Archivé — Machines et moules à plasturgie

Introduction

Le présent profil examine deux sous-secteurs connexes faisant partie du secteur intégré des plastiques : les fabricants de la machinerie de transformation des plastiques ainsi que les fabricants de moules et de filières d'extrusion. Ils sont tous deux nécessaires au formage de produits en plastique. Les types de machineries et de moules utilisés sont personnalisés en fonction de la nature du produit en plastique à produire.

Le sous-secteur de la machinerie est constitué des fabricants des machines et de l'équipement auxiliaire utilisés pour la fabrication d'une vaste gamme de produits en plastique au moyen d'une vaste gamme de technologies de transformation différentes. Les principaux procédés de fabrication des produits en plastique sont le moulage par injection, l'extrusion, le moulage par soufflage, le thermoformage et le moulage rotationnel. Les marchés principaux d'utilisation des produits en plastique sont l'emballage, le bâtiment et l'automobile, ainsi qu'une utilisation plus modeste dans les composants électriques et électroniques, l'ameublement et une vaste gamme d'autres applications.

La plupart des entreprises du sous-secteur du moulage se spécialisent dans leur catégorie de produits, même si quelques firmes fabriquent de la machinerie et des moules. Pour chaque produit en plastique, on doit concevoir et fabriquer un moule unique répondant au besoin du client final. On peut utiliser la même machine pour produire une vaste gamme de produits en plastique simplement en remplaçant le moule. Dans nombre de cas, le moule appartient au transformateur des matières plastiques. Dans d'autres cas, il appartient au client final et il est fourni au transformateur des matières plastiques en vertu d'une entente contractuelle relative à la fabrication de pièces selon un moulage personnalisé.

Taille et structure de l'industrie

En 2012, le sous-secteur de la machinerie comportait 95 établissements employant 3 750 personnes et livrant pour 1 milliard de dollars, alors que le sous-secteur du moulage comportait 502 établissements employant 5 300 personnes et livrant pour 926 millions de dollars. 75 p. 100 des firmes de machinerie et 71 p. 100 des fabricants de moules se trouvent en Ontario, la deuxième plus grande concentration se trouvant au Québec, lequel compte 13 p. 100 des firmes de machinerie et 21 p. 100 des établissements de moulage. Cependant, d'après les livraisons, l'industrie est beaucoup plus concentrée dans la province de l'Ontario, laquelle livre 96 p. 100 de la machinerie et 90 p. 100 des moules.

Les fabricants canadiens de machinerie sont habituellement de petites et moyennes entreprises. Les entreprises de ce sous-secteur sont devenues hautement spécialisées pour être compétitives sur les marchés nationaux et internationaux. Les fabricants canadiens de machinerie se sont taillé une réputation internationale dans la production de moules à injection, de machinerie de thermoformage, de systèmes d'extrusion pour feuille soufflée, d'extrudeuses de tuyaux ondulés et d'autres profilés de plastique de qualité élevée.

La Canada a également la réputation d'être un fournisseur de calibre mondial de moules utilisant une technologie de pointe. Alors que les firmes de ce sous­-secteur ont tendance à être de petites et moyennes entreprises, il y existe quelques firmes relativement grandes. En fait, selon une étude menée par Plastics NewsNote de bas de page 1, en 2012, les cinq plus importants fabricants de moules en Amérique du Nord étaient des entreprises canadiennes : Husky, Integrity, Concours, Active Burgess Mould and Design et Omega Tool. Cette même étude fait état d'un total des ventes de moules de 1,74 milliard de dollars par 112 entreprises; les 25 plus importantes firmes comptaient pour 67 p. 100 de ce montant ou 1,17 milliard de dollars en ventes, et les firmes canadiennes comptaient pour 37 p. 100 du total des ventes ou 650,9 millions de dollars.

Une liste plus complète des principales firmes figure à la fin de ce profil.

La production auxiliaire, la manutention des matériaux et le matériel de décoration sont également des produits du Canada, et ces firmes sont compétitives internationalement. Parmi les exemples de cette catégorie, on compte les sécheuses, les chargeuses, les conduites d'alimentation, les granulateurs, les déchiqueteuses, les refroidisseurs, les scelleuses-soudeuses, les robots, les vis d'extrudeuse et les commandes de machines. (La majeure partie de ce matériel et de ces pièces auxiliaires ne sont pas inclus dans les données de la machinerie de transformation des plastiques).

