NTMR-7 — Normes et exigences techniques à l’égard des appareils de radiocommunications pouvant recevoir des émissions de télédiffusion

Normes et exigences techniques à l'égard des appareils de radiocommunications pouvant recevoir des émissions de télédiffusion
(PDF, 96 Ko, 18 pages)


2e édition, Juin 2008

Note - 1 octobre 2008: Pour permettre aux fabricants qui ont besoin d'une période pour adapter leurs installations de fabrication et d'essai aux nouvelles normes, Industrie Canada a établi une période de mise en œuvre de deux ans, se terminant le 21 juin 2010. L'établissement de cette période tient compte du fait que les récepteurs fabriqués, vérifiés et préparés pour la livraison juste avant le 21 juin 2008, aient été produits sous l'ancienne NTMR-7, soit l'édition 1. Pendant la période de mise en œuvre, on s'attend à ce que les fabricants visés terminent au plus tôt la distribution des récepteurs fabriqués et vérifiés sous la NTMR-7, édition 1, et alignent leur processus de fabrication et d'essai sur NTMR-7, édition 2.

Objet

Le présent document établit les exigences et les normes techniques à l'égard des appareils de radiocommunications pouvant recevoir des émissions de télédiffusion, comme les téléviseurs, les magnétoscopes et les enregistreurs de DVD munis d'un syntonisateur ATSC et/ou NTSC, qui sont destinés et utilisés aux fins de divertissement au foyer.

Le matériel fabriqué ou importé aux seules fins de ré-exportation, de prototypage, de démonstration, d'exposition ou de mise à l'essai n'a pas à être conforme aux normes et aux exigences techniques du présent document.

Table des matières


1. Généralités

Le présent document s'applique à tous les appareils de radiocommunications qui peuvent recevoir des émissions de télédiffusion, comme les téléviseurs, les décodeurs externes de conversion numérique/analogique, les magnétoscopes, les enregistreurs de DVD munis de syntonisateurs ATSC et/ou NTSC, qui sont destinés et utilisés aux fins de divertissement au foyer. Ces appareils doivent être conformes aux normes et aux exigences techniques établies dans le présent document.

haut de la page

2. Définitions

Les définitions suivantes entrent en vigueur au moment de la publication de la présente NTMR-7.

2.1  National Television Systems Committee (NTSC) : Comité qui a établi les normes de production et de diffusion (en direct) des signaux de télévision couleur analogique au Canada et aux États-Unis.

2.2  Advanced Television Systems Committee (ATSC) : Comité formé pour établir les normes techniques applicables aux systèmes de télévision de pointe. Il a défini les normes de télédiffusion pour la télévision numérique (TVN) au Canada et aux États-Unis.

2.3  Format d'écran : rapport entre la largeur et la hauteur de l'image. Ce terme peut s'appliquer à la configuration de l'écran ou de l'image affichée. La TVHD utilise un format d'écran de 16 unités de largeur pour 9 unités de hauteur (16:9). Les écrans traditionnels ont un format de 4 unités de largeur pour 3 unités de hauteur (4:3). La TVDN numérique peut avoir un format allant de 4:3 à 16:9, le choix dépendant du contenu et de la source.

2.4  Appareil de réception de télévision analogique : récepteur de télévision qui intègre un syntonisateur NTSC pour la réception en direct de signaux de télévision analogique. Les récepteurs de télévision analogique affichent le signal de télévision de type NTSC selon un format d'écran de 4:3 et permettent jusqu'à 480 pixels sur 640 lignes en résolution entrelacée. Ces récepteurs nécessitent un décodeur externe pour la réception et l'affichage de signaux de télévision numérique ATSC en direct.

2.5  Appareil de réception de télévision compatible HD (ou adapté à la HD) : récepteur de télévision qui intègre un syntonisateur NTSC analogique pour la réception en direct de signaux télédiffusés, mais non un syntonisateur (numérique) de type ATSC. Les récepteurs de télévision compatibles HD ou adaptés à la HD peuvent afficher des signaux de type TVHD grand écran selon le format d'écran de 16:9 et l'un ou l'autre des formats haute résolution suivants : résolution progressive de 1 280 pixels sur 720 lignes, ou résolution progressive ou entrelacée de 1 920 pixels sur 1 080 lignes. Ces récepteurs nécessitent un décodeur externe pour la réception et l'affichage de signaux de télévision numérique ATSC en direct.

