Quatrième trimestre de 2014

Cette publication par la Direction générale de la petite entreprise fournit de l'information à jour sur l'industrie du capital de risque au Canada. La série fait état des tendances au chapitre de l'investissement, rend compte de la recherche d'actualité et examine les principales grappes technologiques où il y a investissement.


Introduction

Le présent numéro de fin d'année fait état des activités en matière de capital de risque observées au cours de la période allant de janvier à décembre 2014.

Aperçu des activités en matière de capital de risque

Investissements

Croissance marquée des investissements annuels en capital de risque

Les investissements canadiens en capital de risque étaient considérablement plus élevés en 2014 par rapport à 2013 (tableau 1). Ils s'élevaient à 2,36 milliards de dollars, soit un montant supérieur aux niveaux d'investissement d'avant la récession de 2008 (figure 1). Plusieurs transactions importantes ont contribué à cette augmentation, notamment les suivantes : 90 millions de dollars dans BuildDirect Technologies Inc., 85 millions dans Desire2Learn, 66 millions dans Hootsuite Media et 60 millions dans Verafin.

Tableau 1 : Investissements en capital de risque et mobilisation de fonds, exercices 2013 et 2014
2013 2014 Variation en %
(en millions de dollars)
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Investissements 1 947 2 364 21
Mobilisation de fonds 1 433 1 220 −15

Figure 1 : Investissements en capital de risque par année, de 2005 à 2014

Figure 1 : Investissements en capital de risque par année, de 2005 à 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Description de la figure 1
Investissements en capital de risque par année, de 2005 à 2014
Année Millions de dollars
2005 1 772
2006 1 805
2007 2 296
2008 1 394
2009 989
2010 1 191
2011 1 529
2012 1 525
2013 1 947
2014 2 364

Mobilisation de fonds

Baisse du montant total investi dans des fonds de capital de risque canadiens, qui passe de 1,4 milliard de dollars en 2013 à 1,2 milliard en 2014

Comme par les années passées, la majorité des capitaux recueillis par les fonds de capital de risque canadiens en 2014, soit 832 millions de dollars ou plus des deux tiers du total des engagements, provenaient de sources soutenues par les gouvernements (figure 2). Ces sources sont les suivantes :

  • les fonds de détail, qui sont financés par les crédits d'impôt gouvernementaux, ont recueilli 400 millions de dollars pour investir directement dans des entreprises;
  • les fonds de fonds, dont bon nombre sont soutenus par les gouvernements, ont alloué 250 millions de dollars à des fonds indépendants privés;
  • les sources gouvernementales ont affecté 183 millions de dollars, principalement à des fonds indépendants privés.

Figure 2 : Montants consacrés aux fonds de capital de risque canadiens, 2014

Figure 2 : Montants consacrés aux fonds de capital de risque canadiens, 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Note * de la figure 2 : Les sources gouvernementales des dernières années incluent la Banque de développement du Canada, Exportation et développement Canada, Financement agricole Canada et plusieurs organismes gouvernementaux provinciaux.
Note ** de la figure 2 : Les personnes à valeur nette élevée qui investissent dans des fonds de capital de risque.
Note *** de la figure 2 : Les investisseurs institutionnels incluent les fonds de pension privés et publics, les compagnies d'assurance et les fonds de dotation.
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Description de la figure 2
Montants consacrés aux fonds de capital de risque canadiens, 2014
Type Millions de dollars
Détail 400
Fonds de fonds 250
Gouvernements Référence de la note * de la figure 2 183
Sociétés 82
Valeur nette élevée Référence de la note ** de la figure 2 69
Étranger 65
Institutionnels Référence de la note *** de la figure 2 39
Non divulgué 133
Total 1 220

Outre ces investisseurs soutenus par les gouvernements, 255 millions de dollars de capitaux privés ont été affectés à des fonds de capital de risque canadiens par des sources comme des sociétés, des personnes à valeur nette élevée, des investisseurs étrangers et des fonds institutionnels. Des sources non divulguées ont par ailleurs investi 133 millions de dollars dans des fonds de capital de risque canadiens.