Performance et possibilités

La dernière récession a affecté les sous-secteurs de la machinerie et des moules. Les deux sous-secteurs ont accusé des pertes d'emplois lors de la crise, et affichent actuellement des taux d'emploi de 13 p. 100 et de 16 p. 100, respectivement, soit des taux inférieurs à ceux de 2008. Les deux sous-secteurs ont également été témoins d'un ralentissement des expéditions, mais ont également amorcé une reprise, différente dans les deux cas, tel qu'illustré dans la figure 1 (qui présente les données en dollars constants afin de montrer la véritable performance, en excluant les influences relatives aux prix). Le sous-secteur de la machinerie s'est remis d'aplomb en 2009-2010, revenant à ses niveaux antérieurs à la récession en 2011, mais s'est heurté à quelques écueils en 2012. En comparaison, le sous-secteur des moules a poursuivi son déclin, suivant une tendance qui s'est amorcée après 2005. Les deux sous-secteurs ressentent les effets du ralentissement des économies mondiales depuis la récession, alimentée en partie par l'austérité des entreprises et des consommateurs, que justifient le climat économique incertain, l'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain et l'augmentation des coûts de l'énergie.

Figure 1 : Expéditions (millions de dollars canadiens)

Figure 1 : Expéditions (la description détaillée se trouve sous l'image)

Source :Statistique Canada et Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Description de la figure 1
Figure 1 : Expéditions (millions de dollars canadiens)
Année Machinerie Moules
Source : Statistique Canada et Innovation, Sciences et Développement économique Canada
1990 356,5 746,5
1991 350 770
1992 428,6 712,0
1993 574,1 830,8
1994 813,7 1 035,0
1995 1 092,7 1 095,1
1996 1 163,2 1 188,2
1997 963,2 1 146,8
1998 1 204,8 1 074,0
1999 1 032,3 1 125,7
2000 1 085,0
1 233,6
2001 972,5 1 171,3
2002 848,2 1 318,7
2003 1 060,8 1 322,5
2004 987,1 1 305,4
2005 1 030,8 1 324,0
2006 1 045,0 1 205,0
2007 1 075,0 1 188,0
2008 1 062,9 1 060,2
2009 876,0
974,0
2010 901,0 944,0
2011 1 104,0 956,0
2012 1 004,0
926,0

Avec la relance du marché de l'automobile, les fabricants canadiens de machinerie et de moules auront de nombreuses occasions de poursuivre leur croissance. Selon Denis DesRosiersNote de bas de page 2, analyste bien connu du secteur automobile, le marché nord-américain de l'automobile pourrait connaître un niveau de production sans précédent au cours des cinq à six prochaines années, attribuable à la demande latente des trois dernières années et au grand nombre de nouveaux modèles qui seront mis en marché. Il exhorte les fabricants de moules canadiens à accroître leurs parts de marché en exploitant de nouveaux débouchés de façon proactive. Dans un récent rapport produit par Harbour ResultsNote de bas de page 3, on estime à 6 milliards de dollars les carences relatives aux capacités d'outillage requises pour produire ces nouveaux modèles.

Commerce

Les sous-secteurs de la machinerie et des moules sont tous deux fortement axés vers l'exportation, à l'image de l'excédent commercial qu'enregistre le Canada depuis les 20 dernières années.

Les exportations du sous-secteur de la machinerie en 2012 étaient de 953 millions de dollars, ce qui représentait 93,5 p. 100 du total des extrants de l'industrie. Ses principaux marchés d'exportation sont les États-Unis (54 p. 100), la Chine (6 p. 100), le LuxembourgNote de bas de page 4 (7 p. 100) et le Mexique (4 p. 100). Les importations en 2012 étaient de 488 millions de dollars. Encore une fois, les États-Unis constituent la source la plus importante (51 p. 100), suivis par l'Allemagne (12 p. 100), la Chine (11 p. 100), l'Italie (8 p. 100) et le Japon (7 p. 100).

En 2012, les exportations de moules totalisaient 759 millions de dollars, ce qui représentait 78 p. 100 des expéditions. La majeure partie de ces exportations prennent le chemin des États-Unis (77 p. 100), du Mexique (7 p. 100) et de la Chine (6 p. 100). Les importations en 2012 étaient de 381 millions de dollars. Les principales sources étaient les États-Unis (43 p. 100), la Chine (20 p. 100), l'Allemagne (9 p. 100) et le Japon (4 p. 100).

Les tendances commerciales à long terme sont illustrées dans les figures 2 et 3.

