CNR-181 —; Émetteurs et récepteurs radiotéléphoniques à bande latérale unique de station côtière et de station de navire fonctionnant dans la bande de 1,605 à 28,000 KHz

1re édition
le

Gestion du spectre
Cahier des charges sur les normes radioélectriques

1. Objet

1.1 Le présent cahier des charges (modifié de temps à autre) expose les normes minimales requises pour l'homologation des émetteurs et des récepteurs radiotéléphoniques non multiplex désignés dans le titre du présent cahier. La demande d'homologation doit être présentée dans une ou plusieurs des catégories suivantes :

L - Émetteurs et récepteurs destinés à être utilisés dans les stations côtières.

C - Émetteurs d'au moins 100 watts de puissance de crête et récepteurs destinés à être utilisés dans les stations des navires obligatoirement munis de matériel radiotéléphonique.

V - Émetteurs d'au moins 30 watts de puissance de crête et récepteur destinés à être utilisés dans les stations des navires volontairement munis de matériel radiotéléphonique.

Y - Émetteurs de moins de 30 watts de puissance de crête et récepteurs destinés à être utilisés dans les stations des navires volontairement munis de matériel radiotéléphonique.

Remarque : Ces lettres seront jointes en suffixe au numéro d'homologation, suivant la (ou les) catégorie (s) pour laquelle (lesquelles) le matériel sera approuvé.

1.2 Les émetteurs et les récepteurs dont l'homologation se fonde sur le présent cahier des charges sont considère comme techniquement acceptables, conformément au Règlement général sur la radio, Partie II.


2.0 Généralités

2.1 Les personnes désireuses d'obtenir l'homologation de matériel fondée sur le présent cahier des charges doivent, à leurs frais, démontrer au Ministère que ce matériel répond effectivement aux prescriptions du présent cahier.

2.2 Le Ministère se réserve le droit d'exiger des mises au point à tout matériel qui produit du brouillage aux termes de la Loi sur la radio, même si ce matériel répond aux prescriptions du présent cahier des charges.

2.3 Le Ministère se réserve le droit de réviser le présent cahier des charges.


3. Cahiers des charges et procédures connexes

3.1 Procédure no 100F sur les normes radioélectriques - Procédure à suivre pour obtenir l'homologation de matériel en vue d'une licence.

3.2 Cahier des charges no 111F sur les normes radioélectriques - Installation de matériel radiotéléphonique maritime mobile de station de navire fonctionnant dans la bande de 1,605 à 2,850 kHz (navires obligatoirement munis d'une installation radiotéléphonique).


4. Exigences relatives au matériel

4.1 Bande latérale émise - Seule la bande latérale supérieure doit être émise.

4.2 Limitation de la puissance de sortie

4.2.1 L'émetteur doit limiter automatiquement sa puissance maximale de sortie à un niveau ne dépassant pas de plus de 1 dB la puissance nominale de crête indiquée par le fabricant.

4.2.2 La limitation doit être réalisée de telle sorte que lorsque l'émetteur fonctionne selon le mode A3H, la porteuse ne soit pas réduite de plus de 6 dB par rapport à la puissance de crête émise.

4.3 Construction - Le matériel doit être construit de manière à diminuer le plus possible le rayonnement par les coffrets.

4.4 Clarificateur de voix - Si le matériel est muni d'un clarificateur de voix, la manoeuvre de cette commande ne doit pas modifier la fréquence porteuse de l'émetteur.

4.5 Identification du matériel -Les renseignements suivants doivent être indiqués de façon permanente sur chaque émetteur, récepteur ou combinaison inséparable de ces éléments :

  1. Numéro d'homologation
  2. Numéro de série du matériel
  3. Nom du fabricant
  4. Identification du modèle

haut de la page

5. Conditions normales d'essai (Émetteurs)

5.1 Définition - Les conditions normales d'essai sont celles qui s'appliquent au matériel lorsqu'il est soumis à un essai relatif aux exigences minimales. Ces conditions sont applicables, sauf indication contraire.

5.2 Tension d'essai - La tension d'essai est la tension appliquée aux bornes d'entrée du matériel. Elle doit être à 2 % près de la valeur indiquée par le fabricant comme étant la tension de fonctionnement.