2.6  Appareil de réception de télévision numérique (TVN) : récepteur de télévision qui intègre un syntonisateur numérique de type ATSC. Ce type d'appareil de réception peut afficher des signaux de type TVHD grand écran selon le format d'écran de 16:9 et l'un ou l'autre des formats haute résolution suivants: résolution progressive de 1 280 pixels sur 720 lignes, ou résolution progressive ou entrelacée de 1 920 pixels sur 1 080 lignes. Il ne nécessite pas de décodeur externe pour la réception de signaux de télévision numérique en direct.

2.7  Décodeur externe utilisé comme appareil de réception de télévision : appareil externe distinct du récepteur de télévision et servant à traiter ou à convertir un signal télédiffusé non compatible avec ce récepteur. Il existe deux types de décodeurs externes pour les signaux de télévision numérique en direct, soit :

  1.  Le convertisseur : dispositif qui reçoit des signaux de télévision numérique en direct (de type ATSC) et les convertit en signaux analogiques (de type NTSC) pour affichage sur un appareil de réception de télévision analogique.
  2.  Le syntonisateur de TVN : dispositif qui reçoit des signaux de télévision numérique en direct (de type ATSC) pour affichage sur un appareil de réception de télévision compatible HD ou adapté à la HD.

Les décodeurs externes peuvent être munis d'une borne d'entrée de câble coaxial, permettant de les raccorder aux installations d'une entreprise de câblodistribution.

2.8  Appareil de réception de télévision ordinaire : récepteur de télévision conçu pour recevoir les canaux VHF et UHF et qui est soit un récepteur analogique, un récepteur compatible HD (ou adapté à la HD) ou un récepteur de TVN, conformément aux définitions des sections 2.4, 2.5 et 2.6 ci-dessus. Il peut être raccordé aux installations d'une entreprise de câblodistribution au moyen d'une borne d'entrée de câble coaxial.

2.9  Appareil de réception de télévision câblocompatible ordinaire : récepteur de télévision ordinaire conçu pour être raccordé aux installations d'une entreprise de câblodistribution au moyen d'une borne d'entrée de câble coaxial.

2.10  Appareil supplémentaire de réception de télévision : Appareil de réception de télévision qui intègre un syntonisateur ATSC (numérique) et/ou NTSC pour la réception de signaux de télévision en direct (comme dans le cas de la section 2.7 a) et qui peut être raccordé aux installations d'une entreprise de câblodistribution au moyen d'une borne d'entrée de câble coaxial. Cet appareil ne comprend pas de dispositif d'affichage.

2.11  Type (aux fins du présent document) : appareil semblable à de nombreux autres appareils et fabriqué conformément à une conception électronique particulière et à un modèle matériel donné, sous réserve d'améliorations et de modifications minimes qui n'en diminuent pas le rendement.

2.12  Entreprise de câblodistribution : entreprise de réception et de retransmission de radiodiffusion au moyen d'ondes radioélectriques ou d'un autre moyen de télécommunications, en vue de la réception des signaux dans plusieurs résidences permanentes ou temporaires ou locaux d'habitation, ou par une autre entreprise semblable.

2.13  Émissions par conduction à l'entrée de câblodistribution : brouillage qui est produit par l'appareil de réception (l'oscillateur local, tout signal parasite ou brouilleur généré de façon interne) et qui arrive aux bornes d'entrée de câblodistribution de l'appareil de réception.

2.14  CW : signal d'onde entretenue sans modulation.

2.15  Facteur de bruit : rapport, exprimé en décibels, entre a) le niveau total du bruit produit à la borne de sortie d'un appareil radio lorsque la température de bruit à cette borne est de 290 K, et b) la partie de ce bruit produite par la borne d'entrée.

2.16  Rayonnement non essentiel : rayonnement non désiré à une fréquence ou à des fréquences situées à l'extérieur de la largeur de bande nécessaire du canal utile.

2.17  Canaux de la bande moyenne : les 9 canaux, couramment désignés par les lettres A, B, C, D, E, F, G, H et I, qui sont utilisés dans la bande de fréquences de 120 MHz à 174 MHz.

2.18  Canaux de la bande supérieure : les 14 canaux, couramment désignés par les lettres J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V et W, qui sont utilisés dans la bande de fréquences de 216 MHz à 300 MHz.

2.19  Canaux à ondes décimétriques (UHF) : les 56 canaux, couramment désignés par les chiffres de 14 à 69, qui sont utilisés dans la bande de fréquences de 470 à 806 MHz.

