Modalités d’approbation des appareils de mesure multidimensionnelle du bois

Table des matières


1.0 Interprétation

Les définitions suivantes s'appliquent aux présentes modalités.

Registre électronique d'événements métrologiques

s'entend d'un dispositif électronique servant à compter le nombre de modifications apportées aux paramètres d'étalonnage et de configuration de l'appareil et à consigner des données relatives à ces modifications.

Diamètre

s'entend d'un diamètre théorique correspondant au résultat de la division de la circonférence réelle d'un objet par la constante mathématique pi (π), qui est le rapport de la circonférence d'un cercle à son diamètre.

Dimensions

s'entend d'une surface, d'un diamètre, d'une longueur et/ou d'un volume mesurés en cm2, cm, m ou m3, respectivement.

Perturbation

s'entend d'un phénomène ou d'un événement déterminé auquel est exposé l'appareil de mesure multidimensionnelle du bois et dont les caractéristiques ne respectent pas les paramètres de fonctionnement de l'appareil.

Scanneur à vision détaillée (vision réelle)

s'entend d'un scanneur conçu pour balayer toute la section transversale d'une grume lorsque celle-ci passe devant les têtes de scannage de manière à reproduire un modèle numérique en trois dimensions de la grume. Ces scanneurs sont différents des premiers scanneurs « XY » qui ne donnaient qu'une image en deux dimensions.

Indicateur

s'entend de la partie d'un appareil de mesure multidimensionnelle du bois qui affiche les mesures et les renseignements relatifs au processus de mesurage.

Facteur d'influence

s'entend d'un phénomène ou d'un événement déterminé auquel est exposé un appareil de mesure multidimensionnelle du bois et dont les caractéristiques respectent les paramètres de fonctionnement de l'appareil.

Échelon ou d

s'entend de la différence entre deux valeurs, indiquées consécutivement, de la mesure de tout axe effectuée par un appareil de mesure multidimensionnelle du bois.

Longueur

s'entend de la longueur maximale de la grume mesurée en ligne droite, d'une extrémité à une autre.

Élément mesureur

s'entend de la partie d'un appareil de mesure multidimensionnelle du bois qui ne comprend pas l'indicateur.

Appareil de mesure multidimensionnelle du bois

s'entend d'un appareil de mesure immobile et installé de manière permanente servant à mesurer les dimensions de la tige d'un arbre ou grume pour en déterminer la surface, le diamètre, la longueur et/ou le volume.

État prêt

s'entend de l'état d'un appareil de mesure multidimensionnelle du bois qui est prêt à effectuer une mesure.

Enregistrement

s'entend d'une représentation affichée, imprimée ou enregistrée de toute mesure ou de tout renseignement exigé par les présentes modalités.

Tare

s'entend d'une valeur exprimée en unités de longueur qui est utilisée pour réduire les dimensions d'un objet. Il est interdit d'utiliser une tare avec un appareil de mesure multidimensionnelle du bois.

Fonction de tare

s'entend d'un processus, d'un mécanisme ou d'une caractéristique qui permet de réduire ou d'ajuster la valeur brute mesurée en fonction de la tare. Il est interdit d'utiliser une fonction de tare avec un appareil de mesure multidimensionnelle du bois.

Zéro de référence

s'entend du point de référence à partir duquel une mesure est effectuée avec un appareil de mesure multidimensionnelle du bois.

2.0 Domaine d'application

2.1 Approbation des appareils de mesure multidimensionnelle du bois

  1. Conformément au paragraphe 3(2) de la Loi sur les poids et mesures, les types d'appareils de mesure multidimensionnelle du bois (AMMB) peuvent être approuvés sur une base temporaire dans les cas suivants :
    1. une demande est présentée qui comprend la preuve que ce type d'appareil a fait l'objet d'un essai et qu'il satisfait aux exigences des modalités énoncées dans le présent document;
    2. un échantillon du type d'appareil a été évalué sur le terrain avant d'être utilisé dans le commerce et on a déterminé qu'il était conforme aux modalités énoncées dans le présent document et dans les articles pertinents du Règlement sur les poids et mesures.
  2. Les AMMB ne seront pas approuvés sur une base temporaire une fois que les exigences métrologiques auront été établies et que les moyens appropriés d'évaluer ces appareils auront été élaborés. À la discrétion de Mesures Canada, on pourra accorder une approbation complète ou exiger une évaluation approfondie des types d'AMMB approuvés conformément au paragraphe 3(2) de la Loi sur les poids et mesures, avant que les exigences et les moyens d'évaluer les appareils aient été déterminés.

