PNRH-321,8 — Prescriptions techniques relatives aux réseaux hertziens du service fixe en visibilité directe fonctionnant dans les bandes 21,8-22,4 GHz et 23,0-23,6 GHz

PNRH-321,8 - Prescriptions techniques relatives aux réseaux hertziens du service fixe en visibilité directe fonctionnant dans les bandes 21,8-22,4 GHz et 23,0-23,6 GHz
(PDF, 127 KB, 10 pages)


Provisoire
1re édition
le 19 juillet 1997

Gestion du spectre
Plan normalisé de réseaux hertziens

1. Objet

1.1 Le présent plan normalisé de réseaux hertziens (PNRH) expose les prescriptions techniques minimales en vue de l'utilisation efficace des bandes de fréquences 21,8-22,4 GHz et 23,0-23,6 GHz par les réseaux hertziens numériques du service fixe fonctionnant en visibilité directe, que ces réseaux soient de faible (FC), de moyenne (MC) ou de grande capacité (GC).

1.2 Le présent PNRH a pour objet de guider la conception et la spécification des réseaux et équipements radio ainsi que l'évaluation des demandes techniques concernant les installations hertziennes nouvelles ou modifiées, présentées conformément à l'édition en vigueur de la Procédure no 113 sur les normes radioélectriques (PNR-113), Procédures relatives aux stations radio projetées fonctionnant à une fréquence supérieure à 960 MHz dans le service fixe.

1.3 Le présent PNRH n'expose que les caractéristiques de l'équipement qui permettent une utilisation efficace du spectre, et il ne doit pas être considéré comme une spécification exhaustive pouvant servir à la conception ou à la sélection de l'équipement.

2. Généralités

2.1 La présente norme remplace le PNRH-321,2 1re édition. La révision de ce PNRH sera faite au besoin.

2.2 Les licences seront délivrées en priorité aux réseaux hertziens qui satisfont aux prescriptions du présent plan, puis aux réseaux non normalisés exploités dans ces bandes.

2.3 Les dispositions applicables aux réseaux non normalisés sont exposées dans la PS Gen, intitulée Renseignements généraux sur les politiques d'utilisation du spectre et les politiques des systèmes radio.

2.4 Les lignes directrices de la Politique sur les différences géographiques (PDG) s'appliquent à la présente bande de fréquences. Les systèmes fixes, nouveaux ou existants, exploités dans des régions sans encombrement, telles que définies dans la PDG, peuvent être exploités à titre normalisé, sous réserve qu'ils soient conformes à la PS et au PNRH ou qu'Industrie Canada les ait exemptés de certaines dispositions de la PS ou du PNRH. Dans les zones où l'encombrement du spectre est normal, les systèmes normalisés doivent respecter les dispositions de la PS et du PNRH. Dans les zones à encombrement moyen, les systèmes existants seront considérés comme étant normalisés s'ils satisfont aux dispositions de la PS et du PNRH; les nouveaux systèmes devront également respecter les nouvelles dispositions, plus rigoureuses, de la PS et du PNRH (voir section 8). Dans les régions à encombrement élevé, tous les nouveaux systèmes et les systèmes existants autorisés depuis plus de quinze ans doivent satisfaire aux dispositions régulières et aux dispositions plus rigoureuses de la PS et du PNRH. De plus amples renseignements concernant la PDG sont fournis dans la PS 1-20 GHz .Note en bas de page 1

2.5 Même si un réseau hertzien satisfait aux prescriptions du présent PNRH, il peut être nécessaire d'y apporter des modifications s'il cause du brouillage préjudiciableNote en bas de page 2 à d'autresstations ou réseaux radio.

2.6 Industrie Canada doit être avisé de tout conflit éventuel entre exploitants de réseaux hertziens, qui ne peut pas être résolu par les parties en cause. Après consultation des parties intéressées, le Ministère établira les modifications à apporter et un calendrier de mise en oeuvre de ces modifications afin de résoudre le conflit.

2.7 Industrie Canada peut exiger des détenteurs de licences et/ou des requérants l'emploi de récepteurs dont les caractéristiques de sélectivité assurent le rejet du brouillage préjudiciable.

2.8 Industrie Canada exige l'utilisation d'un plan à deux fréquences. Lorsque des justifications économiques ou techniques plausibles sont présentées (p. ex. dans les cas où l'emplacement de l'antenne empêche une discrimination adéquate de l'antenne), d'autres fréquences pourront être utilisées pour résoudre le problème.

2.9 Il faut noter que le service fixe de Terre partage cette bande avec d'autres services, conformément au Tableau canadien d'attribution des bandes de fréquences.

