P-E-01 — Procédure d'étalonnage et de certification des consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité selon le document EL-ENG-12-01 — Exigences relatives à la certification et à l'utilisation d'appareils de mesure — consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité

7.0 Procédures d'évaluation des exigences métrologiques (EL-ENG-12-01, art. 7.0) (partie 4 de 4)

7.8 Étalonnage des consoles (EL-ENG-12-01, art. 7.8) (partie 2 de 2)

7.8.7 Remarques

  1. Les erreurs déterminées pour une configuration à une position du CSE seulement doivent être applicables à chaque position du CSE.
  2. Pour tous les essais énoncés ci-dessus, le fardeau d'essai déterminé conformément aux articles 7.3.4.5, 7.3.4.6 et 7.3.4.7 doit être branché dans chaque position du CSE, sauf pour ce qui est de la position de l'étalon (et des transformateurs), ou le fardeau de tension applicable doit être connecté en parallèle avec l'étalon. Lorsque la charge d'essai dépasse les valeurs nominales de tension ou de courant des compteurs utilisés comme fardeau à la position du CSE, on doit utiliser des compteurs de capacité nominale supérieure.
  3. Il n'est pas nécessaire d'installer les fardeaux pour étalonner la console (c.‑à‑d. article 7.8) si les erreurs déterminées conformément aux paragraphes applicables de l'article 7.3 du document EL-ENG-12-01 permettant d'établir les effets du fardeau diffèrent de 0,05 % ou moins.
  4. Dans le cas des fardeaux d'essai requis dont la tension nominale est inférieure à la tension à étalonner, il faut utiliser au besoin les fardeaux adéquats dont la tension nominale est égale à la tension d'étalonnage.
  5. Les consoles d'étalonnage dotées de plus d'un compteur de référence doivent être étalonnées avec tous les compteurs de référence qui seront simultanément en circuit pendant la vérification des compteurs.
  6. Les consoles d'étalonnage qui seront utilisées avec plus d'un compteur de référence, en circuit ou hors circuit, doivent être étalonnées pour toutes les combinaisons de compteurs de référence qui seront simultanément en circuit pendant la vérification des compteurs.
  7. Lorsqu'une console est utilisée avec différentes combinaisons de compteurs de référence, en circuit ou hors circuit, elle doit être étalonnée à la charge d'essai et avec le fardeau d'essai déterminé conformément à l'article 7.2 du document EL-ENG-12-01 pour chacune de ces combinaisons. La console sera jugée acceptable et pourra être utilisée avec chaque combinaison de compteurs de référence, en circuit ou hors circuit, si les erreurs pour chaque combinaison varient de ± 0,05 % les unes par rapport aux autres.
  8. Le certificat de la console d'étalonnage certifiée doit clairement indiquer les compteurs de référence qui sont en circuit pour les erreurs inscrites sur le certificat. Ce dernier doit également indiquer toutes les combinaisons de compteurs de référence certifiée dont on se servira avec la console.

7.9 Incertitude de mesure (EL-ENG-12-01, art. 7.9)

7.9.1 Objectif

L'article 7.9 du document EL-ENG-12-01 vise à déterminer les incertitudes des erreurs de la console certifiée en tenant compte des composants de l'incertitude indiqués à l'article 7.9.3.1 ci‑dessous.

7.9.2 Lignes directrices

Les erreurs certifiées d'une console doivent être accompagnées de valeurs d'incertitude déterminées selon une ou certaines des procédures ci-dessous. Les composants de l'incertitude sont déterminés à l'aide des évaluations effectuées conformément à l'article 7 du document EL‑ENG-12-01.

