Symposium sur l’inclusivité

Cette vidéo présente les faits saillants du premier Symposium sur l’inclusivité, organisé par ISDE, ainsi que des extraits vidéo des conférenciers et des participants lors de l’événement.

Transcription—Symposium sur l’inclusivité

[Musique]

[Texte à l’écran : Symposium sur I’inclusivité / Inclusiveness Symposium]

[Texte à l’écran : Ėdifice John G. Diefenbaker Ottawa le 6 avril 2017]

[Texte à l’écran : Lawrence Hanson, Ancien sous-minstre adjoint, ISDE]

Lawrence Hanson : Nous nous sommes assurés d’avoir sur place aujourd’hui des experts qui vont nous offrir de la formation et nous présenter des exemples concrets. Je crois que ce sera une journée bénéfique pour tous. Le taux de participation démontre bien l’importance qu’accordent à cette question les gens de notre milieu de travail, du gouvernement et de la fonction publique.

[Musique]

[Texte à l’écran : John Knubley, Sous-ministre, ISED]

John Knubley : Je crois que la diversité et l’inclusivité sont très importantes pour la fonction publique. Nous devons être le reflet de la société canadienne.

[Texte à l’écran : Michael Wernick, Greffier du Conseil privé]

Michael Wernick : Il faut penser aux autres comme étant des êtres humains et non penser à eux en fonction de leur emploi, de leur titre ou de leur position dans l’organigramme. Nous travaillons avec et pour des gens. Et c’est ce qui ressort de plus important dans les discussions que nous avons aujourd’hui.

[Texte à l’écran : Christine Mao, Bureau de la concurrence]

Christine Mao : Il y a plus de 200 personnes ici aujourd’hui. Apprendre à être conscient des autres, en apprendre plus sur l’inclusivité, savoir ce que sont les préjugés conscients et inconscients, c’est vraiment très important.

[Texte à l’écran : Kafui Sawyer, Directrice Joy Health & Research Centre]

Kafui Sawyer : Naturellement, nous agissons de plus en plus comme des robots, nous sommes de plus en plus occupés. Et, nous ne prenons pas le temps de nous arrêter, de faire le point sur notre vie, de planifier les choses un peu mieux et de faire des changements concrets. J’espère pouvoir vous permettre d’acquérir certaines compétences qui vous feront vous sentir plus forts, mais pas plus durs, dans votre milieu de travail.

[Texte à l’écran : Deanna Matzanke, directrice principale, Mesures et analytique Centre canadien pour la diversité et l’inclusion]

Deanna Matzanke : Oui, nous sommes tous humains, et oui nous avons des similitudes. Mais ces similitudes sont plus souvent qu’autrement différentes, non identiques. La souplesse de votre cerveau, votre capacité d’adaptation peuvent vous permettre de reconnaître les préjugés, d’éliminer les stéréotypes, de penser aux différences comme étant des atouts plutôt que des obstacles.

[Texte à l’écran : Dax Dasilva, Foundateur et PDG Lightspeed et Never Apart]

Dax Dasilva : Selon moi, c’est fantastique qu’il y ait divers points de vue au sein d’une entreprise. Les gens puisent beaucoup d’énergie dans l’interaction avec les autres, ce qui enrichit l’entreprise et stimule la créativité. Et je crois que la créativité est le berceau de l’innovation.

[Texte à l’écran : Sheryl Bagga, Services partagés Canada]

Sheryl Bagga : La présentation de Cher était très inspirante. C’était comme une auto-évaluation, une réflexion pour démontrer que ça prend du temps pour réaliser des choses, qu’il ne faut pas abandonner. Et c’est correct de dire que les choses ne tournent pas rond.

[Texte à l’écran : Scheherzade van Aarle, Foundatrice, Peace 3.0]

Scheherzade van Aarle : Je pense que nous savons tous ce que signifie être conscient. Mon incursion dans le monde de la méditation a réellement débuté après mon accident il y a deux ans. J’ai alors subi une quatrième commotion cérébrale et je dois maintenant vivre avec un syndrome de post-commotion. Cependant, cela m’a permis de faire l’apprentissage du merveilleux monde de la pleine conscience. Méditer ne serait-ce que cinq minutes par jour fait un bien immense.

Lawrence Hanson : Pensez-vous que nous avons eu une bonne journée aujourd’hui?

[Applaudissement]

[Texte à l’écran : Lawrence Hanson, Ancien sous-ministre adjoint, ISDE]

Lawrence Hanson : Je crois que nous avons eu de bonnes discussions et que nous avons appris certaines choses. Nous avons maintenant la responsabilité de les appliquer à notre quotidien et dans notre milieu de travail. Je crois que ce fut un excellent premier symposium sur l’inclusivité à ISDE. J’espère sincèrement que nous en aurons d’autres semblables. Merci encore, et bonne journée.

[Applaudissement]

[Mot symbole « Canada »]

[Fin de la musique]

Date de modification :