2.10 Les réseaux hertziens analogiques utilisés pour des applications fixes vidéo sont autorisés comme réseaux normalisés de façon limitée comme on le décrit à la section 4.4. Cependant, on incite les requérants à implanter des réseaux numériques lorsque c'est possible.

3. Documents connexes

3.1 Les éditions en vigueur des documents suivants sont applicables :

3.1.1 Politique d'utilisation du spectre (PS Gen)Note en bas de page 3 - Renseignements généraux sur les politiques d'utilisation du spectre et les politiques des systèmes radio.

3.1.2 Politique d'utilisation du spectre (PS) 1-20 GHzNote en bas de page 3 - Révisions aux politiques d'utilisation du spectre dans les bandes hertziennes de 1 à 20 GHz.

3.1.3 Procédure no 113 sur les normes radioélectriques (PNR 113) - Procédures relatives aux stations radio projetées fonctionnant à une fréquence supérieure à 960 MHz dans le service fixe.

3.1.4 Circulaire no 43 de la réglementation des télécommunications (CRT 43) - Notes concernant la désignation des émissions (y compris la largeur de bande nécessaire et la classification), la classe des stations et la nature du service.

3.1.5 Tableau canadien d'attribution des bandes de fréquences - disponible auprès du Centre d'édition du gouvernement du Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, Ottawa (Ontario), Canada, K1A 0S5.

3.2 Sauf indication contraire, les intéressés peuvent obtenir ces documents auprès d'Industrie Canada à Ottawa ou ses bureaux situés à Vancouver, Winnipeg, Toronto, Montréal et Moncton.

4. Description de la disposition des canaux radioélectriques

4.1 La disposition des canaux radioélectriques définie dans la présente norme prévoit 8 différentes largeurs de bande des canaux RF. L'espacement entre les fréquences d'émission et de réception des paires de canaux est de 1.2 GHz.

Largeurs de bande de canaux disponibles :

  1. largeurs de bande de canal RF supérieures à 40,0 MHz et inférieures ou égales à 50,0 MHz. Ces largeurs correspondent aux canaux A1 /A'1 à A12/A'12.
  2. largeurs de bande de canal RF supérieures à 20,0 MHz et inférieures ou égales à 40,0 MHz. Ces largeurs correspondent aux canaux B1/B'1 à B15/B'15.
  3. largeurs de bande de canal RF supérieures à 15,0 MHz et inférieures ou égales à 20,0 MHz. Ces largeurs correspondent aux canaux C1/C'1 à C30/C'30.
  4. largeurs de bande de canal RF supérieures à 10,0 MHz et inférieures ou égales à 15,0 MHz. Ces largeurs correspondent aux canaux D1/D'1 à D40/D'40.
  5. largeurs de bande de canal RF supérieures à 7,5 MHz et inférieures ou égales à 10,0 MHz. Ces largeurs correspondent aux canaux E1/E'1 à E60/E'60.
  6. largeurs de bande de canal RF supérieures à 5,0 MHz et inférieures ou égales à 7,5 MHz. Ces largeurs correspondent aux canaux F1/F'1 à F80/F'80.
  7. largeurs de bande de canal RF supérieures à 2,5 MHz et inférieures ou égales à 5,0 MHz. Ces largeurs correspondent aux canaux G1/G'1 à G120/G'120.
  8. largeurs de bande de canal RF inférieures ou égales à 2,5 MHz. Ces largeurs correspondent aux canaux H1/H1' to H240/H'240.

4.2 Fréquences centrales des canaux RF

4.2.1 Les fréquences centrales des 12 canaux appariés qui permettent une largeur de bande de canal RF de 50 MHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande An = 21775 + 50n pour n = 1 à 12
Partie supérieure de la bande A'n = 22975 + 50n pour n = 1 à 12

où n est le numéro du canal et où An et A'n sont les fréquences centrales des canaux appariés, en MHz.

4.2.2 Les fréquences centrales des 15 canaux appariés qui permettent une largeur de bande de canal RF de 40 MHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande Bn = 21780 + 40n pour n = 1 à 15
Partie supérieure de la bande B'n = 22980 + 40n pour n = 1 à 15

où n est le numéro du canal et où Bn et B'n sont les fréquences centrales des canaux appariés, en MHz.

4.2.3 Les fréquences centrales des 30 canaux appariés qui permettent une largeur de bande de canal RF de 20 MHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande Cn = 22410 - 20n pour n = 1 à 30
Partie supérieure de la bande C'n = 23610 - 20n pour n = 1 à 30

où n est le numéro du canal et où Cn et C'n sont les fréquences centrales des canaux appariés, en MHz.