7.9.3 Incertitude composée de la console

7.9.3.1 Influences

L'incertitude composée des erreurs de la console d'étalonnage comprend les sources d'incertitude suivantes :

  1. effets du fardeau – écart maximal déterminé à l'article 7.3.4 ci-dessus;
  2. variations entre positions – écart maximal déterminé à l'article 7.4 ci-dessus;
  3. régulation – écart maximal par rapport à la cible qui se produit en une minute déterminé selon l'article 7.6 ci-dessus;
  4. effets de la commutation du courant – écart maximal déterminé selon l'article 7.7 ci‑dessus;
  5. étalon de référence – valeur indiquée sur le certificat d'étalonnage (si elle n'y figure pas, la valeur par défaut est de 0,005);
  6. répétabilité – valeur déterminée conformément à l'article 7.9.3.11 ci-dessous.
7.9.3.2 Équation de réduction pour l'incertitude de la console

Les incertitudes des erreurs de la console sont déterminées à l'aide des données obtenues pendant les évaluations des exigences prescrites aux articles pertinents du document EL‑ENG‑12-01. Ces données doivent être utilisées dans l'équation suivante :

Uc(con) = √((Ube ÷ 3)^2 + (Uptp ÷ 3)^2 + (Ucse ÷ 3)^2 + (Ucm ÷ 3)^2 + (Urs ÷ 2)^2 + (Urep ÷ 2)^2)

où :

7.9.3.3 Procédure générale

L'incertitude est déterminée à l'aide des valeurs d'incertitude de chaque facteur d'influence associé à un point d'essai ou à un groupe de points d'essai. Le nombre de calculs requis dépend de la portée de la certification de la console. Pour une console présentant moins de cent erreurs certifiées, le calcul doit être effectué pour chaque erreur fournie de la console. En ce qui concerne d'autres consoles, le calcul doit être effectué pour chaque tableau du certificat (par combinaison d'unités de mesure et de configurations de la console). L'incertitude associée à la régulation s'applique seulement aux points d'essai de la puissance appelée. Les données requises pour le calcul de l'incertitude peuvent être obtenues dans les feuilles de travail remplies pendant la certification.

7.9.3.4 Incertitude associée aux effets du fardeau

La partie sur les effets du fardeau évalue l'incertitude associée à divers fardeaux pour plusieurs configurations de console et contextes d'utilisation. La procédure décrite aux articles 7.3.4.5 à 7.3.4.7 permet d'obtenir les valeurs d'Ube à utiliser dans l'équation de réduction, le cas échéant.

7.9.3.5 Incertitude associée aux erreurs entre positions

L'article 7.4 du document EL-ENG-12-01 détermine l'écart des erreurs entre positions pour les consoles à positions multiples. La valeur obtenue constitue la valeur Uptp dans l'équation de réduction. Une console à une position ne présente pas d'incertitude associée aux erreurs entre positions.

7.9.3.6 Incertitude associée aux effets de la commutation du courant

Ce type d'incertitude ne vise que les consoles automatiques ou semi-automatiques. L'écart maximal entre les erreurs obtenues pendant l'évaluation des erreurs de la commutation du courant conformément à l'article 7.7 du document EL-ENG-12-01 constitue la valeur Ucse devant être utilisée dans l'équation de réduction pour les consoles automatiques et semi‑automatiques, le cas échéant.

7.9.3.7 Incertitude associée à la regulation

Les consoles utilisées pour vérifier les compteurs de puissance appelée présentent, pour les erreurs certifiées de puissance appelée, une incertitude associée à la régulation de la console. L'écart maximal par rapport à la valeur cible obtenue pendant les évaluations réalisées conformément à l'article 7.6 du document EL-ENG-12-01 constitue la valeur Ucm à utiliser dans l'équation de réduction, le cas échéant.

7.9.3.8 Incertitude associée à l'étalon de référence

L'étalon de référence utilisé pour étalonner la console conformément au document EL‑ENG‑12‑01 constitue une source d'incertitude pour l'étalonnage de la console. L'incertitude associée à l'étalon de référence, qui constitue la valeur Urs, figure sur le certificat d'étalonnage de l'étalon.