2.20  Canaux à ondes métriques (VHF) : les 12 canaux, couramment désignés par les chiffres 2 à 13, qui sont utilisés dans les bandes de fréquences de 54 MHz à 72 MHz, de 76 MHz à 88 MHz et de 174 MHz à 216 MHz.

haut de la page

3. Essai et étiquetage

3.1  Avant d'importer ou d'offrir en vente ou pour utilisation au Canada tout appareil de radiocommunications décrit à la section 1 ci-dessus, le fabricant ou l'importateur doit s'assurer que l'appareil, un échantillon de production ou un autre modèle représentatif de ce type d'appareils a été soumis à des essais pour déterminer s'il répond aux normes et aux exigences techniques applicables établies dans le présent document.

3.2  Les fabricants et les importateurs visés à la section 3.1 doivent :

  1. envoyer par voie électronique au directeur général, Génie du spectre, Industrie Canada (bets_ntmr_notifs@ic.gc.ca), un avis — en format PDF — attestant que l'appareil satisfait aux exigences établies dans le présent document et donnant la marque et le numéro de modèle/type de chaque type d'appareil mis à l'essai conformément à la section 3.1. L'avis doit également indiquer si le téléviseur est muni d'un syntonisateur de type ATSC pour recevoir des signaux de télévision numérique en direct;
  2. conserver pendant cinq ans tous les résultats des essais effectués conformément à la section 3.1 et les mettre à la disposition du Ministre sur demande;
  3. s'ils le désirent, envoyer les documents susmentionnés par la poste à l'adresse suivante :

    Directeur général
    Génie du spectre
    Industrie Canada
    300, rue Slater
    Ottawa (Ontario)
    K1A 0C8
    Canada

3.3  Les fabricants et les importateurs visés à la section 3.1 doivent s'assurer, au moment de l'importation ou avant d'offrir en vente, c'est selon, que chaque appareil du type qu'ils offrent en vente porte, à un endroit facile d'accès pour inspection, une étiquette ou une marque apposée de façon permanente et comprenant — en français et en anglais — l'inscription suivante :

  1. s'il s'agit d'un appareil de réception de télévision ordinaire — décrit à la section 2.8 :

    « Appareil de réception de télévision ordinaire — Standard Television Receiving Apparatus, Canada — BETS-7 / NTMR-7 » ;
  2. s'il s'agit d'un appareil de réception de télévision câblocompatible ordinaire — décrit à la section 2.9 :

    « Appareil de réception de télévision câblo-compatible ordinaire — Standard Cable Compatible Television Apparatus, Canada — BETS-7 / NTMR-7 » ;
  3. s'il s'agit d'un appareil supplémentaire de réception de télévision, décrit à la section 2.10 :

    « Appareil supplémentaire de réception de télévision — Supplementary Television Receiving Apparatus, Canada — BETS-7 / NTMR-7 » .

3.4  L'appareil qui ne porte pas l'étiquetage de la façon désignée ci-avant n'est pas considéré comme rencontrant les exigences de la présente norme.

haut de la page

4. Normes et exigences techniques

4.1 Exigences techniques applicables aux appareils de réception de télévision ordinaires

4.1.1  Exigences relatives à la sélection des canaux

Tout appareil de réception de télévision ordinaire qui intègre un syntonisateur ATSC et/ou NTSC doit pouvoir capter les émissions de télédiffusion d'une entreprise d'émission de radiodiffusion et d'une entreprise de câblodistribution sur tous les canaux VHF et UHF.

4.1.2  Facteur de bruit

Le facteur de bruit ne doit pas dépasser 14 dB pour tout canal de télévision compris entre les canaux 14 et 69 inclusivement.

4.1.3  Autres exigences techniques

L'appareil de réception décrit à la section 4.1.1 doit également respecter les limites des émissions par rayonnement, définies à la section 4.5.

4.2 Exigences techniques applicables aux appareils de réception de télévision câblocompatibles ordinaires

4.2.1  Exigences relatives à la sélection des canaux

Tout appareil de réception de télévision destinés à l'affichage qui peut recevoir des émissions de télédiffusion d'une entreprise d'émission de radiodiffusion et d'une entreprise de câblodistribution, doit pouvoir capter tous les canaux VHF, tous les canaux de la bande moyenne, tous les canaux de la bande supérieure et tous les canaux UHF.