3.0 Application

Les présentes modalités s'appliquent à tous les AMMB fixes ou mobiles qui sont conçus pour créer un modèle numérique en trois dimensions d'une grume et qui sont utilisés pour déterminer les dimensions du bois, surtout la longueur et le diamètre, lorsque le diamètre est calculé à partir de la circonférence. Les AMMB ne peuvent être utilisés que pour mesurer des grumes ou des rondins ayant une section transversale naturelle. Les AMMB ne doivent pas servir à mesurer des poutres, des poteaux, des équarris ou d'autres pièces de bois sciées transformés ou partiellement transformés si la section transversale a été modifiée. Les AMMB ne sont pas approuvés pour mesurer la surface ou le volume d'un objet.

4.0 Conception, composition et construction

4.1 L'AMMB doit être conçu, composé et construit de manière que, dans des conditions normales d'utilisation, il puisse mesurer avec exactitude et ne facilite pas la perpétration de fraudes.

4.2 L'AMMB doit être conçu, construit et installé d'une manière à permettre d'appliquer des méthodes d'inspection et d'utiliser les étalons ou les objets d'essai et de récupérer ces derniers après le mesurage.

4.3 L'AMMB doit être muni d'une fonction permettant d'identifier le logiciel et d'indiquer la version utilisée.

4.4 Chaque échelon de l'AMMB doit être présenté en numération décimale et être égal à 1 ×10n, 2 ×10nor 5 ×10n, où la puissance n correspond soit à un nombre entier positif ou négatif, soit à zéro.

4.5 L'AMMB doit être muni des éléments suivants :

  1. un indicateur ou une imprimante ayant des chiffres, des lettres ou des symboles dont l'aspect, le nombre et la taille permettent clairement d'indiquer des mesures exactes;
  2. dans une installation où deux éléments mesureurs ou plus sont raccordés à un seul indicateur ou à une seule imprimante primaire et où l'indicateur ou l'imprimante primaire et l'élément mesureur sont si éloignés l'un de l'autre qu'il est difficile de procéder à une inspection, un indicateur portable qui :
    1. est configuré de manière à fournir les mêmes renseignements que l'indicateur ou l'imprimante primaire;
    2. fournit des renseignements qui concordent exactement avec ceux fournis par l'indicateur ou l'imprimante primaire;
    3. peut être facilement relié à tous les éléments mesureurs sans nuire à leur fonctionnement.

4.6 L'AMMB doté d'un mécanisme enregistreur et relié à deux éléments mesureurs ou plus doit comporter des fonctions qui :

  1. identifient automatiquement, sur le mécanisme enregistreur, l'élément mesureur qui affiche les renseignements;
  2. qui bloquent l'activation de tout élément mesureur non utilisé.

4.7 L'AMMB dont les éléments ou les segments d'affichage de l'indicateur peuvent individuellement avoir une défaillance et produire des renseignements inexacts doit comporter un mode d'essai de l'affichage qui montre tous les éléments et segments pertinents de l'indicateur.

4.8 L'AMMB ne doit pas enregistrer de mesure tant que la température de service et les autres conditions nécessaires à l'obtention d'une mesure exacte ne sont pas atteintes.

4.9 L'AMMB doit être doté d'une fonction permettant d'établir le zéro de référence ou l'état prêt. Cette fonction doit être verrouillée de façon à ne pas pouvoir être utilisée pendant le mesurage.

4.10 L'AMMB doit automatiquement maintenir le zéro de référence ou l'état prêt lorsqu'il n'y a aucun objet placé sur ou dans l'élément mesureur ou, si le zéro de référence ou l'état prêt n'a pas été établi et maintenu, l'AMMB ne peut enregistrer de mesure. Lorsque le zéro de référence ou l'état prêt a été établi, l'AMMB doit l'indiquer.

4.11 Les enregistrements des mesures de l'AMMB et de tout matériel ou accessoire qui y est raccordé ou qui est utilisé avec celui-ci doivent satisfaire aux conditions suivantes :

  1. ils concordent exactement;
  2. ils sont clairs, exacts et exempts d'ambiguïtés;
  3. lorsqu'ils sont imprimés, ils sont indélébiles.