7.9.3.9 Incertitude associée à la répétabilitée
7.9.3.9.1 Lignes directrices générales

La valeur Urep est déterminée à partir de cinq répétitions d'un point d'essai, comme suit :

  1. Pour les consoles certifiées ayant moins de cent points d'essai, l'incertitude attribuable à la répétabilité est établie pour chaque point d'essai compris dans le certificat de la console.
  2. Pour les consoles certifiées ayant plus de cent points d'essai, l'incertitude attribuable à la répétabilitée est déterminée selon les points d'essai et les étapes (3) à (6) ci-dessous.
7.9.3.9.2 Sélection des points d'essai
  1. Pour chaque combinaison d'une configuration de console et d'une unité de mesure, les points d'essai suivants doivent être évalués à cinq reprises, le cas échéant :
    1. la charge d'essai la plus petite utilisée en 7.8 pour cette combinaison. Les essais doivent être réalisés à un facteur de puissance unité pour les W/Wh et à un facteur de puissance de 0,5 pour les VA/VAh et les vars/varh;
    2. la charge d'essai maximale utilisée en 7.8 pour cette combinaison. Les essais doivent être réalisés à un facteur de puissance de 0,5 pour les W/Wh et VA/VAh, et à un facteur de puissance de 0,866 pour les vars/varh;
    3. les points d'essai minimum et maximum du courant pour la fonction I²h;
    4. les points d'essai minimum et maximum de la tension pour la fonction V²h.
7.9.3.9.3 Positions d'essai
  1. Pour ce qui est des consoles à positions multiples, les essais doivent être réalisés à cinq reprises aux positions de CSE, comme suit :
    1. pour les configurations de console indiquées aux paragraphes a) et b) de l'article 7.2.1.3 du document EL-ENG-12-01, les charges d'essai minimales et maximales doivent être évaluées aux positions de CSE paires et impaires respectivement;
    2. pour les configurations de console indiquées aux paragraphes c) ou d) de l'article 7.2.1.3 du document EL-ENG-12-01, les essais doivent être réalisés à n'importe quelle position du CSE.
7.9.3.9.4 Exemple
  1. Les valeurs d'incertitude associée à la répétabilitée doivent être indiquées séparément pour l'énergie et la puissance appelée. Voici un exemple du nombre d'essais de répétabilité requis pour une console à dix positions utilisant toutes les unités de mesure à certifier possibles :
    Essais de Fidélité
    Configuration Unité de mesure Nombre de points d'essai
    Total 72 points
    Parallèle Wh 2
    VAh eff. 2
    VAh moy. 2
    varh 2
    I2h 2
    V2h 2
    Avec transformateur 1:1 Wh 10
    varh 10
    VAh 10
    Sans transformateur 1:1 Wh 10
    varh 10
    VAh (eff.) 10
  2. Ces 72 points d'essai doivent être mis à l'essai au moins cinq fois.
7.9.3.9.5 Incertitude effective associée à la répétabilitée
  1. Pour les consoles ayant moins de cent points d'essai, l'erreur certifiée doit être la moyenne de cinq répétitions. La valeur de l'incertitude devant être utilisée comme Urep dans l'équation de réduction pour chaque point d'essai doit être déterminée selon la formule suivante, à partir de cinq répétitions :

    s = √((1 ÷ (n − 1) × ((x1 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + ((x2 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + … + ((xn − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2))) ÷ n)

    où :

    • s = incertitude-type
    • n = nombre d'essais
    • x = erreur du point d'essai
    •  = erreur moyenne
  2. Pour les consoles ayant plus de cent points d'essai, l'incertitude de chaque point d'essai doit être déterminée conformément à l'article 7.9.3.9.1(1) ci-dessus au moyen de la formule suivante et à partir de cinq répétitions :

    s = √((1 ÷ (n − 1) × ((x1 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + ((x2 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + … + ((xn − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2)))

    où :