4.2.2  Autres exigences techniques

Les appareils de réception décrits à la section 4.2.1 doivent aussi être conformes aux exigences techniques suivantes :

Émissions par conduction à l'entrée de câblodistribution : voir la section 4.4
Limites des émissions par rayonnement : voir la section 4.5
Réception NTSC analogique : voir la section 4.6

4.3 Exigences techniques applicables aux appareils supplémentaires de réception de télévision

Dans le cas particulier du convertisseur numérique/analogique, un type particulier de décodeur externe décrit à la section 2.7 a) ci-dessus, voir l'Annexe A en ce qui concerne les exigences techniques.

4.3.1  Exigences relatives à la sélection des canaux

Tout appareil supplémentaire de réception de télévision de type interface (par exemple, un décodeur externe ou un enregistreur doté d'un syntonisateur de télévision) qui peut recevoir des émissions de télédiffusion d'une entreprise d'émission de radiodiffusion et d'une entreprise de câblodistribution, doit pouvoir capter tous les canaux VHF et tous les canaux UHF.

4.3.2  Autres exigences techniques

Les appareils de réception de télévision décrits à la section 4.3.1 doivent respecter les limites des émissions par rayonnement définies à la section 4.5.

4.4 Émissions par conduction à l'entrée de câblodistribution applicables aux appareils de réception de télévision câblocompatibles

Lorsque le récepteur est raccordé aux installations d'une entreprise de câblodistribution, le niveau de tout signal d'oscillateur local et de tout signal brouilleur ou parasite qui est généré à l'intérieur de l'appareil, et qui arrive à la borne d'entrée de câblodistribution de l'appareil, ne doit pas dépasser :

  1. -26 dBmV dans la gamme des fréquences supérieures à 5 MHz et inférieures à 54 MHz;
  2. -26 dBmV dans la gamme des fréquences comprises entre 54 MHz et 300 MHz;
  3. -20 dBmV dans la gamme des fréquences supérieures à 300 MHz et inférieures à 1 000 MHz.

Voir la dernière version de la norme CEA-23-A en ce qui concerne les émissions par conduction à l'entrée de câblodistribution (section 4.1) pour de plus amples renseignements sur les procédures et conditions d'essai, ainsi que les procédures d'étalonnage et de mesure.

4.5 Limites des émissions par rayonnement applicables à tous les appareils de réception de télévision

L'intensité de champ de toute émission produite par l'appareil à une distance de 3 m ne doit pas dépasser :

  1. 100 µV/m dans la gamme des fréquences égales ou supérieures à 30 MHz et inférieures à 88 MHz;
  2. 150 µV/m dans la gamme des fréquences égales ou supérieures à 88 MHz et inférieures à 216 MHz;
  3. 200 µV/m dans la gamme des fréquences égales ou supérieures à 216 MHz et inférieures à 960 MHz;
  4. 500 µV/m dans la gamme des fréquences égales ou supérieures à 960 MHz.

Comme solution de rechange à la conformité aux limites desémissions définies dans la présente section, les appareils doivent être conformes aux normes exposées dans la 3e édition de la publication 22 du Comité internationalspécial des perturbations radioélectriques (CISPR), intitulée Appareils de traitement de l'information — Caractéristiques des perturbations radioélectriques — Limites et méthodes de mesure.

Le signal d'essai de télévision est le signal de barre de couleur normalisé de télévision, conformément à la recommandation de l'UIT-R BT 471-1. En ce qui concerne la méthode de mesure, voir la dernière version de la norme IEEE 187 sur les méthodes de mesure des émissions provenant de récepteurs FM et des récepteurs de télédiffusion dans la gamme de fréquences de 9 kHz à 40 GHz (section 7, visant les récepteurs de télédiffusion). Le nombre de fréquences d'essai doit être suffisant pour assurer la mesure des niveaux d'émission maximaux dans la gamme de fréquences de 30 MHz à 1 GHz. On respectera cette exigence en prenant les mesures dans 6 canaux espacés également dans toute la gamme d'entrée RF requise.

4.6 Autres exigences techniques visant la réception de signaux NTSC analogiques par les appareils de réception de télévision câblocompatibles

Tout appareil de réception de télévision câblocompatible destiné à recevoir des signaux de radiodiffusion de type NTSC d'une entreprise d'émission de radiodiffusion ou d'une entreprise de câblodistribution, doit être conforme non seulement aux exigences de la section 4.2, mais aussi aux exigences techniques suivantes :

4.6.1  Facteur de bruit

Le facteur de bruit de l'appareil ne doit pas dépasser 14 dB pour tout canal de télévision compris entre les canaux 14 à 69 inclusivement. Si un syntonisateur intègre un séparateur, un assouplissement de 4 dB doit être appliqué aux limites précitées.

