CNR-216 — Dispositifs de transfert d’alimentation sans fil


Préface

Le présent Cahier des charges sur les normes radioélectriques CNR-216, 2e édition, Dispositifs de transfert d'alimentation sans fil, remplace le CNR-216, 1re édition, Dispositifs de transfert d'alimentation sans fil (chargeurs sans fil), publié en septembre 2014. CNR-216 établit les exigences minimales applicables aux dispositifs de transfert d'alimentation sans fil.

Une période de transition de six mois est prévue au cours de laquelle l'observation de la 1re édition du CRN-216 ou de la 2e édition du CNR-216 sera acceptée. Cette période de transition prendra fin le dernier jour de juin 2016, après quoi seule l'observation de la 2e édition du CNR-216 sera acceptée.

Liste des modifications :

  1. Le titre de la norme est passé de CNR-216, Dispositifs de transfert d'alimentation sans fil (chargeurs sans fil), à CNR-216, Dispositifs de transfert d'alimentation sans fil.
  2. Le contenu de la norme a été considérablement modifié. Voici les grandes lignes de ces changements :
    • La portée du CNR-216 a été mise à jour afin d'englober tous les types de dispositifs de transfert d'alimentation sans fil (bien que dans certains cas il soit nécessaire de soumettre une demande avant d'appliquer le CNR-216).
    • La 2e édition fait la distinction entre trois types de dispositifs selon leur classification à titre de matériel radio (de catégorie I ou II) ou de matériel brouilleur, plus particulièrement le matériel industriel, scientifique et médical (ISM) (voir la note ci-dessous).
    • Des méthodes d'essai et de configuration du matériel sous essai, propres aux dispositifs de transfert d'alimentation sans fil, ont été ajoutées.
NOTE : Le Ministère estime que la commodité et les avantages de regrouper tous les dispositifs de transfert d'alimentation sans fil sous une seule et même norme (au lieu d'une NMB, d'un CNR de la série 200 et d'un CNR de la série 300) l'emportent sur cette exception au système habituel de numérotation des normes.

Des demandes de renseignements peuvent être soumises en ligne au moyen du formulaire Demande générale sur le site http://www.ic.gc.ca/eic/site/ceb-bhst.nsf/frm-fra/EABV-9X4GEH, ou par la poste traditionnelle à l'adresse suivante :

Innovation, Sciences et Développement économique Canada
Direction générale du génie, de la planification et des normes
235, rue Queen, Ottawa ON K1A 0H5, Canada
À l'attention de : Direction des normes règlementaires

Si vous utilisez le formulaire en ligne Demande générale, veuillez sélectionner le bouton Direction des normes règlementaires et indiquer « CNR-216 » dans votre message.

Des commentaires et des suggestions dans le but d'améliorer la présente norme peuvent être soumis au moyen du formulaire en ligne Demande de changement à la norme sur le site Web suivant : http://www.ic.gc.ca/eic/site/ceb-bhst.nsf/frm-fra/EABV-9VCLQJ.

Toutes les publications de Gestion du spectre et télécommunications sont disponibles sur le site Web suivant : http://www.ic.gc.ca/spectre.

Publication autorisée par
le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique

space to insert signature
Daniel Duguay
Directeur général
Direction générale du génie, de la planification et des normes



1. Portée

Le présent Cahier des charges sur les normes radioélectriques (CNR) établit les exigences minimales applicables à un dispositif de transfert d'alimentation sans fil (TASF), y compris les dispositifs source (transmetteurs TASF) et les dispositifs client (récepteurs TASF). Voir la section 4 pour les définitions de ces termes.

1.1 Généralités

Les catégories suivantes de dispositifs TASF peuvent exiger des directives supplémentaires sur les installations d'essai, les procédures d'essai et/ou les exigences techniques :

  • dispositifs TASF à haute puissance (p. ex., pour recharger les véhicules électriques);
  • dispositifs TASF en mesure de transférer une alimentation sans fil sur une distance supérieure à 10 cm;
  • dispositifs médicaux dotés d'une fonction de transfert d'alimentation sans fil;
  • dispositifs TASF source qui fonctionnent à une fréquence de TASF supérieure à 400 MHz.

Avant de vérifier la conformité à la norme CNR-216 pour ces quatre catégories de dispositifs TASF, vous devez soumettre une demande à la Direction des normes règlementaires (DNR) d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) au moyen du formulaire en ligne Demande générale ou à l'adresse postale indiquées dans la Préface. Il faut fournir dans la demande suffisamment de renseignements sur la technologie et le fonctionnement du dispositif pour permettre au Ministère de définir les exigences administratives et techniques applicables au dispositif en question.

Les dispositifs de transfert d'alimentation sans fil sont considérés comme du matériel brouilleur ou des appareils radio dispensés de licence fonctionnant en régime de non brouillage et de non protection.

1.2 Classification des dispositifs TASF

En plus du sous ensemble de transfert d'alimentation sans fil, un dispositif TASF peut également comprendre des modules sans fil spécifiques et/ou des circuits à autres fonctions, par exemple des équipements de technologie de l'information (ETI) pour traiter et manipuler des données numériques. Le présent CNR précise uniquement les exigences applicables au sous ensemble TASF et à tout module sans fil que peut renfermer le dispositif TASF. Les exigences applicables à ces deux composants d'un dispositif TASF varient en fonction du type — matériel brouilleur ou appareil radio de catégorie I ou II —, qui est déterminé selon leurs caractéristiques et décrit dans la présente section.

Si le dispositif TASF comprend d'autres fonctions ou circuits, il peut également être assujetti à d'autres normes d'ISDE, outre le CNR-216. Par exemple, si le dispositif TASF possède des sous-ensembles ETI ou numériques supplémentaires, il sera également assujetti à la NMB-003, Équipement de technologie de l'information, incluant les appareils numériques — Limites et méthodes de mesure.

1.2.1 Sous ensemble TASF source

Il existe trois types possibles de sous ensembles TASF source, comme il est décrit dans la présente section.

1.2.1.1 Type 1 (matériel brouilleur)

Le type 1 comprend les sous-ensembles TASF source qui ne peuvent transmettre aucune forme de communication intelligente (ni même une communication liée à la gestion du transfert d'alimentation). Les sous-ensembles TASF source de type 1 sont classés comme matériel brouilleur, plus particulièrement comme matériel industriel, scientifique et médical (ISM).

1.2.1.2 Type 2 (matériel radio de catégorie II)

Le type 2 comprend tous les sous-ensembles TASF source qui utilisent une forme quelconque de modulation sur la fréquence de transfert d'alimentation sans fil afin de transmettre de l'information (y compris les sous ensembles TASF source faisant appel à des techniques de modulation de charge – voir la définition à la section 4.7) et qui répondent aux deux conditions suivantes :

  1. les émissions fondamentales sont inférieures à 490 kHz;
  2. il est établi que toutes les émissions par rayonnement produites par le dispositif sont inférieures d'au moins 40 dB aux limites générales d'intensité de champ énoncées dans le CNR-GenExigences générales relatives à la conformité des appareils de radiocommunication pour les appareils radio exempts de licence.

Les sous-ensembles TASF source de type 2 sont classés comme matériel radio de catégorie II en vertu du CNR-Gen.

1.2.1.3 Type 3 (matériel radio de catégorie I)

Le type 3 comprend tous les sous-ensembles TASF source qui ne peuvent être classés comme dispositifs de type 1 ou de type 2, c.-à-d. les sous-ensembles TASF source qui utilisent une forme quelconque de modulation sur la fréquence de transfert d'alimentation pour transmettre des communications intelligentes et qui ne répondent pas à au moins une des conditions indiquées à la section 1.2.1.2.

Les sous-ensembles TASF source de type 3 sont classés comme matériel radio de catégorie I, conformément au CNR-Gen, et nécessitent une certification.