    • s = incertitude-type
    • n = nombre d'essais
    • x = erreur du point d'essai
    •  = erreur moyenne
7.9.3.10 Valeur d'incertitude officielle
  1. Les valeurs déterminées par l'équation de réduction ci-dessus (7.9.3.2) pour tous les points d'essai ou tous les points d'essai applicables utilisés pour les combinaisons de configurations de consoles, les unités de mesure, les types d'essais (énergie ou puissance appelée) et les facteurs d'influence constituent les valeurs de l'incertitude‑type. On doit utiliser un facteur d'élargissement de k = 2,0 pour l'inscription de ces valeurs sur le certificat d'étalonnage de la console.
  2. Les valeurs d'incertitude doivent être inscrites sur le certificat de la console en tant que valeurs maximales pour chacune des configurations suivantes, le cas échéant :
    1. console avec transformateur connecté en parallèle;
    2. console avec transformateurs d'isolement 1:1;
    3. console avec transformateurs de tension multiples sans transformateur d'isolement 1:1.

    Lorsqu'on utilise les valeurs inscrites sur le certificat, la valeur d'incertitude la plus élevée peut être utilisée pour toutes les erreurs de la console indiquées sur le certificat ou dans un tableau.

  3. Les valeurs d'incertitude déterminées en 7.9.3.9.1(2) doivent être établies et consignées séparément pour les compteurs d'énergie et de puissance appelée.

Exemple général

  1. Pour cet exemple, les données proviennent d'une feuille de travail type de console d'étalonnage utilisée pour déterminer l'incertitude d'étalonnage de la console. Cette dernière est un panneau à positions multiples utilisé pour vérifier différents types de compteurs, y compris des compteurs monophasés et polyphasés. Par conséquent, on dispose de données d'étalonnage pour les compteurs monophasés (des transformateurs 1:1 sont en circuit) ainsi que de données pour tous les autres types de compteurs. Dans le présent exemple, les transformateurs 1:1 sont utilisés uniquement pour mettre à l'essai des compteurs d'énergie. Il se peut que l'essai de compteurs de puissance appelée nécessite des transformateurs 1:1. Dans ce cas, il faudra aussi inclure l'incertitude associée à la régulation.
  2. Deux ensembles d'erreurs d'étalonnage sont établis pour cette console. Les composants de l'incertitude sont énumérés d'abord.

Incertitude associée aux effets du fardeau

  1. Dans le présent exemple, le fardeau d'essai est établi pour les deux contextes d'utilisation. Un fardeau d'essai s'applique à l'utilisation de transformateurs 1:1 en circuit et l'autre, à toutes les autres applications. Les données sont déterminées pour chaque position de transformateur 1:1 conformément à l'article 7.8 du document EL‑ENG‑12‑01 pour l'étalonnage de la console. Cela signifie qu'une valeur d'incertitude sera associée à chaque position de transformateur 1:1. À titre d'exemple, la position 3 présente une distribution des erreurs de 0,02 % entre le fardeau capacitif élevé et le fardeau inductif élevé.
  2. Dans le cas de l'étalonnage réalisé lorsque les transformateurs 1:1 sont hors circuit, l'incertitude est de 0,01 %.
  3. Les valeurs ci-dessus seront utilisées comme valeur Ube dans l'équation de réduction pour chacune des configurations.

Incertitude associée aux erreurs entre positions

L'incertitude associée aux erreurs entre positions ne s'applique que lorsque les transformateurs 1:1 sont hors circuit. Dans le présent exemple, la différence entre l'erreur la plus grande et l'erreur la plus petite représente l'incertitude associée aux erreurs entre positions; l'écart maximal est de 0,01 %. Cette valeur doit être utilisée comme valeur Uptp dans l'équation de réduction pour les autres compteurs seulement.

