PS-G-18 — Norme provisoire visant la vérification et la revérification des chromatographes en phase gazeuse

Catégorie : Gaz
Date de diffusion :
Date d'entrée en vigueur :
Numéro de révision : S.O.
Remplace : S.O.


Table des matières


1.0 Domaine d'application

La présente norme provisoire s'applique aux chromatographes en phase gazeuse de laboratoire et en ligne approuvés par Mesures Canada (MC) pour effectuer des analyses de la composition d'échantillons de gaz naturel et pour calculer leurs valeurs de densité d'énergie et de densité relative qui sont utilisées dans le commerce et pour des applications de transfert fiduciaire.

2.0 Autorité

La présente norme est diffusée en vertu de l'article 18 du Règlement sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

3.0 Références

4.0 Définitions

BTU(60,5)

Unité thermique britannique prescrite par la Loi sur l'inspection de l'électricité et du gaz comme une unité de mesure légale pour la vente du gaz à l'unité énergétique au Canada. Un BTU(60.5) est la quantité d'énergie nécessaire pour faire passer, à la pression normale, une livre d'eau distillée, de 60 °F à 61 °F.

BTU(IT)

Unité thermique britannique du Tableau international adoptée par la Fifth International Conference on the Properties of Steam (Cinquième conférence internationale sur les propriétés de la vapeur, tenue à Londres en 1956). À la conférence, il avait été établi qu'un BTU(IT) égale 1055,056 joules.

Chromatographe en phase gazeuse de laboratoire (laboratory chromatographe en phase gazeuse)

Chromatographe en phase gazeuse qui se trouve dans une installation d'essai et qui est utilisé pour analyser des échantillons de gaz prélevés sur place.

Chromatographe en phase gazeuse en ligne (online chromatographe en phase gazeuse)

Chromatographe en phase gazeuse qui se trouve à une station de mesurage et dont le système d'échantillonnage est directement relié à un gazoduc pour permettre une analyse en continu de la qualité du gaz en écoulement. Il peut transmettre la composition moléculaire, la densité d'énergie et/ou la densité relative de chaque échantillon de gaz à un appareil auxiliaire ou plus (p. ex. débitmètre‑ordinateur).

Densité d'énergie (energy density)

Nombre d'unités d'énergie par unité de volume à une certaine température et une certaine pression. La densité d'énergie est officiellement appelée pouvoir calorifique ou chaleur de combustion. Elle est exprimée en unités thermiques britanniques par pied cube (BTU/pi³) dans le système impérial ou en mégajoules par mètre cube (MJ/m³) dans le Système international d'unités (SI).

Densité relative (relative density)

Rapport entre la masse volumique d'un gaz et la masse volumique de l'air aux mêmes conditions de pression et de température (p. ex. conditions de base). Dans l'industrie du gaz naturel, l'expression « densité relative » est parfois utilisée comme synonyme de « densité ».

Erreur relative (relative error)

Rapport entre l'erreur absolue de la grandeur enregistrée ou indiquée par l'appareil soumis à l'essai et la valeur vraie réelle ou conventionnelle de la grandeur, comme le montre l'équation suivante :

Erreur relative = (R - T) ÷ T × 100%

  • R est la grandeur enregistrée ou indiquée par l'appareil soumis à l'essai
  • T est la valeur vraie réelle ou conventionnelle de la grandeur
Lieu d'exploitation (operational location)

Endroit (p. ex. station de mesurage, installation d'essai, laboratoire) où un appareil de mesurage donné ou une pièce d'équipement est installé et utilisé.

Pression de base (base pressure)

Aux fins de la présente norme, pression exprimée en unités du système métrique ou impérial, qui fait référence à une propriété particulière du gaz (p. ex. densité d'énergie, densité relative).

Revérification (reverification)

Confirmation subséquente de la conformité d'un compteur aux exigences juridiques à l'expiration de sa période de revérification initiale ou subséquente.

Signal de sortie auxiliaire (auxiliary output signal)

Signal de sortie qui fournit de l'information à un appareil auxiliaire autre qu'un enregistreur spécialisé conçu pour être utilisé avec le chromatographe en phase gazeuse.

Température de base (base temperature)

Aux fins de la présente norme, température exprimée en unités du système métrique ou impérial, qui fait référence à une propriété particulière du gaz (p. ex. densité d'énergie, densité relative).

Unité thermique britannique (British thermal unit)

Unité d'énergie du système de mesure impérial. Une unité thermique britannique est la quantité d'énergie requise pour faire monter la température d'une livre (1 lb) d'eau de 1 °F. Étant donné que la chaleur spécifique de l'eau varie en fonction de la température, une unité thermique britannique est également définie par sa température de référence, par exemple, BTU(60,5).

Vérification (verification)

Confirmation initiale de la conformité d'un compteur aux exigences juridiques.

5.0 Généralités

5.1 Vérification et revérification obligatoires

À moins d'une autorisation contraire, tous les chromatographes en phase gazeuse utilisés dans le commerce ou pour des applications de transfert fiduciaire sont assujettis à des vérifications et à des revérifications obligatoires.

5.2 Lieu d'inspection

L'inspection et l'essai du chromatographe en phase gazeuse, aux fins de vérification ou de revérification, doivent être effectués sur place, sur le lieu d'exploitation de l'appareil.

