Vente de porte-à-porte

Les techniques associées à la vente de porte-à-porte utilisées pour promouvoir et vendre des produits et services ne sont plus aussi populaires aujourd'hui qu'autrefois. Toutefois, si un vendeur de porte-à-porte se présente chez vous, il est important que vous sachiez comment vous protéger et ne pas vous faire escroquer.

Sur cette page

Faire face aux vendeurs de porte-à-porte

Si un vendeur de porte-à-porte se présente chez vous, pensez aux conseils suivants :

  • Demandez à voir la pièce d'identité du vendeur délivrée par son entreprise et le permis ou l'enregistrement du vendeur. Notez le nom du vendeur, ainsi que le nom et l'adresse de l'entreprise qu'il représente.
  • Ne vous laissez pas forcer de faire un achat sur-le-champ.
  • Si le produit vous intéresse, demandez un dépliant et comparez les prix avec ceux d'autres marchands.
  • Ne laissez jamais le vendeur seul dans une pièce de votre domicile.

Connaître les règles encadrant la vente de porte-à-porte

Certaines provinces et certains territoires exigent que le vendeur de porte-à-porte soit autorisé et cautionné.

Lorsque vous achetez des services de réparation domiciliaire, assurez-vous d'obtenir une garantie pour tout service rendu. Vous serez ainsi protégé contre le travail de mauvaise qualité et le risque de voir votre responsabilité engagée en cas d'accident ou de blessure à votre domicile.

La vente de porte-à-porte d'équipement de chauffage et de climatisation est illégale en Ontario et en Alberta, à quelques exceptions près.

Pour en savoir plus sur la vente de porte-à-porte dans votre région, communiquez avec votre bureau d'information aux consommateurs provincial ou territorial.

Signer des contrats avec un vendeur de porte-à-porte

Méfiez-vous des vendeurs qui prétendent qu'un contrat doit être signé immédiatement pour obtenir un prix spécial. Il s'agit d'une tactique de vente sous pression. Ne tombez pas dans le piège!

Chaque province et chaque territoire vous accorde un nombre de jours défini (aussi appelé délai de réflexion) durant lesquels vous pouvez annuler un contrat que vous avez conclu avec un vendeur de porte-à-porte, pour quelque raison que ce soit.

Lisez toujours les clauses en petits caractères du contrat pour vous assurer que vous en comprenez bien les modalités (et les conditions). Ne faites pas de paiement en espèces sans obtenir un contrat ou un reçu. Sachez qu'un vendeur de porte-à-porte qui demande un dépôt pour des services de réparation ou d'entretien sans un contrat pourrait ne pas revenir pour réaliser le travail.

Pour en savoir plus sur les contrats dans votre région, communiquez avec le bureau d'information aux consommateurs provincial ou territorial de votre région.

Reconnaître les escroqueries liées au porte-à-porte

Apprenez à reconnaître les signes avant-coureurs et à vous protéger contre les fraudes liées au porte-à-porte. Elles vont de l'offre de cadeaux jusqu'aux contrats trompeurs dont la copie carbone comporte un libellé différent de celui du formulaire du dessus que vous signez.

Les fraudeurs prétendent parfois pouvoir diminuer vos coûts liés à l'énergie et aux services publics, alors sachez comment reconnaître les arnaques relatives à l'énergie.

Si vous êtes victime d'escroqueries liées au porte-à-porte, signalez l'incident immédiatement à la police locale. Vous pouvez aussi le signaler au bureau d'information aux consommateurs fédéral, provincial ou territorial de votre région et au Centre antifraude du Canada.




Une collection de drapeaux fédéraux, provinciaux et territoriaux qui représentent symboliquement une collaboration entre gouvernements sur les questions de consommation.

Renseignements fiables en consommation

Publié par le Comité des mesures en matière de consommation, un groupe de travail des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux qui aide à éduquer et à informer les consommateurs canadiens.

Date de modification :