Valeur des transactions

Légère augmentation de la valeur moyenne des transactions en 2014

En 2014, 522 transactions ont été conclues, comparativement à 468 en 2013. Il s'agit d'une augmentation de 12 %. La valeur moyenne des transactions s'élevait à 4,53 millions de dollars en 2014, comparativement à 4,16 millions en 2013, soit une augmentation sur 12 mois de 8,8 %.

Le nombre total de transactions en capital de risque de moins de 1 million de dollars a légèrement baissé, passant de 274 transactions déclarées en 2013 à 269 transactions en 2014 (figure 3). Le nombre total de transactions de moins de 1 million de dollars représentait la moitié (51 %) de toutes les transactions conclues en 2014.

Figure 3 : Répartition des investissements en capital de risque selon la valeur des transactions, de 2012 à 2014

Figure 3 : Répartition des investissements en capital de risque selon la valeur des transactions, de 2012 à 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Description de la figure 3
Répartition des investissements en capital de risque selon la valeur des transactions, de 2012 à 2014
Valeur des transactions Nombre de transactions
2012 2013 2014
Moins de 1 M$ 261 274 269
De 1 M$ à 4,9 M$ 121 120 147
5 M$ et plus 62 74 106

Le nombre de transactions en capital de risque de la catégorie 1 million à 4,9 millions de dollars s'est accru de 22 % en 2014 par rapport à 2013; il y avait 147 transactions déclarées en 2014 comparativement à 121 en 2012 et à 120 en 2013.

Les transactions de capital de risque de 5 millions de dollars et plus ont enregistré une hausse marquée en 2014. Leur nombre s'est établi à 106, comparativement à 74 en 2013 et à 62 en 2012.

Étapes du développement

Croissance des investissements dans les entreprises se trouvant aux premières étapes et aux étapes ultérieures de leur développement

En 2014, les investissements dans des entreprises se trouvant aux étapes ultérieures de leur développement se chiffraient à 1,30 milliard de dollars, en hausse de 22 % par rapport à 1,06 milliard en 2013 (figure 4). Dans l'ensemble, ces investissements représentaient 54 % de tous les investissements en capital de risque en 2014, soit une proportion similaire à celles enregistrées en 2012 et 2013. En 2014, les entreprises en prédémarrage et en début de croissance ont attiré 602 millions de dollars en investissements de capital de risque, soit une hausse de 53 % par rapport à 392 millions en 2013. Les investisseurs ont injecté 466 millions de dollars dans des entreprises à l'étape de l'expansion, soit 5,4 % de moins qu'en 2013 (493 millions de dollars).

Figure 4 : Investissements en capital de risque selon l'étape du développement, de 2012 à 2014

Figure 4 : Investissements en capital de risque selon l'étape du développement, de 2012 à 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Note * de la figure 4 : Outre les transactions visant des entreprises aux étapes ultérieures de leur développement, cette catégorie inclut le financement des marchés publics et celui lié à des acquisitions.
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Description de la figure 4
Investissements en capital de risque selon l'étape du développement, de 2012 à 2014
Étape du développement Millions de dollars
2012 2013 2014
Prédémarrage et début de croissance 360 392 602
Expansion 410 493 466
Étapes ultérieures Référence de la note * de la figure 4 754 1 062 1 296

Nouveaux investissements et investissements subséquents

Hausse considérable du nombre d'investissements subséquents et baisse des nouveaux investissements

Sur les 522 investissements effectués en 2014, 181 étaient de nouveaux investissements et 341 étaient des investissements subséquents (tableau 2). Les nouveaux investissements ont baissé de 14 % en 2014 par rapport à 2013, tandis que les investissements subséquents ont affiché une tendance inverse, puisqu'ils ont affiché une croissance considérable de 33 % pendant la même période.

Tableau 2 : Nombre d'entreprises qui ont bénéficié de nouveaux investissements ou d'investissements subséquents, de 2012 à 2014
Investissement total 2012 2013 2014
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Nouveaux Prédémarrage et début de croissance 104 130 108
Expansion 39 29 30
Étapes ultérieures 34 53 43
Toutes les étapes 177 212 181
Subséquents Prédémarrage et début de croissance 61 66 97
Expansion 101 71 76
Étapes ultérieures 105 119 168
Toutes les étapes 267 256 341
Total 444 468 522

Le nombre de nouveaux investissements dans les entreprises en prédémarrage ou en début de croissance a baissé de 16 % entre 2013 et 2014, passant de 130 à 108. Les nouveaux investissements dans les entreprises aux étapes ultérieures de leur développement ont également diminué pendant cette période, passant de 53 en 2013 à 43 en 2014, tandis que le nombre d'investissements dans les entreprises en expansion est resté pratiquement le même.

