Archivé — Résumé de l'Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011

Février 2013

L'Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises vise à déterminer les types de financement qu'utilisent les petites et moyennes entreprises (PME) et à recueillir des renseignements concernant les tentatives récentes des PME pour obtenir du nouveau financement. En outre, l'enquête permet de recueillir de l'information touchant la croissance des entreprises, leur participation à des activités commerciales internationales, l'innovation et la propriété intellectuelle, de même que les caractéristiques des propriétaires. Le questionnaire a été adapté à partir de l'Enquête sur le financement des petites et moyennes entreprises réalisée par Statistique Canada en 2000, 2001, 2004 et 2007, et l'Enquête sur les conditions de crédit par Leger Marketing en 2009 et 2010.

Résumé des résultats

Les principaux résultats de l'enquête de 2011 sont décrits ci-dessous. Pour des statistiques descriptives selon la taille de l'entreprise, l'industrie, la région, la région métropolitaine de recensement, l'âge de l'entreprise, le statut en matière d'exportation, les activités novatrices ainsi que l'âge, le sexe et le niveau d'instruction du propriétaire, voir les tableaux de données. Des statistiques comparables sont aussi disponibles pour les années 2000, 2001, 2004, 2007, 2009 et 2010.

Caractéristiques du financement

En 2011, 36 % des PME ont demandé un type de financement externe : 26 % ont notamment demandé du financement par emprunt, 7 % ont demandé du crédit-bail, 8 % du crédit commercial, 4 % du financement gouvernemental et 2 % du financement par capitaux propres.

En 2011, les banques à charte représentaient les principaux bailleurs de fonds des PME, ayant répondu à 55 % des demandes de financement; elles étaient suivies des coopératives de crédit ou Caisses populaires (16 %), des institutions gouvernementales (7 %), des sociétés de crédit bail (4 %), des familles et amis (2 %), des sociétés de capital risque ou investisseurs providentiels (1 %) et des banques étrangères (0,4 %).

En 2011, 90 % des demandes de financement par emprunt ont été approuvées. Les taux de demande et d'approbation de financement par emprunt augmentent avec la taille de l'entreprise (voir le tableau 1), ce qui donne à croire que plus une entreprise est grande, plus elle est susceptible d'avoir besoin de financement par emprunt, et d'obtenir ce financement.

Tableau 1 : Taux de demande et d'approbation de financement par emprunt selon la taille de l'entreprise, 2011
Taux de demande Taux d'approbation Référence de la note * du tableau 1 Ratio entre le montant autorisé et le montant demandé
Note * du tableau 1 : Une demande entièrement ou partiellement approuvée était considérée comme « approuvée ».
Ensemble des PME 1-499 employées 25,5 89,9 94,0
Taille de l'entreprise 1-4 employées 19,9 88,4 90,4
5-19 employées 29,9 88,5 88,6
20-99 employées 36,9 97,1 97,2
100-499 employées 47,6 97,7 99,0

Les PME ont payé un taux d'intérêt moyen de 6,7 % pour leur financement par emprunt en 2011. Soixante-cinq pour cent des PME ont dû fournir une garantie pour obtenir un prêt : 48 % ont donné en garantie des actifs de l'entreprise, 26 % des biens personnels et 1,3 % de la propriété intellectuelle.

Caractéristiques des propriétaires

  • En 2011, 60 % des propriétaires de PME était âgé de 50 ans et plus, 28 % étaient âgés entre 40 et 49 ans et 12 % étaient âgés de moins de 40 ans.
  • Soixante-dix pourcent des propriétaires de PME avant plus de 10 ans d'expérience à titre de gérant ou de propriétaire.
  • La plupart des propriétaires de PME étaient des hommes : 66 % des PME appartenaient en majorité à des hommes, 16 % appartenaient en majorité à des femmes et 18 % appartenaient à part égale à des hommes et à des femmes.
  • Soixante-dix-huit pour cent des propriétaires de PME étaient nés au Canada, tandis que 22 % étaient nés ailleurs.
  • La plupart des propriétaires de PME avaient atteint un niveau d'éducation postsecondaire : 32 % possédaient une éducation de niveau collégial, de cégep ou d'école de métiers, 22 % étaient titulaires d'un baccalauréat et 13 % étaient titulaires d'une maîtrise ou d'un diplôme supérieur. Pour 24 % des propriétaires de PME, le secondaire constituait le niveau de scolarité le plus élevé atteint et 10 % des propriétaires n'avaient pas terminé leurs études secondaires.

Activités commerciales internationales

En 2011, 10 % des PME exportaient des produits ou des services hors du Canada. Parmi ces exportateurs, 49 % exportaient des produits seulement, 40 % exportaient des services seulement et 12 % exportaient les deux. En moyenne, 33 % des revenus d'un exportateur provenaient de ventes à l'exportation. Les États-Unis constituent la destination d'exportation la plus populaire parmi les PME canadiennes, et 89 % des exportateurs vendent leurs produits ou services sur le marché américain. L'Europe arrive au deuxième rang et représente 32 % des exportations des PME; elle est suivie de l'Amérique latine (12 %), de la Chine (10 %) et d'autres pays d'Asie (12 %).

