Rencontrer Rachade Hmamouchi (version complète)

La demande en spécialistes dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (STIM) n'a jamais été aussi forte. Rachade Hmamourichi donne un aperçu de son cheminement dans les STIM. Le monde a besoin de tes idées! Ça commence avec toi! #OptezSciences

Transcription – Rencontrer Rachade Hmamouchi (version complète)

[Ouverture en fondu musical, musique douce et relaxante.]

[Vue d'une femme qui fait du jogging l'hiver, suivie d'une vue d'elle qui marche sur le trottoir d'une ville en hiver.]

Rachade : Je suis convaincue que n'importe quelle fille pourrait être dans le domaine des sciences. La science est derrière à peu près tout.

[Gros plan de Rachade en format entrevue.]

[Texte à l'écran : Rachade Hmamouchi, Présidente, Iaso Génétics Inc., M. Sc.]

Rachade : Je m'appelle Rachade Hmamouchi et je suis la fondatrice de Iaso Genetics.

[Vue de Rachade qui entre dans un café, suivie d'une vue de Rachade qui montre un bâton de test à une cliente.]

Rachade : On peut vous envoyer un kit pour récupérer de la salive, et puis on fait l'analyse de l'ADN.

[Gros plan de Rachade en format entrevue. Vue de Rachade qui travaille à l'ordinateur dans le café, suivie d'un gros plan en format entrevue.]

Rachade : On lie votre ADN à la science, aux recherches actuelles et puis on essaie de vous donner des recommandations basées là-dessus que vous pouvez appliquer au jour le jour.

[Gros plan de Rachade en format entrevue.]

Rachade : J'ai toujours trouvé que les sciences étaient beaucoup plus faciles, beaucoup plus évidentes à comprendre. Et puis c'est derrière à peu près tout ce qui existe.

[Vue d'un tube de test.]

Rachade : J'ai toujours été attirée par le domaine biologique et une carrière informatique paraissait parfaite pour moi.

[Vue de Rachade à travers la fenêtre du café, qui travaille à l'ordinateur, suivie d'un gros plan format entrevue.]

Rachade : J'ai grandi au Maroc, je suis venue à Montréal ensuite pour faire un bac en bioinformatique, et j'ai fait ma maîtrise à Genève, mais il n'y avait pas plus que quatre filles, je pense.

[Vue de Rachade qui fait du jogging l'hiver, suivie d'un gros plan format entrevue.]

Rachade : Je pense qu'en tant que femme entrepreneure, un des grands challenges c'est de trouver des modèles et d'aussi croire en soi.

[Vue de Rachade qui parle avec sa mentor dans un café, suivie d'une vue de Rachade qui discute dans un salon avec une autre femme.]

Rachade : Pour moi avoir une mentore c'est vraiment très utile. Une mentore personnelle qui est aussi dans les STIM, qui est aussi entrepreneure, qui a eu les mêmes challenges, ça aide vraiment à avoir du feedback.

[Vue de Rachade qui montre un bâton de test à une cliente, suivie d'une vue de Rachade qui parle à une autre cliente dans un salon.]

Rachade : Je trouve que ce qui est vraiment très intéressant de lancer une startup, c'est de se rendre compte qu'on apprend beaucoup. Il faut être convaincu qu'on peut le faire.

[Gros plan de Rachade en format entrevue.]

Rachade : Commencer par vraiment quelque chose qui nous passionne et qui nous intéresse. Essayer ensuite de comprendre ce qu'il y a autour.

[Vue de Rachade qui termine son jogging. ]

Rachade : Je pense que c'est effectivement un très bon moment pour être dans les STIM. On est au tout début, il y a tellement de choses à faire !

[Gros plan de Rachade qui sourit.]

[Texte à l'écran : Commencez votre histoire
Canada.ca/OptezSciences]

Un message du gouvernement du Canada

[Mot symbole « Canada »]

[Fin de la musique]

Date de modification :