Figure 2 : Activité commerciale – machinerie

Figure 2 : Activité commerciale - machinerie (la description détaillée se trouve sous l'image)

Source : Statistique Canada

Description de la figure 2
Figure 2 : Activité commerciale – machinerie (millions de dollars canadiens)
Année Importations Exportations Balance commerciale
Source : Statistique Canada
1990 428,5 279,4 -150,9
1991 290,5 308,3 18,1
1992 309,8 412,7 103,9
1993 378,1 506,8 131,2
1994 470,1 743,0 279,5
1995 513,4 990,3 482,4
1996 471,1 772,4 299,7
1997 573,0 968,0 395,0
1998 643,6 1 059,5 406,9
1999 689,9 907,0 210,1
2000 691,0 1 003,1 305,6
2001 542,8 856,2 308,3
2002 534,9 904,1 362,1
2003 483,3 980,6 483,0
2004 458,0 929,1 456,2
2005 475,9 962,0 467,9
2006 537,3 993,5 456,2
2007 524,4 1 060,7 536,3
2008 477,0 900,6 423,6
2009 359,3 722,0 362,7
2010 394,0 809,8 415,8
2011 422,4 960,7 538,3
2012 488,4 953,0 464,6

Figure 3 : Activité commerciale – moules

Figure 3 : Activité commerciale - moules (la description détaillée se trouve sous l'image)

Source :Statistique Canada

Description de la figure 3
Figure 3 : Activité commerciale – moules (millions de dollars canadiens)
Année Importations Exportations Balance commerciale
Source : Statistique Canada
1990 106,7 326,3 219,6
1991 120,4 354,4 234,0
1992 231,7 414,5 182,7
1993 309,7 625,2 315,6
1994 353,5 839,7 486,3
1995 403,3 964,8 561,5
1996 398,6 955,7 557,2
1997 422,0 1 073,9 651,9
1998 667,2 1 048,0 380,8
1999 624,6 1 060,5 436,0
2000 575,1 1 011,8 436,6
2001 455,0 930,3 475,2
2002 435,6 1 149,8 714,2
2003 410,4 1 092,2 681,8
2004 436,3 954,0 517,7
2005 416,9 982,3 565,4
2006 453,6 1 036,3 582,7
2007 437,8 869,9 432,1
2008 392,2 832,5 440,3
2009 337,7 681,9 344,2
2010 353,0 661,4 305,4
2011 372,0 607,2 235,2
2012 381,6 759,1 377,5

Dans le contexte du commerce mondial, les plus grands pays exportateurs de machinerie en 2012 étaient l'Allemagne, le Japon, l'Italie et la Chine. Ces quatre pays représentaient 54 p. 100 des exportations mondiales de machinerie. Le Canada arrivait en 9e position. Pour les moules, le Canada était le 7e plus grand exportateur, derrière la Chine, le Japon, la République de Corée et l'Allemagne, qui représentaient ensemble 43 p. 100 du total des exportations. En ce qui a trait aux importations, en 2012, la Chine a été le plus grand importateur de machinerie, suivie par les États-Unis. Pour les importations de moules, les États-Unis ont glissé au 3e rang, derrière la Chine et le Mexique.

La machinerie et les moules constituent des produits d'exportation importants pour le Canada, qui tente d'améliorer son accès aux marchés étrangers en négociant des ententes commerciales bilatérales et multilatérales.

Compétitivité et technologie

Les facteurs qui définissent la compétitivité dans les deux sous-secteurs comprennent la capacité éprouvée de concevoir et de construire des équipements de grande qualité, des installations de production modernes faisant appel à des technologies de fabrication à la fine pointe, une main-d'œuvre qualifiée polyvalente et souple, les prix, un engagement à l'égard du service à la clientèle et les délais de livraison.

Les producteurs canadiens du sous-secteur des moules peuvent fabriquer un vaste éventail de produits moulés par injection ou soufflage, ce qui leur confère une solide position au sein de cette industrie. Ils sont en mesure de vendre leur production sur le marché américain en raison de leurs solides compétences techniques, de la grande qualité des produits, de leur spécialisation dans certains types de moules et des délais de livraison relativement courts. Même si les moules semblent rapidement devenir un produit de consommation, l'établissement de liens commerciaux étroits entre les fabricants de moules et les transformateurs de plastiques demeure l'élément essentiel de ce sous-secteur. Cette relation est particulièrement importante lorsque le transformateur a besoin d'un moule pour un produit qui lui est propre.

En outre, certains fabricants de moules agissent à titre de gestionnaires de projet pour l'ensemble des processus de conception et d'essai des moules. Ces fabricants, qui savent intégrer le recours aux technologies émergentes, comme l'impression 3D, et d'autres formes d'additifs afin de créer des prototypes rapidement, se démarquent de leurs concurrents et favorisent l'établissement de relations à long terme avec leurs clients.

Les fabricants de machinerie canadiens sont concurrentiels sur les marchés internationaux, mais généralement dans des catégories de formats et de produits limitées. La majeure partie de la machinerie est fabriquée sur mesure, en mettant particulièrement l'accent sur la qualité, la performance et le service à la clientèle.