5.3 Température - La température doit être de 25°C ±5°C.

5.4 Signal d'essai à deux fréquences - Le signal d'essai à deux fréquences doit consister en deux signaux sinusoïdaux ayant respectivement une fréquence de 850 Hz ± 5 % et de 1,950 Hz ± 5 %, qui, lorsqu'ils sont appliqués simultanément aux bornes d'entrée BF de l'émetteur, donnent des signaux de sortie HF de même amplitude.

5.5 Modulation d'essai - La modulation normale d'essai doit consister en l'application du signal normal d'essai à deux fréquences à un niveau suffisant pour produire la puissance nominale de crête (voir l'article 6.1.3).

5.6 Puissance de crête - La puissance de crête est la puissance moyenne produite par l'émetteur pendant un cycle haute fréquence, à la crête la plus élevée de l'enveloppe de modulation.

5.7 Puissance maximale nominale de sortie HF (P.M.N.S.) - La puissance maximale nominale de sortie HF que le fabricant peut spécifier est la plus faible des deux puissances de sortie suivantes :

  • soit la puissance de crête de l'émetteur telle que le produit d'intermodulation de différence de fréquence d'ordre impair ayant la puissance la plus élevée soit de « X » dB au-dessous de la puissance nominale de crête;
  • soit la puissance de crête produite par l'émetteur lorsque la dissipation nominale de l'amplificateur final est atteinte. Le symbole « X » a les valeurs numériques suivantes :
Puissance maximale nominale de sortie HF
P.M.N.S. X
Jusqu'à 100 watts 32 dB
de 100 watts à 5,600 watts 32 + 8 Log10 (P.M.N.S./100)
5,600 watts ou plus 46 dB

5.8 Fréquences d'essai - Sauf indication contraire, tous les essais doivent être effectués sur au moins deux fréquences, l'une près de l'extrémité supérieure et l'autre près de l'extrémité inférieure de la bande de fréquences pour laquelle l'émetteur doit être homologué. Si l'émetteur fonctionne dans des bandes de fréquences comprises entre 1,605 et 2,850 kHz, l'une des fréquences d'essai doit être de 2,182 kHz.

5.9 Charge de sortie - La charge normale de sortie doit consister en une charge résistive nominale de 50 ohms. Si l'on utilise d'autres charges de sortie pour les essais, on doit les mentionner dans le rapport d'essai, et leur impédance doit être comprise dans la gamme d'impédance du matériel, indiquée par le fabricant.

5.10 Récepteur d'essai - Le récepteur normal d'essai doit avoir une caractéristique de réponse BF ne s'écartant pas de plus de ± 2 dB du niveau de référence à 1,000 Hz, entre 50 et 6,000 Hz.

5.11 Analyseur de fréquences - La résolution et la précision de l'analyseur de fréquences utilisé doivent être mentionnées dans le rapport d'essais.

5.12 Fréquence assignée - La fréquence assignée se trouve à 1,400 Hz au-dessus de la fréquence de la porteuse.


6. Normes minimales (Émetteurs)

6.1 Puissance nominale de crête

6.1.1 Définition - La puissance nominale de crête est la puissance de crête produite par l'émetteur dans la charge normale de sortie, au niveau de produits de distorsion par intermodulation mentionné par le fabricant.

6.1.2 Facteur d'utilisation - La puissance nominale de crête de l'émetteur peut être désignée pour utilisation en régime permanent, en régime semi- permanent ou en régime intermittent, d'après les conditions d'essai suivantes :

  1. Régime permanent -Émetteur fonctionnant sans arrêt pendant 24 heures. Cette puissance nominale est réservée aux émetteurs conçus pour fonctionner sans arrêt.
  2. Régime semi-permanent - Émetteur fonctionnant sans arrêt pendant huit heures.
  3. Régime intermittent - Émetteur fonctionnant suivant un cycle d'une minute de marche et de quatre minutes de repos pendant une période de huit heures, suivie de trois cycles d'essai de cinq minutes de marche et de quinze minutes de repos.

