Archivé — Principales statistiques relatives aux petites entreprises - Août 2013

Avant-propos

La publication intitulée Principales statistiques relatives aux petites entreprises, qui paraît une fois l'an, renferme des données de base sur le secteur canadien de la petite entreprise. Cette 19e édition met à jour les données figurant dans les éditions antérieures et comporte de nouvelles sections.

De nouvelles données ont été intégrées pour actualiser les sections suivantes :

  • Combien y a-t-il d'entreprises au Canada?
  • Combien de personnes travaillent pour les petites entreprises?
  • Combien d'emplois les petites entreprises créent-elles?
  • Combien d'entreprises naissent et disparaissent chaque année?
  • Statistiques sur les faillites
  • Quelle est la proportion d'entreprises à forte croissance?
  • Quelle est la contribution des petites entreprises aux exportations canadiennes?
  • Quelle est la contribution des petites entreprises au produit intérieur brut du Canada?
  • Combien de propriétaires de petite entreprise sont des femmes?

Les sections suivantes ont par ailleurs été ajoutées :

  • Dans quelle mesure les petites entreprises innovent-elles?
  • Quels sont l'âge, l'expérience et le niveau d'instruction des propriétaires de petites et moyennes entreprises?

Remarques sur les données et les statistiques :

  • Les éditions antérieures de la présente publication renfermaient des données tirées de l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail de Statistique Canada, ventilées selon la taille de l'entreprise. Dans le but d'accroître l'uniformité du rapport et de publier des données sur l'emploi au niveau de l'établissement, l'Enquête sur la population active menée par Statistique Canda a été retenue comme étant une source de données plus adéquate aux fins de la présente publication.
  • Les statistiques sur le travail indépendant ne font plus partie des Principales statistiques relatives aux petites entreprises.

Points saillants

Nombre d'entreprises

  • En 2012, il y avait au Canada un peu plus de 1,08 million de petites entreprises qui comptaient des employés (sont exclus les travailleurs indépendants et les entreprises indéterminées), et 98 % des entreprises du pays employaient entre 1 et 99 personnes.
  • Si l'on tient compte des nouvelles entreprises et de celles qui ont cessé leurs activités, l'augmentation nette du nombre de petites entreprises se chiffrait à près de 22 000 en 2008-2009.

Emploi

  • En 2012, les petites entreprises employaient plus de 7,7 millions de personnes au Canada, soit 69,7 % de la main-d'oeuvre totale du secteur privé.
  • En moyenne, les petites entreprises ont créé un peu plus de 100 000 emplois entre 2002 et 2012, soit près de 78 % de tous les emplois dans le secteur privé.

Survie

  • Le taux de survie des petites et moyennes entreprises au Canada diminue au fil du temps. Environ 80 % des entreprises créées en 2008 ont survécu durant une année entière, et 72 % de celles créées en 2007 ont survécu pendant deux ans.
  • Le nombre de faillites commerciales au Canada a diminué de 56 % entre 2000 et 2010, pour s'établir à environ 3 200 en 2012.

Croissance

  • Les entreprises qui enregistrent une forte croissance sont présentes dans tous les secteurs de l'économie, et non principalement dans les industries du savoir. Au niveau de l'emploi, la plus grande concentration d'entreprises à forte croissance au Canada entre 2006 et 2009 a été observée dans la construction (4,9 % des entreprises); les services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (4,6 %), et les services professionnels, scientifiques et techniques (4,5 %).
  • Plus de 50 % des entreprises des secteurs des biens et des services s'attendent à enregistrer une croissance allant de 1 % à 10 % entre 2012 et 2014.

Innovation

  • En 2009, 31 % des dépenses au titre de la recherche-développement, soit 4,8 milliards de dollars, étaient attribuables aux petites entreprises.
  • Entre 2009 et 2011, c'est dans le secteur de la fabrication, celui des industries du savoir et celui des services professionnels, scientifiques et techniques que l'on trouvait les pourcentages les plus élevés de petites et moyennes entreprises innovatrices.

Exportations

  • En 2011, seulement 10,4 % des petites et moyennes entreprises étaient exportatrices. Toutefois, les exportations de ces dernières s'élevaient à 150 milliards de dollars, soit environ 41,0 % de la valeur totale des exportations canadiennes.

Contribution au produit intérieur brut (PIB)

  • En 2008, la contribution des petites entreprises au PIB du Canada se situait entre 25 % et 41 %, selon les différentes estimations.

Caractéristiques des propriétaires d'entreprise

  • En 2011, près de 14 % des petites entreprises étaient détenues exclusivement par des femmes, tandis que plus de 18 % appartenaient à parts égales à des femmes et à des hommes.
  • En 2011, près de 50 % des propriétaires de petites et moyennes entreprises avaient entre 50 et 64 ans, et plus de 77 % des propriétaires d'entreprise comptaient plus de 10 années d'expérience.

Comment définit-on et classe-t-on les entreprises?

Le terme « entreprise » s'entend d'un établissement commercial. Pour qu'un établissement commercial soit comptabilisé dans la population cible du présent document, il devait répondre à un des critères suivants : compter au moins un employé rémunéré (versement de retenues salariales à l'Agence du revenu du Canada – ARC), avoir un chiffre d'affaires annuel d'au moins 30 000 $, ou être constitué en société et avoir produit au moins une déclaration fédérale de revenus des sociétés au cours des trois dernières années. Par conséquent, puisque l'unité d'analyse est l'entreprise avec employés rémunérés, cette définition exclut les travailleurs autonomesNote de bas de page 1 et les entreprises « indéterminées »Note de bas de page 2. Également exclues de l'analyse sont les entreprises des secteurs suivants : les administrations publiques, y compris les écoles et les hôpitaux; les services publics; et les associations sans but lucratifNote de bas de page 3.

La taille d'un établissement commercial se définit de diverses façons, notamment selon le chiffre d'affaires annuel de l'entreprise, la valeur de ses expéditions annuelles, son revenu annuel brut ou net, la taille de ses actifs, ou encore le nombre de ses employés. Parmi ces mesures, la définition qui s'appuie principalement sur le nombre d'employés est la plus souvent utilisée. En effet, le nombre d'employés est une donnée que les agences statistiques peuvent assez facilement recueillir et permet d'effectuer des comparaisons internationales sur une base commune. Par conséquent, dans le présent rapport, une PME est définie comme un établissement commercial qui compte entre 1 et 499 travailleurs rémunérés; plus spécifiquement :

  • une petite entreprise compte de 1 à 99 employés rémunérésNote de bas de page 4;
  • une entreprise moyenne compte de 100 à 499 employés rémunérés;
  • une grande entreprise compte 500 employés rémunérés ou plus.

Combien y a-t-il d'entreprises au Canada?

En décembre 2012, le Canada comptait 1 107 540 entreprises avec employés (tableau 1), dont 1 087 803 petites entreprises. Ces dernières représentent 98,2 % des entreprises avec employés, les moyennes entreprises, 1,6 % et les grandes entreprises, 0,1 %.

