevées sur les deux étalons lorsque le courant retarde la tension de 0° (1,0 FP), de −30° (0,866 FP) ou de −60° (0,5 FP), comme suit :

    déphasage  = (cosinus inverse) (Wh÷VAh)

  2. Exemples de calcul de l'erreur de déphasage :

    Exemple 1 : Le déphasage cible est de 60°.

    Le FP indiqué sur la console est de 0,49242.

    Le FP calculé (vrai) à l'aide des étalons de référence est de 0,49546.

    erreur(%) = ((Indiquée − vraie) ÷ vraie) × 100

    erreur(%) = ((CosA − CosB) ÷ CosB) × 100

    erreur(%) = ((0,49242−0,49546) ÷ 0,49546) × 100

    = 0,61 %

    Exemple 2 : Le déphasage cible est de 60°.

    Le déphasage indiqué sur la console est de 60,5°.

    Le déphasage calculé (vrai) à l'aide des étalons de référence est de 60,3°.

    Erreur de déphasage = valeur indiquée − valeur vraie = 60,5° − 60,3° = 0,2°

6.4.3 Précision et répétabilité des réglages de la charge (EL-ENG-12-01, art. 6.4.4)

6.4.3.1 Lignes directrices

Pour assurer l'uniformité des essais de compteurs d'électricité, il faut mettre à l'essai les consoles automatiques et semi-automatiques pour vérifier que ces dernières peuvent, dans la minute suivant un changement de réglage, régler et rétablir les charges et les valeurs de courant, de tension et de déphasage avec la précision et la répétabilitée voulues. Dans cette procédure, on met la console sous tension à la charge d'essai déterminée conformément à l'article 7.2.2 du document EL-ENG-12-01. On mesure la tension, le courant, la puissance et le déphasage à une position du CSE, et on compare les mesures aux valeurs réglées pour la console. Par la suite, la console doit pouvoir rétablir la charge trois fois de suite, sans ajustement manuel, et on mesure la tension, le courant, la puissance et le déphasage après chaque rétablissement de la charge.

6.4.3.2 Procédure d'évaluation de la précision et de la répétabilitée des réglages de la charge
  1. Placer les tiges court-circuit dans toutes les positions de CSE, sauf une.
  2. Placer la prise d'essai dans une position du CSE.
  3. En utilisant les conducteurs appropriés, connecter les étalons Radian en série avec le circuit de courant gauche de la console d'essai et en parallèle avec le circuit de tension gauche de la console d'essai. S'assurer que les deux autres circuits de courant sont court-circuités à la prise d'essai.
  4. Mettre la console sous tension à la charge d'essai déterminée conformément à l'article 7.2.2 du document EL-ENG-12-01.
  5. Pour les consoles semi-automatiques, régler manuellement les alternostats ou les rhéostats pour obtenir, avec le plus de précision possible, la tension, le courant, la puissance et le déphasage voulus.
  6. Pour les consoles automatiques, consigner, dans la section Répétabilité du réglage des charges des feuilles de travail, la tension, le courant, la puissance et le déphasage obtenus. L'écart entre les valeurs mesurées et les résultats escomptés ne devrait pas dépasser la marge de tolérance indiquée au tableau 1 de l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12-01.

    Nota : N'effectuer aucun réglage manuel au cours des étapes (7) à (10) ci-après.

  7. Mettre la console hors tension conformément à la procédure d'utilisation normale de la console (c.‑à‑d. actionner le commutateur « stop » ou « reset »).
  8. Remettre la console sous tension conformément à la procédure d'utilisation normale (c.‑à‑d. actionner le commutateur « start » ou « reset »). Consigner, dans la section Répétabilité du réglage des charges des feuilles de travail, la tension, le courant, la puissance et le déphasage obtenus.
  9. Répéter les étapes (7) et (8) deux fois.
  10. Toutes les valeurs mesurées doivent se trouver dans la marge de tolérance indiquée au tableau 1 de l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12-01.
6.4.3.3 Remarque

Les consoles d'étalonnage qui ne satisfont pas aux exigences relatives à cet essai prescrites dans le document EL-ENG-12-01 ne peuvent être certifiées que pour utilisation comme consoles manuelles. Les consoles manuelles doivent également permettre de régler la tension, le courant et le déphasage dans la marge de tolérance indiquée au tableau 1 de l'article 6.4.3.3 du document EL-ENG-12-01.