6.1.3 Méthode de mesure - Faire fonctionner l'émetteur dans le mode A3J (porteuse supprimée) au facteur nominal d'utilisation et n'effectuer aucun réglage de l'émetteur après le début de l'essai. Moduler l'émetteur au moyen du signal normal d'essai à deux fréquences. Injecter un échantillon du signal de sortie HF à l'analyseur de fréquences et augmenter le niveau du signal à deux fréquences jusqu'à ce que le produit d'intermodulation de différence de fréquence d'ordre impair ayant l'amplitude la plus élevées soit d'au moins « X » dB au-dessous de la puissance de crête (voir article 5.7). (Il peut être supérieur à « X » dB si le fabricant désire diminuer le niveau de distorsion aux dépens d'une puissance de crête nominale réduite.) Mesurer ensuite la puissance moyenne de sortie (Pmoy) à l'aide d'un ampèremètre HF raccordé en série avec la charge de sortie.

Calculer la Pmoy à l'aide de la formule Pmoy = RI2, dans laquelle:

I = courant efficace traversant R,

R = résistance de la charge normale de sortie de l'émetteur

Si l'on utilise une autre méthode de mesure de la puissance, on doit le mentionner dans le rapport d'essais.

Puissance nominale de crête = 2 X Pmoy.

6.1.4 Norme minimale - La puissance nominale de crête indiquée par le fabricant pour toute catégorie de matériel ne doit pas être supérieure à celle qui est obtenue dans les conditions applicables de l'article 6.1.3, et,

  • pour le matériel de catégorie C, elle ne doit pas être inférieure à 100 watts;
  • pour le matériel de catégorie V, elle ne doit pas être inférieure à 30 watts;
  • pour le matériel de catégorie Y, elle ne doit pas dépasser 30 watts.

6.2 Niveau de la porteuse

6.2.1 Définition - Le niveau de la porteuse est le rapport, en dB, à la sortie de l'émetteur, entre l'amplitude de la porteuse et la puissance nominale de crête.

6.2.2 Méthode de mesure

6.2.2.1 Émission de classe A3J - L'émetteur fonctionnant dans la classe A3J, appliquer le signal d'essai à deux fréquences à l'entrée de l'émetteur, à un niveau suffisant pour produire la puissance nominale de crête. Supprimer une fréquence d'essai pour établir un niveau de signal de référence de 6 dB au- dessous de la puissance nominale de crête. Ensuite, supprimer l'autre signal d'essai et mesurer la tension de la porteuse ou la puissance de sortie.

6.2.2.2 Émission de la classe A3H3 - Faire ensuite fonctionner l'émetteur dans le mode A3H, sans appliquer de modulation, et mesurer la tension de la porteuse ou la puissance de sortie.

6.2.2.3 Émission de la classe A3A3 - Faire ensuite fonctionner l'émetteur dans le mode A3A, sans appliquer de modulation, et mesurer la tension de la porteuse ou la puissance de sortie.

6.2.3 Normes minimales

Pour les émissions de la classe A3J, la puissance de la porteuse doit être au moins à 46 dB au-dessous de la puissance nominale de crête (au moins à 40 dB au-dessous du niveau de l'une ou l'autre des deux fréquences). Elle ne doit en aucun cas excéder 50 milliwatts dans la charge de sortie.

Pour les émissions de la classe A3H, la puissance de la porteuse ne doit pas être atténuée de plus de 6 dB au-dessous de la puissance nominale de crête (pas au-dessous du niveau de l'une ou l'autre des deux fréquences).

Pour les émissions de la classe A3A, la puissance de la porteuse doit être de 16 ±2 dB au-dessous de la puissance nominale de crête (10 ±2 dB au-dessous du niveau de l'une ou l'autre des deux fréquences).

6.3 Stabilité de fréquence

6.3.1 Définition - La stabilité de fréquence est la capacité de l'émetteur à maintenir la fréquence d'essai.

6.3.2 Méthode de mesure - Faire réchauffer le matériel pendant une période maximale de 30 minutes en régime d'attente: filaments et four isotherme sous tension. Mettre ensuite l'émetteur en marche, au facteur d'utilisation nominal, avec réinjection de la porteuse et sans modulation. La fréquence d'essai est la moyenne de toutes les mesures de fréquence notées à intervalles d'une minute pendant une période d'une heure dans le cas du matériel conçu pour fonctionner en régime permanent ou semi- permanent. Dans le cas du matériel conçu pour fonctionner en régime intermittent, la fréquence doit être mesurée à intervalles d'une minute pendant dix cycles de cinq minutes de marche et de quinze minutes de repos. Utiliser un fréquencemètre d'une précision d'au moins ±3 Hz.