1.2.2 Sous-ensemble TASF client

Le sous-ensemble TASF d'un dispositif TASF client n'est pas en mesure de transmettre de l'énergie électromagnétique, mais uniquement d'en recevoir (voir la définition donnée à la section 4.2). Par conséquent, ce sous-ensemble est classé comme matériel brouilleur, plus particulièrement comme matériel ISM.

1.2.3 Transmetteurs sans fil

Un sous-ensemble/module transmetteur sans fil émet volontairement de l'énergie électromagnétique par rayonnement sur une fréquence différente de la fréquence de transfert d'alimentation sans fil du dispositif TASF (c.-à-d. sur une fréquence secondaire, comme il est défini à la section 4.9). Ce sous-ensemble/module est classé comme matériel radio de catégorie II s'il répond aux conditions (i) et (ii) de la section 1.2.1.2; sinon, il s'agit de matériel radio de catégorie I, auquel cas une certification est requise.

Tous les deux, TASF sources et TASF clients, peuvent intégrer des modules émetteurs sans fil.

haut de la page

2. Sommaire des exigences applicables

La présente section donne un aperçu de toutes les exigences administratives et techniques applicables à un dispositif TASF en fonction de sa conception, ses caractéristiques et ses capacités. Les exigences qui s'appliquent au sous-ensemble TASF d'un dispositif source dépendent de sa classification comme type 1, 2 ou 3 (voir la section 1.2.1), tandis que les exigences qui s'appliquent aux modules sans fil dépendent de leur classification comme matériel radio de catégorie I ou II (voir la section 1.2.3).

Tableau 1 : Exigences applicables
Dispositif/système TASF comprenant Exigences tech. applicables, autres que l'exposition aux RF Exposition aux RF Certification Étiquetage
Composant Type
Sous-ensemble TASF du client ISM NMB-001
(section 6.2)
S.O. (notes 2, 3)
(section 6.4.1)
Non requise CNR-216 (notes 5, 6)
(section 8.1)
Sous-ensemble TASF de la source Type 1 (ISM) NMB-001
(section 6.2)
Code de sécurité 6
(notes 2, 3)
(section 6.4.2)
Non requise CNR-216 (notes 5, 6)
(section 8.1)
Type 2 (cat. II) NMB-001 (note 1)
(section 6.2)
CNR-102 (notes 3, 4)
(section 6.4.3)
Non requise CNR-216 (notes 5, 6)
(section 8.1)
Type 3 (cat. I) NMB-001 (note 1)
(section 6.2)
CNR-102 (notes 3, 4)
(section 6.4.4)
PNR-100 (section 5) PNR-100 (note 5)
(section 8.2)
Module sans fil (du client ou de la source) Cat. II CNR-Gen et CNR-310
(section 6.3)
CNR-102 (notes 3, 4)
(section 6.4.3)
Non requise CNR-216 (notes 5, 6)
(section 8.1)
Cat. I CNR-Gen et autre(s) CNR
(section 6.3)
CNR-102 (notes 3, 4)
(section 6.4.4)
PNR-100
(section 5)
PNR-100 (note 5)
(section 8.2)

Note 1 : Les installations d'essai doivent être enregistrées auprès du Ministère, et les fréquences fondamentales ne doivent pas se situer dans les bandes de fréquences à usage restreint indiquées dans le CNR-Gen.

Note 2 : Les dispositifs TASF source possédant un sous-ensemble TASF de type 1 ainsi que des modules sans fil de catégorie I doivent être conformes aux exigences relatives à l'exposition aux RF énoncées dans le CNR-102. Cette disposition s'applique également aux dispositifs TASF client.

Note 3 : L'exposition aux RF doit être vérifiée au niveau du système/dispositif alors que tous les transmetteurs fonctionnent à leur niveau de puissance maximal.

Note 4 : Le matériel radio de catégorie II est dispensé de la procédure d'évaluation courante indiquée dans le CNR-102. Toutefois, il n'est pas dispensé de la conformité aux Limites d'exposition humaine à l'énergie électromagnétique radioélectrique dans la gamme de fréquences de 3 kHz à 300 GHz (2015), ci-après désignées sous le nom de Code de sécurité 6. Cette disposition peut s'appliquer aussi à du matériel radio de catégorie I (voir la section 6.4.4).

Note 5 : Les exigences d'étiquetage du CNR-216 s'appliquent au niveau du dispositif/système. Les exigences d'étiquetage de la PNR-100 (matériel radio de catégorie I) peuvent s'appliquer au niveau du dispositif/système ou au niveau du module (dans le cas de modules sans fil de catégorie I de tiers).

Note 6 : Les systèmes ou dispositifs TASF qui comprennent ces sous-ensembles et au moins un module sans fil de catégorie I peuvent être homologués au niveau du système hôte, auquel cas les exigences d'étiquetage de la PNR-100 s'appliquent, ou ils peuvent être étiquetés conformément à la section 8.1, auquel cas ils doivent respecter aussi les exigences d'étiquetage applicables au matériel radio modulaire de catégorie I, comme il est énoncé dans la PNR-100.

Bien que les exigences techniques soient présentées dans le tableau ci-dessus séparément pour chaque sous-ensemble d'un dispositif TASF, elles s'appliquent au niveau du système, c.-à-d. qu'elles doivent être vérifiées sur un échantillon du modèle de dispositif TASF correspondant doté du sous-ensemble en question afin que l'échantillon vérifié soit représentatif des unités de production. Cependant, diverses conditions s'appliquent aux différents essais, notamment :

  • Lors d'une vérification de la conformité aux exigences techniques, autres que l'exposition aux RF, applicables au sous-ensemble TASF (comme il est indiqué à la section 6.2), il ne faut pas tenir compte des émissions intentionnelles produites par les transmetteurs des modules sans fil qui peuvent faire partie du dispositif sous essai. Pour ce faire, on peut désactiver le module sans fil, s'il est possible de le faire sans aucune incidence sur les émissions produites par les autres composants du dispositif sous essai, ou on peut ignorer ces émissions lors de la comparaison aux limites définies à la section 6.2.
  • De même, lors de la vérification de la conformité des modules sans fil aux exigences de la section 6.3, on peut ne pas tenir compte des émissions produites par le sous-ensemble TASF.
  • L'exposition aux RF doit être vérifiée alors que tous les transmetteurs du dispositif TASF émettent à leur puissance maximale, y compris sur la fréquence de transfert d'alimentation sans fil.

haut de la page

3. Références normatives

La présente norme renvoie aux documents suivants, lesquels sont essentiels à son application. Pour chaque référence normative, c'est l'édition la plus récente qui s'applique.





haut de la page

4. Définitions

4.1 Transfert d'alimentation sans fil (TASF)

Transfert d'énergie entre un dispositif source et un ou plusieurs dispositifs clients au moyen d'ondes radio, sans aucun contact électrique entre le dispositif source et les dispositifs clients, dans le but d'alimenter et/ou de recharger sans fil les dispositifs clients.

4.2 Dispositif TASF client

Dispositif pouvant recevoir sans fil de l'énergie provenant d'un dispositif TASF source. Le dispositif TASF client n'est pas conçu pour transmettre de l'énergie sans fil, mais uniquement pour en recevoir. Cependant, il peut comprendre des sources de rayonnement intentionnel, autres que pour le transfert d'alimentation, par exemple pour transmettre des signaux de gestion d'alimentation au dispositif TASF source.

4.3 Dispositif TASF source

Dispositif raccordé directement (c.-à-d. au moyen d'une connexion filaire) à une source d'alimentation, comme l'alimentation secteur c.a., une batterie ou toute autre source d'énergie électrique à l'intérieur ou à l'extérieur du dispositif, et pouvant transférer de l'énergie sans fil à un ou plusieurs dispositifs TASF clients.

