PNRH-507 — Prescriptions techniques relatives aux réseaux hertziens du service fixe en visibilité directe fonctionnant dans les bandes 932,5-935 MHz et 941,5-944 MHz

Prescriptions techniques relatives aux réseaux hertziens du service fixe en visibilité directe fonctionnant dans les bandes 932,5 - 935 MHz et 941,5 - 944 MHz
(PDF, 29 Ko, 7 pages)

Lecteurs PDF

2e édition
Mise en vigueur : le 9 décembre 1995

Gestion du spectre
Plan normalisé de réseaux hertziens

1. Objet

1.1 Le présent Plan normalisé de réseaux hertziens (PNRH) expose les prescriptions techniques minimales relatives à l'exploitation de systèmes de communications point à point fixes, à un bond ou à plusieurs bonds, dans les bandes 932,5 à 935 MHz et 941,5 à 944 MHz. Les systèmes point à point fixes exploités dans ces bandes peuvent être des systèmes unidirectionnels ou bidirectionnels, à très faible capacité, employant des techniques de modulation analogiques ou numériques.

1.2 Le présent PNRH a pour objet de guider la conception et la spécification des réseaux et équipements radio ainsi que l'évaluation des demandes techniques concernant les installations hertziennes nouvelles ou modifiées, présentées conformément à l'édition en vigueur de la Procédure no 101 sur les normes radioélectriques (PNR-101).

1.3 Le présent PNRH n'expose que les caractéristiques de l'équipement qui permettent une utilisation efficace du spectre, et ne doit pas être considéré comme une spécification exhaustive pour la conception ou le choix de l'équipement. L'équipement dont la largeur de bande nécessaire est inférieure ou égale à 16 kHz doit être homologué conformément à la Procédure no 100 sur les normes radioélectriques (PNR-100).

haut de la page

2. Généralités

2.1 La présente norme remplace le PNRH-507 1re édition. Le révision de ce PNRH sera faite au besoin.

2.2 Les licences seront délivrées en priorité aux réseaux hertziens qui satisfont aux prescriptions du présent plan, puis aux réseaux non normalisés exploités dans ces bandes. La préférence sera accordée aux organismes et aux administrations gouvernementales assurant la sécurité de la vie humaine et la sauvegarde des biens et des ressources naturelles. Les autres services gouvernementaux seront autorisés selon le même ordre de priorité que les systèmes à accès public (qui fournissent un service aux abonnés, en d'autres termes au public), lesquels l'emportent sur les systèmes privés dont l'utilisation est limitée à leur propre groupe d'utilisateurs.

2.3 Les dispositions applicables aux réseaux non normalisés sont exposées dans la PS Gen, intitulée Renseignements généraux sur les politiques d'utilisation du spectre et les politiques des systèmes radio.

2.4 Même si un réseau hertzien satisfait aux prescriptions du présent PNRH, il peut être nécessaire d'y apporter des modifications s'il cause du brouillage préjudiciableNote en bas de page 1, sauf si le brouillage résulte de la sélectivité insuffisante du récepteur, auquel cas les dispositions du paragraphe 2.5 s'appliquent.

2.5 Le Ministère n'accepte de protéger les récepteurs radio autorisés que jusqu'à concurrence de leur largeur de bande nécessaire. Les titulaires de licence et/ou les requérants doivent employer des filtres ou des récepteurs présentant des caractéristiques de sélectivité qui permettent de supprimer le brouillage préjudiciable.

2.6 Industrie Canada doit être avisé de tout conflit éventuel entre exploitants de réseaux hertziens, qui ne peut pas être résolu par les parties en cause. Après consultation des parties intéressées, le Ministère établira les modifications à apporter et un calendrier de mise en oeuvre de ces modifications afin de résoudre le conflit.

2.7 S'il prévoit une forte demande pour l'utilisation de cette bande, le Ministère peut avoir besoin de modifier le système afin d'assurer une utilisation efficiente du spectre.

2.8 Comme les bandes visées par la présente norme sont partagées avec les États-Unis dans la zone frontalière, une coordination préalable entre le Canada et les États-Unis est nécessaire pour empêcher tout brouillage préjudiciable et assurer le même niveau d'accès aux deux pays.

2.9 Il faut noter que le service fixe de Terre partage cette bande avec d'autres services, conformément au Tableau d'attribution des bandes de fréquences 9 kHz à 275 GHz.

haut de la page

3. Documents connexes

3.1 Le dernière édition des documents suivants est applicable :

3.1.1 Politique d'utilisation du spectre (PS GEN) - Renseignements généraux sur les politiques d'utilisation du spectre et les politiques des systèmes radio.