Tableau 1 : Nombre total d'entreprises avec employés selon la taille et nombre d'emplacements commerciaux de petites et moyennes entreprises par rapport à la population provinciale et produit intérieur brut, décembre 2012
Province ou territoire Entreprises avec employés Nombre d'emplacements commerciaux (petites et moyennes entreprises) par millier d'habitants (15 ans ou plus) PIB par entreprise avec employés
(en milliers de dollars)
Total Petites
(1–99)
Moyennes
(100–499)
Grandes
(500+)
Source : Statistique Canada, Registre des entreprises, décembre 2012; Comptes nationaux des revenus et dépenses, 2010; Enquête sur la population active (EPA), 2012.
Note : Les estimations de la population en âge de travailler (personnes ayant 15 ans ou plus) selon l'Enquête sur la population active ne sont disponibles que pour les provinces.
Terre-Neuve-et-Labrador 17 335 17 090 233 12 40,5 1 940
Île-du-Prince-Édouard 5 615 5 547 64 4 46,6 953
Nouvelle-Écosse 29 686 29 179 468 39 38,0 1 247
Nouveau-Brunswick 24 992 24 582 386 24 40,3 1 288
Québec 236 688 232 531 3 830 327 35,6 1 461
Ontario 389 116 381 001 7 437 678 35,2 1 682
Manitoba 35 980 35 298 622 60 37,4 1 553
Saskatchewan 38 749 38 264 457 28 47,8 1 929
Alberta 154 495 151 866 2 397 232 50,3 1 911
Colombie-Britannique 171 557 169 178 2 218 161 45,0 1 269
Territoire du Yukon 1 568 1 549 18 1 s.o. 1 696
Territoires du Nord-Ouest 1 294 1 263 29 2 s.o. 3 702
Nunavut 465 455 10 0 s.o. 4 224
Total — Canada 1 107 540 1 087 803 18 169 1 568 39,0 1 591
Pourcentage 100,00 98,22 1,64 0,14

Environ 57 % des entreprises avec employés du Canada sont établies en Ontario et au Québec. Presque toutes les autres sont réparties dans les provinces de l'Ouest (36 %) et les provinces de l'Atlantique (7 %). Les Territoires du Nord-Ouest, le Yukon et le Nunavut n'accueillent que 0,3 % des entreprises avec employés du Canada.

Par rapport à la population en âge de travailler (personnes ayant 15 ans ou plus), c'est en Alberta et en Saskatchewan que les petites et moyennes entreprises sont les plus nombreuses, avec un ratio de 50,3 et 47,8 entreprises par millier d'habitants respectivement. L'Île-du-Prince-Édouard suit de près avec 46,6 entreprises par millier d'habitants. L'Ontario et le Québec affichent le ratio le plus faible, avec 35,2 et 35,6 entreprises par millier d'habitants respectivement.

En ce qui concerne le produit intérieur brut (PIB) par petite et moyenne entreprise selon la province, c'est le Nunavut qui enregistre le ratio le plus élevé avec 4 224 000 $ par emplacement. (Ce résultat s'explique par le petit nombre de PME par millier d'habitants, si bien que le PIB de ce territoire est réparti entre un faible nombre de PME.)

De façon générale, on observe une corrélation négative entre le nombre de PME par millier d'habitants et la contribution au PIB par PME : plus le nombre de PME par millier d'habitants est élevé, plus le PIB par PME est faible. L'Alberta et la Saskatchewan font exception à cette règle — leur PIB par PME est relativement élevé tout comme le nombre de PME par millier d'habitants.

Parmi les 1 107 540 entreprises avec employés, 55,1 % ne comptent qu'entre 1 et 4 employés (tableau 2). Si l'on tient compte des groupes d'entreprises comptant entre 1 et 9 employés et entre 10 et 19 employés, elles représentent 87,4 % de l'ensemble des entreprises. Les entreprises produisant des biens représentent 21,8 % des entreprises avec employés; les autres offrent des services. Les petites entreprises constituent 97,8 % des entreprises avec employés qui produisent des biens et 98,3 % de celles qui offrent des services.

Tableau 2 : Nombre d'entreprises avec employés selon le secteur et la taille de l'entreprise (nombre d'employés), décembre 2012
Nombre d'employés Pourcentage cumulatif des entreprises avec employés Nombre d'emplacements commerciaux
Total Secteur des biens1 Secteur des services1
Source : Statistique Canada, Registre des entreprises, décembre 2012.
Note 1 : D'après la définition, le secteur des biens regroupe les secteurs suivants : fabrication; construction; foresterie, pêche, extraction minière, exploitation en carrière et extraction de pétrole et de gaz. Le secteur des services regroupe les secteurs suivants : commerce de gros et de détail; hébergement et services de restauration; services professionnels, scientifiques et techniques; finances, assurances, services immobiliers et services de location à bail; soins de santé et assistance sociale; services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien; industrie de l'information et industrie culturelle et loisirs; transport et entreposage; et autres services.
1–4 55,1 610 178 138 526 471 652
5–9 74,9 219 771 45 958 173 813
10–19 87,4 138 031 26 905 111 126
20–49 95,6 91 026 18 491 72 535
50–99 98,2 28 797 6 686 22 111
100–199 99,4 12 619 3 322 9 297
200–499 99,9 5 550 1 576 3 974
500+ 100,0 1 568 437 1 131
Total 1 107 540 241 901 865 639

Le tableau 3 présente la répartition des entreprises avec employés selon la taille de l'entreprise dans chaque industrie. Plus de la moitié du 1,08 million de petites entreprises est concentrée dans quatre secteurs : commerce de gros et de détail (18,8 %), construction (11,7 %), services professionnels, scientifiques et techniques (11,6 %) et autres services (10,6 %). En revanche, la répartition est différente en ce qui a trait aux moyennes entreprises : près de 52 % d'entre elles sont concentrées dans les secteurs du commerce de gros et de détail (22,9 %), de la fabrication (17,8 %) et de la gestion de sociétés et d'entreprises et autres services de soutien (11 %).

Tableau 3 : Entreprises avec employés selon la taille de l'entreprise (nombre d'employés) et le secteur industriel, décembre 2012
Secteur industriel (classé en fonction du nombre d'entreprises avec employés) Total Entreprises avec employés
1–4 5–9 10–19 20–49 50–99 Petites
(1–99)
100–199 200–499 Moyennes
(100–499)
Grandes
(500+)
Source : Statistique Canada, Registre des entreprises, décembre 2012.
* Incluent les services de gestion de sociétés et d'entreprises; soutien administratif, gestion des déchets et assainissement.
Commerce de gros et de détail 208 489 81 481 57 859 37 535 20 646 6 749 204 270 3 140 1 012 4 152 67
Construction 128 021 77 811 26 013 13 336 7 588 2 094 126 842 807 286 1 093 86
Services professionnels, scientifiques et techniques 127 612 96 547 15 134 8 347 5 022 1 475 126 525 688 327 1 015 72
Autres services 115 655 76 052 23 577 10 297 4 273 931 115 130 345 146 491 34
Finance, assurances, services immobiliers et de location à bail 97 664 59 854 15 283 9 955 9 708 1 619 96 419 620 406 1 026 219
Soins de santé et assistance sociale 90 078 51 008 18 125 11 443 5 967 1 988 88 531 1 056 432 1 488 59
Hébergement et services de restauration 76 105 20 560 18 143 17 035 14 385 4 661 74 784 1 004 259 1 263 58
Gestion de sociétés et d'entreprises et autres services de soutien* 64 814 35 192 12 525 7 452 5 155 2 143 62 467 1 255 736 1 991 356
Transport et entreposage 52 532 34 821 7 242 4 615 3 617 1 252 51 547 509 364 873 112
Fabrication 51 613 17 478 10 427 8 556 8 001 3 638 48 100 2 113 1 115 3 228 285
Agriculture 39 328 28 296 6 236 2 896 1 425 328 39 181 115 28 143 4
Industrie de l'information, industrie culturelle et loisirs 32 493 16 057 5 894 4 423 3 742 1 284 31 400 670 285 955 138
Foresterie, pêche et chasse 13 365 9 400 2 001 976 639 217 13 233 85 27 112 20
Extraction minière, exploitation en carrière et extraction de pétrole et de gaz 9 771 5 621 1 312 1 165 858 418 9 374 212 127 339 58
Total 1 107 540 610 178 219 771 138 031 91 026 28 797 1 087 803 12 619 5 550 18 169 1 568

C'est au niveau des micro-entreprises qu'on observe la plus grande variation dans la répartition. On trouve le pourcentage le plus élevé de micro-entreprises dans le secteur des services professionnels, scientifiques et techniques (75,7 %), de l'agriculture (71,9 %) et de la foresterie, de la chasse et de la pêche (70,3 %). On trouve le pourcentage le plus faible de micro-entreprises dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration (27,0 %) et celui de la fabrication (33,9 %).

