Sélection de la langue

Recherche

Annonce de contre-mesures médicales pour lutter contre la COVID-19

Discours

Notes d'allocution

Mme Mona Nemer
Conseillère scientifique en chef du Canada

Annonce de contre-mesures médicales pour lutter contre la COVID-19
Ottawa
23 avril 2020


Bonjour à tous. Je tiens à remercier la vice-première ministre et les ministres de m’avoir invitée à me joindre à vous aujourd’hui.

On n’a jamais autant parlé de science collectivement, et attendu avec autant d’impatience les résultats de la recherche pour informer notre présent et anticiper notre futur immédiat.

Il s’agit véritablement d’une période sans précédent. La science a été notre meilleure arme dans la lutte contre cette pandémie, mais nous avons besoin de plus de connaissances scientifiques sur ce nouveau virus pour l’enrayer et pour assurer le bien-être de la société.

Nous ne connaissons pas le nombre de personnes infectées par la COVID-19, car on constate que de nombreux individus peuvent être infectés sans présenter de symptômes. La méthode actuelle de dépistage généralisé, ou le test PCR, vérifie la présence du virus et fournit donc des données importantes sur les personnes infectées à un moment donné. Les tests sérologiques vérifient la présence d’anticorps produits en réponse à une infection, ce qui permet de savoir si une personne a déjà été exposée au virus. Ensemble, les deux tests nous donneront une meilleure idée du taux d’infection dans la population. Les tests sérologiques nous indiqueront également à quelle vitesse l’immunité se développe et s’affaiblit. Cela est important pour orienter nos stratégies de rétablissement.

Il est également important de savoir à quelle vitesse le virus change, ou subit des mutations, pour échapper à la détection, et de déterminer si certaines personnes sont plus vulnérables à une infection ou moins en mesure de la combattre. C’est pourquoi l’initiative de génomique est importante. Elle vise le séquençage de plusieurs isolats viraux et la détermination de la séquence d’ADN des personnes infectées. Ensemble, les initiatives en matière de sérologie et de génomique orienteront le développement de vaccins et contribueront à prévenir de futures infections.

L’un des défis majeurs de cette pandémie est de comprendre la réponse immunitaire au virus, le pourcentage de la population qui a été infecté et pourquoi certains groupes sont plus vulnérables à la maladie. Les réponses à ces questions vont nous fournir les connaissances dont nous avons besoin pour lutter contre la maladie et mieux planifier l’avenir. C’est pour cela que les investissements annoncés aujourd’hui profiteront à tous les Canadiens.

Le financement annoncé aujourd’hui permettra de réaliser des tests sérologiques, un séquençage génomique, une modélisation de la maladie et des travaux de recherche et de développement de vaccins. Ce soutien est donc indispensable pour la recherche qui nous aidera à lutter contre la COVID-19 et permettra à nos gouvernements de prendre des décisions fondées sur des données probantes qui, en fin de compte, profiteront à chacun de nous. Merci.


Date de modification :