Incertitude associée aux effets de la commutation du courant

L'incertitude associée aux effets de la commutation du courant est établie à partir de la distribution des erreurs observée après cinq essais. Dans l'exemple, le tableau 7.7 indique une distribution de 0,03 % pour les configurations avec transformateurs 1:1 et de 0,01 % pour les autres compteurs. Ces valeurs seront utilisées comme valeur Ucse dans les équations de réduction pour chacune des configurations.

Incertitude associée à l'étalon de référence utilisé pour l'étalonnage de la console

L'incertitude de l'étalon de référence utilisé pour certifier la console figure sur le certificat d'étalonnage de cet étalon. Dans l'exemple, la valeur Urs est de 0,005 %.

Incertitude associée à la répétabilitée

La contribution de l'incertitude due aux cinq points répétés doit être calculée selon la formule:

s = √((1 ÷ (n − 1) × ((x1 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + ((x2 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + … + ((xn − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2)))

Pour cet exemple, s = 0.004%

Calculs

  1. Utiliser la formule ci-dessous et les composants de l'incertitude applicables.

    Lorsque les transformateurs 1:1 sont hors circuit :

    Uc(con) = √ ((Ube ÷ 3)^2 + (Uptp ÷ 3)^2 + (Ucse ÷ 3)^2 + (Urs ÷ 2)^2 + (Urep ÷ 2)^2)

    où :

    • Uc(con) = incertitude-type composée de la console
    • Ube = 0,01 % (incertitude associée au fardeau)
    • Uptp = 0,01 % (incertitude associée aux erreurs entre positions)
    • Ucse = 0,01 % (incertitude associée aux effets de la commutation du courant)
    • Urs = 0,005 % (incertitude associée à l'étalon de référence utilisé pour certifier la console)
    • Urep = 0,004 % (incertitude associée à la répétabilitée)

    Uc(con) = √ ((0,001 ÷ 3)^2 + (0,01 ÷ 3)^2 + (0,01 ÷ 3)^2 + (0,005 ÷ 2)^2 + (0,004 ÷ 2)^2)

    = ± 0,007 %

  2. Cette incertitude représente l'incertitude-type de la console pour les erreurs déterminées lorsqu'aucun transformateur de courant d'isolement (transformateur 1:1) n'est utilisé.
  3. Un facteur d'élargissement de k = 2 donne une incertitude élargie de ± 0,013 %.
  4. Cette valeur devrait figurer sur le certificat des erreurs.
  5. Lorsque les transformateurs 1:1 sont en circuit, une valeur d'incertitude doit être établie pour chaque position de la console. Dans chaque cas, il faut exprimer l'incertitude à l'aide des erreurs propres à chaque position de la console déterminées conformément à l'article 7.8.
  6. À titre d'exemple pour la position 3 dans les feuilles de travail, les composants de l'incertitude pertinents sont les suivants :

    Uc(con) = √ ((Ube ÷ 3)^2 + (Uptp ÷ 3)^2 + (Ucse ÷ 3)^2 + (Urs ÷ 2)^2 + (Urep ÷ 2)^2)

    où :

    • Uc(con) = incertitude-type de la console
    • Ube = 0,02 % (incertitude associée au fardeau)
    • Uptp = s.o. (incertitude associée aux erreurs entre positions, car chaque position est étalonnée)
    • Ucse = 0,03 % (incertitude associée aux effets de la commutation du courant)
    • Urs = 0,005 % (incertitude associée à l'étalon de référence utilisé pour certifier la console)
    • Urep = 0,004 % (incertitude associée à la répétabilitée)

    Uc(con) = √ ((0,02 ÷ 3)^2 + (0,00 ÷ 3)^2 + (0,03 ÷ 3)^2 + (0,005 ÷ 2)^2 + (0,004 ÷ 2)^2)

  7. L'incertitude élargie de ± 0,024 % avec un facteur d'élargissement de k = 2 peut être indiquée sur le certificat des erreurs pour la position 3 lorsque des transformateurs 1:1 sont en circuit.