3.1.2 Politique d'utilisation du spectre (PS) 896 MHz - Politique d'utilisation du spectre de la bande 896-960 MHz par le service fixe, service mobile, service de radiolocalisation et service d'amateur.

3.1.3 Procédure no 100 sur les normes radioélectriques (PNR-100) - Certification du matériel radio.

3.1.4 Procédure no 101 sur les normes radioélectriques (PNR-101) - Procédure relative aux stations radio projetées au-dessous de 960 MHz.

3.1.5 Circulaire no 43 de la Réglementation des télécommunications (CRT-43) - Notes concernent la désignation des émissions (y compris la largeur de bande nécessaire et la classification), la classe des stations et la nature du service.

3.1.6 Cahier des charges no 119 sur les normes radioélectriques (CNR-119) - Stations terrestres et mobiles exploitées dans la bande 27,41 à 960 MHz avec un espacement entre les voies de 20 à 30 kHz.

3.1.7 Cahier des charges no 122 sur les normes radioélectriques (CNR-122) - Stations terrestres et mobiles exploitées dans la bande 400 à 960 MHz avec un espacement entre les voies de 12,5 kHz.

3.2 Les intéressés peuvent obtenir ces documents de l'administration centrale d'Industrie Canada à Ottawa et des bureaux régionaux du Ministère à Vancouver, à Winnipeg, à Toronto, à Montréal et à Moncton.

haut de la page

4. Description de la disposition des canaux radioélectriques

4.1 Disposition des canaux radioélectriques

La disposition des canaux radioélectriques définie dans la présente norme prévoit 5 différentes largeurs de bande des canaux RF. L'espacement entre les fréquences d'émission et de réception des paires de canaux est de 9 MHz.

Largeurs de bande des canaux:
12,5 kHz
25 kHz
50 kHz
100 kHz
200 kHz

4.2 Fréquences centrales des canaux RF

4.2.1 Les fréquences centrales des 200 canaux appariés qui permettent des largeurs de bande de canaux RF de 12,5 kHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande An = 932,49375 + 0,0125n où n = 1 à 200
Partie supérieure de la bande A'n = 941,49375 + 0,0125n où n = 1 à 200

où n est le numéro du canal et An et A'n sont les fréquences centrales en MHz des canaux appariés.

4.2.2 Les fréquences centrales des 100 canaux appariés qui permettent des largeurs de bande de canaux RF de 25 kHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande Bn = 932,4875 + 0,025n où n= 1 à 100
Partie supérieure de la bande B'n = 941,4875 + 0,025n où n= 1 à 100

où n est le numéro du canal et Bn et B'n sont les fréquences centrales en MHz des canaux appariés.

4.2.3 Les fréquences centrales des 50 canaux appariés qui permettent des largeurs de bande de canaux RF de 50 kHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande Cn = 932,475 + 0,05 n où n = 1 à 50
Partie supérieure de la bande C'n = 941,475 + 0,05 n où n = 1 à 50

où n est le numéro du canal et Cn et C'n sont les fréquences centrales en MHz des canaux appariés.

4.2.4 Les fréquences centrales des 25 canaux appariés qui permettent des largeurs de bande de canaux RF de 100 kHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande Dn = 932,45 + 0,1 n où n = 1 à 25
Partie supérieure de la bande D'n =941,45 + 0,1 n où n = 1 à 25

où n est le numéro du canal et Dn et D'n sont les fréquences centrales en MHz des canaux appariés.

4.2.5 Les fréquences centrales des 12 canaux appariés qui permettent des largeurs de bande de canaux RF de 200 kHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande En = 932,4 + 0,2 n où n = 1 à 12
Partie supérieure de la bande E'n = 941,4 + 0,2 n où n = 1 à 12

où n est le numéro du canal et En et E'n sont les fréquences centrales en MHz des canaux appariés.

4.3 Assignation des fréquences

Les nouveaux systèmes radio exploités dans cette bande qui emploient des canaux de 12,5 ou 25 kHz doivent utiliser le canal de fréquences disponible le moins élevé pour lequel une bonne coordination est possible. Les nouveaux systèmes radio qui emploient des canaux de 100 ou 200 kHz doivent utiliser le canal de fréquences disponible le plus élevé pour lequel une bonne coordination est possible. Enfin, les nouveaux systèmes radio qui emploient des canaux de 50 kHz doivent utiliser les canaux à mi-bande à partir de C25/C'25.