4.4 Dispositif TASF

Dispositif TASF source, dispositif TASF client ou système regroupant un dispositif TASF source et un ou plusieurs dispositifs TASF clients.

Outre sa fonction de transfert d'alimentation sans fil, un dispositif TASF peut également comprendre d'autres sous-ensembles pour accomplir d'autres fonctions. Il peut s'agir, par exemple, de modules radio sans fil destinés aux communications IEEE 802.11 ou de circuits pour traiter de l'information numérique.

4.5 Sous-ensemble TASF source

Partie (composant) d'un dispositif TASF source qui produit, traite et assure la fonction de transfert d'alimentation sans fil du dispositif. Ce sous-ensemble comprend tous les circuits de signalisation et de modulation si le dispositif peut transmettre de l'information en modulant le signal de rayonnement intentionnel sur la fréquence de transfert d'alimentation sans fil (c.-à-d. pour les dispositifs de type 2 ou de type 3 – voir la section 1.2.1.2 ou la section 1.2.1.3).

4.6 Gestion du transfert d'alimentation

Fonction que possèdent certains dispositifs TASF pour échanger des renseignements concernant le transfert d'alimentation entre le dispositif source et le dispositif client pour déceler les objets/dispositifs invalides, communiquer des renseignements sur l'état, envoyer au dispositif client des commandes provenant du dispositif source, envoyer au dispositif source des confirmations en provenance du dispositif client, etc.

4.7 Modulation de charge

Technique de communication limitée entre les dispositifs TASF source et les dispositifs TASF clients consistant à moduler le signal de transfert d'alimentation sans fil transmis sur la fréquence de TASF et qui a uniquement pour but de gérer et de contrôler le transfert d'alimentation.

4.8 Distance de séparation

La distance sur laquelle l'alimentation est transférée sans fil de la source TASF au client TASF. Elle est mesurée à partir de la surface de la source TASF qui est utilisée pour le transfert d'alimentation sans fil (c.-à-d. sa « zone de TASF », habituellement sur le dessus de la source TASF) à la surface du client TASF qui est conçue pour être placée sur la source TASF ou orientée vers celle-ci (habituellement le fond du client TASF). La distance de séparation est mesurée entre les bords correspondants des zones TASF de la source et le client TASF, à la surface de leurs enceintes.

4.9 Fréquence secondaire

Il s'agit d'une fréquence (ou canal) sur laquelle un dispositif TASF transmet par rayonnement de l'énergie électromagnétique intentionnelle à toute autre fin que pour le transfert d'alimentation sans fil.

4.10 Module sans fil

Partie (sous-ensemble) d'un dispositif TASF qui transmet par rayonnement de l'énergie électromagnétique intentionnelle sur une ou plusieurs fréquences secondaires.

haut de la page

5. Exigences de certification

Les dispositifs TASF qui ne possèdent pas de sous-composants classifiés comme matériel radio de catégorie I ne nécessitent pas une certification. Ces dispositifs TASF englobent les catégories suivantes :

  • dispositifs TASF source dotés d'un sous-ensemble TASF source de type 1 ou de type 2 (voir les sections 1.2.1.1 et 1.2.1.2) et pourvus de modules sans fil de catégorie II (voir la section 1.2.3) ou dépourvus de modules sans fil;
  • dispositifs TASF clients (voir la section 1.2.2) pourvus de modules sans fil de catégorie II (voir la section 1.2.3) ou dépourvus de modules sans fil;
  • systèmes TASF comprenant un dispositif TASF source et des dispositifs TASF clients comme il est indiqué ci-dessus.

Le fabricant, l'importateur et/ou le distributeur doit toutefois s'assurer que tous ces systèmes et dispositifs TASF sont conformes à toutes les procédures et normes applicables.

Les dispositifs TASF dotés de sous-ensembles TASF source de type 3 (voir la section 1.2.1.3) et/ou de modules sans fil de catégorie I (voir la section 1.2.3) nécessitent un certificat d'approbation technique (CAT), conformément aux exigences du CNR-Gen. Pour soumettre une demande de certification, il faut suivre les procédures énoncées dans la PNR-100. Si le dispositif TASF renferme uniquement un module radio de catégorie I de tiers, la procédure de certification des appareils modulaires énoncée dans la PNR-100 s'applique et l'ensemble du produit (appareil avec module radio installé) doit être conforme aux exigences relatives à l'exposition aux RF stipulées dans le CNR-102.

haut de la page

6. Exigences techniques

6.1 Méthodes de mesure – Exigences générales

Cette section énonce des exigences générales à observer pour vérifier la conformité à la présente norme. Ces exigences s'appliquent à tous les types de dispositifs TASF, en plus des exigences particulières énoncées ailleurs dans la section 6 relativement à chacun des sous-ensembles du dispositif TASF.

6.1.1 Matériel sous essai (MSE)

6.1.1.1 Dispositif TASF source

Les dispositifs TASF source commercialisés de façon indépendante doivent être vérifiés à l'aide d'un ou de plusieurs dispositifs clients typiques, selon le cas, choisis de manière à ce que tous les transmetteurs du dispositif TASF source fonctionnent à leur puissance maximale, y compris sur la fréquence de transfert d'alimentation, conformément à la section 6.1.2. Dans un tel cas, le matériel sous essai (MSE) est le dispositif TASF source, tandis que les dispositifs TASF clients sont le matériel auxiliaire.

Les dispositifs TASF clients utilisés comme matériel auxiliaire lors de l'essai doivent être conformes à la présente norme.

Il est possible également d'utiliser des charges fictives passives ou actives au lieu des dispositifs TASF clients. Toutefois, dans un tel cas, toutes les conditions ci-dessous doivent être remplies :

  • Les charges fictives ne doivent être utilisées que pour vérifier la conformité du sous ensemble TASF du dispositif TASF source aux limites définies à la section 6.2;
  • Les charges fictives ne doivent être utilisées que si le sous-ensemble TASF est de type 1, c.-à-d. incapable de toute forme de communication sur la fréquence de transfert d'alimentation sans fil (voir la section 1.2.1.1);
  • Les charges fictives doivent être conçues de manière à ce que le dispositif TASF source émet un niveau maximum d'énergie constante sur sa fréquence de transfert d'alimentation sans fil pendant toute la durée de l'essai;
  • La conception de chaque charge fictive doit comprendre des circuits de rectification et de régulation de l'alimentation qui sont représentatifs de la conception prévue du dispositif client.
6.1.1.2 Dispositif TASF client

Les dispositifs TASF clients commercialisés de façon indépendante doivent être vérifiés à l'aide d'un dispositif source typique choisi de manière à ce que le dispositif TASF client soit totalement sollicité, conformément à la section 6.1.3; c.-à-d. qu'il reçoit une puissance maximale du dispositif TASF source et, s'il y a lieu, que tous ses transmetteurs de fréquences secondaires émettent à leur puissance maximale. Dans un tel cas, le MSE est le dispositif TASF client, tandis que le dispositif TASF source est le matériel auxiliaire.

Le dispositif TASF source utilisé comme matériel auxiliaire lors de l'essai doit être conforme à la présente norme.

6.1.1.3 Système TASF

Les systèmes TASF comprenant un dispositif TASF source et un ou plusieurs dispositifs TASF clients commercialisés ensemble comme un seul et même système, et dont le dispositif source et les dispositifs clients ne peuvent fonctionner avec d'autres modèles de dispositifs TASF, doivent être vérifiés ensemble. Dans un tel cas, le MSE est le dispositif TASF source avec les dispositifs TASF clients. Voir la section 6.1.4.

Un dispositif TASF source et des dispositifs clients commercialisés comme un seul et même système, dont le dispositif source et/ou les dispositifs clients sont conçus de manière à pouvoir fonctionner avec d'autres modèles de dispositifs TASF, peuvent être vérifiés à titre de système TASF, conformément à la section 6.1.4, ou à titre de dispositifs indépendants, conformément aux sections 6.1.1.1 et 6.1.1.2, respectivement.