5.3 Événements déclencheurs de vérification

Tout remplacement des composants matériels d'un chromatographe en phase gazeuse vérifié ou de ses versions de logiciel et/ou de micrologiciel est considéré comme un événement déclencheur de vérification et doit être signalé par le fournisseur ou le propriétaire de l'appareil au bureau de district ou au bureau régional local de Mesures Canada.

6.0 Exigences administratives

6.1 Exigences relatives au marquage

6.1.1 Généralités

Le chromatographe en phase gazeuse doit être marqué conformément à toutes les exigences applicables relatives à l'emplacement, à la lisibilité et au marquage indiquées dans la norme S-G-03 et à toute exigence supplémentaire indiquée dans l'avis d'approbation. Lorsque l'article sur le marquage de l'avis d'approbation du chromatographe en phase gazeuse renvoie à des dispositions précises de la norme LMB-EG-08, ces dernières sont remplacées par les exigences de la norme S-G-03.

6.1.2 Numéro de l'avis d'approbation

Les chromatographes en phase gazeuse fabriqués avant juillet 1987 ne sont pas visés par les exigences relatives au marquage de leur numéro d'avis d'approbation.

6.2 Exigences relatives au scellage

Les chromatographes en phase gazeuse vérifiés et revérifiés doivent être scellés conformément aux dispositions de leur avis d'approbation et de la norme PS-EG-02, selon le cas. Lorsque l'avis d'approbation ne contient aucune disposition relative au scellage, une marque de vérification doit être apposée à un endroit visible sur le chromatographe en phase gazeuse.

6.3 Périodes de revérification

Les périodes de revérification initiale et de revérification subséquente pour les chromatographes en phase gazeuse sont prescrites dans le bulletin G-18.

7.0 Exigences techniques

7.1 Généralités

Le chromatographe en phase gazeuse doit être :

7.2 Fuites

Toute partie du chromatographe en phase gazeuse destinée à contenir du gaz doit fonctionner sans fuite à n'importe quelle pression jusqu'à sa pression de service nominale maximale.

7.3 Versions du micrologiciel

Le chromatographe en phase gazeuse doit être installé avec une version approuvée du micrologiciel, comme il est indiqué dans l'avis d'approbation.

7.4 Versions du logiciel externe

Le cas échéant, le logiciel externe utilisé avec un chromatographe en phase gazeuse pour effectuer les calculs de densité d'énergie et de densité relative doit être approuvé à cette fin, comme il est indiqué dans l'avis d'approbation.

7.5 Calculs de densité d'énergie et de densité relative

Le chromatographe en phase gazeuse ou le logiciel externe identifié dans l'avis d'approbation doit calculer la densité d'énergie et la densité relative conformément à une norme approuvée, comme il est indiqué dans l'avis d'approbation.

8.0 Exigences métrologiques

8.1 Mélanges de gaz certifiés

Les essais de rendement du chromatographe en phase gazeuse exigent l'utilisation de deux mélanges de gaz de composition, de densité d'énergie et de densité relative connues qui sont :

8.2 Exigences de rendement

8.2.1 Essais de rendement

Chaque mélange de gaz certifié doit être analysé par le chromatographe en phase gazeuse soumis à l'essai. La précision et la fidélité du chromatographe en phase gazeuse doivent être évaluées à partir des résultats obtenus au cours de deux analyses consécutives de chacun des mélanges de gaz certifiés.

8.2.2 Détermination de la précision

La précision du chromatographe en phase gazeuse doit être déterminée à partir des valeurs des signaux de sortie auxiliaires indiquées et approuvées de densité d'énergie et de densité relative pour chaque essai de rendement spécifié en 8.2.1.

Les valeurs vraies réelles ou conventionnelles de densité d'énergie et de densité relative, dans les mêmes unités de mesure que celles des calculs effectués par le chromatographe en phase gazeuse, doivent être tirées du certificat d'étalonnage de chaque mélange de gaz certifié.

8.2.3 Détermination de la fidélité

La fidélité du chromatographe en phase gazeuse doit être déterminée à partir des différences entre les concentrations des composants du gaz correspondantes des deux analyses consécutives de chaque mélange de gaz certifié.

8.3 Erreur maximale permise

8.3.1 Densité d'énergie

Pour tous les essais de rendement, l'exactitude, exprimée comme une erreur relative, des valeurs des signaux de sortie auxiliaires indiquées et approuvées du chromatographe en phase gazeuse pour la densité d'énergie, ne doit pas dépasser une erreur maximale permise de ± 0,5 %.

8.3.2 Densité relative

Pour tous les essais de rendement, l'exactitude, exprimée comme une erreur relative, des valeurs des signaux de sortie auxiliaires indiquées et approuvées du chromatographe en phase gazeuse pour la densité relative, ne doit pas dépasser une erreur maximale permise de ± 1,0 %.

8.4 Marges de tolérance applicables à la fidélité

Les résultats des essais de fidélité du chromatographe en phase gazeuse ne doivent pas dépasser les marges de tolérance applicables à la fidélité indiquées au tableau 1. Cette dernière est fondée sur le pourcentage molaire de chaque composant du gaz, comme il est indiqué sur le certificat d'étalonnage du mélange de gaz donné.

Tableau 1 : Marges de tolérance applicables à la fidélité
Composant du gaz (% mol) Marge de tolérance applicable à la fidélité (% mol)
0 à 1 0,03
Plus de 1 à 5 0,05
Plus de 5 à 25 0,15
Plus de 25 0,30
Date de modification :