4.2.4 Les fréquences centrales des 40 canaux appariés qui permettent une largeur de bande de canal RF de 15 MHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande Dn = 22407,5 - 15n pour n = 1 à 40
Partie supérieure de la bande D' n = 23607,5 - 15n pour n = 1 à 40

où n est le numéro du canal et où Dn et D'n sont les fréquences centrales des canaux appariés, en MHz.

4.2.5 Les fréquences centrales des 60 canaux appariés qui permettent une largeur de bande de canal RF de 10 MHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande En = 22405 - 10n pour n = 1 à 60
Partie supérieure de la bande E'n = 23605 - 10n pour n = 1 à 60

où n est le numéro du canal et où En et E'n sont les fréquences centrales des canaux appariés, en MHz.

4.2.6 Les fréquences centrales des 80 canaux appariés qui permettent une largeur de bande de canal RF de 7.5 MHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande Fn = 22403,75 - 7,5n pour n = 1 à 80
Partie supérieure de la bande F' n = 23603,75 - 7,5n pour n = 1 à 80

où n est le numéro du canal et où Fn et F'n sont les fréquences centrales des canaux appariés, en MHz.

4.2.7 Les fréquences centrales des 120 canaux appariés qui permettent une largeur de bande de canal RF de 5 MHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande G = 22402,5 - 5n n pour n = 1 à 120
Partie supérieure de la bande G'n = 23602,5 - 5n pour n = 1 à 120

où n est le numéro du canal et où Gn et G'n sont les fréquences centrales des canaux appariés, en MHz.

4.2.8 Les fréquences centrales des 240 canaux appariés qui permettent une largeur de bande de canal RF de 2,5 MHz sont exprimées par les relations suivantes :

Partie inférieure de la bande Hn = 22401,25 - 2,5n pour n = 1 à 240
Partie supérieure de la bande H'n = 23601,25 - 2,5n pour n = 1 à 240

où n est le numéro du canal et où Hn et H'n sont les fréquences centrales des canaux appariés, en MHz.

4.3 Circuits fermés

Les nouveaux réseaux doivent être conçus de telle sorte que tout circuit fermé comprenne un nombre pair de bonds.

4.4 Assignation des fréquences

Les nouveaux réseaux qui utilisent un des plans de répartition des canaux de 50 MHz ou de 40 MHz doivent employer la plus basse paire de fréquences qui peut être coordonnée.

Les nouveaux réseaux qui utilisent un des plans de répartition des canaux de 20 MHz, 15 MHz ou 10 MHz doivent employer la plus haute paire de fréquences disponible qui peut être coordonnée, en commençant par 22,3 GHz et 23,5 GHz. L'accès à un maximum de cinq canaux appairés de 20 MHz, de préférence contigus, devra aussi être possible pour les applications vidéo unilatérales ou bilatérales. Le directeur régional établira la sélection de ces canaux. Les demandes des requérants de réseaux hertziens qui ont besoin de canaux avec une plus grande largeur de bande, c'est-à-dire jusqu'à 40 MHz, seront examinées cas par cas à même les fréquences destinées à l'exploitation des réseaux analogiques fonctionnant selon le plan de 20 MHz.

Les nouveaux réseaux qui utilisent un des plans de répartition des canaux de 7,5 MHz, 5 MHz ou 2,5 MHz doivent employer la plus haute paire de fréquences disponible qui peut être coordonnée. Les réseaux ayant une largeur de bande supérieure à 7,5 MHz peuvent employer, après autorisation cas par cas, une assignation de fréquences dans les sous-bandes 22,3-22,4/23,5-23,6 GHz uniquement si aucun autre canal n'est disponible.

Figure 1: Plan de croissance des bandes 21,8 - 22,4 GHz et 23,0 - 23,6 GHz
Figure 1: Plan de croissance des bandes 21,8 - 22,4 GHz et 23,0 - 23,6 GHz.

[Description de l'image]

4.5 Efficacité d'utilisation du spectre

Les réseaux numériques de faible et de moyenne capacité pour lesquels on demande une licence devront présenter une efficacité spectrale minimale de 0,8 bit/s/Hz de largeur de bande de canal RF dans un plan de polarisation unique.

Sans limiter la portée du paragraphe précédent, les réseaux qui utilisent des canaux de 2,5 MHz avec un débit binaire de 1,544 Mbit/s (ou moins après étude de la situation) seront autorisés en tant que réseaux normalisés.

5. Caractéristiques de l'émetteur

5.1 La puissance que fournit l'émetteur à l'antenne ne doit pas dépasser 10 watts (+10 dBW) par canal RF.

5.2 La fréquence centrale de l'émission doit être maintenue à ± 0,003 % de la fréquence assignée sauf dans les canaux de 2,5 MHz où elle doit être maintenue à ± 0,001 %. Une exemption aux exigences de stabilité de ± 0,003 % peut être accordée aux systèmes analogiques qui ont besoin d'une plus grande largeur de bande (jusqu'à 40 MHz), sous réserve que cette exemption soit approuvée en vertu de la section 4.4, après étude cas par cas.