6.1.2 Configuration du MSE pour les dispositifs TASF source

La présente section s'applique à tous les dispositifs TASF source commercialisés de façon indépendante (voir la section 6.1.1.1).

6.1.2.1 Configuration pour vérifier la fonction de transfert d'alimentation

Pour vérifier la conformité des émissions produites par le sous-ensemble TASF du MSE aux exigences techniques de la présente norme, le MSE doit être vérifié avec un ou plusieurs modèles typiques de dispositifs TASF clients pour lesquels il a été conçu. Il est permis d'utiliser des charges fictives au lieu de dispositifs TASF clients typiques si toutes les conditions indiquées à la section 6.1.1.1 sont remplies.

Les dispositifs TASF clients ou les charges fictives doivent être choisis, et le MSE et les dispositifs TASF clients doivent fonctionner de manière à ce que le MSE émet à la puissance de sortie maximale pour laquelle il a été conçu sur sa fréquence (ou ses fréquences) de transfert d'alimentation sans fil. Ceci peut être accompli en utilisant des charges fictives (conformément à la section 6.1.1.1) ou en débranchant de sa charge le sous-ensemble TASF des dispositifs clients et en le branchant plutôt à des charges résistives, conformément à la section 6.1.3.1. Toutefois, d'autres méthodes peuvent être employées, dans la mesure où le MSE transmet continuellement à sa puissance maximale pendant toute la durée de l'essai; par exemple, au moyen d'une configuration spéciale du MSE (p. ex., au moyen d'une configuration matérielle ou logicielle particulière fournie par le fabricant) ou en interrompant périodiquement l'essai et en déchargeant les dispositifs TASF clients auxiliaires avant de poursuivre l'essai. La méthode utilisée pour s'assurer que le MSE émet à sa puissance maximale ne doit avoir aucune incidence sur la configuration typique de l'application du MSE, autre que celle visant à assurer continuellement un transfert d'alimentation à puissance maximale. La méthode utilisée doit être consignée dans le rapport d'essai.

Selon la conception du MSE, l'une des configurations suivantes doit être utilisée pendant la réalisation des essais, selon le cas :

  1. Une seule zone de transfert d'alimentation fixe, un seul dispositif client
    Si le MSE ne dispose que d'une seule zone de transfert d'alimentation fixe et n'est en mesure que d'alimenter/recharger un seul dispositif client à la fois, il doit être vérifié avec un dispositif TASF client typique pour lequel il a été conçu ou avec une charge fictive, si cela est autorisé (conformément à la section 6.1.1.1). Il faut choisir le modèle du dispositif TASF client auxiliaire (ou la charge fictive) de manière à satisfaire aux exigences susmentionnées relativement à la puissance maximale du MSE.
  2. Plusieurs zones de transfert d'alimentation fixes, un seul dispositif client
    Si le MSE dispose de plusieurs zones de transfert d'alimentation fixes, mais il n'est en mesure que d'alimenter/recharger un seul dispositif client à la fois, il doit être vérifié avec un dispositif TASF client typique pour lequel il a été conçu ou avec une charge fictive, si cela est autorisé (conformément à la section 6.1.1.1), et l'essai doit être répété avec le dispositif TASF client (ou la charge fictive) placé de manière séquentielle dans chaque zone de transfert d'alimentation du MSE. Il faut choisir le modèle du dispositif TASF client auxiliaire (ou la charge fictive) de manière à satisfaire aux exigences susmentionnées relativement à la puissance maximale du MSE.
  3. Plusieurs zones de transfert d'alimentation non fixes, un seul dispositif client
    Si le MSE dispose d'une vaste zone de transfert d'alimentation ou dispose de plusieurs zones de transfert d'alimentation non fixes, mais il n'est en mesure que d'alimenter/recharger un seul dispositif client à la fois (p. ex., des dispositifs TASF source avec positionnement libre du dispositif client), il doit être vérifié avec un dispositif TASF client typique pour lequel il a été conçu ou avec une charge fictive, si cela est autorisé (conformément à la section 6.1.1.1), et l'essai doit être répété avec le dispositif TASF client (ou la charge fictive) placé de manière séquentielle aux endroits suivants :
    • Si la zone de transfert d'alimentation globale du MSE et les modèles de dispositifs TASF clients acceptés par le MSE sont tels que quatre dispositifs clients ou plus peuvent être placés simultanément dans la zone de transfert d'alimentation du MSE, l'essai doit être répété à cinq emplacements du dispositif client (ou de la charge fictive) : au centre et à quatre endroits près de la périphérie de la zone de transfert d'alimentation globale. Si la zone de transfert d'alimentation globale du MSE est de forme rectangulaire ou carrée, les quatre coins doivent être utilisés à titre d'emplacements périphériques. Sinon, les quatre emplacements périphériques doivent être espacés de façon approximativement égale le long du périmètre de la zone de transfert d'alimentation globale du MSE.
    • Si la zone de transfert d'alimentation globale du MSE et les modèles de dispositifs TASF clients acceptés par le MSE sont tels que seulement trois dispositifs clients ou moins peuvent être placés simultanément dans la zone de transfert d'alimentation du MSE, un nombre réduit d'emplacements d'essai est acceptable. Toutefois, les emplacements d'essai et leur nombre doivent être choisis de manière à couvrir entièrement la zone de transfert d'alimentation globale du MSE si des dispositifs TASF clients étaient placés simultanément sur tous les emplacements d'essai.
    Le modèle du dispositif TASF client auxiliaire (ou la charge fictive) doit être choisi de manière à répondre aux exigences susmentionnées concernant la puissance maximale du MSE.
  4. Plusieurs zones de transfert d'alimentation, plusieurs dispositifs clients
    Si le MSE dispose d'une vaste zone de transfert d'alimentation ou de plusieurs zones de transfert d'alimentation fixes ou non fixes et est en mesure d'alimenter/recharger simultanément plusieurs dispositifs clients, il doit être vérifié avec plusieurs dispositifs TASF clients des types/modèles pour lesquels il a été conçu ou avec des charges fictives, si cela est permis (conformément à la section 6.1.1.1). Si le nombre de dispositifs clients (ou de charges fictives) choisi pour satisfaire à l'exigence relative à la puissance de sortie maximale du MSE ne couvre pas toute la surface de la zone de transfert d'alimentation globale du MSE, l'essai doit être répété en utilisant différentes configurations de placement des dispositifs clients (ou des charges fictives) de manière à ce que chaque emplacement indiqué au point (ii) ou (iii) ci-dessus, selon le cas (en fonction de la conception du MSE, c.-à-d. zones de transfert d'alimentation fixes ou non fixes, respectivement), fasse partie d'au moins une configuration d'essai.

S'il faut effectuer plus d'un essai, le MSE doit être conforme à la présente norme dans toutes les configurations vérifiées.

6.1.2.2 Configuration pour vérifier les fréquences secondaires

Pour vérifier la conformité des émissions produites par les fréquences secondaires (voir la définition à la section 4.9) aux exigences techniques de la présente norme, le MSE doit être vérifié avec un ou plusieurs dispositifs TASF clients typiques des modèles pour lesquels il est conçu.

Les dispositifs TASF clients doivent être choisis, et le MSE et les dispositifs TASF clients doivent être configurés de manière à ce que le MSE émette une puissance maximale sur toutes ses fréquences secondaires. Cela peut se faire, par exemple, en utilisant une configuration spéciale du MSE et/ou des dispositifs TASF clients auxiliaires au moyen d'une configuration matérielle ou logicielle particulière, si elle est fournie par le fabricant.

