Entreprises - Statistiques relatives à l'industrie canadienne

Fleuristes - 45311

Vous pouvez utiliser les renseignements sur le nombre, la taille et le lieu des établissements pour mesurer le degré de concurrence qui existe dans cette industrie dans votre province/territoire.

Le tableau ci-dessous donne la répartition par province et territoire des établissements selon leur type employeur et sans salariés/indéterminés, ainsi que la répartition au Canada. Pour cette industrie, 1 401 des établissements sont exploités en sans salariés/ indéterminés, tandis que 1 638 comptent un ou plusieurs salariés.

Établissements par type et par province/territoire (2019)
Province/territoire Employeurs Sans salariés / indéterminés
Alberta 199 128
Colombie-Britannique 209 185
Manitoba 65 37
Nouveau-Brunswick 35 16
Terre-Neuve-et-Labrador 35 13
Nouvelle-Écosse 33 18
Territoires du Nord-Ouest 2 1
Nunavut 1 0
Ontario 620 647
Île-du-Prince-Édouard 10 5
Québec 377 313
Saskatchewan 50 38
Yukon 2 0
Canada 1 638 1 401

Source : Statistique Canada, totalisation spéciale, données non publiées, non classifié exclu, 2019.

En 2019, la répartition des établissements faisant partie de cette industrie était comme suit : 66,6 % de micro établissements, qui comptent moins de cinq employés, 33,3 % de petits établissements, et 0,1 % d'établissements de taille moyenne. Les grands employeurs, ceux qui comptent plus de 500 personnes sur leur liste de paye, représentaient 0 % du nombre total d'établissements.

Nombre d'établissements par catégorie d'effectif et par province/territoire (2019)
Province/territoire Catégorie d'effectif (nombres d'employés)
Micro (1-4) Petites (5-99) Moyennes (100-499) Grandes (500+)
Alberta 133 66 0 0
Colombie-Britannique 131 78 0 0
Manitoba 45 20 0 0
Nouveau-Brunswick 26 9 0 0
Terre-Neuve-et-Labrador 30 5 0 0
Nouvelle-Écosse 20 13 0 0
Territoires du Nord-Ouest 2 0 0 0
Nunavut 1 0 0 0
Ontario 405 214 1 0
Île-du-Prince-Édouard 7 3 0 0
Québec 268 109 0 0
Saskatchewan 22 28 0 0
Yukon 1 1 0 0
Canada 1 091 546 1 0
Répartition en pourcentage % 66,6 33,3 0,1 0,0

Source : Statistique Canada, totalisation spéciale, données non publiées, non classifié exclu, 2019.

  • Notes

    Un établissement est classé dans une catégorie du SCIAN d'après son activité commerciale principale, c'est-à-dire d'après le produit qui génère le plus de revenus monétaires. Si un établissement produit plusieurs biens ou services et que ceux-ci se retrouvent dans différentes catégories du SCIAN, il se peut qu'il change de catégorie car le produit dominant pourrait changer d'une année à l'autre. Prenons l'exemple d'un établissement fabriquant des pièces automobiles en acier et en plastique; si, dans une année donnée, ce sont les pièces en acier qui représentent la plus grande part des revenus de l'établissement, celui-ci sera classé dans la catégorie correspondante du SCIAN.

    Nous vous recommandons de faire preuve de prudence lorsque vous utilisez le compte établissements pour les deux types d'emploi en combinaison. Les données sont collectées à partir de différentes sources. Ajoutés ensemble, les deux types d'emplois ne forment pas nécessairement l'univers des entreprises. La catégorie «employeurs» comprend toutes les entreprises constituées en société et non constituées en société. Toutefois, la catégorie «sans salariés / indéterminés» comprend toutes les entreprises constituées en société, mais ne comprend que les entreprises non constituées en société dont les revenus annuels sont supérieurs à 30 000 $ (non imposable et imposable). Vous devez également noter que les entreprises qui ont uniquement des travailleurs contractuels et aucune feuille de paye sont incluses dans la catégorie «sans salariés / indéterminés».

    Changements de méthodologie introduits en 2016

    Un certain nombre de changements méthodologiques ont affecté les données pour la période de référence de décembre 2016 dans le cadre d'un grand reclassement des unités au sein des industries.

    Plus de 51 000 sociétés de portefeuille ont été reclassées dans de nouvelles industries. Environ 10 000 unités ont été reclassées dans le secteur Finances et assurances et 35 000 n’ont plus de code SCIAN et sont maintenant dans la catégorie non classifiée.

    De plus, environ 26 000 entreprises précédemment non classifiées ont été recodées à Finances et assurances. Au total, plus de 36 000 unités ont été reclassées dans Finances et assurances, y compris les anciennes sociétés de portefeuille et entreprises non classifiées.

    Enfin, plus de 9 700 unités ont été reclassées de l'agriculture dans d'autres secteurs, la plupart (7 700) dans le secteur de la location et du crédit-bail. 7 700 anciennes entreprises non classées ont également été recodées au Services de location et de location à bail.

    Changements de méthodologie introduits en 2014

    Les données de l'établissement ont été affectées par plusieurs changements méthodologiques en 2014. Environ 600 000 unités ont été ajoutées à la catégorie d'établissements sans salariés/indéterminés provoqué par l'élargissement des conditions d'inclusion de Statistique Canada. Ce changement affecte les entreprises qui n'avaient pas 30 000 $ de revenus imposables dans les années précédentes, mais qui avaient au moins 30 000 $ de revenus dans l'ensemble (non imposables et imposables). Ces entreprises seront maintenant incluses et représentent environ 600 000 unités. Les comptes d'entreprises dans le SCIAN 53 - Services immobiliers et services de location et de location à bail et 62 - Soins de santé et assistance sociale ont les plus grandes hausses.

    De plus, Statistique Canada a fait une révision du statut de l'employeur sur toutes les unités du Registre des entreprises ce qui a donné lieu à un déplacement d'environ 70 000 unités avec employés vers la catégorie des entreprises sans employés. C'est chez les entreprises ayant une petite taille d'effectif que la prévalence du déplacement est la plus marquée. Les comptes d'entreprises dans le SCIAN 72 - Services d'hébergement et de restauration, 62 - Soins de santé et assistance sociale, 31-33 - Fabrication et 44-45 - Commerce de détail voient les plus fortes baisses.

    Enfin, le nombre d'établissements peut être affecté par des changements méthodologiques, par exemple, des changements dans la façon d'identifier les unités inactives. Ceci peut conduire à une fausse interprétation du comportement de l'économie. C'est pourquoi Statistique Canada recommande de ne pas utiliser les données pour fins d'analyses longitudinales.

Classe industrielle

Date de modification: