Sélection de la langue

Recherche

Secteur spatial canadien

Les technologies spatiales sont essentielles pour soutenir nos besoins nationaux. Les ressources spatiales servent les Canadiens et les ministères fédéraux en contribuant au bien-être économique du pays et en renforçant notre souveraineté nationale, notre sécurité, la gestion de nos ressources et notre capacité de surveillance environnementale. Le secteur spatial canadien s’est taillé une réputation internationale dans plusieurs domaines, y compris l’observation de la Terre, la robotique spatiale, l’exploration et les sciences spatiales et les communications par satellites, et continue d’innover dans le cadre de nouvelles capacités.

En février 2019, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un investissement de 1,9 milliard de dollars de la part du gouvernement du Canada dans le cadre de sa contribution au « Gateway » lunaire de la NASA, la pierre d’assise de la nouvelle stratégie spatiale du Canada. Grâce à cet investissement, le Canada contribuera à la conception d’un système robotisé intelligent, Canadarm3, pour le « Gateway ». Canadarm3 pourra effectuer des travaux de réparation et d’entretien, mais aussi mener des activités scientifiques en l’absence d’astronautes.

Le premier ministre a ensuite annoncé un investissement supplémentaire de 150 millions de dollars sur cinq ans en appui au nouveau Programme d’accélération de l’exploration lunaire (PAEL) Ce programme aidera les petites et moyennes entreprises (PME) du Canada à développer de nouvelles technologies à utiliser et à essayer en orbite lunaire ainsi que sur la surface de la lune, technologies pouvant relever de domaines comme l’intelligence artificielle, la robotique et la santé.

Exploration, imagination, innovation : une nouvelle stratégie spatiale pour le Canada

En mars 2019, le gouvernement du Canada a publié Exploration, imagination, innovation : une nouvelle stratégie spatiale pour le Canada (pdf, 1.62 Mo, 22 pages). Selon cette stratégie, l’espace est une ressource stratégique pour le Canada et l’ensemble du gouvernement doit collaborer afin que la population canadienne puisse continuer de compter sur l’espace pour répondre aux besoins nationaux.

La stratégie vise à tirer parti des forces du Canada, notamment dans le domaine de la robotique, et à faire progresser la science et l’innovation dans des domaines passionnants comme l’intelligence artificielle (IA) et les technologies biomédicales. Elle met en avant-plan l’application des innovations dans ces domaines pour résoudre d’importants problèmes sur Terre, par exemple l’amélioration de l’accès aux services à large bande, la protection de l’autonomie du Canada par des ressources de défense basées dans l’espace ou l’amélioration de la prestation des soins de santé dans des communautés éloignées grâce à la médecine spatiale.

La nouvelle stratégie spatiale pour le Canada renforcera la capacité du Canada à avancer au même rythme que la nouvelle économie spatiale. Elle appuiera les entreprises spatiales novatrices en modernisant la réglementation, ce qui leur permettra de croître et de s’épanouir au Canada et à l’international. Elle décrit également la manière dont le gouvernement du Canada positionnera le secteur spatial commercial du Canada de manière à tirer pleinement parti de l’économie spatiale mondiale grandissante par l’entremise de programmes comme le Fonds stratégique pour l’innovation (FSI), d’Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE), le Programme de développement des technologies spatiales (PDTS) de l’Agence spatiale canadienne (ASC) et de politiques telles que la Politique des retombées industrielles et technologiques.

Secteur spatial canadien

Le secteur spatial canadien, qui est hautement innovateur, emploie approximativement 10 000 Canadiens et Canadiennes. Selon le rapport sur l'État du secteur spatial canadien, en 2018, le secteur spatial canadien a généré des revenus de 5,7 milliards de dollars et ses retombées sur l’économie canadienne se sont élevées à 2,5 milliards de dollars. Le secteur spatial canadien est composé de plus de 200 organisations incluant des entreprises, des universités et des centres de recherche. Les activités de recherche et développement (R-D) liées à la fabrication dans le secteur spatial sont 11 fois plus intenses que la moyenne de celles liées à fabrication au Canada. À l’échelle nationale, 94 % des entreprises spatiales sont des PME, qui à elles seules sont responsables de 43 % des revenus du secteur spatial canadien. Le Canada a une expertise en fabrication de systèmes spatiaux, y compris dans le domaine de la robotique, des communications par satellite et des systèmes d’observation de la Terre et de données.

Le gouvernement a appuyé le secteur spatial canadien par l’entremise du programme du FSI et plus particulièrement en investissant dans le Plan pour l’innovation et les compétences. Depuis 2018, le FSI a investi dans trois projets liés à l’espace qui solidifient et font évoluer le secteur spatial :

Les organismes spatiaux canadiens sont renommés à l’échelle internationale pour leurs technologies de pointe. Avec l’appui de l’ASC, les organismes spatiaux canadiens ont établi des liens de longue date avec des entrepreneurs importants et avec les pays qui mettent en œuvre des activités spatiales. Au nombre de ses relations internationales, le Canada a collaboré avec la National Aeronautics and Space Administration (NASA) (anglais seulement) à un large éventail d’activités scientifiques et d’exploration de l’espace au cours des quatre dernières décennies. Le Canada est également le seul pays non européen à participer aux programmes de l’Agence spatiale européenne (anglais seulement) (anglais seulement). Les organismes spatiaux canadiens sont renommés à l’échelle internationale pour leurs technologies de pointe. Avec l’appui de l’, les organismes spatiaux canadiens ont établi des liens de longue date avec des entrepreneurs importants et avec les pays qui mettent en œuvre des activités spatiales. Au nombre de ses relations internationales, le Canada a collaboré avec la National Aeronautics and Space Administration (NASA) (anglais seulement) à un large éventail d’activités scientifiques et d’exploration de l’espace au cours des quatre dernières décennies. Le Canada est également le seul pays non européen à participer aux programmes de l’Agence spatiale européenne (anglais seulement).

Innovation, Sciences et Développement économique Canada participe à l’élaboration de politiques et de stratégies relatives à l’espace, et s’assure que les besoins du secteur et du gouvernement sont pris en compte.


Photo de SAB avec le ministre ou le rapport de la SAB

Le Conseil consultatif de l’espace

Le Conseil donne au gouvernement du Canada des conseils au sujet du secteur spatial canadien.

La robotique spatiale

La robotique spatiale

Le Canada est devenu chef de file en innovation et en ingénierie de la robotique.

L’observation de la Terre

L’observation de la Terre

L’observation de la Terre à partir de l’espace revêt une grande importance pour la compréhension des ressources et de la masse terrestre du Canada, de ses eaux côtières et de son atmosphère.

Tendances mondiales et nouvelles capacités

Tendances mondiales et nouvelles capacités

Le secteur spatial canadien continue d’évoluer et d’innover dans de nouveaux domaines.

Les communications par satellite

Les communications par satellite

Le Canada possède des technologies de pointe qui appuient la transmission des communications.

Les sciences et l’exploration spatiales

Les sciences et l’exploration spatiales

Le secteur spatial du Canada est reconnu pour sa création d’instruments scientifiques exceptionnels.

Les programmes

Les programmes

Les programmes et initiatives qui soutiennent le secteur spatial Canadien.

Ressources

Ressources

D’autres renseignements fédéraux liés à l’espace.

Date de modification :