Si le MSE ne peut émettre simultanément à la puissance maximale sur toutes les fréquences secondaires dans son mode de fonctionnement normal, l'essai doit être répété pour certaines combinaisons typiques de fréquences secondaires sur lesquelles il peut émettre simultanément, de manière à vérifier la conformité à la présente norme de toutes les fréquences secondaires. La méthode utilisée pour s'assurer que le MSE émet à sa puissance maximale ne doit avoir aucune incidence sur la configuration d'application typique du MSE, autre que celle assurant la transmission continue à la puissance maximale. La méthode utilisée doit être consignée dans le rapport d'essai.

S'il faut effectuer plus d'un essai, le MSE doit être conforme à la présente norme dans toutes les configurations vérifiées.

6.1.3 Configuration du MSE pour les dispositifs TASF clients

Cette section s'applique aux dispositifs TASF clients commercialisés de façon indépendante (voir la section 6.1.1.2).

6.1.3.1 Configuration pour vérifier la fonction de transfert d'alimentation

Le MSE doit être vérifié avec un dispositif TASF source typique pour lequel il est conçu. Le sous ensemble TASF du MSE doit être débranché de sa charge (c.-à-d. batterie et/ou bornes d'alimentation du sous-ensemble de charge) et branché plutôt à une charge résistive non inductive. La charge résistive doit être choisie de manière à ce que le dispositif TASF client reçoive une puissance maximale constante du dispositif TASF source pendant toute la durée de l'essai. D'autres méthodes sont acceptables, dans la mesure où l'exigence concernant la puissance maximale constante reçue pendant l'essai est satisfaite. La méthode utilisée doit être consignée dans le rapport d'essai.

6.1.3.2 Configuration pour vérifier les fréquences secondaires

Le MSE doit être vérifié avec un dispositif TASF source typique pour lequel il est conçu. Le dispositif TASF source choisi doit être en mesure de solliciter tous les transmetteurs de fréquences secondaires (voir la définition à la section 4.9) du MSE à leur puissance de transmission maximale.

Pendant la vérification de la conformité à la présente norme, le dispositif TASF client doit fonctionner de manière à transmettre à sa puissance maximale sur toutes les fréquences secondaires. Cela peut se faire, par exemple, en utilisant une configuration spéciale du MSE et/ou du dispositif TASF source auxiliaire au moyen d'une configuration matérielle ou logicielle particulière, si elle est fournie par le fabricant.

Si le MSE ne peut émettre simultanément à la puissance maximale sur toutes les fréquences secondaires dans son mode de fonctionnement normal, l'essai doit être répété pour certaines combinaisons typiques de fréquences secondaires sur lesquelles il peut émettre simultanément, de manière à vérifier la conformité à la présente norme de toutes les fréquences secondaires. La méthode utilisée pour s'assurer que le MSE émet à sa puissance maximale ne doit avoir aucune incidence sur la configuration d'application typique du MSE, autre que celle assurant la transmission continue à la puissance maximale. La méthode utilisée doit être consignée dans le rapport d'essai.

S'il faut effectuer plus d'un essai, le MSE doit être conforme à la présente norme dans toutes les configurations vérifiées.

6.1.4 Configuration du MSE pour les systèmes TASF (source et client(s) ensemble)

La présente section s'applique aux systèmes TASF dont les dispositifs source et clients sont commercialisés ensemble comme un système, et dont le dispositif source et les dispositifs clients ne sont pas conçus pour fonctionner avec d'autres modèles de dispositifs TASF (voir la section 6.1.1.3). Les dispositifs TASF source et clients commercialisés comme un système, mais dont les dispositifs source et/ou clients sont conçus de manière à pouvoir fonctionner avec d'autres modèles de dispositifs TASF, peuvent être vérifiés à titre de système TASF, conformément aux exigences de la présente section, ou à titre de dispositifs distincts, conformément aux exigences des sections 6.1.2 et 6.1.3.

6.1.4.1 Configuration pour vérifier la fonction de transfert d'alimentation

Pour vérifier la conformité des émissions produites par les sous-ensembles TASF source et clients du MSE aux exigences techniques de la présente norme, le MSE doit être vérifié au moyen d'un ou de plusieurs dispositifs TASF clients, s'il y a lieu, selon la conception du MSE (il est interdit d'utiliser des charges fictives au lieu des dispositifs TASF clients pour vérifier les systèmes TASF).

Les dispositifs TASF clients doivent être choisis, et les dispositifs TASF source et clients doivent fonctionner de manière à ce que le dispositif TASF source du MSE émet à la puissance de sortie maximale pour laquelle il a été conçu sur sa fréquence (ou ses fréquences) de transfert d'alimentation sans fil. Ceci peut être accompli en débranchant de sa charge le sous-ensemble TASF des dispositifs clients et en le branchant plutôt à des charges résistives, conformément à la section 6.1.3.1. Toutefois, d'autres méthodes peuvent être employées, dans la mesure où le dispositif source du MSE transmet continuellement à sa puissance maximale pendant toute la durée de l'essai; par exemple, au moyen d'une configuration spéciale du MSE (p. ex., une configuration matérielle ou logicielle particulière, si elle est fournie par le fabricant) et/ou en interrompant périodiquement l'essai et en déchargeant complètement les dispositifs TASF clients avant de poursuivre l'essai. La méthode utilisée pour s'assurer que le dispositif source du MSE émet à sa puissance maximale ne doit avoir aucune incidence sur la configuration typique de l'application du MSE, autre que celle visant à assurer continuellement un transfert d'alimentation à puissance maximale. La méthode utilisée doit être consignée dans le rapport d'essai.

Selon la conception du MSE, la configuration de l'installation utilisée pendant la réalisation des essais doit être conforme aux exigences énoncées à la section 6.1.2.1 (i), (ii), (iii) ou (iv), selon le cas.

Tous les modèles de dispositifs TASF clients faisant partie du MSE doivent être vérifiés au moyen d'essais ou d'analyses techniques. Des essais préliminaires peuvent être effectués pour déterminer la combinaison de dispositifs TASF clients qui produit les émissions les plus défavorables (c.-à-d. les modèles et le nombre d'unités de chaque modèle) et effectuer l'essai final de la conformité uniquement sur cette configuration (voir la section 6.1.7). Pour les modèles de dispositifs TASF clients du MSE qui ne sont pas assujettis aux essais, le rapport d'essai doit inclure l'analyse et la justification technique démontrant les raisons pour lesquelles il est possible d'évaluer leur conformité d'après les résultats d'essai obtenus des modèles vérifiés.

S'il faut effectuer plus d'un essai, le MSE doit être conforme à la présente norme dans toutes les configurations vérifiées.

6.1.4.2 Configuration pour vérifier les fréquences secondaires

Pour vérifier la conformité des émissions produites par les fréquences secondaires (voir la définition à la section 4.9) aux exigences techniques de la présente norme, le MSE doit être configuré avec son dispositif TASF source et au moins un dispositif TASF client de manière à ce que son dispositif TASF source et son ou ses dispositifs TASF clients émettent à la puissance maximale sur toutes leurs fréquences secondaires. Cela peut se faire, par exemple, au moyen d'une configuration spéciale du MSE (p. ex., une configuration matérielle ou logicielle particulière, si elle est fournie par le fabricant).

Les dispositifs TASF clients utilisés pour réaliser des essais doivent être choisis comme suit :

  • Si le MSE comprend uniquement des dispositifs TASF clients capables de réception seulement (sans transmetteurs de fréquences secondaires), n'importe quel de ces dispositifs peut être choisi aux fins de vérification, dans la mesure où le MSE peut être configuré de manière à ce que son dispositif TASF source émette à sa puissance maximale sur toutes ses fréquences secondaires;
  • Si le MSE comprend uniquement des dispositifs TASF clients avec fréquences secondaires, l'essai doit comprendre au moins un exemplaire de chaque modèle de dispositifs TASF clients;
  • Si le MSE comprend des dispositifs TASF clients de différents modèles, dont certains possèdent des transmetteurs de fréquences secondaires, l'essai doit comprendre au moins un exemplaire de chaque modèle de ces transmetteurs TASF clients.