6.4.4 Compteurs d'énergie et de puissance appelée de référence des consoles d'étalonnage (EL‑ENG-12-01, art. 6.4.5 à 6.4.7)

6.4.4.1 Lignes directrices
  1. Pour diminuer les incertitudes associées aux compteurs d'énergie (c.‑à‑d. wattheuremètres, varheuremètres, voltampèreheuremètres, etc.) et de puissance appelée (c.-à-d. wattmètres, voltampèremètres ou varmètres) vérifiés sur une console, il faut utiliser des compteurs de référence de haute précision.
  2. Les limites prescrites pour les compteurs de référence d'énergie et de puissance appelée doivent être conformes aux articles 6.4.6 et 6.4.7 du document EL‑ENG‑12‑01.
  3. Pour assurer la conformité au document EL-ENG-12-01, on peut étalonner la console en comptant un nombre d'impulsions dix fois supérieur à celui utilisé pour vérifier les compteurs.
  4. Lorsqu'on étalonne une console qui calcule et affiche automatiquement les erreurs, ces erreurs affichées doivent comporter deux chiffres significatifs après la virgule.
  5. Pour vérifier les compteurs de puissance appelée électromécaniques et les compteurs de puissance appelée électroniques à période d'intégration ne pouvant être vérifiée par des méthodes d'essai de l'énergie, on doit utiliser un compteur de puissance appelée de référence. Il peut s'agir d'un compteur de puissance de haute précision et ce compteur doit pouvoir afficher le nombre minimal de chiffres significatifs indiqué à l'article 6.4.7.1 du document EL-ENG-12-01.
  6. Il est recommandé d'examiner toute l'information disponible sur les types de compteurs de référence qui sera vérifiée sur la console pour savoir comment s'en servir convenablement.
  7. Il faut déterminer une valeur de référence de la puissance appelée pour l'étalonnage de la console ou l'évaluation des compteurs en faisant la moyenne d'au moins trois indications de la puissance relevées périodiquement pendant l'étalonnage de la console et en utilisant la console aux fins de vérification de la puissance appelée.
6.4.4.2 Procédure
  1. Examiner les grandeurs électriques utilisées pour vérifier les compteurs et déterminer les grandeurs que les compteurs d'énergie de référence et les compteurs de puissance appelée de référence devront mesurer pendant l'utilisation de la console.
  2. Consigner l'information sur la feuille de travail appropriée, en indiquant les types de compteurs d'énergie de référence requis (p. ex. wattheures, voltampèreheures [eff.], voltampèreheures [moyenne], varheures ou autres).
  3. Consigner l'information sur la feuille de travail appropriée, en indiquant les types de compteurs de puissance appelée de référence requis (p. ex. watts, voltampères [eff.], voltampères [moyenne], vars ou autres).

    Nota : Selon l'article 6.4.7 du document EL-ENG-12-01, si la console sert à vérifier des compteurs de puissance appelée à période d'intégration seulement et si un circuit de commande est utilisé pour vérifier les compteurs de puissance appelée, les compteurs de puissance appelée de référence ne sont pas requis.

  4. Consigner, sur la feuille de travail, la fréquence d'impulsions de sortie des compteurs d'énergie de référence et indiquer si les exigences du document EL‑ENG‑12-01 sont respectées.
  5. Consigner, sur la feuille de travail, le nombre de chiffres significatifs des erreurs d'essai affichées par la console, si la console les affiche automatiquement. Si la console n'affiche pas automatiquement les erreurs du CSE, l'indiquer sur la feuille de travail.
  6. Consigner, sur la feuille de travail, le nombre de chiffres significatifs indiqués par les compteurs de puissance appelée de référence et indiquer si les exigences du document EL‑ENG‑12-01 sont respectées.
  7. Consigner, sur la feuille de travail, le nombre de positions de CSE qui sont équipées des circuits de commande permettant de vérifier les compteurs de puissance appelée par des méthodes d'essai de l'énergie.
Date de modification :