Mis à part les exportations, d'autres activités internationales étaient importantes pour les PME. Vingt-six pour cent des PME importaient des produits ou des services et 3 % impartissaient ou sous-traitaient du travail à une entreprise d'un pays étranger.

Caractéristiques de la croissance

Près des deux tiers des PME ont rapporté une augmentation de leurs ventes entre 2009 et 2011 (44 % ont connu une augmentation de 1 % à 10 % par année, 11 % une augmentation annuelle de 11 % à 20 % et 8 % ont été considérées comme des entreprises à forte croissance, avec une augmentation supérieure à 20 % par année). Seulement 22 % des PME ont indiqué que leurs ventes n'avaient pas du tout augmenté, et 16 % ont connu une baisse de leurs ventes.

La plupart des PME ont des attentes positives en ce qui concerne la croissance de leurs ventes au cours des trois prochaines années (2012-2014). La majorité des PME s'attendent à ce que leurs ventes augmentent modérément (56 % prévoient une augmentation de 1 % à 10 %) ou de manière significative (12 % prévoient une augmentation de 11 % à 20 % et 8 % sont considérées comme des entreprises à forte croissance, avec une augmentation supérieure à 20 %). Seulement 18 % des entreprises ne prévoient aucune augmentation, et 7 % s'attendent à une baisse de leurs ventes.

Parmi les obstacles à la croissance les plus couramment cités, mentionnons le coût des intrants (63 %), la fluctuation des ventes (52 %) et la concurrence croissante (48 %).

Activités novatrices et propriété intellectuelle

Les données ont révélé que 38 % des PME ont lancé au moins un type d'activité novatrice pendant la période de 2009 à 2011. Le type le plus courant d'innovation était la création de nouveaux produits (24 %), suivie de l'innovation en matière de marketing (17 %), de l'innovation organisationnelle (15 %) et de l'innovation en matière de processus (15 %). Pour bon nombre de PME, la mise en œuvre de ces innovations a entraîné une augmentation des ventes (70 %) et un accroissement de la part de marché (61 %).

De plus, 16 % des PME détenaient un type quelconque de protection de la propriété intellectuelle. Les ententes de non-divulgation constituaient la forme la plus courante (9 %), suivies des marques de commerce (8 %), des secrets commerciaux (4 %), des brevets (1,5 %) et des dessins industriels (1 %).

Méthodologie

La population ciblée par l'enquête était composée des PME à but lucratif du secteur privé comptant entre un et 499 employés et qui ont réalisé un chiffre d'affaires annuel de 30 000 dollars à 50 millions de dollars en 2011. L'échantillon était stratifié selon la région, l'industrie, la taille de l'entreprise (déterminée par le nombre d'employés), l'âge de l'entreprise et la participation au Programme de financement des petites entreprises du Canada. L'enquête a été menée par Statistique Canada du 13 février au 10 juin 2012. L'échantillon comptait 25 007 entreprises et le taux de réponse s'est établi à 39,8 % (ou 9 977 répondants). Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet de la méthodologie, consultez le rapport sur la méthodologie.

Notes

Pour obtenir de plus amples renseignements, ou pour en savoir davantage sur les concepts, les méthodes ou la qualité des données liées aux résultats de l'enquête, communiquez avec Statistique Canada (sans frais au 1-800-263-1136 ou à l'adresse infostats@statcan.gc.ca).

Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur des sujets de recherche et des ensembles de données connexes, consultez le site Web Recherche et statistique sur la PME, ou communiquez avec Richard Archambault (343-291-1798) à la Direction générale de la petite entreprise.

Remerciements

L'enquête n'aurait pas été possible sans la contribution financière et les précieux commentaires de nos nombreux partenaires. Nous remercions tout particulièrement la Banque de développement du Canada et l'Office de la propriété intellectuelle du Canada de leur appui financier important, et nous remercions vivement le Programme de financement des petites entreprises du Canada, Développement économique Canada pour les régions du Québec, l'Institut de la statistique du Québec, Exportation et développement Canada, l'Initiative fédérale de développement économique pour le Nord de l'Ontario, le ministère du Développement économique et de l'Innovation de l'Ontario, l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, l'Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l'Ontario, le bureau régional de l'Atlantique d'Industrie Canada et Affaires étrangères et Commerce international Canada pour leur contribution financière à ce projet.

La Direction générale de la petite entreprise souhaite également remercier l'équipe du Centre des projets spéciaux sur les entreprises de Statistique Canada pour son travail dans le cadre de l'élaboration et de la mise en œuvre de l'enquête.

Date de modification :