4.6.2  Brouillage par les canaux adjacents

Les signaux parasites dans la bande passante de fréquence intermédiaire doivent être atténués d'au moins 55 dB au-dessous de la porteuse vision du signal utile en présence d'un signal CW dans un canal adjacent inférieur réglé à 1,5 MHz au-dessous de la fréquence de la porteuse vision du signal utile.

Voir la dernière version de la norme CEA-23-A en ce qui concerne les performances dans le canal adjacent inférieur (section 5.4) pour de plus amples renseignements sur les procédures et conditions d'essai, ainsi que les procédures d'étalonnage et de mesure.

4.6.3  Brouillage par réception en direct

En ce qui concerne les exigences d'immunité applicables aux appareils de réception de télévision câblocompatibles, le rapport entre les champs ambiants des signaux utiles et des signaux brouilleurs dans le même canal à la bande passante de fréquence intermédiaire ne doit pas dépasser 45 dB.

Voir la dernière version de la norme CEA-23-A en ce qui concerne l'immunité des équipements d'abonné au brouillage par réception en direct dans le même canal (section 5.1) pour de plus amples renseignements sur les procédures et conditions d'essai ainsi que les procédures d'étalonnage et de mesure.

4.6.4  Impédance

L'entrée du signal doit se faire par un connecteur coaxial d'une impédance de 75 ohms.

4.6.5  Surcharge du récepteur

Les signaux parasites présents dans la bande passante de fréquence intermédiaire doivent être atténués d'au moins :

  1. 55 dB au-dessous de la porteuse vision du canal désiré entre 54 et 550 MHz;
  2. 51 dB au-dessous de la porteuse vision du canal désiré entre 550 et 804 MHz.

Voir la dernière version de la norme CEA-23-A en ce qui concerne les performances en cas de surcharge du récepteur (section 5.3) pour de plus amples renseignements sur les procédures et conditions d'essai, ainsi que les procédures d'étalonnage et de mesure.

4.6.6  Brouillage par le canal conjugué

Toute fréquence image doit être atténuée d'au moins 60 dB dans le cas des canaux de télévision compris entre 54 et 714 MHz (inclusivement), et d'au moins 50 dB dans le cas des canaux de télévision compris entre 714 et 804 MHz.

Voir la dernière version de la norme CEA-23-A en ce qui concerne l'affaiblissement sur la fréquence image (section 5.2) pour de plus amples renseignements sur les procédures et conditions d'essai, ainsi que les procédures d'étalonnage et de mesure.

4.6.7  Définitions applicables aux appareils de réception de télévision câblocompatibles dotés d'un syntonisateur de type NTSC

brouillage par les canaux adjacents : brouillage intrabande dans le canal utile lorsqu'un signal de télédiffusion de type NTSC est présent dans le canal adjacent inférieur.

brouillage par réception en direct : brouillage dans le même canal subi par l'appareil de réception lorsqu'il est réglé sur un canal précis.

brouillage par le canal conjugué : brouillage subi par l'appareil de réception lorsqu'il est réglé sur un canal précis en présence d'un autre signal de télévision à 90 MHz au-dessus de la porteuse vision du canal accordé.

surcharge du récepteur : façon dont l'appareil de réception devrait fonctionner en présence de forts signaux en direct.

niveau du signal : tension efficace au cours d'une période RF, pendant la transmission d'une impulsion de synchronisation d'un signal de télévision, exprimée :

  1. en microvolts (µV) par rapport à une impédance de 75 ohms, ou
  2. en dBmV, 0 dBmV correspondant à 1 millivolt (mV) aux bornes d'une résistance de 75 ohms.
haut de la page

Annexe A — Exigences techniques applicables au convertisseur numérique/analogique

Avant-propos

Ce type de convertisseur, un type particulier de décodeur externe décrit à la section 2.7 a), est destiné à recevoir et à convertir un signal de télévision numérique ATSC en direct en un signal analogique NTSC pour affichage sur un appareil de réception de télévision analogique ordinaire.

Les exigences de performance minimales pour ce type d'appareil sont définies ci-dessous Note en bas de page 1:

A.1 Décodeur

Le décodeur doit pouvoir recevoir et présenter pour affichage des contenus d'émission qui ont été codés dans chacun des formats vidéo indiqués au tableau 3 du document ATSC A/53.

