Sélection de la langue

Recherche

Une invention dans le domaine de l'intelligence artificielle porte la sécurité informatique vers de nouveaux sommets

Cette page Web a été archivée dans le Web

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

De : Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Le 15 janvier 2018
Montréal (Québec)

Une petite entreprise de sécurité informatique à la tête du peloton grâce au service Concierge

Une petite entreprise spécialisée en intelligence artificielle (IA) a inventé un produit qui pourrait rendre désuètes les solutions de cybersécurité actuelles. Toutefois, après avoir présenté ce produit à des douzaines de clients potentiels sans succès, elle a failli abandonner l'idée de le commercialiser. Cette invention révolutionnaire visant à gérer l'accès des utilisateurs à l'information d'une organisation avait été mise à l'essai dans un grand service public d'électricité et dans une société d'État. Toutefois, aucun client n'était disposé à acheter une technologie de prochaine génération d'une petite entreprise en démarrage, et ce, malgré l'excellente réputation des trois employés.

« Nous savons que les produits offerts actuellement par les leaders de l'industrie ne peuvent suivre l'évolution rapide du contrôle des accès, mais la plupart des grandes entreprises entretiennent depuis longtemps des liens d'affaires avec nos clients potentiels », affirme Dimitri Nokovitch, président et cofondateur d'EasyPatternZ. « Il est quasiment impossible pour un nouveau joueur comme nous d'intégrer le peloton, mais grâce au service Concierge, nous avons été catapultés à la tête du peloton. » Il souligne que son principal défi consiste maintenant à gérer l'essor de l'entreprise sur l'échiquier mondial alors qu'elle atteint sa vitesse de croisière.

Le moteur d'IA conçu par EasyPatternZ accélère la gestion des autorisations des utilisateurs au moyen de l'apprentissage profond et de clones. « Il faut 30 minutes à un spécialiste pour extraire et analyser une grappe de données alors qu'un moteur d'IA peut le faire en deux secondes », explique Dimitri Nokovitch. « Durant ces mêmes deux secondes, notre centaine de clones se base sur les données pour prendre des décisions et pour mettre à jour l'information de manière continue ».

Il ajoute que les solutions actuelles sont fondées sur un seul « cerveau » d'intelligence artificielle, alors que son produit utilise une armée de « cerveaux », en appui aux unités organisationnelles, tout en suivant l'évolution des entreprises. « Ainsi le contrôle des accès s'effectue à l'échelle de l'organisation en tout temps — non seulement durant les heures normales de travail, mais aussi lors de grèves, d'interruptions de service et de désastres. »

« Il est quasiment impossible pour un nouveau joueur comme nous d'intégrer le peloton, mais grâce au service Concierge, nous avons été catapultés à la tête du peloton. »

Dimitri Nokovitch, président et cofondateur, EasyPatternZ

Le service Concierge, artisan du succès

Désirant étendre la commercialisation de la technologie EasyPatternZ, Dimitri Nokovitch a appris l'existence du service Concierge par l'intermédiaire de Jo Van Betsbrugge et Luc Péloquin, des conseillers en innovation qui l'ont aidé à cerner une variété de programmes de soutien. Le moment décisif a été la sélection de l'entreprise par le Programme d'innovation Construire au Canada (PICC), qui vise à appuyer les entreprises en démarrage pour mettre en marché leurs produits plus rapidement. Pour y être admissibles, les clients doivent avoir un produit prêt à être commercialisé et prouver qu'ils ont la capacité de surmonter les défis grâce à des démarches novatrices.

Après s'être qualifié pour le PICC, Dimitri Nokovitch a été en mesure de présenter son moteur d'IA à dix leaders en cybersécurité du gouvernement du Canada. Ces derniers ont acheté son produit, d'une valeur initiale de 500 000 $ — un grand pas qui a mené l'entreprise en démarrage à la tête du peloton.

« En qualité de conseillers en innovation, nous sommes bien placés pour aiguiller les petites et moyennes entreprises (PME) vers des ressources pertinentes et adaptées à leurs besoins commerciaux. Dès mon premier entretien avec Dimitri, j'ai conclu que le PICC pouvait être une bonne solution pour son entreprise », affirme Luc Péloquin. « De plus, nous lui avons parlé de certains programmes de financement, comme celui de la Banque de développement du Canada et d'Anges Québec Capital, en plus de le mettre en contact avec nos réseaux industriels en France et aux États-Unis. » Dimitri Nokovitch ajoute que la compréhension de la situation par le service Concierge lui a épargné temps et argent en lui proposant une marche à suivre détaillée.

« Le service Concierge nous a également fourni de très bons conseils sur la protection de notre propriété intellectuelle et sur la consolidation de notre place sur les marchés, note-t-il. Nous détenons notre premier brevet, et d'autres idées déboucheront sur des demandes de brevet bientôt. »

Vers de nouveaux sommets grâce au service Concierge

Dimitri Nokovitch a su tirer profit de cette première vente au gouvernement du Canada et vise maintenant les gouvernements provinciaux et éventuellement ceux d'autres parties du monde. « Grâce à notre projet réalisé avec l'aide du PICC, nous avons pu finaliser notre prototype et le mettre en marché avec une formule attrayante », explique-t-il. Il prévoit que dans la prochaine décennie, l'entreprise sera solidement établie au Canada et que son expansion aura commencé en France, aux États-Unis et ailleurs.

Dimitri Nokovitch admet qu'il doit gérer la croissance d'EasyPatternZ avec attention étant donné l'immense demande en matière de cybersécurité, particulièrement dans les multinationales qui comptent des centaines de milliers d'employés et des dizaines de milliers de rôles.

« L'Internet des objets exige que les personnes et les objets soient interconnectés, ce qui non seulement accroit considérablement le niveau de complexité, mais demande aussi de nouvelles approches », conclut-il. « Notre concept qui repose sur l'utilisation de clones intelligents est décidément une technologie révolutionnaire qui reléguera le modèle actuel de contrôle des accès axé sur les rôles aux oubliettes. »

Date de modification :