Le nombre d'investissements subséquents dans les entreprises aux étapes ultérieures de leur développement a augmenté de 40 % entre 2013 et 2014, passant de 119 à 168. On observe la même tendance dans les entreprises en prédémarrage et en début de croissance, 97 investissements subséquents ayant été effectués dans cette catégorie d'entreprises en 2014 par rapport à 66 en 2013, soit une hausse sur 12 mois de 46 %. Les investissements subséquents dans les entreprises en expansion ont légèrement augmenté (7 %) pendant cette même période.

Type d'investisseur

Légère augmentation sur 12 mois des investissements en capital de risque par les fonds indépendants privés

Les fonds indépendants privés ont investi 906 millions de dollars en 2014 par rapport à 859 millions en 2013, ce qui représente une hausse de 5 % (figure 5). Les investissements publics directs en capital de risque sont restés stables à 162 millions de dollars en 2014, comparativement à 164 millions en 2013. Les investissements en capital de risque provenant de sources non divulguées étaient importants, totalisant 806 millions de dollars en 2014. Les fonds indépendants privés étaient à l'origine de 58 % des investissements provenant de sources connues.

Figure 5 : Répartition des investissements en capital de risque selon le type d'investisseur, de 2012 à 2014

Figure 5 : Répartition des investissements en capital de risque selon le type d'investisseur, de 2012 à 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Note * de la figure 5 : « Institutionnels/sociétés » renvoient aux investissements directs effectués par des banques, des institutions financières, des fondations, des fonds de pension et des fonds de capital-risque.
Note ** de la figure 5 : Les investisseurs gouvernementaux des dernières années incluent la Banque de développement du Canada, le Fonds d'accélération des investissements de l'Ontario, le Nova Scotia First Fund et plusieurs autres organisations fédérales et provinciales.
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Description de la figure 5
Répartition des investissements en capital de risque selon le type d'investisseur, de 2012 à 2014
Type d'investisseur Millions de dollars
2012 2013 2014
Fonds indépendants privés 552 859 906
Sociétés à capital de risque de travailleurs/Fonds de détail 99 61 92
Institutionnels/sociétés Référence de la note * de la figure 5 163 231 205
Fonds gouvernementaux Référence de la note ** de la figure 5 146 164 162
Autres 121 107 189
Non divulgué 434 522 805

Provenance des fonds

Croissance plus rapide pour les investisseurs canadiens

Les investissements provenant de fonds de capital de risque canadiens ont augmenté pour s'établir à 1,12 milliard de dollars en 2014 par rapport à 954 millions de dollars en 2013, soit une hausse sur 12 mois de 17 % (figure 6). Par contre, les investissements en capital de risque en provenance des États-Unis ont baissé de 7 % pendant cette période, passant de 758 millions de dollars en 2013 à 712 millions en 2014. Les investissements en capital de risque provenant de pays non divulgués étaient élevés, soit un total de 442 millions de dollars en 2014. Les fonds de capital de risque canadiens ont effectué 59 % des investissements divulgués.

Figure 6 : Répartition des investissements en capital de risque selon l'emplacement du fonds, de 2012 à 2014

Figure 6 : Répartition des investissements en capital de risque selon l'emplacement du fonds, de 2012 à 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Description de la figure 6
Répartition des investissements en capital de risque selon l'emplacement du fonds, de 2012 à 2014
Emplacement du fonds Millions de dollars
2012 2013 2014
Canada 994 954 1 121
États-Unis 360 758 712
Autres pays 40 44 64
Non divulgué 109 193 442