6.3.3 Normes minimales - La fréquence de l'émetteur en cours d'essai ne doit pas dévier de la fréquence d'essai de plus de:

±20 Hz pour le matériel de la catégorie L;
±40 Hz pour le matériel des catégories C, V et Y.

6.4 Rayonnement non essentiel

6.4.1 Définition - Émission, à une ou plusieurs fréquences qui se trouvent en dehors de la bande suffisante pour assurer la transmission de l'information, et dont le niveau peut être réduit sans nuire à la transmission correspondante de l'information; le rayonnement non essentiel comprend les rayonnements harmoniques et parasites et les produits non désirés d'intermodulation qui sont éloignés de cette bande.

6.4.2 Méthodes de mesure

6.4.2.1 Essai A - Rayonnement sur des fréquences proches de la bande décrite ci-dessus - (Essai de crachement de bande latérale)

Moduler l'émetteur au moyen du signal d'essai à deux fréquences, à un niveau produisant 50 % de la puissance nominale de crête. Augmenter ensuite de 10 dB le niveau du signal d'entrée, la commande du niveau de l'émetteur étant réglée de manière à satisfaire aux exigences de l'article 4.2. Injecter un échantillon du signal de sortie HF dans l'analyseur de fréquences ou dans un instrument équivalent et établir la courbe du niveau de chaque composante important de modulation par rapport au niveau de l'une quelconque des composantes fondamentales (voir figure 1).

6.4.2.2 Essai B - Rayonnement sur des fréquences éloignées de la bande décrite ci-dessus

Faire fonctionner l'émetteur avec modulation normale d'essai, à la puissance nominale de crête. Mesurer l'amplitude de la puissance de sortie en fonction du spectre de fréquences jusqu'à la 10e harmonique de la fréquence de fonctionnement, aux bornes de la partie résistive de la charge et noter tous les rayonnements non essentiels se trouvant en dehors de la gamme de fréquences définie par la fréquence assignée ±8 kHz.

6.4.3 Normes minimales

6.4.3.1 Pour l'essai A, aucun rayonnement ne doit se trouver dans la zone hachurée de la figure 1.

6.4.3.2 Pour l'essai B, toutes les puissances de sortie doivent être au moins à 43 dB au-dessous de la puissance de crête. (c.-à-d. 31 dB au-dessous du niveau de l'une ou l'autre des fréquences). En aucun cas le niveau d'une de ces puissances non désirées ne doit dépasser 25 milliwatts (puissance moyenne).

6.5 Réponse basse fréquence

6.5.1 Définition - L'expression « réponse basse fréquence » désigne la variation de puissance de sortie produite par un signal d'entrée basse fréquence à amplitude constante sur une gamme continue de basses fréquences.

6.5.2 Méthode de mesure - Les mesures ne sont exigées que pour une seule fréquence d'essai. Faire fonctionner l'émetteur dans le mode A3J et le moduler au moyen d'un signal de 1,000 Hz dont le niveau est réglé de manière à produite 1/4 de la puissance nominale de crête. Ensuite, maintenir le signal basse fréquence à un niveau constant et faire varier la modulation de 100 à 4,000 Hz. Contrôler la sortie de l'émetteur au moyen d'un instrument d'une précision d'au moins ±0.5 dB. Prendre des lectures de la sortie de manière à pouvoir tracer un graphique des niveaux de sortie en fonction de la fréquence de modulation.

6.5.3 Normes minimales

6.5.3.1 Pour les catégories L, C et V, la courbe de réponse BF doit se trouver entre les zones hachurées de la figure 2.

6.5.3.2 Pour la catégorie Y, la courbe de réponse BF doit se trouver entre les zones hachurées de la figure 3.

6.6 Niveau du bruit résiduel

6.6.1 Définition - Le niveau du bruit résiduel est le rapport entre la modulation résiduelle et la puissance nominale de crête.

6.6.2 Méthodes de mesure

6.6.2.1 A3J - Faire fonctionner l'émetteur avec modulation normale d'essai, à la puissance nominale de crête. Contrôler la sortie de l'émetteur à l'aide du récepteur normal d'essai (article 5.10) ou d'autres moyens appropriés. Noter la variation du niveau de sortie après suppression de la modulation.