4.4 Efficacité d'utilisation du spectre

Les réseaux numériques pour lesquels on fait une demande de licence et utilisant des canaux supérieure de 12,5 kHz doivent avoir un rendement spectral d'au moins 0,6 bit/s/Hz de largeur de bande de canal RF, sur une polarisation unique.

haut de la page

5. Caractéristiques de l'émetteur

5.1 La fréquence centrale de l'émission doit d'être maintenue à ±0,00025% de la fréquence assignée.

5.2 Puissance isotrope rayonnée équivalente maximale

5.2.1 La puissance isotrope rayonnée équivalente (p.i.r.e.) maximale de l'antenne ne doit pas dépasser 40 dBW. En outre, la p.i.r.e. cumulative maximale de l'antenne pour tous les canaux d'une largeur de bande de 200 kHz, selon la définition donnée en 4.1, ne doit pas dépasser 40 dBW. Une augmentation de la p.i.r.e. au-delà des limites ci-dessus peut être autorisée si des raisons suffisantes sont fournies.

5.2.2 Conformément aux arrangements intervenus entre le Canada et les États-Unis, la puissance isotrope rayonnée équivalente (p.i.r.e.) maximale de l'antenne ne doit pas dépasser 30 dBW dans les zones frontalières.

5.2.3 Les stations qui fonctionnent à l'intérieur des limites de zones métropolitaines et dont les émissions sont dirigées vers des zones rurales doivent utiliser la bande 932,5 à 935 MHz pour l'émission et la bande 941,5 à 944 MHz pour la réception.

5.2.4 Si une station qui se trouve à l'intérieur des limites d'une zone métropolitaine doit émettre dans la bande 941,5 à 944 MHz, elle doit respecter les valeurs de p.i.r.e. suivantes :

p.i.r.e.
Bande de fréquences (MHz) P.I.R.E. (dBW)
941.5 à 942.5 30
942.5 à 943.5 20
943.5 à 944.0 15

haut de la page

6. Caractéristiques de l'antenne

6.1 À l'interieur de la zone canado-amériqueNote en bas de page 2, les stations doivent employer des antennes qui respectent les normes de performance de la catégorie A, sauf que, sous réserve de la coordination des fréquences, des antennes satisfaisant aux normes de la catégorie B peuvent être employées. Il est toutefois à noter que l'utilisation d'antennes à haute performance (catégorie A ou mieux) sera nécessaire lorsque des problèmes de brouillage peuvent être résolus à l'aide de ces antennes.

6.2 À l'extérieur de la zone canado-amérique et sous réserve de la coordination des fréquences, des antennes satisfaisant aux normes de la catégorie C peuvent être employées.

Caractéristiques de l'antenne
Type d'antenne Largeur de faisceau maximale aux points à -3dB Suppression minimale du rayonnement à angle donné, en degrés, par rapport à l'axe central du faisceau principal, en décibels
(angle d'inclusion en degrés) 5° à 10° 10° à 15° 15° à 20° 20° à 30° 30° à 40° 40° à 100° 100° à 140° 140° à 180°
Catégorie A 14 - 6 11 14 17 17 20 24
Catégorie B 20 - - 6 10 13 13 15 20
Catégorie C 20 - - 6 8 10 13 15 20

Publication autorisée par
le ministère d'Industrie Canada

Le directeur général des
techniques du spectre
G.R. Begley

haut de la page

Notes en bas de page

Note en bas de page 1

Aux fins du présent PNRH, l'expression « brouillage préjudiciable » désigne tout brouillage qui compromet le fonctionnement d'un service de radionavigation ou d'autres services de sécurité ou qui dégrade sérieusement, interrompt de façon répétée ou empêche le fonctionnement d'un service de radiocommunications utilisé conformément aux règlements et aux prescriptions techniques édictés par Industrie Canada en vertu de la Loi sur la radiocommunication.

Retour à la référence de note en bas de page 1

Note en bas de page 2

En ce qui concerne une station dont l'antenne pointe dans un secteur de 200° vers les frontières canado-américaine, la zone dans chaque pays à moins de 120 km des frontières; et,

En ce qui concerne une station dont l'antenne pointe dans un secteur de 160° vers les frontières canado-américaine, la zone dans chaque pays à moins de 60 km des frontières.

Retour à la référence de note en bas de page 2

Date de modification :