Répartition régionale

Hausse marquée de 34 % des investissements en capital de risque en Ontario

Les entreprises de l'Ontario ont attiré des investissements en capital de risque de 906 millions de dollars en 2014 comparativement à 675 millions en 2013, soit une hausse de 34 % (figure 7). Cette hausse est en grande partie attribuable à plusieurs transactions de valeur élevée, notamment dans Desire2Learn, WP Technologies, Kik Interactive et MedAvail Technologies. À elles quatre, ces entreprises ont attiré des investissements en capital de risque de 206 millions de dollars. Comme par les années passées, le Québec se classait au deuxième rang en 2014 en tant que destination des investissements en capital de risque au Canada, ayant attiré 604 millions de dollars, soit une légère hausse de 1 % par rapport aux 596 millions de dollars investis dans la province en 2013. La Colombie-Britannique et l'Alberta ont poursuivi leur trajectoire de croissance observée l'an dernier. En 2014, des investissements en capital de risque de 506 millions de dollars ont été effectués en Colombie-Britannique, soit 26 % de plus que les 400 millions de dollars qui y avaient été investis en 2013, tandis que les investissements en capital de risque ont augmenté de 31 % en Alberta, passant de 161 millions de dollars en 2013 à 213 millions en 2014.

Figure 7 : Répartition régionale des investissements en capital de risque au Canada, de 2012 à 2014

Figure 7 : Répartition régionale des investissements en capital de risque au Canada, de 2012 à 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Description de la figure 7
Répartition régionale des investissements en capital de risque au Canada, de 2012 à 2014
Province Millions de dollars
2012 2013 2014
Colombie-Britannique 196 400 506
Alberta 96 161 213
Saskatchewan 61 12 17
Manitoba 14 2 0
Ontario 686 675 906
Québec 382 596 604
Nouveau-Brunswick 6 6 14
Nouvelle-Écosse 31 16 11
Île-du-Prince-Édouard 0 0 0
Terre-Neuve-et-Labrador 1 0 60
Territoires 0 0 0

Bien que ce soit l'Ontario qui ait bénéficié du plus gros montant de capital de risque en 2014, le Québec est la province où le nombre d'entreprises ayant reçu un financement par capital de risque était le plus élevé, avec 151, soit une légère baisse par rapport à 154 en 2013 (tableau 3). Par ailleurs, 142 entreprises ont été financées en Ontario, 60 en Colombie-Britannique et 27 en Alberta.

Tableau 3 : Nombre d'entreprises recevant du capital de risque, par province, en 2013 et en 2014
Province 2013 2014 Variation en %
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Colombie-Britannique 51 60 18
Alberta 26 27 4
Saskatchewan 4 4 0
Manitoba 1 1 0
Ontario 139 142 2
Québec 154 151 −2
Nouveau-Brunswick 14 19 36
Nouvelle-Écosse 12 9 −25
Île-du-Prince-Édouard 0 1 s.o.
Terre-Neuve-et-Labrador 1 2 100
Territoires s.o. s.o. s.o.

Répartition selon le secteur d'activité

Forte croissance sur 12 mois des investissements en capital de risque dans le secteur des technologies de l'information

Comme par les années passées, les entreprises de technologies de l'information (TI) demeurent les principales bénéficiaires des investissements en capital de risque. Ces investissements se chiffraient à 1,45 milliard de dollars en 2014, par rapport à 1,05 milliard en 2013 (figure 8). Cette hausse de 38 % s'explique en partie par les transactions de très grande valeur conclues dans le secteur des TI en 2014, notamment dans les entreprises BuildDirect Technologies, Desire2Learn, WP Technologies, Kik Interactive et HootSuite Media.

Figure 8 : Investissements en capital de risque selon le secteur d'activité, de 2012 à 2014

Figure 8 : Investissements en capital de risque selon le secteur d'activité, de 2012 à 2014 (la description détaillée se trouve sous l'image)
Source : Thomson Reuters Canada, 2015.
Description de la figure 8
Investissements en capital de risque selon le secteur d'activité, de 2012 à 2014
Secteur d'activité Millions de dollars
2012 2013 2014
Technologies de l'information 869 1 048 1 446
Sciences de la vie 364 253 451
Technologies propres* 166 355 129
Secteurs traditionnels** 126 291 338

Le secteur des sciences de la vie a également connu une croissance remarquable en 2014, avec une hausse de 78 %. Le total des investissements est passé de 253 millions de dollars en 2013 à 451 millions en 2014.

