Table ronde visant à assurer la croissance des entreprises et à accélérer la croissance propre

1 septembre 2016 — Ottawa (ON)
Assurer la croissance des entreprises et accélérer la croissance propre
Présenté par Arvind Gupta

Domaine d'intérêt

Assurer la croissance des entreprises et accélérer la croissance propre.

  • Comment le Canada peut-il appuyer l'élargissement des entreprises novatrices?
  • Quelles sont les approches axées sur le marché qui favorisent l'adoption de technologies propres?
  • Que peut-on faire de plus pour accroître les dépenses des entreprises en recherche et développement (R et D)?
  • Comment pouvons-nous promouvoir et créer des super grappes et des chaînes de valeur?

Faits saillants

Faciliter et soutenir le développement de grappes et de consortiums dirigés par l'industrie; appuyer l'élaboration d'objectifs ambitieux et de grands défis pour atteindre les buts nationaux; élaborer des programmes pour établir des liens entre les grandes sociétés, les petites et moyennes entreprises (PME) et les écosystèmes de l'entrepreneuriat; il faut disposer de politiques d'innovation touchant la demande, notamment des règlements et des politiques en matière de marchés publics pour stimuler l'innovation liée aux technologies propres; il faut appuyer l'adoption des technologies propres au sein de l'industrie; simplifier et rationnaliser l'accès aux programmes de soutien public pour les PME et les jeunes entreprises; les données doivent être plus accessibles pour éclairer de meilleures décisions.

Résumé de la discussion

Les grappes et les consortiums industriels constituent un mécanisme efficace pour organiser les intervenants concernés de l'industrie dans les buts suivants : déterminer les défis sectoriels, mettre en commun les ressources, collaborer dans le cadre d'activités de recherche et de développement et communiquer avec l'ensemble de l'écosystème d'innovation (c.-à-d. les PME, le milieu universitaire et le gouvernement) pour mettre au point des technologies.

Utiliser des objectifs focalisés et des « grands défis » pour stimuler l'activité novatrice afin d'obtenir les résultats souhaités.

La promotion de la croissance des jeunes entreprises et des PME nécessite un environnement habilitant qui comprend un accès simplifié à l'aide offerte par le gouvernement et des liens solides avec des entreprises d'attache qui mobilisent et soutiennent les PME.

Les politiques touchant la demande stimuleront un accroissement de l'innovation. Les règlements favorisent une adoption plus large des technologies. Les marchés publics peuvent aider les innovateurs à éliminer les risques liés aux technologies en essayant celles-ci et en les mettant en évidence, ce qui est souvent crucial aux fins de leur adoption plus large.

En outre, la disponibilité accrue des données permettra à tous les intervenants de prendre des décisions plus éclairées.

Principales considérations et principaux défis à la mise en œuvre

Grappes : Il faut appuyer le travail des grappes et des consortiums industriels existants. Le pouvoir de mobilisation du gouvernement est essentiel pour faciliter le développement de grappes intersectorielles, de nouvelles grappes qui ne sont pas cohérentes à l'heure actuelle ou de grappes liées à des technologies nouvelles ou perturbatrices. Les participants ont mentionné des « super grappes » en guise de mécanisme permettant d'organiser les intervenants des divers secteurs pour aborder les difficultés et les technologies intersectorielles. Les participants ont également souligné que le Canada avait besoin d'une approche adaptée à chaque secteur en matière d'innovation — il n'y a pas de « taille unique ». On a mentionné que le modèle allemand Fraunhofer était une option possible.

Programmes gouvernementaux : On devrait simplifier et revoir les programmes de soutien public afin de s'assurer qu'ils atteignent les principaux objectifs, tout en offrant le niveau d'aide approprié au milieu des PME. On a mentionné qu'un conseil sur la recherche et l'innovation industrielles (CRII) était un organisme nécessaire pour effectuer ce travail. En outre, on estime actuellement que les programmes de subventions sont trop fracturés, vagues et démesurément administratifs, de sorte que de nombreuses PME préfèrent de simples crédits d'impôt plutôt que d'entreprendre le processus de subventions.

Soutien stratégique à l'égard des technologies propres : Il faut bien comprendre la manière de soutenir la croissance des entreprises de technologies propres, en plus d'appuyer l'adoption de ces technologies au sein des secteurs « de base », p. ex. l'industrie minière et l'industrie pétrolière et gazière. Les besoins des jeunes entreprises sont très différents de ceux des entreprises bien établies en ce qui concerne l'intégration de produits et de services nouveaux et novateurs à leurs processus.