5.3 Toutes les émissions importantes en provenance de l'émetteur doivent demeurer à l'intérieur de la largeur de bande autorisée.

6. Caractéristiques de l'antenne

L'enveloppe du diagramme de rayonnement copolaire de l'antenne dans le plan horizontal doit demeurer dans l'enveloppe B de la figure 2, pour les polarisations verticale et horizontale.

7. Puissance isotrope rayonnée équivalente (p.i.r.e.) maximale

La p.i.r.e. maximale de l'antenne ne doit en aucun cas dépasser + 55 dBW par canal RF.

8. Dispositions plus rigoureuses applicables aux zones à encombrement moyen et élevé

L'enveloppe du diagramme de rayonnement copolaire de l'antenne dans le plan horizontal doit demeurer dans l'enveloppe A de la figure 2, pour les polarisations verticale et horizontale.

Publication autorisée par le ministre d'Industrie Canada

Le directeur général intérimaire
Génie du spectre

R.W. McCaughern

Figure 2 : Caractéristiques minimales de l'antenne - band de fréquences 21,8-22,4 et 23,0-23,6 GHz
Figure 2 : Caractéristiques minimales de l'antenne - band de fréquences 21,8-22,4 et 23,0-23,6 GHz

[Description de l'image]

Renvois

Retour à la référence de note en bas de page 1 Révisions apportées aux politiques d'utilisation du spectre dans les bandes hertziennes de 1-20 GHz (PS 1-20 GHz), janvier 1995. La PS expose de nouveaux principes d'utilisation du spectre, y compris les lignes directrices relatives à la Politique sur les différences géographiques. Ces renseignements seront intégrés à la PS Gen révisée.

Retour à la référence de note en bas de page 2 Aux fins du présent PNRH, l'expression « brouillage préjudiciable » désigne tout brouillage qui compromet le fonctionnement d'un service de radionavigation ou d'autres services de sécurité ou qui dégrade sérieusement, interrompt de façon répétée ou empêche le fonctionnement d'un service de radiocommunications utilisé conformément aux règlements et aux prescriptions techniques édictés par Industrie Canada en vertu de la Loi sur la radiocommunication.

Retour à la référence de note en bas de page 3 PS 1-20 GHz expose les révisions de PS 20.2, ainsi que les révisions et les nouveaux principes d'utilisation du spectre qui vont être inclus dans PS Gen. PS 1-20 GHz devra être référencé jusqu'à ce qu'une consolidation des documents soit accomplie par Industrie Canada.


Image Descriptions

Figure 1: Plan de croissance des bandes 21,8 - 22,4 GHz et 23,0 - 23,6 GHz

Figure 1 représente les plans de croissance, qui indiquent l’ordre suivant lequel les canaux des diverses tailles seront normalement attribués. Ces plans de croissance sont aussi décrits dans la section 4.4.
Retour à l'image

Figure 2 : Caractéristiques minimales de l'antenne - band de fréquences 21,8-22,4 et 23,0-23,6 GHz

Graphique linéaire simple : Présentation des limites du diagramme de rayonnement de l’antenne en dB par rapport au lobe principal pour les séparations azimutales par rapport au lobe principal entre 0 et 180 degrés. L’axe des y indique la directivité de l’antenne en dB par rapport au lobe principal entre 80 et 0. L’axe des x représente l’azimut en degrés par rapport au lobe principal entre 0 et 180.

Il y a deux lignes de données. Pour la première ligne, l’enveloppe B est employée normalement; tandis que les prescriptions accrues de l’enveloppe A, soit la seconde ligne, sont employées pour les réseaux exploités dans des régions à encombrement moyen et élevé. La ligne de l’enveloppe B s’étend de 36 à 0 sur l’axe des y. Les points de données de l’enveloppe B sont les suivants : 0 dB de 0 à 2 degrés, -17 dB à 5 degrés, -27 dB à 20 degrés, -32 à 40 degrés, -35 dB de 60 à 80 degrés, -36 dB de 100 à 180 degrés. La ligne de l’enveloppe A s’étend de 60 à 0 sur l’axe des y. Les points de données de l’enveloppe A sont les suivants : 0 dB de 0 à 1,5 degré, 13 dB à 2 degrés, -21 dB à 5 degrés, -33 à 20 degrés, -42 dB de 40 à 100 degrés, 60 dB de 120 à 180 degrés. Le diagramme de rayonnement mesuré dans le plan horizontal doit s’inscrire dans l’enveloppe pour les polarisations horizontale et verticale.
Retour à l'image