A.2 Formats de sortie

L'appareil doit permettre un découpage central de format 4:3 de l'image transmise de format 16:9, la sortie de l'image transmise en format panoramique de 16:9, et une sortie intégrale ou partiellement zoomée d'une image transmise inconnue.

A.3 Traitement des données PSIP

L'appareil doit assurer le traitement et l'affichage des données PSIP (Program and System Information Protocol) afin de fournir à l'utilisateur des données sur le canal syntonisé et les émissions. Pour de plus amples renseignements, voir le document ATSC A/69.

A.4 Plage de syntonisation

L'appareil doit pouvoir capter les canaux RF de 2 à 69 inclusivement.

A.5 Entrée RF

L'appareil doit comprendre un connecteur femelle 75 ohms de type F pour l'entrée d'antenne VHF/UHF.

A.6 Sortie RF

L'appareil doit comprendre un connecteur femelle 75 ohms de type F avec sortie RF NTSC pour les canaux 3 ou 4, sélectionnables par l'utilisateur.

A.7 Sortie composite

L'appareil doit comprendre des connecteurs RCA femelles (blanc et rouge) pour les sorties audio stéréo gauche et droite et un connecteur femelle RCA (jaune) pour la sortie vidéo composite. La sortie doit produire des images ayant une échelle de qualité de niveau 4 ou supérieur, conformément à la recommandation UIT-R BT.500-11.

A.8 Dynamique RF (sensibilité)

L'appareil doit permettre un taux d'erreurs sur les bits (BER) dans le flux de transport dont la qualité ne doit pas être inférieure à 3x10-6 pour des niveaux de signaux RF d'entrée de -83 dBm à-5 dBm directement appliqués au syntonisateur dans la gamme de syntonisation. Des méthodes d'évaluation subjectives du signal vidéo/audio pourront également être appliquées afin de respecter les exigences visant le BER.Note en bas de page 2 Les conditions d'essai sont établies pour un signal d'entrée de canal RF unique sans bruit ou dégradation de canal. Voir la section 4.1 du document ATSC A/74 pour de plus amples renseignements. (Nota : la limite supérieure spécifiée ici diffère de celle du document A/74 — section 4.1).

A.9 Bruit de phase

Le taux d'erreurs sur les bits (BER) dans le flux de transport ne doit pas dépasser 3x10-6 pour un signal RF d'entrée de canal unique présentant un bruit de phase de -80 dBc/Hz à un décalage de 20 kHz. Le niveau du signal d'entrée doit être de -28 dBm. Les méthodes d'évaluation subjectives du signal vidéo/audio décrites ci-dessus pourront être appliquées afin de respecter les exigences visant le BER. Voir la section 4.3 du document ATSC A/74 pour de plus amples renseignements.

A.10 Atténuation du brouillage dans le même canal

L'appareil de réception de télévision ne doit pas dépasser les seuils du tableau 1 applicables à l'atténuation du brouillage dans le même canal pour les niveaux de signal utile indiqués. Voir la section 4.4.1 du document ATSC A/74 pour de plus amples renseignements.

Tableau 1 : Seuils d'atténuation du brouillage dans le même canal

Tableau 1 : Seuils d'atténuation du brouillage dans le même canal
Type de brouillage Rapport U/B — Même canal (dB)
Signal utile faible
(-68 dBm)
Signal utile moyen
(-53 dBm)
Brouillage TVN du signal TVN +15,5 +15,5
Brouillage NTSC du signal TVN +2,5 +2,5
Notes: Les barres de couleur NTSC (séparation de 75 %) avec barres pluge et rapport image/son de 7 dB devraient être utilisées pour la source vidéo. Des images animées ATSC haute définition devraient être utilisées pour la source vidéo. Toutes les valeurs NTSC correspondent à des puissances de crête; toutes les valeurs TVN correspondent à des puissances moyennes.

A.11  Atténuation du brouillage dans le canal premier-adjacent

L'appareil de réception de télévision ne doit pas dépasser les seuils du tableau 2 applicables à l'atténuation du brouillage dans le canal adjacent pour les niveaux de signal utile indiqués. Voir la section 4.4.2 du document ATSC A/74 pour de plus amples renseignements.