Combien de personnes travaillent pour les petites entreprises?

En 2012, les petites entreprises employaient plus de 7,7 millions de personnes, ou 69,7 % de la main-d'oeuvre totale du secteur privé, et les entreprises de taille moyenne comptaient 2,2 millions d'employés, soit 20,2 % de la main-d'oeuvre totale du secteur privé. En tout, les petites et moyennes entreprises employaient environ 10 millions de personnes, soit 89,9 % des employés du secteur privé (figure 1).

Figure 1 : Proportion d'employés dans le secteur privé selon la taille de l'entreprise, 2012

Figure 1 : Proportion d'employés dans le secteur privé selon la taille de l'entreprise, 2012 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active (EPA), 2012, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 1
Figure 1 : Proportion d'employés dans le secteur privé selon la taille de l'entreprise, 2012
Petites (1–99) 69,7 %
Moyennes (100–499) 20,2 %
Grandes (500+) 10,1 %

Le tableau 4 présente la proportion d'employés dans le secteur privé selon la taille de l'entreprise dans chaque province en 2012. C'est au Québec et en Ontario que l'on comptait la plus faible proportion d'employés travaillant dans des PME, soit 87,5 % et 88,5 % respectivement, ce qui est inférieur à la moyenne nationale. Par ailleurs, c'est à l'Île-du-Prince-Édouard que la proportion d'employés travaillant pour des PME était la plus élevée, soit 94,3 %, suivie de la Nouvelle-Écosse (94,1 %) et de la Colombie-Britannique (93,7 %). Ces écarts s'expliquent probablement par la structure des économies provinciales. Par exemple, l'Ontario compte un grand nombre d'entreprises de grande taille dans le secteur de la fabrication, tandis qu'à l'Île-du-Prince-Édouard, l'économie repose sur les petites entreprises.

Tableau 4 : Nombre total d'emplois dans le secteur privé selon la province et la taille de l'entreprise, 2012
Province Petites
(1–99)
Moyennes
(100–499)
Grandes
(500+)
Nombre total d'emplois – PME Nombre total d'emplois – Toutes les entreprises Proportion d'emplois liés aux PME (%)
Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active (EPA), 2012, et calculs d'Industrie Canada.
Toutes les provinces 7 745 704 2 247 780 1 121 025 9 993 484 11 114 508 89,9
Terre-Neuve-et-Labrador 102 982 24 535 9 921 127 518 137 439 92,8
Île-du-Prince-Edward 33 079 5 534 2 353 38 613 40 966 94,3
Nouvelle-Écosse 213 442 53 539 16 606 266 981 283 587 94,1
Nouveau-Brunswick 159 525 44 902 16 653 204 427 221 080 92,5
Québec 1 684 396 521 702 315 724 2 206 098 2 521 822 87,5
Ontario 2 887 141 949 869 497 440 3 837 010 4 334 450 88,5
Manitoba 275 847 73 749 31 316 349 596 380 913 91,8
Saskatchewan 231 064 50 544 20 123 281 608 301 731 93,3
Alberta 1 053 224 262 003 118 553 1 315 227 1 433 780 91,7
Colombie-Britannique 1 105 002 261 403 92 334 1 366 406 1 458 740 93,7

La répartition de l'emploi selon la taille de l'entreprise varie considérablement d'une industrie à l'autre. Comme le montre le tableau 5, les petites entreprises sont à l'origine de plus de 80 % de l'emploi dans quatre secteurs industriels : l'agriculture (90,7 %), les autres services (90,6 %), l'hébergement et les services de restauration (89,6 %) et la construction (81,8 %). Dans tous les autres secteurs industriels, au moins la moitié de la main-d'oeuvre travaille dans des petites entreprises.

Tableau 5 : Nombre d'employés, selon le secteur industriel et la taille de l'entreprise, 2012
Secteur industriel
(classé selon le nombre d'employés dans les petites entreprises)
Taille de l'entreprise (nombre d'employés) Total
1–19 20–99 Petites
(1–99)
Moyennes
(100–499)
Grandes
(500+)
Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active (EPA), 2012, et calculs d'Industrie Canada. Les données sur les industries sont classées conformément au Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN).
Note * Secteur des biens.
Commerce de gros et de détail 917 818 925 222 1 843 039 436 704 75 474 2 355 217
Hébergement et restauration 463 138 443 329 906 468 86 264 18 960 1 011 692
Note * référence Fabrication 319 858 543 253 863 111 577 041 266 173 1 706 325
Note * référence Construction 443 833 279 265 723 098 119 812 41 390 884 300
Services professionnels, scientifiques et techniques 315 592 253 574 569 166 202 132 80 518 851 817
Finance, assurances, services immobiliers et de location à bail 291 456 234 572 526 028 159 357 150 190 835 575
Autres services 382 453 122 789 505 242 41 474 10 776 557 492
Soins de santé et assistance sociale 263 846 220 054 483 900 190 409 199 282 873 592
Gestion de sociétés et d’entreprises et autres services de soutien 226 818 159 714 386 532 87 121 35 489 509 142
Industrie de l’information et industrie culturelle et loisirs 156 723 183 889 340 612 116 326 90 787 547 725
Transport et entreposage 143 157 180 049 323 206 139 324 80 979 543 508
Note * référence Foresterie, pêche, extraction minière, exploitation en carrière et extraction de pétrole et de gaz 76 768 88 794 165 562 81 477 70 036 317 075
Note * référence Agriculture 83 783 25 957 109 740 10 341 969 121 050
Pourcentage dans le secteur des services 77,38 74,39 75,97 64,91 66,23 72,75
Pourcentage dans le secteur des biens 22,62 25,61 24,03 35,09 33,77 27,25
Toutes les industries 4 085 242 3 660 462 7 745 704 2 247 780 1 121 025 11 114 508
Pourcentage de l'emploi total 36,76 32,93 69,69 20,22 10,09 100,00

Par rapport au nombre total d'employés, le nombre d'employés travaillant pour des petites entreprises est le plus élevé dans les industries suivantes (par ordre d'importance) : commerce de gros et de détail (1,84 million), hébergement et services de restauration (0,91 million), fabrication (0,86 million) et construction (0,72 million). Ces industries représentent à elles seules 56,0 % des emplois au sein des petites entreprises du Canada. Dans l'ensemble, les industries du secteur des biens représentent 27,3 % de l'emploi total et 24,0 % des emplois au sein des petites entreprises.

Combien d'emplois les petites entreprises créent-elles?

Comme les petites entreprises représentent plus de 98 % des entreprises au Canada, elles jouent proportionnellement un rôle important dans la création nette d'emplois, ayant créé 77,7 % de tous les emplois dans le secteur privé entre 2002 et 2012 (figure 2). Au total, les petites entreprises ont créé en moyenne un peu plus de 100 000 emplois par année durant la période. Les moyennes et les grandes entreprises, qui représentent 1,6 % et 0,1 % respectivement de toutes les entreprises, ont quant à elles créé 12,5 % et 9,8 % des emplois nets au cours de la même période, soit un peu plus de 17 000 et 11 800 emplois par année en moyenne.