6.6.2.2 A3H - Sans changer le niveau du signal d'entrée BF établi pour le mode A3J, supprimer une fréquence et réinjecter la porteuse à un niveau permettant d'obtenir deux signaux de sortie HF d'égale amplitude, donnant la puissance nominale de crête. Noter la variation du niveau de sortie après suppression de la modulation.

6.6.3 Norme minimale - Le niveau du bruit résiduel doit être d'au moins 43 dB au-dessous de la puissance nominale de crête pour les classes A3J et A3H.

haut de la page

7. Normes minimales (émetteurs) dans des conditions reproduisant le milieu ambiant

7.1 Tolérances - Les tolérances maximales admises pour les mesures servant à déterminer les conditions d'essai sont les suivantes :

  1. Température : ±3 degrés centésimaux
  2. Tension : 2%
  3. Humidité (relative) :±5%

Aux fins des essais ci-après, on doit considérer que la température du matériel est stabilisées lorsque la température de la plus grosse masse interne se maintient à ± 3°C de la valeur spécifiée quand le matériel ne fonctionne pas, ou lorsque la température de pointe de la plus grosse masse interne ne varie pas de plus de ±5°C quand le matériel est en fonctionnement.

7.2 Mesures aux extrêmes de température et de tension

7.2.1 1er étape Basse température - Tension réduite - Le matériel des catégories L et Y doit être essayé à 0°C. Pour toutes les autres catégories, le matériel doit être essayé à - 20°C. Placer le matériel dans une salle à la base température requise et l'y laisser sans le faire fonctionner (sans appliquer la source primaire) jusqu'à ce que les températures soient stabilisées. Faire réchauffer l'émetteur pendant une période de trente minutes en régime d'attente. À la fin de cette période, mettre immédiatement l'émetteur en marche avec une tension primaire ramenée à 90 % de la tension normale d'essai.

  1. Noter ensuite les mesures de fréquence à intervalles d'une minute, pendant une période de cinq minutes.
  2. Mesurer la puissance de sortie HF.

7.2.2 2e étape Basse température - Tension élevée - Cet essai doit suivre immédiatement celui de la 1er étape. Faire fonctionner l'émetteur avec un tension primaire portée à 110 % de la tension normale d'essai.

  1. Noter ensuite les mesures de fréquence à intervalles d'une minute, pendant une période de cinq minutes.
  2. Mesurer la puissance de sortie HF.

7.2.3 3e étape Haute température - Basse tension - Le matériel de catégorie Y doit être essayé à ±40°C, et le matériel de toutes les autres catégories à ±50°C. Le matériel dans la salle étant à la haute température requise, faire fonctionner l'émetteur en suivant le facteur d'utilisation approprié, jusqu'à ce que sa température se soit stabilisée. À la fin de cette période, ramener la tension primaire à 90 % de la tension normale d'essai.

  1. Noter ensuite les mesures de fréquence à intervalles d'une minute pendant une période de cinq minutes.
  2. Mesurer la puissance de sortie HF.

7.2.4 4e étape Haute température - Tension élevée - Cet essai doit suivre immédiatement l'essai de la 3e étape. Faire fonctionner l'émetteur avec la tension primaire portée à 110 % de la tension normale d'essai.

  1. Noter ensuite les mesures de fréquence à intervalles d'une minute pendant une période de cinq minutes.
  2. Mesurer la puissance de sortie HF.

7.3 Mesure dans des conditions extrêmes d'humidité - Cet essai est exigé pour le matériel de catégorie C seulement.

7.3.1 1re étape Placer le matériel dans la salle d'essais de la manière qu'il doit l'être dans les conditions de service. L'humidité relative doit être maintenue à plus de 95 % et la température ambiante à ±40°C. Laisser le matériel dans cette atmosphère pendant une période de 8 heures. Pendant cette période de 8 heures n'appliquer aucune énergie électrique ou mécanique au matériel.

7.3.2 2e étape À la fin de la période de 8 heures, sortie le matériel de la salle d'essaiset drainer l'humidité condensée. Dans les 5 minutes qui suivent l'enlèvement du matériel de la salle d'essais, appliquer la tension normale d'essai au matériel. Laisser le matériel se réchauffer pendant trente minutes après l'application de l'énergie primaire.

7 3.3 3e étape Immédiatement après cette période de chauffage de trente minutes,

  1. noter les mesures de fréquence à intervalles d'une minute, pendant une période de cinq minutes;
  2. mesurer la puissance de sortie HF.