Tableau 2 : Seuils d'atténuation du brouillage dans le canal adjacent

Tableau 2 : Seuils d'atténuation du brouillage dans le canal adjacent
Type de brouillage Rapport U/B — Canal adjacent (dB)
Signal utile faible
(-68 dBm)
Signal utile moyen
(-53 dBm)
Signal utile fort
(-28 dBm)
Brouillage du signal TVN par le canal TVN adjacent inférieur ≥-33 -33 -20
Brouillage du signal TVN par le canal TVN adjacent supérieur ≥-33 -33 -20
Brouillage du signal TVN par le canal NTSC adjacent inférieur ≥-40 -35 -26
Brouillage du signal TVN par le canal NTSC adjacent supérieur ≥-40 -35 -26
Notes: Les barres de couleur NTSC (séparation de 75 %) avec barres pluge et rapport image/son de 7 dB devraient être utilisées pour la source vidéo. Des images animées ATSC haute définition devraient être utilisées pour la source vidéo. Toutes les valeurs NTSC correspondent à des puissances de crête; toutes les valeurs TVN correspondent à des puissances moyennes.

A.12  Atténuation du brouillage dans le canal interd it

L'appareil de réception de télévision ne doit pas dépasser les seuils du tableau 3 applicables à l'atténuation du brouillage dans le canal adjacent pour les niveaux des signaux TVN utile et brouilleur indiqués. Voir la section 4.4.3 du document ATSC A/74 pour de plus amples renseignements.

Tableau 3 : Seuils d'atténuation du brouillage dans le canal interdit applicables au brouillage TVN du signal TVN

Tableau 3 : Seuils d'atténuation du brouillage dans le canal interdit applicables au brouillage TVN du signal TVN
Canal Rapport U/B — Canal interdit(dB)
Signal utile faible
(-68 dBm)
Signal utile moyen
(-53 dBm)
Signal utile fort
(-28 dBm)
N+/- 2 ≥-44 -40 -20
N+/- 3 ≥-48 -40 -20
N+/- 4 ≥-52 -40 -20
N+/- 5 ≥-56 -42 -20
N+/- 6 to N+/- 13 ≥-57 -45 -20
N +/- 14 and N+/- 15 ≥-46 -45 -20
Notes: Des images animées ATSC haute définition devraient être utilisées pour la source vidéo. Toutes les valeurs TVN correspondent à des puissances moyennes.

A.13 Rafales de bruits

L'appareil doit tolérer une rafale de bruits d'au moins 165 µs à une fréquence de répétition de 10 Hz sans erreurs visibles. La rafale de bruits doit être produite par une source de bruit blanc d'une puissance moyenne de -5 dB, mesurée dans le canal de 6 MHz à l'essai, par rapport à la puissance moyenne du signal TVN. Le niveau du signal TVN d'entrée doit être de -28 dBm. Voir la section 4.4.4 du document ATSC A/74 pour de plus amples renseignements.

A.14 Ensembles de champs

Il doit être démontré que l'appareil peut démoduler, avec deux erreurs ou moins, 30 des 50 ensembles de champs fournis par l'ATSC, conformément au document ATSC A/74. Les comptes d'erreurs ne devraient pas comprendre les erreurs inhérentes associées au début et à la fin ni au bouclage des ensembles de champs pour relecture.Voir la section 4.5.2 du document ATSC A/74 pour de plus amples renseignements.

A.15 Écho statique unique

Le Critère A ou le Critère B ci-dessous doit être respecté :

Critère A :

L'appareil doit tolérer un écho statique unique dont l'amplitude est établie par rapport à un signal TVN utile de -28 dBm, et dont le retard est défini au tableau 4.

Critère B :

L'appareil doit tolérer un écho statique unique dont l'amplitude est établie par rapport à un signal TVN utile de -28 dBm, et dont le retard est défini au tableau 5, s'il est également démontré que cet appareil peut recevoir 37 des 50 ensembles de champs. Voir l'exigence applicable aux ensembles de champs.

Critère A
Critère B
Tableau 4 -Retard maximal d'écho statique unique
Retard d'écho Rapport signal utile/écho
-50 µs 16 dB
-40 µs 12 dB
-20 µs 6 dB
-10 µs 5 dB
-5 µs 2 dB
0 µs 1 dB
10 µs 2 dB
20 µs 3 dB
40 µs 10 dB
50 µs 16 dB
Tableau 5 - Retard minimal d'écho statique unique
Retard d'écho Rapport signal utile/écho
-50 µs 16 dB
-40 µs 16 dB
-20 µs 7.5 dB
-10 µs 5 dB
-5 µs 2 dB
0 µs 1 dB
10 µs 2 dB
20 µs 3 dB
40 µs 10 dB
50 µs 16 dB

A.16 Affichage des canaux

L'appareil doit permettre l'affichage de tous les canaux, y compris les canaux de multidiffusion, diffusés par une station de télévision numérique et affichables sur un récepteur de télévision analogique.