Figure 2 : Pourcentage de la création d'emplois dans le secteur privé selon la taille de l'établissement commercial, de 2002 à 2012

Figure 2 : Pourcentage de la création d'emplois dans le secteur privé selon la taille de l'établissement commercial, de 2002 à 2012 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active (EPA), 2012, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 2
Figure 2 : Pourcentage de la création d'emplois dans le secteur privé selon la taille de l'établissement commercial, de 2002 à 2012
Petites (1–99) 77,7 %
Moyennes (100–499) 12,5 %
Grandes (500+) 9,8 %

La figure 3 présente les contributions relatives à la variation nette de l'emploi rémunéré par les petites entreprises, les entreprises de taille moyenne et les grandes entreprises entre 2002 et 2012. La contribution relative variait selon l'année, mais les petites entreprises faisaient systématiquement mieux que les moyennes et les grandes entreprises en matière de création d'emplois. Le nombre d'emplois créés dans les petites entreprises est passé de plus de 192 000 en 2002 à moins de 15 000 en 2005. On y a ensuite observé une perte de plus de 93 000 emplois en 2009. La récession de 2008-2009 a frappé les entreprises de toutes les tailles, entraînant la perte de plus d'emplois en un an qu'au cours de toute autre année entre 2002 et 2012. En 2009, le nombre d'emplois perdus s'élevait à plus de 336 000, les moyennes entreprises enregistrant la plus grande perte d'emplois (près de 147 000). Depuis 2010, plus de 530 000 emplois ont été créés par des entreprises de toutes tailles.

Figure 3 : Contribution à la variation nette de l'emploi dans le secteur privé selon la taille de l'établissement commercial, de 2002 à 2012

Figure 3 : Contribution à la variation nette de l'emploi dans le secteur privé selon la taille de l'établissement commercial, de 2002 à 2012 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active (EPA), 2012, et calculs d'Industrie Canada. Les données historiques sont révisées régulièrement et, depuis 2000, les données disponibles reposent sur le Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN).
Description de la figure 3
Figure 3 : Contribution à la variation nette de l'emploi dans le secteur privé selon la taille de l'établissement commercial, de 2002 à 2012
Année Emplois créés (milliers)
Petites (1–99) Moyennes (100–499) Grandes (500+)
2002 192 442,8 43 229,1 15 553,1
2003 133 772,4 55 619,6 38 057,9
2004 101 711,5 18 672,0 5 091,5
2005 14 469,7 19 138,2 44 092,1
2006 185 361,4 727,8 43 269,1
2007 157 770,2 30 250,8 6 445,7
2008 109 993,2 22 224,4 −7 317,7
2009 −93 411,1 −146 745,0 −96 469,0
2010 117 932,3 31 440,6 4 460,5
2011 118 887,0 73 220,8 18 450,5
2012 65 304,5 41 935,6 58 593,2

La figure 4 montre la variation de l'emploi selon la taille de l'entreprise au fil du temps, par rapport aux niveaux du premier trimestre de 2008. Au cours de la récession (soit du quatrième trimestre de 2008 au deuxième trimestre de 2009), les entreprises de toutes les tailles ont enregistré des pertes d'emploi, mais la situation s'est redressée de façon différente selon la taille de l'entreprise. Les PME ont recommencé à embaucher au troisième trimestre de 2009.

Figure 4 : Emploi dans le secteur privé selon la taille de l'entreprise, du premier trimestre de 2008 au quatrième trimestre de 2012

Figure 4 : Emploi dans le secteur privé selon la taille de l'entreprise, du premier trimestre de 2008 au quatrième trimestre de 2012 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur la population active (EPA), 2012, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 4
Figure 4 : Emploi dans le secteur privé selon la taille de l'entreprise, du premier trimestre de 2008 au quatrième trimestre de 2012
Trimestre Petites (1–99) Moyennes (100–499) Grandes (500+)
Indice : T1 2008 = 100
T1 2008 100,0 100,0 100,0
T2 2008 100,0 100,1 102,9
T3 2008 100,5 96,9 104,4
T4 2008 100,9 94,8 103,4
T1 2009 100,2 91,9 96,5
T2 2009 99,3 91,2 92,6
T3 2009 98,1 91,8 93,9
T4 2009 98,8 91,3 93,5
T1 2010 99,6 92,0 92,9
T2 2010 100,7 93,1 94,4
T3 2010 100,8 93,3 95,7
T4 2010 101,6 93,6 95,6
T1 2011 101,0 95,7 97,7
T2 2011 101,7 95,6 97,2
T3 2011 103,2 97,2 93,5
T4 2011 103,0 96,1 95,6
T1 2012 102,8 96,3 98,9
T2 2012 103,0 97,6 103,2
T3 2012 103,1 97,9 102,4
T4 2012 103,5 100,0 100,9

L'embauche dans les petites entreprises affiche une tendance à la hausse depuis le troisième trimestre de 2009 et, dès le début du deuxième trimestre de 2010, l'emploi dans les petites entreprises a dépassé les niveaux précédant la récession. La création d'emplois par les moyennes entreprises a augmenté de façon constante depuis le quatrième trimestre de 2009, pour atteindre les niveaux d'avant la récession au cours du quatrième trimestre de 2012. En ce qui a trait aux grandes entreprises, l'emploi a également diminué au cours de la récession et il a atteint les niveaux d'avant la récession au cours du deuxième trimestre de 2012.

Combien d'entreprises naissent et disparaissent chaque année?

Des milliers d’entreprises commencent ou cessent leurs activités au cours d’une année. La figure 5 montre le nombre de petites entreprises qui ont commencé ou cessé leurs activités (entrées ou sorties) en 2008 et en 2009 et compare les secteurs des biens et des services. Au cours de cette période, plus de 150 000 nouvelles petites entreprises ont été créées au Canada. Si l’on tient compte du nombre de fermetures, l’augmentation nette du nombre de petites entreprises s’élevait à près de 22 000. De ce nombre, 17 200 entreprises ont été créées dans le secteur des services et 4 500, dans le secteur des biens. Si l’on examine ces deux années séparément, le nombre net de petites entreprises créées s’est élevé à près de 30 000 en 2008, tandis qu’en 2009, le nombre net de fermetures s’est établi à 8 000. Cette tendance dans la création et la fermeture d’entreprises n’est pas surprenante, compte tenu des conditions économiques en 2008-2009.

Figure 5 : Entrées et sorties de petites entreprises, secteurs des services et des biens, 2008-2009

Figure 5 : Entrées et sorties de petites entreprises, secteurs des services et des biens, 2008-2009 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Base de données des indicateurs de l’entrepreneuriat, décembre 2012.
Description de la figure 5
Figure 5 : Entrées et sorties de petites entreprises, secteurs des services et des biens, 2008-2009
Entrées et sorties 2008 2009
Services Biens Services Biens
Entrées 67 690 21 010 48 930 16 130
Sorties 44 550 14 380 54 800 18 230

Statistiques sur les faillites

Seule une faible proportion des entreprises qui cessent leurs activités déclarent faillite. En moyenne, au cours des 14 dernières années, le nombre de faillites commerciales au Canada s’est chiffré à approximativement 7 000 par année. Le nombre de faillites commerciales s’établissait à environ 3 200 en 2012, en baisse par rapport au nombre record de 10 000 atteint en 2001.

On peut trouver des statistiques détaillées sur les faillites commerciales et le passif connexe dans le site Web du Bureau du surintendant des faillites.

Combien de temps les petites entreprises survivent-elles?

Une façon d'évaluer la durée de vie des petites entreprises consiste à calculer leur probabilité de survie à partir de facteurs prévisibles. L'emplacement, le type d'industrie ainsi que la taille et l'âge de l'entreprise sont quelques-uns des aspects qui influencent la longévité d'une entreprise. D'autres facteurs imprévisibles peuvent aussi entrer en jeu à cet égard, notamment la conjoncture économique en général et les influences du marché – par exemple, le nombre de concurrents et de nouvelles entreprises ainsi que leur taille.

