Table ronde visant à assurer la croissance des entreprises et à accélérer la croissance propre

8 août 2016 — Toronto (ON)
Assurer la croissance des entreprises et accélérer la croissance propre
Présenté par Valerie Fox

Domaine d'intérêt

Comment fermement placer le Canada sur la voie de la croissance à long terme et améliorer la qualité de vie en appuyant une société entrepreneuriale et créatrice :

  • Que doit faire le Canada pour perfectionner, attirer et garder les meilleurs talents du monde?
  • Repensez à la façon dont le Canada pourrait appuyer les entreprises en démarrage et en croissance. De quelle façon s'y prendrait-il?
  • Quelles sont les forces du Canada? Avez-vous des suggestions quant à la manière dont nous pourrions miser sur ces entreprises en vue d'être un chef de file mondial en matière d'innovation?

Faits saillants

Perfectionner et attirer des talents; accroître les fonds offerts aux étudiants entrepreneurs; mobiliser les jeunes et les femmes aux fins de perfectionnement professionnel en technologie; établir des liens avec des marchés internationaux; établir des liens avec les centres et investir dans l'infrastructure; liberté numérique; appuyer les exportateurs; réduire les lourdeurs administratives; soutien aux entrepreneurs par des tiers; tirer parti des réussites canadiennes et faire la promotion de l'image de marque du Canada; et mieux adapter les investissements internationaux de CR.

Résumé de la discussion

Activité sur les médias sociaux lors de TechTO, suivie d'une discussion sur Twitter pour dialoguer avec les Canadiens au sujet du Programme d'innovation inclusif du Canada. 

Principales considérations et principaux défis à la mise en œuvre

Attraction de talents : Il est difficile de conserver les talents, et le Canada perd des personnes hautement spécialisées au bénéfice des États-Unis (Silicon Valley/San Francisco/Boston). Il y a un manque relatif d'expertise en « logiciels » au Canada. La stabilité professionnelle est un élément dont il faut tenir compte dans l'écosystème d'innovation en technologie — de nombreuses grandes multinationales menant des activités au Canada offrent des contrats à court terme.

Financement des talents : Une grande partie du soutien du perfectionnement des talents exigera l'élargissement de l'admissibilité des étudiants-entrepreneurs à des subventions/prêts/bourses universitaires. Cela pourrait contribuer à réduire les fardeaux financiers prohibitifs pour les étudiants qui souhaitent lancer leurs premières idées.

Lourdeurs administratives : Les entreprises en démarrage et les PME peuvent trouver que la navigation à travers les exigences réglementaires est lourde. Les programmes comme le RS&DE sont avantageux, mais il peut être difficile de se qualifier pour ce programme.

Infrastructure : Le manque d'infrastructure reliant les centres technologiques canadiens, particulièrement entre le corridor Kitchener/Waterloo–Toronto, crée des défis pour l'établissement de partenariats locaux, et a des incidences sur la croissance potentielle dans ces marchés.

Accès au capital : Bien que le financement disponible pour les entreprises en démarrage/PME soit vu de manière positive, il y a des points à améliorer en lien avec le bassin d'investissements privés dans les administrations concurrentes. Lorsque les entreprises reçoivent un financement en capital-risque de l'étranger, particulièrement des États-Unis, elles peuvent faire face à des obstacles liés à l'admissibilité aux programmes qui contribuent à faire du Canada un pays concurrentiel pour démarrer et faire croître une entreprise. Il faut réduire les obstacles à la mise à profit des investisseurs en capital-risque établis aux États-Unis, et encourager les sociétés canadiennes de capital-risque à augmenter leurs investissements.

Principales idées et principaux résultats

Chefs de file du marché : Bien que le Canada ait produit plusieurs chefs de file mondiaux dans le marché de la technologie et de l'innovation, nous pouvons en faire plus pour aider à renforcer l'image de marque du Canada et son profil à l'échelle internationale. Nous devons promouvoir les réussites du Canada afin d'être des modèles et des mentors pour la prochaine génération d'entrepreneur en vue de renforcer la collectivité/l'écosystème.

Partenariats : Il existe des possibilités de partenariats au sein de la communauté d'innovation dans les régions économiques non américaines, comme l'Amérique latine, ce qui permettrait d'accroître la diversification des relations commerciales et l'attraction de talents internationaux. Les deux régions ont plusieurs variables en communs, principalement « l'exode des cerveaux » structurel vers les centres technologiques américains, et elles pourraient bénéficier d'échanges et d'occasions réciproques pour tirer profit l'une de l'autre en tant que points d'entrée « à faible coût » dans de nouveaux marchés.

Perfectionnement des talents : Le Canada devrait envisager d'accroître le nombre de programmes d'apprentissage axés sur l'entrepreneuriat pour les jeunes afin d'aider à perfectionner les talents locaux. Il faut accroître les liens/partenariats avec les jeunes au-delà des frontières (au pays et à l'étranger) dans les centres technologiques pour faciliter le développement de collectivités axées sur l'entrepreneuriat. Offrir des possibilités de financement (bourses, etc.) encouragerait les jeunes Canadiens à participer dans des domaines technologiques axés sur l'innovation.

Expansion des modèles de prestation d'éducation :Il est possible d'accréditer des programmes comme des camps de formation en matière de technologie (p. ex. Bitmaker) et des programmes de perfectionnement des talents qui permettent aux participants d'acquérir des compétences précieuses en matière de technologie (codage) et d'entrepreneuriat pour faciliter les changements de carrière. Cela permettrait d'accroître la participation dans ces programmes, menant au développement de certaines compétences, comme celles requises pour les domaines techniques.

Participation inclusive : Le Canada possède des forces notables liées à la diversité de sa population. Un engagement accru de l'industrie et du gouvernement avec la population civile, que ce soit au moyen de campagnes d'éducation ou de participation, pourrait aider à exploiter les actifs sociaux du Canada et à accroître l'innovation grâce au dialogue.

Prestation par des tiers : Il existe des possibilités d'explorer des options de prestation par des tiers pour aider à réduire les exigences administratives relatives au respect de la réglementation imposées aux entrepreneurs (comme les logiciels automatisés).

Examen réglementaire : Le gouvernement devrait continuer d'examiner la réglementation et les politiques commerciales à des intervalles réguliers (tous les 5–10 ans) pour évaluer leur rendement et s'assurer qu'elles demeurent pertinentes et efficaces.

Date de modification :