Si le MSE ne peut émettre simultanément à la puissance maximale sur toutes les fréquences secondaires dans son mode de fonctionnement normal, l'essai doit être répété pour un certain nombre de combinaisons typiques de fréquences secondaires sur lesquelles il peut émettre simultanément, de manière à vérifier la conformité à la présente norme de toutes les fréquences secondaires du dispositif TASF source et de chaque modèle de dispositifs TASF clients. La méthode utilisée pour s'assurer que le MSE émet à sa puissance maximale ne doit avoir aucune incidence sur la configuration d'application typique du MSE, autre que celle assurant la transmission continue à la puissance maximale. La méthode utilisée doit être consignée dans le rapport d'essai.

S'il faut réaliser plus d'un essai, le MSE doit être conforme à la présente norme dans toutes les configurations vérifiées.

6.1.5 Distance de séparation

La présente section s'applique à tous les types de MSE pouvant effectuer un transfert d'alimentation sans fil sur une distance de séparation (voir la définition à la section 4.8) différente de zéro entre les dispositifs source et clients.

Pour ces MSE, des essais exploratoires préliminaires doivent être effectués en faisant varier l'orientation des dispositifs TASF clients et leur distance de séparation par rapport à la zone de transfert d'alimentation sans fil du dispositif TASF source, à l'intérieur des limites permises par le système TASF sous essai (c.-à-d. de manière à ce que les dispositifs source et clients puissent encore fonctionner comme prévu avec transfert d'alimentation sans fil entre eux), dans le but de trouver la configuration produisant les niveaux d'émissions les plus élevés. Les essais finals de la conformité doivent alors être effectués sur la configuration du MSE la plus défavorable. Cette procédure doit être employée pour toutes les émissions produites par le MSE.

Une autre solution permise consiste à vérifier le MSE au moins pour les deux configurations suivantes :

  • sans aucune distance de séparation entre les dispositifs source et clients;
  • avec une distance de séparation maximale entre les dispositifs source et clients.

6.1.6 Orientation

Les dispositifs TASF assujettis à la présente norme doivent être vérifiés dans leur configuration d'installation typique, conformément aux instructions fournies par le fabricant dans le manuel de l'utilisateur. Si le dispositif peut fonctionner dans différentes orientations (p. ex., sur table et en montage mural), il doit être vérifié dans chaque orientation pour laquelle son utilisation est prévue.

Dans le cas d'un montage mural, le dispositif doit être placé sur la table d'essai (hauteur de 80 cm pour mesurer les émissions par rayonnement; dans le cas des émissions par conduction, hauteur de 80 cm – si un plan de masse de référence vertical est utilisé – ou de 40 cm) et configuré verticalement, comme pour son application prévue. Tout support utilisé pour maintenir le dispositif en position verticale sur la table d'essai doit être fabriqué au moyen de matériaux isolants transparents à l'énergie électromagnétique, et ne pas réfléchir une telle énergie, à toutes les fréquences à l'intérieur de la plage de fréquences vérifiée.

6.1.7 Essais multiples

Lorsque la présente norme exige la répétition d'un essai avec un certain nombre de configurations particulières du MSE, il est acceptable d'effectuer des essais préliminaires par pré-scrutation pour déterminer la configuration qui produit les émissions les plus défavorables. Dans ce cas, l'essai final doit être effectué uniquement avec cette configuration. Toutefois, il faut inclure dans le rapport d'essai tous les résultats préliminaires, une description de l'étude préliminaire, y compris des photos des différentes configurations d'essai, de même que les mesures finales. Ce processus ne s'applique pas aux fréquences secondaires (chaque type de fréquence secondaire doit être vérifié par rapport aux exigences applicables du CNR correspondant).

6.1.8 Dispositif TASF source fonctionnant à batterie

Les exigences relatives aux émissions par conduction ne s'appliquent pas aux dispositifs TASF source alimentés exclusivement par une batterie et qui ne sont pas capables de recharger leur batterie au moyen d'un adapteur extérieur d'alimentation secteur de courant alternatif.

Les dispositifs TASF source alimentés exclusivement par une batterie, mais capables de recharger leur batterie tout en étant branchés au réseau d'alimentation secteur de courant alternatif au moyen d'un adapteur extérieur et dont la fonctionnalité TASF est désactivée en mode de rechargement de la batterie, doivent être assujettis aux essais dans deux configurations :

  • Le dispositif TASF source doit être configuré en mode de rechargement de la batterie et mis à l'essai pour émissions par conduction aux bornes d'alimentation secteur de son adapteur;
  • Le dispositif TASF source doit être configuré en mode TASF et mis à l'essai pour émissions par rayonnement.

Les dispositifs TASF source alimentés par une batterie, mais capables de fonctionner également lorsqu'ils sont alimentés par le réseau d'alimentation secteur, doivent être vérifiés à titre de dispositifs à alimentation secteur dans deux configurations :

  • Le dispositif TASF source doit être configuré en mode de rechargement de la batterie et mis à l'essai pour émissions par conduction aux bornes d'alimentation secteur (de son adapteur, en cas d'adapteur externe);
  • Le dispositif TASF source doit être configuré en mode TASF et mis à l'essai pour émissions par conduction aux bornes d'alimentation secteur de son adapteur et pour émissions par rayonnement. Le dispositif TASF source doit être branché au réseau d'alimentation secteur de courant alternatif (au moyen de son adapteur, en cas d'adapteur externe) pendant les essais pour émissions par conduction et émissions par rayonnement.

Les dispositifs TASF source alimentés exclusivement par le réseau d'alimentation secteur (directement ou indirectement au moyen d'un adapteur secteur externe) doivent être vérifiés avec leur adaptateur d'alimentation secteur, en cas d'adapteur externe et si celui-ci est fourni avec le dispositif TASF source. Sinon, ils doivent être vérifiés avec un adaptateur d'alimentation typique, conformément aux recommandations du fabricant.

haut de la page

6.2 Exigences techniques concernant les sous ensembles TASF

La présente section s'applique à tous les dispositifs TASF source, peu importe le type de leur sous-ensemble TASF, ainsi qu'aux dispositifs TASF clients, y compris les dispositifs source et clients qui font partie d'un système TASF. Outre les exigences techniques énoncées dans la présente section, voir aussi la section 6.4 pour connaître les exigences concernant l'exposition aux RF.

6.2.1 Instruments de mesure, installations d'essai et méthodes de mesure

Les instruments de mesure, les installations d'essai et les méthodes de mesure utilisés pour démontrer la conformité des dispositifs TASF aux limites définies dans la présente section doivent être conformes aux exigences énoncées dans la NMB-001. Les autres exigences relatives à la méthode de mesure et à la configuration du MSE, indiquées à la section 6.1, s'appliquent également.

Pour les sous-ensembles TASF source de type 2 ou de type 3 (voir les sections 1.2.1.2 et 1.2.1.3), les exigences supplémentaires qui suivent s'appliquent :

  • Les instruments de mesure, les installations d'essai et les méthodes de mesure utilisés pour vérifier la conformité des sous-ensembles TASF source de type 2 aux deux conditions énumérées à la section 1.2.1.2 doivent être conformes aux exigences énoncées dans le CNR-Gen;
  • Les installations d'essai utilisées pour vérifier la conformité des sous-ensembles TASF source de type 2 et de type 3 aux limites définies dans la présente section doivent être enregistrées auprès du Ministère, conformément aux exigences d'enregistrement relatives aux installations d'essai énoncées dans le CNR-Gen. Pour ces dispositifs, l'installation d'essai doit être validée conformément aux exigences de la norme ANSI C63.4-2014 (conformément au CNR-Gen) plutôt qu'à celles de la norme CISPR 16-1-4 (conformément à la norme CISPR 11 mentionnée dans la NMB-001).