La survie est exprimée en pourcentage des nouvelles entreprises qui sont encore en activité lorsqu'elles atteignent un âge donné. La survie des entreprises reflète leur productivité, leur innovation et leur esprit d'initiative, ainsi que leur faculté d'adaptation aux conditions changeantes du marché.

La figure 6 montre le taux de survie de l'ensemble des PME canadiennes comptant entre 1 et 499 employés ainsi que celui des micro-entreprises (entre 1 et 4 employés) et des autres petites entreprises (entre 5 et 99 employés). Les taux représentent le pourcentage d'entreprises qui ont survécu jusqu'en 2009 et avaient été créées une à deux années plus tôt. Parmi les PME créées en 2008, 80 % ont survécu une année complète. Les micro-entreprises sont moins nombreuses que les autres petites entreprises à avoir survécu une année complète, à hauteur de 79 % et 85 % respectivement. Seulement 72 % des PME créées en 2007 ont survécu deux ans : la diminution du taux de survie s'explique en grande partie par la baisse du taux de survie des micro-entreprises, qui est passé à 68 %, tandis que le taux de survie des autres petites entreprises est demeuré stable à 86 %.

Figure 6 : Taux de survie de l'ensemble des PME ainsi que des micro-entreprises et des autres petites entreprises (entreprises ayant des employés seulement), de 2007 à 2009

Figure 6 : Taux de survie de l'ensemble des PME ainsi que des micro-entreprises et des autres petites entreprises (entreprises ayant des employés seulement), de 2007 à 2009 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Centre des projets spéciaux sur les entreprises, décembre 2012.
Description de la figure 6
Figure 6 : Taux de survie de l'ensemble des PME ainsi que des micro-entreprises et des autres petites entreprises (entreprises ayant des employés seulement), de 2007 à 2009
1 an 2 ans
Micro-entreprises (1–4 employés) 78,6 % 68,0 %
Autres petites entreprises (5–99 employés) 85,0 % 86,0 %
Total des PME (1–499 employés) 80,0 % 71,7 %

Quelle est la proportion d'entreprises à forte croissance?

Les entreprises qui enregistrent une forte croissance en un court laps de temps contribuent généralement dans une large mesure à la création d'emplois et de richesse. Bien que les entreprises à forte croissanceNote de bas de page 5 soient souvent associées aux entreprises de technologie de pointe innovatrices, dans la réalité, elles sont présentes dans tous les secteurs industriels.

La figure 7 présente le pourcentage d'entreprises à forte croissance par industrie entre 2006 et 2009, en fonction de la croissance de leur chiffre d'affaires et de l'emploi. On observe plus souvent une croissance élevée si l'on se fonde sur le chiffre d'affaires plutôt que sur l'emploi. En effet, 4,6 % de l'ensemble des entreprises enregistrent une forte croissance selon le chiffre d'affaires, comparativement à seulement 3,1 % selon l'emploi. Les entreprises à forte croissance sont présentes dans toutes les industries. En 2009, la concentration d'entreprises à forte croissance selon l'emploi était la plus élevée dans la construction (4,9 %) et les services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien (4,6 %).

Figure 7 : Pourcentage d'entreprises à forte croissance, par secteur industriel et selon la définition de la croissance, de 2006 à 2009

Figure 7 : Pourcentage d'entreprises à forte croissance, par secteur industriel et selon la définition de la croissance, de 2006 à 2009 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Base de données des indicateurs de l'entrepreneuriat, décembre 2012.
Note : En raison des règles statistiques de comparaison avec les pays de l'OCDE, les chiffres renvoyant aux industries dans la présente figure excluent les secteurs suivants : agriculture, foresterie, pêche et chasse; extraction minière, exploitation en carrière et extraction de pétrole et de gaz; services publics; et administration publique.
Description de la figure 7
Figure 7 : Pourcentage d'entreprises à forte croissance, par secteur industriel et selon la définition de la croissance, de 2006 à 2009
Secteur industriel Basé sur l'emploi Basé sur le revenu
Construction 5,7 % 4,9 %
Services aux entreprises, services relatifs aux bâtiments et autres services de soutien 4,9 % 4,6 %
Services professionnels, scientifiques et techniques 5,6 % 4,5 %
Finance et assurances, services immobiliers et location à bail 3,9 % 3,9 %
Information, culture et loisirs 4,1 % 3,7 %
Transport et entreposage 4,8 % 3,7 %
Fabrication 3,4 % 2,8 %
Commerce de gros et de détail 3,2 % 2,7 %
Autres services 2,3 % 2,2 %
Soins de santé et assistance sociale 2,4 % 2,2 %
Hébergement et services de restauration 2,0 % 1,8 %
Moyenne 3,5 % 3,1 %

La figure 8 présente la proportion d'entreprises à forte croissance au Canada et dans huit autres pays pour les secteurs de la fabrication et des services en 2008, selon l'emploi. Dans le secteur de la fabrication, le Canada se classait au sixième rang, avec une proportion d'entreprises à forte croissance de 3,3 %, entre les États-Unis au premier rang (5,0 % des entreprises à forte croissance) et l'Italie au dernier rang (2,2 % des entreprises à forte croissance). Dans le secteur des services, le Canada se classait au huitième rang, avec 3,2 % d'entreprises à forte croissance, loin derrière la Suède au premier rang et la Hongrie au deuxième rang (5,6 % et 5,4 % des entreprises à forte croissance respectivement).

Figure 8 : Proportion des entreprises à forte croissance (croissance de l'emploi), comparaisons internationales, 2008

Figure 8 : Proportion des entreprises à forte croissance (croissance de l'emploi), comparaisons internationales, 2008 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Organisation de coopération et de développement économiques, Entrepreneurship at a Glance, 2012.
Description de la figure 8
Figure 8 : Proportion des entreprises à forte croissance (croissance de l'emploi), comparaisons internationales, 2008
Pays Fabrication Services
Italie 2,2 % 3,8 %
Pays-Bas 2,5 % 4,2 %
Nouvelle-Zélande 2,8 % 2,5 %
Canada 3,3 % 3,2 %
Suède 3,3 % 5,6 %
Suisse 3,5 % 4,0 %
Danemark (2007) 4,0 % 4,9 %
Hongrie 4,3 % 5,4 %
États-Unis 5,0 % 4,3 %

La figure 9 illustre la croissance annuelle moyenne prévue du chiffre d'affaires et des recettes des PME dans les secteurs de la fabrication et des services entre 2012 et 2014. Plus de 50 % des entreprises de chaque secteur s'attendent à une croissance de l'ordre de 1 % à 10 % au cours de la période à l'étude. Les entreprises de fabrication sont plus optimistes que les entreprises de services en ce qui a trait à la possibilité de forte croissance. En effet, 19 % d'entre elles s'attendent à une croissance comprise entre 11 % et 20 %, et 9 % d'entre elles à une croissance supérieure à 20 %.

Figure 9 : Croissance annuelle moyenne prévue des entreprises selon le chiffre d'affaires et les recettes, de 2012 à 2014

Figure 9 : Croissance annuelle moyenne prévue des entreprises selon le chiffre d'affaires et les recettes, de 2012 à 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011.
Note : Le secteur des services comprend l'industrie de l'information et l'industrie culturelle; les services professionnels, scientifiques et techniques; les soins de santé et l'assistance sociale (excluant les centres de soins ambulatoires, les laboratoires médicaux et d'analyses diagnostiques, les autres services de soins de santé ambulatoires et les hôpitaux généraux et hôpitaux de soins chirurgicaux); les arts, spectacles et loisirs; l'hébergement et les services de restauration; et les autres services (excluant l'administration publique).
Description de la figure 9
Figure 9 : Croissance annuelle moyenne prévue des entreprises selon le chiffre d'affaires et les recettes, de 2012 à 2014
Croissance PME – Services PME – Fabrication
Moins de 0 % 6,9 % 5,0 %
0 % 18,3 % 17,0 %
De 1 % à 10 % 53,7 % 52,0 %
De 11 à 20 % 13,7 % 19,0 %
Plus de 20 % 7,4 % 9,0 %

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les entreprises à forte croissance, veuillez consulter Profil de croissance des entreprises canadiennes — Édition spéciale : Principales statistiques relatives aux petites entreprises (janvier 2010).