Enfin, les fabricants canadiens de machinerie et de moules ont su tirer profit du commerce électronique et en faire un usage créatif. Les fabricants de moules utilisent leurs sites Web pour communiquer de l'information, promouvoir une collaboration sur support électronique et accélérer le processus de conception. Il s'agit d'une façon pour une entreprise individuelle de se distinguer des autres entreprises d'usinage de précision. Les entreprises de machinerie sont maintenant en mesure d'offrir un soutien à distance (par Internet) pour leur équipement et augmentent ainsi la valeur de leur produit.

Ressources humaines

Le recours à des technologies de fabrication avancées dans les deux sous-secteurs requiert des machinistes et des techniciens hautement qualifiés. Récemment, on a assisté à des pénuries de travailleurs qualifiés, plus particulièrement dans le sous-secteur de la fabrication de moules. Malgré le ralentissement économique et la faillite de plusieurs grandes entreprises, la demande à l'égard de ces travailleurs est toujours aussi forte. La situation ne pourra pas se résorber d'elle-même et, par conséquent, les fabricants devront collaborer avec les établissements d'enseignement afin de former les travailleurs qui remplaceront ceux qui prendront leur retraite au cours des 5 à 10 prochaines années. Il s'agit d'un problème qui s'étend à l'ensemble de l'industrie et qui ne se limite pas au Canada. Les États-Unis font face aux mêmes pénuries et avec l'arrivée de nouvelles usines d'assemblage automobile dans le sud du pays, les pénuries sont encore plus criantes. Ce manque de travailleurs qualifiés pourrait avoir d'importantes répercussions sur l'industrie et ses clients.

Conclusion

Malgré la récente récession et la lenteur de la reprise, à long terme, l'industrie des plastiques devrait connaître une croissance supérieure à celle de l'économie générale; par conséquent, la demande en machinerie et en moules devrait demeurer forte. Le marché est très concurrentiel et le deviendra de plus en plus avec l'émergence de producteurs de fort calibre dans les pays en développement. Les fabricants canadiens devront continuer d'améliorer leurs plans stratégiques pour développer et mettre en place de nouvelles technologies, conserver leurs parts de marché et exploiter de nouveaux débouchés.

Pour de plus amples renseignements relatifs à ce profil, communiquez avec :

Grandes entreprises canadiennes de machinerie

  • Extrusion – soufflage de films
    • Alpha Marathon
    • AR Engineering
    • Brampton Engineering
    • Macro Engineering
  • Extrusion – tuyau ondulé
    • Corma
  • Moulage par injection
    • Husky Injection Molding
  • Thermoformage
    • GN Plastics

Grandes entreprises canadiennes de fabrication de moules

  • Moules de soufflage
    • Aar-Kel Tool and Die Inc.
    • Compact Mould
    • Garrtech
    • Wentworth Mold
  • Moules pour couvercles et dispositifs de fermeture
    • StackTeck
  • Filières d'extrusion
    • Aar-Kel Tool and Die Inc.
    • Active Burgess
    • Reko
    • Wentworth Mold
  • Canaux chauffants
    • Husky Injection Molding Systems
    • Mold-Masters
  • Moules d'injection
    • Aar-Kel Tool and Die Inc.
    • Active Burgess
    • AP Plasman
    • Cavalier Tool
    • Concours Mold
    • DBM Reflex
    • Husky Injection Molding Systems
    • Integrity Tool
    • Lamko Tool and Mold
    • M2M International
    • Omega Tool
    • Redoe Mold
    • Reko
    • StackTeck
    • Top Grade Molds
    • Valiant Mold
    • Weber Manufacturing
    • Wentworth Mold
    • Windsor Mold
  • Moules pour moulage par rotation
    • Weber Manufacturing
  • Moules par thermoformage
    • Cavalier Tool
    • Ontario Die

Note de bas de page

Note de bas de page 1

Plastics News October 7, 2013, page 9. Rankings are also available online athttp://www.plasticnews.com/rankings (anglais seulement).

Retour à l'appel de note 1 referrer

Note de bas de page 2

Fondé sur les commentaires de M. DesRosiers lors d'une présentation au Plastex Show à Toronto, en Ontario, le 13 mai 2013.

Retour à l'appel de note 2 referrer

Note de bas de page 3

2013 Vendor Tooling Study par Harbour Results.

Retour à l'appel de note 3 referrer

Note de bas de page 4

La plupart des exportations au Luxembourg sont probablement des transferts au sein d'une même entreprise, par Husky Injection Molding Systems.

Retour à l'appel de note 4 referrer

Date de modification :