6.2.2 Limites

6.2.2.1 Émissions par conduction

Les sous-ensembles TASF des dispositifs TASF source doivent être conformes aux limites de tension perturbatrice aux bornes d'alimentation secteur des appareils de cuisson à induction (groupe 2), comme il est stipulé dans la norme CISPR 11 mentionnée dans la NMB-001.

6.2.2.2 Émissions par rayonnement

Les émissions de champ magnétique produites par rayonnement entre 9 kHz et 30 MHz par le sous-ensemble TASF des dispositifs TASF source et clients et des systèmes TASF doivent être conformes aux limites applicables aux appareils de cuisson à induction (groupe 2), comme il est stipulé dans la norme CISPR 11 mentionnée dans la NMB-001. La méthode d'essai privilégiée pour les dispositifs TASF qui peuvent être utilisés en milieu résidentiel et dont la dimension maximale est inférieure ou égale à 1,6 m est celle faisant appel au système d'antenne cadre de type van Veen, conformément aux exigences de la norme CISPR 11 mentionnée dans la NMB-001. Toutefois, il est acceptable d'utiliser l'autre méthode d'essai avec antenne cadre de 60 cm et la limite correspondante pour ces petits dispositifs TASF résidentiels (comme pour les dispositifs commerciaux/industriels et les dispositifs résidentiels de grande dimension).

Les émissions de champ électrique produites par rayonnement entre 30 et 1 000 MHz par le sous ensemble TASF des dispositifs TASF source et clients et des systèmes TASF doivent être conformes aux limites de la classe B applicables aux appareils du groupe 2, comme il est stipulé dans la norme CISPR 11 mentionnée dans la NMB 001.

6.2.3 Bandes de fréquences à usage restreint

Les fréquences fondamentales et les composantes fondamentales de modulation des sous ensembles TASF source de type 2 et de type 3 ne doivent pas se situer dans les bandes de fréquence à usage restreint indiquées dans le CNR-Gen.

6.2.4 Certification

Les ensembles TASF source de type 3 nécessitent une certification, conformément aux exigences du CNR-Gen (voir la section 5). Aucune certification n'est exigée pour les ensembles TASF source de type 1 et 2, ainsi que pour les sous-ensembles TASF clients.

haut de la page

6.3 Exigences techniques relatives aux modules sans fil

La présente section s'applique à tous les dispositifs TASF (source, clients et systèmes) comprenant des modules sans fil (voir la section 1.2.3). Outre les exigences techniques énoncées dans la présente section, voir aussi la section 6.4 pour connaître les exigences concernant l'exposition aux RF.

6.3.1 Instruments de mesure, installations d'essai et méthodes de mesure

Les instruments de mesure, les installations d'essai et les méthodes de mesure utilisés pour démontrer la conformité des modules sans fil faisant partie de dispositifs TASF aux limites définies dans la présente section doivent être conformes aux exigences énoncées dans le CNR-Gen et les autres CNR applicables à la technologie sans fil utilisée dans le dispositif. Les autres exigences relatives aux méthodes de mesure et à la configuration du MSE indiquées à la section 6.1 s'appliquent également.

6.3.2 Limites

Les modules sans fil de catégorie II qui font partie de dispositifs TASF doivent être conformes aux exigences du CNR-Gen et de la section 3.7 du CNR-310.

Les modules sans fil de catégorie I qui font partie de dispositifs TASF doivent être conformes aux exigences du CNR-Gen et des autres CNR applicables aux technologies sans fil particulières utilisées dans le dispositif. Les modules sans fil de catégorie I nécessitent une certification, conformément aux exigences du CNR-Gen (voir la section 5).

haut de la page

6.4 Conformité aux limites d'exposition aux radiofréquences (RF)

6.4.1 Exposition aux RF des dispositifs TASF clients de réception seulement

Il n'existe aucune exigence relative à l'exposition aux RF applicable au sous-ensemble TASF de dispositifs TASF clients en vertu du CNR-216. Toutefois, les dispositifs TASF clients comprenant des modules sans fil sont assujettis au Code de sécurité 6 ou au CNR-102. Voir la section 6.4.3 ou 6.4.4, selon le cas.

6.4.2 Exposition aux RF des dispositifs TASF qui sont du matériel ISM

La présente section s'applique aux dispositifs TASF source dotés d'un sous-ensemble TASF de type 1 (voir la section 1.2.1.1) et dépourvu de module sans fil (voir la section 1.2.3). Ces dispositifs TASF sont considérés comme du matériel brouilleur et, par conséquent, ne sont pas assujettis au CNR-102 même s'ils émettent de l'énergie électromagnétique intentionnelle par rayonnement.

Les dispositifs TASF sources dotés d'un sous-ensemble TASF de type 1 et de modules sans fil de catégorie II sont également assujettis aux exigences relatives à l'exposition aux RF énoncées dans la présente section. Cependant, les dispositifs TASF (sources, clients ou systèmes) pourvus de modules sans fil de catégorie I, peu importe le type de sous-ensemble TASF, doivent être conformes aux exigences du CNR-102, conformément à la section 6.4.4.

Les dispositifs TASF visés par la présente section doivent être conformes aux exigences du Code de sécurité 6 de Santé Canada en ce qui a trait à l'exposition aux RF. Lors de l'évaluation de la conformité au Code de sécurité 6, tous les transmetteurs, y compris ceux qui ne sont pas utilisés aux fins de transfert d'alimentation, doivent fonctionner simultanément à leur puissance maximale.

La conformité peut être vérifiée par des essais, des simulations, des analyses ou une combinaison de ces moyens, et les résultats doivent être consignés dans le rapport d'essai, lequel est assujetti aux mêmes exigences que celles énoncées à la section 7 (p. ex., la période de conservation et l'obligation de mettre le rapport à la disposition du Ministère sur demande).

6.4.3 Exposition aux RF des dispositifs TASF qui sont du matériel radio de catégorie II

La présente section s'applique aux catégories suivantes de dispositifs TASF :

  • dispositifs TASF source dotés d'un sous-ensemble TASF de type 2 (voir la section 1.2.1.2) et pourvus de modules sans fil de catégorie II (voir la section 1.2.3) ou dépourvus de modules sans fil;
  • dispositifs TASF clients dotés de modules sans fil de catégorie II (voir la section 1.2.3);
  • systèmes TASF composés d'un dispositif source comme il est indiqué ci-dessus et comprenant soit des dispositifs clients comme il est indiqué ci-dessus, soit des dispositifs clients de réception seulement, ou une combinaison de ces types de dispositifs clients.

Ces dispositifs TASF sont dispensés de l'évaluation courante de l'exposition aux RF et/ou du débit d'absorption spécifique (DAS), comme il est stipulé dans le CNR-102. Toutefois, cette dispense de l'évaluation courante ne constitue pas une dispense de conformité aux limites du Code de sécurité 6de Santé Canada, comme il est stipulé dans le CNR-102.

6.4.4 Exposition aux RF des dispositifs TASF qui sont du matériel radio de catégorie I

La présente section s'applique aux dispositifs TASF (sources, clients et systèmes) possédant au moins un sous-ensemble qui est classifié comme matériel radio de catégorie I, c.-à-d. des dispositifs TASF pourvus d'un sous-ensemble TASF source de type 3 (voir la section 1.2.1.3) et/ou de modules sans fil de catégorie I (voir la section 1.2.3).

Les dispositifs TASF visés par la présente section, sauf ceux qui répondent à toutes les conditions stipulées ci-dessous, doivent être conformes aux exigences applicables du CNR-102.