Dans quelle mesure les petites entreprises innovent-elles?

Dans un monde où les ressources sont limitées, l'innovation constitue la façon la plus rapide d'accroître la productivité et de stimuler la croissance économique. Si l'innovation est souvent associée aux inventions technologiques de pointe, le comportement novateur comprend aussi de nombreuses autres façons de transformer des idées originales en innovations. L'Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises effectuée par Statistique Canada en 2011 répartit l'innovation en quatre catégories : création de nouveaux produits, innovation en matière de processus, innovation organisationnelle et innovation en matière de marketing. Selon les résultats de cette enquête, 38 % des petites entreprises et 56 % des moyennes entreprises ont été à l'origine d'au moins un de ces types d'innovation entre 2009 et 2011.

La disponibilité des ressources à consacrer à la recherche-développement (R-D) est liée à la taille de l'entreprise. Les grandes entreprises représentent moins de 0,2 % des entreprises ayant des employés, mais étaient à l'origine de plus de 50 % des dépenses totales en R-D en 2009 (figure 10). En revanche, les petites entreprises constituent 98 % des entreprises ayant des employés, mais sont à l'origine de seulement 31 % des dépenses totales en R-D.

Figure 10 : Pourcentage des dépenses en R-D selon la taille de l'entreprise, 2009

Figure 10 : Pourcentage des dépenses en R-D selon la taille de l'entreprise, 2009 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Recherche et développement industriels : perspective, 2012, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 10
Figure 10 : Pourcentage des dépenses en R-D selon la taille de l'entreprise, 2009
Petites (1–99) 31 % (4,8 G$)
Moyennes (100–499) 18 % (2,8 G$)
Grandes (500+) 51 % (7,7 G$)

La figure 11 présente le pourcentage de PME ayant innové au cours des trois dernières années, selon le type d'industrie. C'est l'industrie de la fabrication qui compte le taux le plus élevé d'entreprises innovatrices (58,1 %), tandis que le secteur du transport et de l'entreposage enregistre le taux le plus faible (27,5 %). D'autres secteurs enregistrent des taux élevés d'entreprises innovatrices, à savoir les industries du savoir (50,0 %); les services professionnels, scientifiques et techniques (43,5 %); et le commerce de gros et de détail (41,1 %).

Figure 11 : Pourcentage de PME ayant innové au cours des trois dernières années selon le secteur industriel, 2011

Figure 11 : Pourcentage de PME ayant innové au cours des trois dernières années selon le secteur industriel, 2011 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 11
Figure 11 : Pourcentage de PME ayant innové au cours des trois dernières années selon le secteur industriel, 2011
Secteur industriel Pourcentage
Transport et entreposage 27,5
Agriculture et industrie primaire 27,8
Construction 28,0
Hébergement et services de restauration 39,4
Commerce de gros et de détail 41,1
Services professionnels, scientifiques et techniques 43,5
Industries du savoir 50,0
Fabrication 58,1

Quelle est la contribution des petites entreprises aux exportations canadiennes?

L'exportation joue un rôle essentiel dans l'économie canadienne. Les exportations sont un moteur de la croissance économique, et on observe une forte corrélation entre les exportations et la croissance du produit intérieur brut (PIB) réel. En outre, l'exportation peut offrir à une entreprise un moyen de croissance stratégiquement important en élargissant son marché au-delà du marché intérieur relativement petit du Canada. L'engagement soutenu du Canada en vue de conclure des ententes commerciales témoigne de l'importance que revêt l'exportation.

La valeur totale des exportations de biens par les entreprises canadiennes, toutes tailles confondues, s'élevait à quelque 374 milliards de dollars en 2011, dont 191 milliards étaient liés au secteur de la fabricationNote de bas de page 6. Cette somme représente une hausse d'environ 48 milliards de dollars (15 %) par rapport à 2010. La part ventilée selon la taille de l’entreprise est respectivement de 23,9 % pour les petites entreprises, de 16,2 % pour celles de taille moyenne et de 59,9 % pour les grandes entreprises.

Les exportations ont représenté près de 30 % du PIB au cours des dernières années, en baisse par rapport au taux de 34 % avant 2008Note de bas de page 7. Même si la valeur des exportations n'a pas atteint les niveaux d'avant la récession, elle a augmenté en 2010 et en 2011.

En 2011, environ 90 % des exportateurs canadiens étaient de petites entreprises, comparativement à 85 % en 2008 et à 87 % en 1999Note de bas de page 8. Il est important de souligner que, même si près de 90 % des exportateurs sont des PME, seulement 10,2 % de ces petites entreprises ont exporté des biens ou des services en 2011, par rapport à 34,4 % des entreprises de taille moyenne (figure 12). Au total, 10,4 % des PME ont exporté cette année-là.

Figure 12 : Proportion de PME exportatrices en 2011

Figure 12 : Proportion de PME exportatrices en 2011 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 12
Figure 12 : Proportion de PME exportatrices en 2011
Petites (1–99) Moyennes (100–499)
Ont exporté 10,2 % 34,4 %
N'ont pas exporté 89,8 % 65,6 %

En ce qui a trait à la destination des exportations en 2011, les PME canadiennes ont exporté principalement vers les États-Unis (89,3 %) et l'Europe (32,1 %) (tableau 6). Bien que ces deux régions occupent une place importante, les destinations des exportations des petites et moyennes entreprises canadiennes sont très diversifiées. En effet, l'Asie, y compris la Chine, et l'Amérique latine étaient des destinations importantes, recevant respectivement 21,1 % et 11,9 % des produits et services exportés. Cette diversification est plus marquée pour les petites entreprises comptant entre 20 et 99 employés ainsi que pour les moyennes entreprises, notamment pour ce qui est des exportations vers l'Asie et l'Amérique latine.

Tableau 6 : Destination des exportations selon la taille de l'entreprise, 2011
Taille de l'entreprise
(nombre d'employés)
États-Unis Europe Amérique latine Chine Autres pays d'Asie Autre
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011, et calculs d'Industrie Canada.
Toutes les PME 89,3 % 32,1 % 11,9 % 9,5 % 11,6 % 15,4 %
1–4 87,2 % 28,9 % 9,1 % 7,4 % 11,4 % 14,3 %
5–19 89,6 % 35,5 % 9,6 % 11,2 % 7,9 % 15,9 %
20–99 92,2 % 32,2 % 20,3 % 8,8 % 16,9 % 17,4 %
100–499 94,8 % 30,7 % 21,7 % 19,2 % 26,4 % 10,0 %

Le tableau 7 montre la place prépondérante qu'occupent les États-Unis parmi les marchés d'exportation pour tous les secteurs industriels, plus particulièrement l'hébergement et les services de restauration (97,9 %), les soins de santé, l'information et les arts (97,3 %), et le transport et l'entreposage (96,6 %). L'Europe est également une destination importante en termes d'exportations, particulièrement pour les soins de santé, l'information et les arts (64,9 %). L'Amérique latine est la principale destination des exportations du secteur de la fabrication (23,5 %), tandis que l'Asie (n'incluant pas la Chine) constitue le principal marché d'exportation pour les secteurs de l'agriculture, de la foresterie et d'autres industries de ressources (25,0 %) et le secteur du commerce de gros (19,0 %).