7.10 Compteurs et générateurs d'impulsions

7.10.1 Objectif

L'article 7.10 du document EL-ENG-12-01 vise à assurer que toutes les consoles d'étalonnage utilisant des compteurs et des générateurs d'impulsions internes ou externes aux fins de vérification se situent dans la marge de tolérance prescrite à cet article.

7.10.2 Lignes directrices

La vérification des compteurs d'impulsions utilisés sur les consoles d'étalonnage s'effectue en appliquant 1 000 impulsions et en vérifiant que le compteur en a compté le même nombre. Pour vérifier les générateurs d'impulsions utilisés sur les consoles d'étalonnage, on leur fait émettre 1 000 impulsions de sortie et on compte s'ils les ont bien émises. On vérifie également les générateurs d'impulsions à la fréquence d'entrée maximale requise pour vérifier les enregistreurs d'impulsions. Si une console est équipée de compteurs et de générateurs d'impulsions, on peut vérifier les compteurs d'abord et, s'ils sont acceptés, les utiliser pour vérifier les générateurs d'impulsions.

7.10.3 Procédure

  1. Connecter le ou les générateurs d'impulsions pour qu'ils fournissent le même nombre d'impulsions à tous les compteurs d'impulsions devant être certifiés avec la console.
  2. Si un générateur ne peut commander simultanément tous les compteurs à certifier, le brancher au nombre maximal de compteurs qu'il peut commander.
  3. Si l'on dispose d'un autre générateur, le brancher aux autres compteurs à certifier.
  4. Si l'on dispose d'un seul générateur d'impulsions, répéter l'essai pour les autres compteurs d'impulsions à certifier.
  5. Envoyer au moins 1 000 impulsions aux compteurs d'impulsions soumis à l'essai à une fréquence égale à la fréquence d'impulsions maximale que la console vérifie.
  6. S'il est impossible de vérifier simultanément l'ensemble des positions ou des canaux des compteurs, répéter pour l'ensemble des compteurs d'impulsions restants.
  7. Le nombre escompté d'impulsions comptées par les compteurs d'impulsions doit être exact, à une impulsion près. Tout compteur d'impulsions qui ne respecte pas cette tolérance ne sera pas certifié pour la vérification des compteurs d'impulsions.
  8. Noter la position et le nombre de compteurs d'impulsions à certifier sur la feuille de travail.
  9. Brancher le ou les compteurs d'impulsions appropriés à chaque position fonctionnant comme un générateur d'impulsions.
  10. Régler les générateurs d'impulsions pour qu'ils émettent au moins 1 000 impulsions vers les compteurs d'impulsions, à la fréquence d'impulsions maximale pour laquelle le générateur doit être certifié. Cette fréquence ne doit pas être inférieure à la fréquence d'impulsions maximale des compteurs avec sorties d'impulsions que la console vérifie.
  11. Le nombre d'impulsions produites à chaque position ou canal à certifier doit être exact, à une impulsion près. Tout générateur d'impulsions qui ne respecte pas cette tolérance ne sera pas certifié pour la vérification des enregistreurs d'impulsions ou de tout autre dispositif qui fonctionne sous l'effet d'impulsions produites par un générateur et qui est utilisé aux fins de facturation.
  12. Noter le numéro d'identification de l'appareil (à la première partie de la feuille de travail) pour la position et/ou le canal mis à l'essai.
  13. Sur la feuille de travail, indiquer si la console doit être certifiée pour compter ou produire des impulsions sous tension ou à sec, ou les deux; indiquer également si les compteurs et générateurs d'impulsions sont capables de compter et de produire des impulsions à deux ou à trois fils, ou les deux.

7.11 Plages d'erreurs

7.11.1 Lignes directrices

Dans cette procédure, on utilise un comparateur Radian pour simuler des erreurs de compteurs positives et négatives maximales et détectables et on vérifie si la console est capable de déterminer l'erreur simulée.