Règlements : Bien que les règlements favorisent un accroissement de l'adoption des technologies propres, ils peuvent également nuire à l'innovation s'ils sont trop prescriptifs. Les règlements fondés sur le rendement ou sur les résultats ont tendance à être plus efficaces.

Adoption des technologies au sein de l'industrie : L'accroissement du partage des risques dans le secteur public favorisera l'adoption de nouvelles technologies propres au sein de l'industrie. Des études détaillées portant sur des programmes pilotes, en guise de condition préalable au financement, peuvent être utilisées pour démontrer les technologies et réduire davantage les risques qu'elles comportent. L'innovation est différente selon l'entreprise : dans le cas d'une jeune entreprise, il peut s'agir de créer une technologie entièrement nouvelle, tandis que pour les entreprises plus traditionnelles ou établies, il peut s'agir d'adopter une technologie moderne existante.

Programme d'aide à la recherche industrielle : Le Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) a été cité comme l'un des programmes les plus efficaces à l'appui des PME. De nombreux participants souhaitaient que le service de « guide-expert » soit étendu à d'autres programmes gouvernementaux.

Marché du travail et immigration : On a mentionné que l'accès aux mécanismes de développement des entreprises et de gestion des talents constituait un défi important pour bon nombre de jeunes entreprises et de PME. Le Canada accuse un retard par rapport aux économies comparables sur le plan de la culture de marketing et de vente — les entreprises ont besoin d'aide pour établir des liens avec l'expertise en matière de marketing afin que les idées et les produits novateurs puissent être commercialisés de manière efficace.

Développement d'un écosystème : Les entreprises d'attache jouent un rôle important dans le développement des grappes, des talents et des entreprises en croissance. On pourrait faire plus pour mobiliser les entreprises d'attache dans le cadre du développement d'écosystèmes de l'entrepreneuriat pour relier les jeunes entreprises à leur chaîne d'approvisionnement. On a souligné que le Canada comptait de grandes entreprises d'attache au sein d'industries de base et que celles-ci pourraient être mises à profit plus efficacement. De plus, le milieu actuel du capital de risque au Canada n'est pas aussi développé ou dynamique que dans d'autres centres d'innovation, ce qui entraîne une mentalité fondée sur un risque faible et peu de bénéfices ou d'innovation.

Principales idées et principaux résultats

Grappes : Faciliter le développement de grappes dirigées par l'industrie et appuyer le travail des grappes existantes pour déterminer les défis communs, regrouper les ressources et les efforts en matière de R et D et mobiliser un écosystème d'innovation plus large (y compris les PME).

Grands défis : Déterminer les principaux défis intersectoriels, élaborer des objectifs ciblés et appuyer le financement de récompenses, en collaboration avec l'industrie, afin de stimuler les activités de recherche et de développement dans les secteurs d'intervention privilégiés souhaités.

Achats : Utiliser activement les marchés publics pour soutenir et développer les PME et les nouvelles technologies — réserver un petit pourcentage du financement des achats à cette fin. On a cité le programme Small Business Innovation Research (SBIR) des États-Unis comme un modèle potentiel.

Démonstration technologique : Favoriser l'adoption de nouvelles technologies propres au sein de l'industrie en partageant les risques avec les adopteurs. — Selon cette approche, les programmes pilotes seraient bien documentés au moyen de résultats démontrés.

Soutien aux entreprises : Il faut envisager d'aider davantage les entreprises à se retrouver dans les divers programmes et règlements gouvernementaux. Par exemple, des conseillers externes attitrés pourraient les aider à manœuvrer dans les programmes et à résoudre les problèmes. On a également mentionné le regroupement des programmes en guise de solution.

Collecte de données : Élaborer et recueillir des données concernant l'information sur le marché du travail, de même que les efforts en matière de recherche et de développement et les exportations selon la taille de l'entreprise.

Normes et certification : Les organismes de certification doivent faire partie de la solution pour éduquer les entrepreneurs suffisamment tôt au sujet des normes. Il est important que les produits et les services nouveaux et innovateurs respectent les normes techniques appropriées dans divers marchés de manière à atténuer les obstacles au commerce.

Date de modification :