Les dispositifs TASF inductifs ne comprenant aucune fréquence secondaire de rayonnement volontaire et qui répondent à toutes les conditions qui suivent sont dispensés de l'évaluation courante de l'exposition aux RF et/ou du DAS, comme il est stipulé dans le CNR-102. Toutefois, cette dispense de l'évaluation courante ne constitue pas une dispense de conformité aux limites du Code de sécurité 6 de Santé Canada, comme il est stipulé dans le CNR-102. Les conditions relatives à la dispense de l'évaluation courante sont les suivantes :

  1. La fréquence du transfert d'alimentation sans fil est inférieure à 1 MHz;
  2. La puissance de sortie de chaque bobine primaire (c.-à-d. la bobine du transmetteur à l'intérieur du dispositif TASF source) est inférieure ou égale à 5 watts;
  3. Le dispositif TASF n'est capable d'effectuer qu'un transfert d'alimentation sans fil entre un dispositif source et un dispositif client à la fois. Cela comprend les systèmes TASF possédant plusieurs bobines primaires (c.-à-d. dans le dispositif TASF source), dans la mesure où ils permettent uniquement le transfert d'alimentation sans fil au moyen d'une seule paire de bobines à la fois (une dans le dispositif source et l'autre dans le dispositif client). Cela comprend également les systèmes TASF dont le dispositif source peut utiliser au moins deux bobines plus petites superposées pour former une zone de charge/d'alimentation fixe, dans la mesure où ils permettent uniquement un transfert d'alimentation sans fil entre cette zone et un seul dispositif client;
  4. Le dispositif TASF client est inséré dans une station d'accueil sur le dispositif TASF source ou placé en contact direct avec ce dernier;
  5. La surface de couplage du dispositif TASF source est égale ou inférieure à 400 cm2; et
  6. Il est établi que, à 10 cm tout autour du système de transfert d'alimentation sans fil, le total des champs de fuite de toutes les bobines transmettant simultanément est inférieur à 30 % des limites applicables du Code de sécurité 6 de Santé Canada régissant les environnements non contrôlés, comme il est stipulé dans le CNR-102. Le total des champs de fuite doit être calculé ou mesuré selon des dispositifs TASF clients réels et typiques choisis de manière à créer les conditions les plus défavorables. Pour les dispositifs TASF source possédant plusieurs zones fixes de transfert d'alimentation sans fil et pouvant alimenter/recharger un seul dispositif client à la fois, cette exigence doit être satisfaite séparément pour chaque zone.

L'exposition aux RF doit être évaluée alors que les dispositifs clients sont alimentés/rechargés par le dispositif source à son niveau de puissance maximal. De plus, tous les transmetteurs, y compris ceux qui ne sont pas utilisés aux fins de transfert d'alimentation sans fil, doivent fonctionner simultanément à leur puissance maximale.

Pour les dispositifs TASF conçus pour être utilisés sur une surface de bureau (p. ex., tapis de chargement sans fil), l'exposition aux RF doit être mesurée à 10 cm de tous les côtés et du dessus du dispositif/système TASF. Cette distance de 10 cm doit être mesurée à partir du centre de la sonde jusqu'au bord du dispositif/système TASF.

Une combinaison d'analyses, de mesures de l'intensité du champ électrique et magnétique, d'évaluation du DAS, de mesure de la puissance rayonnée ou conduite, en utilisant parallèlement une modélisation informatique, peut être nécessaire pour établir la conformité aux limites d'exposition aux RF, selon la fréquence opérationnelle du dispositif de transfert d'alimentation sans fil.

haut de la page

7. Rapport d'essai

Le fabricant ou l'importateur de dispositifs TASF visés par le présent CNR doit s'assurer d'avoir démontré la conformité desdits dispositifs à l'ensemble des exigences techniques applicables et d'avoir réuni les résultats dans un rapport d'essai. Ce rapport d'essai doit être conforme aux dispositions énoncées dans la NMB-001 (pour les sous-ensembles TASF des dispositifs TASF source et clients), le CNR-Gen (pour les dispositifs TASF dotés de matériel radio de catégorie I ou II) et la présente norme (pour tous les dispositifs TASF). Le rapport d'essai doit être conservé par le fabricant ou l'importateur aussi longtemps que le modèle est fabriqué, importé, mis en vente, vendu, distribué et/ou loué au Canada, et il doit être transmis au Ministère sur demande.

NOTE : Le rapport d'essai du matériel radio de catégorie I (qui nécessitent une certification) doit être soumis au Ministère (directement ou par l'entremise d'un organisme de certification reconnu) avec la demande de certification, conformément aux exigences de la PNR-100.

haut de la page

8. Exigences en matière d'étiquetage

8.1 Exigences d'étiquetage des dispositifs TASF qui ne sont pas du matériel radio de catégorie I

Les exigences d'étiquetage énoncées dans la présente section s'appliquent à tous les dispositifs TASF non pourvus de matériel radio de catégorie I, c.-à-d. :

  • les dispositifs TASF source dotés d'un sous-ensemble TASF de type 1 ou 2 (voir les sections 1.2.1.1 et 1.2.1.2, respectivement) et comprenant des modules sans fil de catégorie II (voir la section 1.2.3) ou dépourvus de modules sans fil;
  • les dispositifs TASF clients dotés de modules sans fil de catégorie II (voir la section 1.2.3) ou dépourvus de modules sans fil;
  • les systèmes TASF composés d'un dispositif source et d'un ou plusieurs dispositifs clients comme il est indiqué ci-dessus.

Les dispositifs TASF hôtes (source, clients ou systèmes) dotés uniquement de modules sans fil de catégorie I de tiers (voir la section 1.2.3) doivent être étiquetés conformément aux exigences de la présente section ou de la section 8.2 :

  • Si le dispositif TASF (y compris le dispositif hôte et tous les modules) est certifié à titre de matériel radio de catégorie I, alors les exigences de la section 8.2 s'appliquent;
  • Si le dispositif TASF hôte n'est pas certifié, il doit être étiqueté conformément aux exigences de la présente section et aux exigences d'étiquetage énoncées dans la PNR-100 concernant la certification des modules. Dans un tel cas, tous les modules sans fil de catégorie I qui font partie du dispositif TASF doivent déjà avoir été individuellement certifiés par leur fabricant, conformément aux procédures de certification des modules de la PNR-100.

Chaque exemplaire d'un modèle de dispositif TASF des types susmentionnés doit porter une étiquette qui représente l'autodéclaration de conformité du fabricant ou de l'importateur aux exigences du CNR-216 d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada. Cette étiquette doit être apposée de façon permanente sur le dispositif ou affichée électroniquement, conformément aux exigences de l'Avis 2014-DRS1003, et son texte doit être clairement lisible. Lorsque le dispositif est trop petit ou que d'autres raisons pratiques empêchent de mettre l'étiquette sur le dispositif et que l'étiquetage électronique n'a pas été mis en application, l'étiquette, avec l'accord d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada, doit être mise à un endroit bien en évidence dans le manuel de l'utilisateur fourni avec le dispositif. Le manuel de l'utilisateur peut être fourni en format électronique, auquel cas il doit être facilement disponible (par exemple, sur le site Web du fabricant) aussi longtemps que le modèle est fabriqué, importé, mis en vente, vendu, distribué et/ou loué au Canada.

L'étiquette de conformité d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada doit porter la mention « Canada » (ou « CAN ») et indiquer le nom de la norme en anglais et en français. En voici un exemple :

CAN RSS-216 / CNR-216

8.2 Exigences d'étiquetage des dispositifs TASF qui sont du matériel radio de catégorie I

Les dispositifs TASF classés comme matériel radio de catégorie I, c.-à-d. les dispositifs TASF source ou les systèmes TASF comprenant un ensemble TASF source de type 3 (voir la section 1.2.1.3) et les dispositifs TASF (sources, clients ou systèmes) comprenant des modules sans fil de catégorie I (voir la section 1.2.3), doivent être étiquetés conformément aux exigences énoncées dans la PNR-100.

Date de modification :