Contexte

Brouillage des systèmes de radiocommunication des services de sécurité publique par des cartes pirates lorsque utilisées avec de l'équipement du service de radiodiffusion directe par satellite

Le ministère de l'Industrie a reçu plusieurs plaintes relatives au brouillage causé aux services de radiocommunication liés à la sécurité publique dans tout le Canada.

Le Ministère a mené des enquêtes sur l'emplacement connu du brouillage et a effectué des essais en laboratoire du matériel suspect. Ces analyses ont montré que certains appareils utilisés pour mettre en échec les systèmes d'accès conditionnel des récepteurs de radiodiffusion directe à domicile par satellite causeront, lorsqu'ils sont utilisés avec de tels récepteurs, l'émission de signaux de radiofréquence d'une puissance telle que la radiocommunication est brouillée ou risque d'être brouillée, notamment celle dont on se sert pour l'application de la loi et les activités de recherche et de sauvetage. Par exemple, ces émissions excessives ont brouillé les communications des organismes d'exécution de la loi et des équipes d'intervention d'urgence.

Tous les récepteurs et les appareils de télévision, y compris les décodeurs de télévision par satellite, doivent répondre aux normes techniques en vigueur qui limitent les niveaux d'émission de signaux rayonnés pouvant causer de l'interférence.

Les cartes pirates sont fabriquées ou importées sur le marché noir. Généralement, les fabricants ou les importateurs de ces dispositifs ne les testent pas pour s'assurer qu'ils respectent les normes techniques en vigueur.

Les cartes « AVR » pirates génériques remplacent les cartes à mémoire légitimes utilisées dans les récepteurs de télévision par satellite en vue de capter les signaux de télédiffusion par satellite sans payer les frais d'abonnement. Ces cartes se présentent habituellement sous la forme d'une carte de circuits imprimés, dont une partie reste à l'extérieur du logement de carte du récepteur parce qu'elles sont munies de puces informatiques. Elles peuvent également être munies d'un connecteur permettant de les relier à un ordinateur personnel et comporter un emplacement séparé pour loger la carte à mémoire légitime.

Les essais ont montré que les récepteurs Bell ExpressVu et Star Choice ne produisent aucun signal de brouillage lorsque les abonnés les utilisent de manière légitime.

En plus de la question des interférences, on doit aussi noter que, dans tous les cas, le décodage non autorisé est interdit en vertu de la Loi sur la radiocommunication.


Les photos suivantes sont des exemples de cartes AVR typiques. Les cartes AVR qui figurent sur la « Liste des modèles de matériel faisant l'objet d'une détermination de brouillage » peuvent présenter une apparence légèrement différente et avoir des composantes différentes.

AVR3

photo d'une carte AVR3

photo d'une carte AVR3

AVR6

photo d'une carte AVR6

photo d'une carte AVR6.

Date de modification :