Activités gouvernementales

Activités de la Banque de développement du Canada

Au cours du quatrième trimestre (T4) de 2014, la Banque de développement du Canada (BDC) a investi 18,4 millions de dollars dans 25 entreprises. Ces investissements ont permis de mobiliser 42,4 millions de dollars supplémentaires auprès de co-investisseurs, ce qui porte le montant total des investissements dans ces entreprises à 60,7 millions de dollars (tableau 4). Les engagements de la BDC sous la forme de capital de risque se sont donc élevés en 2014 à 83 millions de dollars investis dans 92 entreprises, auxquels s'ajoutent 247 millions de dollars obtenus auprès de co-investisseurs.

Tableau 4 : Activités de la BDC en matière de capital de risque, quatrième trimestre de 2014
BDC Co-investisseurs Total Nombre de transactions
(millions de dollars)
Source : Banque de développement du Canada, 2015.
Prédémarrage et démarrage 6,7 17,3 24,0 20
Développement 9,4 23,5 32,9 3
Étapes ultérieures 2,3 1,6 3,9 2
Total 18,4 42,4 60,7 25

En ce qui concerne les investissements indirects de la BDC au T4 de 2014, celle-ci a placé 37 millions de dollars dans plusieurs fonds de capital de risque canadiens. Avec d'autres co-investisseurs, la BDC a aidé ces fonds à mobiliser au total 155 millions de dollars, ce qui porte les investissements indirects de la BDC dans des fonds canadiens à 126 millions de dollars en 2014. Avec l'aide de la BDC et de ses partenaires, ces fonds ont mobilisé au total 696 millions de dollars en financement.

Autres activités gouvernementales

Au T4 de 2014, deux nouveaux fonds de fonds ont été créés dans le cadre du Plan d'action pour le capital de risque du gouvernement du Canada. Le premier, Teralys Capital Fonds d'innovation, avait mobilisé des engagements de 279 millions de dollars à sa première clôture, soit 186 millions provenant d'investisseurs institutionnels et de sociétés d'investissement, 46,5 millions provenant du gouvernement du Canada et 46,5 millions du gouvernement du Québec. Le deuxième, le Kensington Venture Fund, avait mobilisé des engagements de 160 millions de dollars à sa première clôture, soit 107 millions de dollars provenant d'investisseurs institutionnels et individuels et de sociétés d'investissement et 53 millions provenant du gouvernement du Canada.

Notes

La présente publication fait partie d'une série de documents publiés par la Direction générale de la petite entreprise. Cette direction analyse le marché financier et l'incidence des tendances observées sur l'accès des petites entreprises au financement.

Pour faire partie de la liste d'envoi de parution en ligne des publications de la Direction générale de la petite entreprise, veuillez vous abonner à la page d'Abonnement aux publications.

Pour toute question concernant le contenu, veuillez communiquer par courriel à :
SBB-DGPE.

Information sur le droit d'auteur

Pour obtenir un exemplaire de cette publication ou un format substitut (Braille, gros caractères), veuillez remplir le formulaire de demande de publication ou communiquer avec le :

Centre de service Web
Industrie Canada
235, rue Queen
Ottawa (Ontario) K1A 0H5
Canada

Téléphone (sans frais au Canada) : 1-800-328-6189
Téléphone (Ottawa) : 613-954-5031
ATS (pour les personnes malentendantes seulement) : 1-866-694-8389
Les heures de bureau sont de 8 h 30 à 17 h (heure de l'Est).
Courriel : ic.info-info.ic@canada.ca

Autorisation de reproduction

À moins d'indication contraire, l'information contenue dans cette publication peut être reproduite, en tout ou en partie et par quelque moyen que ce soit, sans frais et sans autre permission d'Industrie Canada, pourvu qu'une diligence raisonnable soit exercée afin d'assurer l'exactitude de l'information reproduite, qu'Industrie Canada soit mentionné comme organisme source et que la reproduction ne soit présentée ni comme une version officielle ni comme une copie ayant été faite en collaboration avec Industrie Canada ou avec son consentement.

Pour obtenir l'autorisation de reproduire l'information contenue dans cette publication à des fins commerciales, veuillez demander l'affranchissement du droit d'auteur de la Couronneou communiquer avec le Centre de service Web dont les coordonnées se trouvent ci-dessus.

© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada,
représentée par le ministre de l'Industrie, 2015

N.B. Dans cette publication, la forme masculine désigne tant les femmes que les hommes.

Also available in English under the title Venture Capital Monitor—Q4 2014.

Date de modification :