7.4 Mesures dans des conditions de vibration - Cet essai est exigé pour le matériel de catégorie C seulement. Fixer le matériel à la table vibrante, au moyen de ses attaches ou montures normales, qui sont censées être utilisées en service; les isolateurs de vibration, s'il en est, doivent être en place. Ne pas utiliser d'attaches ni de sangles supplémentaires. Pour tous les essais de vibration, le matériel doit être monté dans la même position (par rapport à la direction de la gravité). Appliquer le mouvement vibratoire à chacun des trois axes perpendiculaires du matériel (c.-à-d. latéral, vertical et longitudinal), dans n'importe quel ordre et dans les conditions suivantes :

  1. Amplitude totale constante de 0.030", de 10 à 30 Hz.
  2. La fréquence doit varier de façon linéaire ou logarithmique en fonction du temps, entre 10 et 30 Hz, de sorte qu'un cycle complet (10-30- 10 Hz) prenne environ 5 minutes.
  3. On doit faire vibrer le matériel dans chaque direction pendant au moins 30 minutes.

Pendant tout l'essai de vibration le matériel doit fonctionner au facteur d'utilisation indiqué par le fabricant. Pendant les cinq dernières minutes de l'essai, noter la fréquence à intervalles d'une minute et mesurer la puissance de sortie.

7.5 Normes minimales dans des conditions reproduisant le milieu ambiant

7.5.1 Indiquer dans le rapport d'essai toutes les mesures de fréquence notées et mentionner la déviation maximale, en hertz, par rapport à la fréquence d'essai (article 6.3.2). La fréquence du matériel essayé ne doit pas varier, par rapport à la fréquence d'essai, de plus de:

±20 Hz pour le matériel de la catégorie L;
±60 Hz pour le matériel des catégories C, V et Y.

7.5.2 La puissance de sortie HF de l'émetteur ne doit pas baisses de plus de 3 dB par rapport à la puissance de sortie obtenue dans les conditions normales d'essai.


8. Conditions normales d'essai (Récepteurs)

8.1 Définition - Les conditions normales d'essai sont celles qui s'appliquent à un récepteur lorsqu'il est soumis à un essai relatif aux exigences minimales. Ces conditions s'appliquent, sauf indicatifs contraire.

8.2 Tension' d'essai - La tension d'essai est la tension appliquée aux bornes d'entrée du matériel. Elle doit se trouver à ±2 % près de la valeur indiquée par le fabricant comme étant la tension de fonctionnement.

8.3 Sources de signal d'entrée

8.3.1 Niveaux du signal - Les niveaux du signal d'entrée sont indiqués en volts, aux bornes d'une impédance de 50 ohms, ou en puissance d'entrée équivalente.

8.3.2 Source de signal d'entrée (A) - Pour les essais effectués dans le mode A3J, la source de signal d'entrée doit fournir une onde sinusoïdale HF unique de fréquence appropriée.

8.3.3 Source de signal d'entrée (B) - Pour les essais effectués dans le mode A3/A3H, la source normale de signal d'entrée doit fournir une porteuse modulée à 30 % par une once sinusoïdale de 1,000 Hz.

8.4 Température - Elle doit être de 25°C ±50C.

8.5 Charge de sortie - La charge normale de sortie doit consister en une charge résistive égale à l'impédance nominale de sortie du récepteur.

8.6 Fréquence de référence (FD) - La fréquence de référence (FD) est la haute fréquence qui donne un signal basse fréquence de 0 Hz lorsqu'elle est complètement convertie par le récepteur.

Remarque : En anglais, on utilise l'expression "datum frequency" dans le cas des récepteurs, et l'expression "reference frequency" dans le cas des émetteurs. On ne semble pas faire cette distinction en français.

8.7 Fréquences d'essai - À moins d'indication contraire, on doit effectuer tous les essais de récepteur en utilisant deux fréquences, l'une près de l'extrémité supérieure et l'autre près de l'extrémité inférieure de la gamme de fréquences pour laquelle le récepteur doit être homologué. Si le récepteur fonctionne dans les bandes de fréquences comprises entre 1,505 et 2,850 kHz, une des fréquences d'essai doit être de 2,182 kHz.

Date de modification :