7.11.2 Procédure

  1. Simuler l'erreur positive maximale détectable en réglant les commutateurs à molette du comparateur selon la formule suivante :

    TWSe = TWSc × (100 ÷ (100 + e))

    où :

    • TWSe = réglage des molettes simulant l'erreur
    • TWSc = réglage des molettes sans erreur délibérée
    • e = erreur souhaitée, en pourcentage
  2. En utilisant la formule ci-dessus et l'exemple qui suit, effectuer une vérification de base de la précision :

    TWSc est réglé à 15 000 pour la vérification de base de la précision. Pour introduire une erreur e = +3 % (c.-à-d. pour simuler un compteur soumis à l'essai dont la rapidité de mesurage est de 3 % trop élevée), les molettes doivent être réglées à 14,56.

  3. Sur la feuille de travail, consigner l'indication relevée sur la console dans la colonne « erreur vraie » et inscrire l'erreur positive maximale détectable dans la colonne « erreur calculée ».
  4. Répéter les étapes (1) à (3) pour l'erreur négative maximale détectable et consigner cette erreur dans la colonne « erreur calculée » de la feuille de travail.

Nota : La console est capable de déterminer l'erreur simulée si la différence d'erreur se situe dans les limites de la marge de tolérance applicable (0,2 % pour les compteurs d'énergie).

8.0 Révisions

8.1 Le but de la révision 3 était de :

  1. modifier la numérotation à la suite des modifications aux articles 5 et 6 de la norme S‑E–01;
  2. supprimer les renvois aux paragraphes d)(i) à (xviii) de l'article 5.2 et de reformuler la norme pour qu'elle tienne compte de ces suppressions.

8.2 Le but de la révision 4 était de modifier la procédure pour qu'elle tienne compte des nouvelles exigences relatives à la certification des consoles d'étalonnage prescrites dans le document EL-ENG-12-01 et des processus présentement utilisés pour certifier les consoles. La plupart des articles de la procédure P-E-01, rév. 3, ont fait l'objet de corrections mineures d'ordre rédactionnel ou de modifications majeures.

La liste suivante n'est pas exhaustive, mais elle donne un aperçu de certaines modifications effectuées dans la procédure :

  1. clarification du domaine d'application et ajout d'un article « Objectif »;
  2. modification de l'article « Références »;
  3. suppression des définitions, car elles se trouvent dans le document EL-ENG-12-01;
  4. clarification de l'article sur la sécurité et les dangers;
  5. modification de l'article sur les rôles et les responsabilités (cela comprend des corrections d'ordre rédactionnel);
  6. remplacement du titre de l'article « Registre ou dossier » par « Registres »;
  7. modification importante de l'article sur les vérifications de la précision pour que ce dernier tienne compte des nouvelles exigences;
  8. suppression de la procédure sur le courant et la tension d'essai maximaux;
  9. suppression des tableaux d'essai pour l'évaluation des appareils de mesure indicateurs, qui se trouvent maintenant dans le document EL-ENG-12-01;
  10. suppression de l'article sur les calculs statistiques;
  11. suppression des figures illustrant les installations d'essai;
  12. dans la procédure de base pour les essais de précision, suppression des schémas et ajout d'une précision selon laquelle il s'agit seulement d'un exemple de procédure que l'on peut utiliser;
  13. modification importante des articles sur la position d'essai, les charges d'essai et le fardeau d'essai, désormais intitulés « Configurations des consoles, charges d'essai, fardeaux et effets du fardeau ». Ce nouvel article traite de la sensibilité au nombre de compteurs soumis à l'essai;
  14. suppression de l'article « Sensibilité au nombre de compteurs en essai »;
  15. modification importante de la procédure de régulation;
  16. suppression de l'article décrivant la façon de déterminer les erreurs des consoles équipées de compteurs de référence interchangeables;
  17. ajout d'un nouvel article visant à déterminer l'incertitude de la console.
Date de modification :