Tableau 7 : Destination des exportations des PME selon le secteur industriel, 2011
Secteur industriel États-Unis Europe Amérique latine Chine Autres pays d'Asie Autre
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011, et calculs d'Industrie Canada.
Note : Le « X » indique que les données ont été jugées confidentielles par Statistique Canada en raison du faible nombre d'observations.
Agriculture, foresterie, pêche et chasse; extraction minière et extraction de pétrole et de gaz 75,4 % 10,4 % 7,6 % 16,7 % 25,0 % 7,3 %
Construction 95,6 % x x x x 0,0 %
Fabrication 91,6 % 33,9 % 23,5 % 9,4 % 13,5 % 14,4 %
Commerce de gros 86,4 % 33,3 % 13,6 % 14,9 % 19,0 % 24,9 %
Commerce de détail 84,9 % 27,8 % x x x x
Transport et entreposage 96,6 % 17,0 % 10,1 % 10,1 % 13,6 % 14,1 %
Services professionnels, scientifiques et techniques 82,9 % 29,7 % 5,3 % 9,1 % 13,8 % 10,4 %
Hébergement et services de restauration 97,9 % x x 0,0 % x x
Autres services 94,4 % x x x x x
Soins de santé et assistance sociale; industrie de l'information et de la culture; arts, spectacles et loisirs 97,3 % 64,9 % 11,6 % 4,5 % x 33,6 %

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les exportations des petites entreprises, veuillez consulter Les petites entreprises exportatrices canadiennes — Édition spéciale : Principales statistiques relatives aux petites entreprises (juin 2011).

Quelle est la contribution des petites entreprises au produit intérieur brut du Canada?

Le produit intérieur brut (PIB) est une importante mesure de la production économique. Il peut servir à comparer la valeur ajoutée de deux secteurs différents, c'est-à-dire la valeur qu'un secteur ajoute aux intrants qu'il utilise en menant ses activités. Comme le PIB mesure la valeur ajoutée sans double compte, on considère qu'il est plus utile pour évaluer la performance économique que d'autres variables, par exemple le chiffre d'affaires, le nombre d'entreprises ou même l'emploi. Même si les études mentionnées ci-après élargissent la définition de petite entreprise pour y inclure les entreprises n'ayant aucun employé rémunéré, les travailleurs indépendants et les entreprises indéterminées, il s'agit des seules études disponibles qui mesurent la contribution des petites entreprises au PIB. Les estimations peuvent varier grandement en raison des différentes façons de mesurer le PIB.

Le Service statistique du gouvernement de la Colombie-Britannique (BC Stats) a mis au point une méthode permettant de déterminer la contribution des petites entreprises au PIB selon la province en utilisant l'approche fondée sur le revenu du système de comptabilité nationaleNote de bas de page 9. Le tableau 8 indique la contribution des petites entreprises au PIB (incluant les secteurs public et privé) pour le Canada et chaque province, de 2002 à 2011.

Tableau 8 : Contribution des petites entreprises au PIB, selon la province, de 2002 à 2011
Province Contribution au PIB (en pourcentage)
2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
Source : Service statistique de la Colombie-Britannique, Small Business Profile 2012: British Columbia.
Note 1 : Dans ces données, les petites entreprises sont celles comptant moins de 50 employés ou exploitées par un travailleur indépendant qui n'a aucun employé rémunéré.
Note 2 : Les écarts entre ces données et celles publiées dans les éditions précédentes de Principales statistiques relatives aux petites entreprises sont attribuables aux changements apportés aux données sous-jacentes sur lesquelles reposent les chiffres ainsi qu'au peaufinage de la méthode utilisée pour établir les estimations.
Terre-Neuve-et-Labrador 19 18 21 19 19 18 18 20 19 20
Île-du-Prince-Édouard 32 29 31 30 30 29 29 29 26 32
Nouvelle-Écosse 26 25 26 25 25 26 25 25 24 23
Nouveau-Brunswick 25 23 25 25 24 25 25 24 23 22
Québec 27 27 29 30 30 30 31 30 28 27
Ontario 24 23 24 25 26 26 27 26 25 25
Manitoba 23 24 25 25 26 26 26 26 24 24
Saskatchewan 26 24 29 29 30 32 33 35 30 32
Alberta 28 26 26 27 29 31 31 29 27 27
Colombie-Britannique 28 29 33 33 33 34 34 32 30 29
Canada 26 25 27 28 28 29 29 28 27 27

Selon la définition adoptée par BC Stats, les petites entreprises sont seulement celles comptant moins de 50 employés ou exploitées par un travailleur indépendant qui n'a aucun employé rémunéré. D'après cette définition, on estime que les petites entreprises étaient à l'origine d'environ 27 % du PIB du Canada en 2011. Cette contribution est demeurée stable au cours de la dernière décennie. La contribution des petites entreprises au PIB du Canada va de 20 % à Terre-Neuve-et-Labrador à 32 % en Saskatchewan et à l'Île-du-Prince-Édouard. C'est en Saskatchewan que l'on a observé la plus forte augmentation de la contribution au PIB, qui est passée de 26 % en 2002 à 32 % en 2011. La contribution au PIB a subi la plus forte baisse en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick, où elle a diminué de 3 % au cours de cette période.

Dans une étude récente, Statistique Canada a constaté qu'en 2008, la part des petites entreprises (de 1 à 99 employés) dans le PIB du secteur privé s'élevait à 41 % environ. Par comparaison, les grandes entreprises y contribuaient le plus, soit 48 % du PIB, et les moyennes entreprises y contribuaient le moins, soit 11 % du PIB. Quand on tient compte de l'ensemble de l'économie, les petites entreprises du secteur privé contribuent pour environ 30 % au PIB, comparativement à 9 % pour les moyennes entreprises et 36 % pour les grandes entreprises. Le secteur public est responsable des 25 % restantsNote de bas de page 10.

La figure 13 présente une comparaison de la contribution de différentes industries au PIB selon la taille de l'entreprise en 2008. Les contributions des petites entreprises au PIB étaient les plus élevées dans les secteurs de l'agriculture (92,8 %), de la santé (82,4 %), des autres services (81,0 %) et de l'éducation (79,1 %). Les petites entreprises ont toutefois beaucoup moins contribué au PIB dans les secteurs des services publics (2,6 %), de l'extraction minière (8,6 %), de l'information (10,3 %) et de la fabrication (25,5 %).

Figure 13 : Contribution des industries au PIB, selon la taille de l'établissement commercial

Figure 13 : Contribution des industries au PIB, selon la taille de l'établissement commercial (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, La croissance des grandes entreprises au Canada, 2008, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 13
Figure 13 : Contribution des industries au PIB, selon la taille de l'établissement commercial, 2008
Industries Petites (1–99) Moyennes (100–499) Grandes (500+)
Services publics 2,6 % 4,8 % 92,6 %
Extraction minière 8,6 % 8,5 % 82,9 %
Information 10,3 % 7,6 % 82,1 %
Fabrication 25,5 % 18,3 % 56,2 %
Transport 33,5 % 12,7 % 53,8 %
Arts et divertissement 39,6 % 10,4 % 49,9 %
Commerce de gros 40,0 % 17,8 % 42,2 %
Administration 44,2 % 15,6 % 40,3 %
Finance 44,8 % 6,9 % 48,3 %
Commerce de détail 46,3 % 9,7 % 43,9 %
Services professionnels 57,4 % 12,7 % 29,9 %
Hébergement et services de restauration 61,5 % 15,5 % 23,0 %
Construction 72,7 % 13,2 % 14,1 %
Éducation 79,1 % 10,1 % 10,9 %
Autres services 81,0 % 7,9 % 11,0 %
Santé 82,4 % 6,8 % 10,8 %
Agriculture 92,8 % 3,7 % 3,5 %

Combien de propriétaires de petite entreprise sont des femmes?