4.12 L'AMMB ne doit pas fournir l'enregistrement d'une mesure dont la valeur est négative.

4.13 L'AMMB ne peut pas comporter de fonction de tare, ni permettre de déduire manuellement ou automatiquement la valeur de l'écorce ou de tout autre matériau indésirable de la mesure d'une grume.

4.14 L'AMMB peut utiliser des algorithmes pour les fonctions de lissage de la surface d'une grume en vue du mesurage de la circonférence, pourvu que ces algorithmes ne nuisent pas à la capacité de l'appareil de mesurer avec précision la circonférence et de calculer le diamètre de la grume.

4.15 L'AMMB ne doit servir qu'à mesurer des sections transversales naturelles de grumes.

4.16 L'AMMB ne doit pas fournir d'enregistrement d'une mesure ou doit indiquer un message d'erreur avec l'enregistrement de la mesure dans les cas suivants :

  1. les dimensions de l'objet mesuré sont inférieures aux dimensions minimales inscrites sur l'appareil;
  2. les dimensions de l'objet mesuré sont supérieures aux dimensions maximales inscrites sur l'appareil;
  3. les dimensions de l'objet mesuré sont inférieures à la capacité de mesure minimale de l'appareil;
  4. les dimensions de l'objet mesuré sont supérieures à la capacité de mesure maximale de l'appareil.

4.17 L'AMMB, le matériel auxiliaire ou le système auquel il est raccordé doit enregistrer et mettre à la disposition de chaque client qui participe à une transaction, mais qui n'est pas présent au moment du mesurage, par voie de déclaration imprimée ou de transmission électronique, les renseignements ci-après portant sur chaque objet mesuré pour ce client :

  1. les dimensions de l'objet;
  2. le numéro d'identification de lot pour le groupe d'objets;
  3. le nombre d'articles dans le lot.

4.18 Si les renseignements exigés à l'article 4.17 du présent document sont transmis par voie électronique, l'AMMB, le matériel auxiliaire ou le système auquel il est raccordé doit conserver les renseignements pendant au moins quatre-vingt-dix (90) jours suivant la date de leur production initiale par l'appareil, le matériel auxiliaire ou le système.

4.19 Les composants réglables de l'AMMB doivent conserver leurs valeurs de consigne après tout réglage.

4.20 Les fonctions métrologiques et les composants réglables d'un AMMB doivent être protégés :

  1. soit par un sceau matériel qui est facilement accessible et observable et qui sert à signaler tout accès aux composants réglables de l'appareil;
  2. soit par un dispositif de scellage électronique, comme un registre électronique d'événements métrologiques, qui sert à signaler tout accès aux réglages des fonctions métrologiques de l'appareil.

Remarque : Les renseignements inscrits dans le registre électronique d'événements métrologiques doivent être disponibles sur place et pouvoir y être imprimés.

4.21 L'AMMB, lorsqu'il est muni d'interfaces qui permettent de raccorder du matériel auxiliaire, doit être conçu de manière que :

  1. ni l'utilisation du matériel auxiliaire ni les perturbations ou les facteurs d'influence agissant sur le matériel auxiliaire ou les interfaces ne nuisent aux fonctions métrologiques;
  2. les interfaces ne donnent pas accès aux fonctions métrologiques ni aux composants réglables.

4.22 L'AMMB doit être conçu pour fonctionner dans une plage de températures variant de −10 °C à +40 °C à moins qu'une autre plage ne soit spécifiée par le fabricant, auquel cas celle‑ci doit être d'au moins 30 °C. Si une plage de températures différente est spécifiée par le fabricant, l'AMMB doit contrôler la température ambiante dans l'aire de balayage et interrompre le scannage si la température se situe à l'extérieur de la plage approuvée.

5.0 Marquage

5.1 L'AMMB ou une plaque signalétique fixée à l'appareil doit comporter les renseignements suivants inscrits de façon claire et permanente de sorte qu'ils soient facilement visibles en tout temps :

  1. le numéro d'approbation;
  2. le nom du fabricant;
  3. la désignation du modèle;
  4. le numéro de série;
  5. les dimensions minimale et maximale de chaque axe mesuré;
  6. l'échelon de chaque axe et l'étendue de mesure;
  7. le nombre de têtes de scannage requises pour l'installation et la capacité de l'appareil;
  8. les vitesses minimale et maximale de fonctionnement;
  9. la plage de températures, si elle est différente de –10 °C à +40 °C.