A.17 Télécommande

Une télécommande pour l'appareil doit être fournie avec des piles. Des codes normalisés seront utilisés et fournis afin de permettre au consommateur de programmer une télécommande existante de manière à pouvoir au moins changer les canaux et commander la mise sous tension et hors tension du convertisseur et de l'appareil de réception de télévision analogique existant du consommateur.

A.18 Sorties audio

La sortie RF doit être modulée en fonction des données de programme audio associées; les connecteurs audio RCA doivent permettre la sortie audio stéréo gauche/droite du signal diffusé.

A.19 Normes visant la consommation d'électricité

L'appareil ne doit pas consommer plus de deux watts d'électricité lorsqu'il est en veille. Cette puissance doit être mesurée conformément à la norme de l'industrie CEA-2013-A. L'équipement admissible doit permettre de passer automatiquement de l'état actif à l'état de veille après un certain intervalle sans intervention de l'utilisateur. Cet intervalle doit être programmé en usine comme valeur par défaut de l'appareil et fixé à quatre heures. L'équipement admissible doit laisser l'émission en cours se terminer avant de passer à l'état de veille. Les paramètres par défaut associés à la consommation d'électricité ne doivent pas être modifiés lors de l'installation initiale par l'utilisateur et doivent être toujours conservés à moins qu'ultérieurement l'utilisateur ne décide de procéder manuellement : a) à la désactivation de la fonction automatique de mise en veille, ou b) au réglage de l'intervalle par défaut de quatre heures à une autre valeur.

A.20 Guide de l'utilisateur

Le guide de l'utilisateur doit comprendre l'information relative aux codes de télécommande utilisés pour permettre au consommateur de programmer une télécommande universelle. Il doit comprendre aussi de l'information sur la disponibilité du principal canal audio et d'autres canaux audio associés sur les sorties audio gauche/droite et RF.

A.21 Voyant DEL

L'appareil doit comporter un voyant DEL qui doit être allumé lorsque l'appareil est sous tension.

A.22 Câble RF

L'équipement doit comprendre au moins un câble RF qui sera raccordé au récepteur de télévision analogique associé.

A.23 Indicateur de qualité du signal

Un indicateur de qualité du signal doit permettre d'afficher sur le récepteur de télévision des indications sur la qualité du signal, par exemple la force du signal, conformément à la section 4.7 du document ATSC A/74

haut de la page

Documents de référence

ATSC A/74, Receiver Performance Guidelines, juin 2004

ATSC A/53E, ATSC Digital Television Standard, Revision E with Amendments No. 1 and No. 2, septembre 2006

ATSC A/65C, Program and System Information Protocol for Terrestrial Broadcast and Cable (Revision C) With Amendment No. 1, mai 2006

Recommandation UIT-R BT.500-11, Méthode d'évaluation subjective de la qualité des images de télévision

ATSC A/69, PSIP Implementation Guidelines for Broadcasters, juin 2002


Retour à la référence de note en bas de page 1 Le document dont sont tirées ces exigences est accessible sur le site Web de la National Telecommunications and Information Administration (NTIA) des États-Unis à l'adresse suivante : http://www.ntia.doc.gov/dtvcoupon/DTVmanufacturers.pdf.

Retour à la référence de note en bas de page 2 Les méthodes d'évaluation subjective font appel aux systèmes visuel et auditif humains comme « instruments » de mesure primaires. Elles peuvent comprendre le visionnement de segments vidéo et audio actifs afin d'évaluer les performances du point de vue d'un observateur humain. Pour les mesures subjectives, on recommande de faire appel à un observateur expert. L'observateur doit regarder l'image et écouter le son pendant au moins 20 secondes afin de déterminer le seuil de visibilité et le seuil d'audibilité. L'évaluation subjective du seuil de visibilité doit correspondre à la production d'un taux d'erreurs dans le flux de transport qui ne dépasse pas un BER de 3x10-6. S'il y a désaccord dans l'évaluation des performances relatives au seuil de visibilité, le BER réel sera mesuré pour régler la situation.