L'Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises effectuée par Statistique Canada en 2011 distingue cinq types de propriété en fonction du sexe : entreprises appartenant exclusivement à des femmes, en majorité à des femmes, à parts égales à des hommes et à des femmes, en minorité à des femmes, et exclusivement à des hommes.

Parmi les petites entreprises avec employés, 18,2 % appartenaient à parts égales à des hommes et à des femmes, 13,5 % appartenaient exclusivement à des femmes et 53,8 % appartenaient exclusivement à des hommes (figure 14). La répartition des propriétaires était différente au sein des moyennes entreprises : 4,0 % de ces entreprises appartenaient exclusivement à des femmes et 66,0 % appartenaient exclusivement à des hommes. Ces chiffres indiquent que les femmes sont plus susceptibles d'être propriétaires d'une petite entreprise que d'une entreprise de taille moyenne.

Figure 14 : Répartition des propriétaires d'entreprise selon le sexe et la taille de l'entreprise, 2011

Figure 14 : Répartition des propriétaires d'entreprise selon le sexe et la taille de l'entreprise, 2011 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 14
Figure 14 : Répartition des propriétaires d'entreprise selon le sexe et la taille de l'entreprise, 2011
Petites (1–99) Moyennes (100–499)
Propriété masculine 53,8 % 66,0 %
Participation majoritaire masculine 12,4 % 16,6 %
Participation égale 18,2 % 9,9 %
Participation majoritaire féminine 2,1 % 3,5 %
Propriété féminine 13,5 % 4,0 %

Le secteur de l'hébergement et des services de restauration compte la proportion la plus élevée de PME appartenant exclusivement à des femmes, soit 22,3 %, alors que les PME du secteur de la construction enregistrent la proportion la plus faible avec 2,9 % (figure 15). Dans l'ensemble de l'industrie, les femmes détiennent au moins 50 % de l'entreprise dans 31 % des PME.

Figure 15 : Répartition des propriétaires d'entreprise selon le sexe et le secteur industriel, 2011

Figure 15 : Répartition des propriétaires d'entreprise selon le sexe et le secteur industriel, 2011 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 15
Figure 15 : Répartition des propriétaires d'entreprise selon le sexe et le secteur industriel, 2011
Propriété féminine Participation majoritaire féminine Participation égale Participation majoritaire masculine Propriété masculine
Total des industries 10,8 % 2,0 % 18,5 % 13,0 % 55,8 %
Construction 2,9 % 2,2 % 16,8 % 11,5 % 66,7 %
Agriculture et industrie primaire 3,3 % 1,6 % 23,9 % 23,9 % 47,4 %
Fabrication 4,6 % 1,9 % 20,1 % 14,1 % 59,3 %
Transport et entreposage 7,1 % 1,8 % 17,1 % 12,2 % 61,8 %
Commerce de gros et de détail 17,4 % 1,5 % 18,7 % 12,6 % 49,8 %
Hébergement et services de restauration 22,3 % 3,1 % 16,2 % 7,7 % 50,8 %

Quels sont l’âge, l’expérience et le niveau d’instruction des propriétaires de petites et moyennes entreprises?

Les propriétaires de petites et moyennes entreprises au Canada étaient plus âgés et comptaient plus d'années d'expérience en 2011 qu'en 2004. La figure 16 illustre l'âge des propriétaires de PME en 2004, 2007 et 2011. Depuis 2004, le pourcentage de propriétaires d'entreprise âgés de 49 ans ou moins a diminué, tandis que celui de propriétaires d'entreprise ayant entre 50 et 64 ans s'est accru, à tel point que ce groupe d'âge représente aujourd'hui près de 50 % des propriétaires d'entreprise.

Figure 16 : Pourcentage des propriétaires de PME selon l'âge, 2004, 2007 et 2011

Figure 16 : Pourcentage des propriétaires de PME selon l'âge, 2004, 2007 et 2011 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011; Enquête sur le financement des petites et moyennes entreprises, 2004 et 2007; et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 16
Figure 16 : Pourcentage des propriétaires de PME selon l'âge, 2004, 2007 et 2011
Âge (années) 2004 2007 2011
<30 2,9 % 2,8 % 1,6 %
30–39 15,3 % 12,1 % 10,6 %
40–49 35,1 % 28,0 % 28,2 %
50–64 37,0 % 44,6 % 48,4 %
65+ 9,6 % 12,6 % 11,3 %

On observe une tendance similaire en ce qui a trait au nombre d'années d'expérience. Comme le montre la figure 17, le nombre d'années d'expérience des propriétaires d'entreprise s'est accru entre 2004 et 2011, 77 % d'entre eux comptant plus de 10 ans d'expérience en 2011 comparativement à 69 % en 2004. En revanche, le pourcentage de propriétaires d'entreprise comptant moins de cinq ans d'expérience a chuté entre 2004 et 2011, passant de 12 % à 5 %.

Figure 17 : Pourcentage des propriétaires de PME selon le nombre d'années d'expérience, 2004, 2007 et 2011

Figure 17 : Pourcentage des propriétaires de PME selon le nombre d'années d'expérience, 2004, 2007 et 2011 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011; Enquête sur le financement des petites et moyennes entreprises, 2004 et 2007; et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 17
Figure 17 : Pourcentage des propriétaires de PME selon le nombre d'années d'expérience, 2004, 2007 et 2011
Années d'expériences 2004 2007 2011
<5 12,4 % 8,4 % 5,0 %
5–10 18,4 % 20,2 % 17,8 %
10+ 69,3 % 71,3 % 77,2 %

Le niveau d'instruction des propriétaires d'entreprise varie, allant de moins d'un diplôme d'études secondaires à une maîtrise ou un niveau plus élevé. La figure 18 présente le niveau d'instruction le plus élevé atteint par les propriétaires de PME en 2011. Les propriétaires d'une moyenne entreprise étaient plus nombreux à détenir un baccalauréat ou un diplôme de niveau supérieur, soit 60 % de tous les propriétaires de moyennes entreprises. En comparaison, la majorité des propriétaires d'une petite entreprise avaient un diplôme d'études collégiales ou d'une école de métiers. Les données indiquent que les PME de plus grande taille sont plus susceptibles d'appartenir à des personnes ayant un niveau d'instruction élevé.

Figure 18 : Niveau d'instruction le plus élevé atteint par les propriétaires de PME, 2011

Figure 18 : Niveau d'instruction le plus élevé atteint par les propriétaires de PME, 2011 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Statistique Canada, Enquête sur le financement et la croissance des petites et moyennes entreprises, 2011, et calculs d'Industrie Canada.
Description de la figure 18
Figure 18 : Niveau d'instruction le plus élevé atteint par les propriétaires de PME, 2011
Niveau d'instruction Petites (1–99) Moyennes (100–499)
Niveau inférieur au diplôme d'études secondaires 9,6 % 5,1 %
Diplôme d'études secondaires 23,9 % 14,6 %
Diplôme d'un collège, cégep ou école de métiers 32,2 % 20,2 %
Baccalauréat 21,7 % 39,4 %
Maîtrise ou diplôme supérieur 12,7 % 20,7 %

Conclusion

La présente édition de Principales statistiques relatives aux petites entreprises fournit des renseignements clés sur la situation des petites et moyennes entreprises (PME) au Canada, notamment leur nombre, leur répartition et leurs résultats en matière de croissance, ainsi que des détails sur les caractéristiques des propriétaires d'entreprise. Plus important encore, l'information fournie permet de mieux comprendre non seulement les similitudes et les différences qui caractérisent les PME, mais également l'importance de ces entreprises au sein de l'économie canadienne.

Date de modification :