Si l'AMMB sert à des applications ou à des utilisations particulières ou si son utilisation est assortie de restrictions, de limites ou de conditions, ces renseignements doivent être inscrits de façon claire et permanente sur l'appareil ou être affichés tout près de celui-ci de manière qu'ils soient facilement visibles par l'utilisateur et le client présent au moment du mesurage.

6.0 Installation et utilisation

6.1 L'AMMB et tout le matériel ou les accessoires qui y sont raccordés ou qui sont utilisés avec l'appareil doivent être installés, entretenus et utilisés de manière à :

  1. assurer la précision du mesurage;
  2. respecter les restrictions, les limites, les conditions d'utilisation et les paramètres énoncés dans l'avis d'approbation concernant l'appareil;
  3. être conformes aux instructions du fabricant ou de l'importateur;
  4. ne pas nuire au fonctionnement de l'appareil;
  5. ne pas faciliter la perpétration de fraudes.

6.2 L'AMMB doit convenir à l'usage auquel il est destiné compte tenu de ses caractéristiques de conception, de composition et de construction.

6.3 Chaque AMMB doit être placé et entretenu de manière que les indications relatives aux mesures et à d'autres renseignements connexes puissent être lues facilement et que le mesurage de l'objet puisse être observé de l'endroit où l'utilisateur ou le client se tient pendant le mesurage.

6.4 La mesure minimale nette de chaque axe mesuré par un AMMB, conçu pour mesurer en unités de longueur, est de 10 d pour l'étendue de mesure et l'axe utilisés.

7.0 Rendement

7.1 Les marges de tolérance à l'acceptation et en service pour tous les enregistrements et essais d'un AMMB conçu pour mesurer en unités de longueur sont de ± 1 d pour l'étendue de mesure et l'axe utilisés.

8.0 Essais des facteurs d'influence

8.1 L'AMMB doit respecter la marge de tolérance applicable lorsqu'il est soumis, dans le cadre d'un essai réalisé dans des conditions contrôlées, aux facteurs d'influence suivants :

  1. toute tension entre -15% et +10 % de la tension nominale lorsque l'appareil est alimenté en courant alternatif;
  2. tout niveau de tension auquel l'appareil est capable d'afficher des mesures s'il est alimenté en courant continu;
  3. toute température à l'intérieur de la plage de températures inscrite sur l'appareil ou, en l'absence d'une indication à cet effet, toute température variant entre –10 °C et + 40 °C;
  4. des variations d'humidité allant jusqu'à 85 % d'humidité relative à toute température comprise dans la plage de températures spécifiée pour l'appareil;
  5. des variations du niveau d'éclairement ambiant à tout niveau d'intensité d'éclairement compris entre 100 lx et 1 500 lx, dans le cas des appareils fonctionnant selon des principes optiques;
  6. toute interférence acoustique à des niveaux d'intensité pouvant atteindre 100 dB à la fréquence centrale nominale des transducteurs à ultrasons utilisés dans l'appareil, dans le cas de l'appareil fonctionnant selon des principes acoustiques;
  7. tout autre facteur d'influence pouvant avoir un effet sur le rendement de l'appareil.

8.2 La différence entre l'enregistrement d'une mesure soumis à une perturbation, notamment un champ électromagnétique ou électrostatique, une réduction de courte durée de l'alimentation, des décharges électrostatiques ou des salves électriques ou d'autres perturbations, et l'enregistrement d'une mesure non perturbée du même objet, ne doit pas dépasser 1 d pour l'étendue de mesure et l'axe utilisés. Si la différence dépasse 1 d, l'AMMB doit, selon le cas :

  1. effacer l'enregistrement et empêcher la transmission, l'impression et la mise en mémoire de l'enregistrement;
  2. produire un message d'erreur et empêcher la transmission, l'impression et la mise en mémoire de l'enregistrement;
  3. produire un enregistrement tellement instable qu'il est impossible de l'interpréter, de le mettre en mémoire ou de le transmettre à une imprimante comme étant le résultat exact du mesurage.

9.0 Révisions

  • Modification de l'article 4.15 pour supprimer l'exigence, pour un AMMD, de repérer et de rejeter les objets ayant une section transversale non naturelle. Cette exigence demeure pour l'utilisateur.
  • Correction du renvoi dans l'article 4.18.

Alan E. Johnston
Président

Date de modification :