Capacités industrielles clés du Canada

L'adoption de capacités industrielles clés (CIC) permettra de faire en sorte que les approvisionnements en matière de défense favorisent mieux l'innovation, les exportations et la croissance des entreprises dans le cadre de la Politique sur les retombées industrielles et technologiques (RIT).

Selon l'actuelle Politique des RIT, les soumissionnaires retenus pour les approvisionnements en matière de défense et les approvisionnements importants de la Garde côtière canadienne doivent réaliser un certain nombre d'activités économiques au Canada dont la valeur est équivalente à celle du marché. Pour respecter cette obligation, ils peuvent fabriquer un produit ou fournir un service au Canada, investir dans la recherche et développement et le développement des compétences au Canada ou se procurer des biens ou des services auprès de fournisseurs canadiens.

Pour faire en sorte qu'un plus grand nombre de ces investissements continuent à soutenir le développement d'un secteur de la défense et de la sécurité qui est concurrentiel à l'échelle mondiale, le gouvernement du Canada a défini 16 CIC (voir les définitions complètes ci-dessous). Ces CIC sont liées à des domaines de technologies émergentes qui présentent un potentiel de croissance rapide et des débouchés importants, à des capacités établies par rapport auxquelles le Canada est concurrentiel à l'échelle mondiale et à des domaines où la capacité nationale est essentielle à la sécurité du pays. Les CIC sont les compétences, les technologies et les chaînes d'approvisionnement requises pour soutenir la croissance de ces capacités. Elles sont plus vastes que les entreprises associées à la solution finale; elles englobent les établissements d'enseignement postsecondaire qui perfectionnent les compétences et les recherches, les petites et moyennes entreprises (PME) qui font partie de la chaîne de valeur et la propriété intellectuelle qui est créée au Canada. 

Les 16 CIC ont été établies à la suite d'une série de consultations menées auprès de plus de 300 intervenants de l'industrie et du milieu universitaire, et elles ont été conçues pour cadrer avec la politique en matière de défense du Canada (Protection, Sécurité, Engagement) et le Plan pour l'innovation et les compétences.

Technologies émergentes

  • Matériaux de pointe
  • Intelligence artificielle
  • Cyberrésilience
  • Systèmes télépilotés et technologies autonomes
  • Systèmes spatiaux

Principales compétences et services industriels essentiels

  • Systèmes et composantes aérospatiaux
  • Blindage
  • Intégration des systèmes de défense
  • Systèmes électro-optiques/infrarouges
  • Solutions en matière de véhicules terrestres
  • Soutien en service
  • Systèmes de mission et systèmes de plateformes navales
  • Munitions
  • Services de construction navale, de conception et d'ingénierie
  • Sonars et systèmes acoustiques
  • Formation et simulation

Dans l'avenir, la Politique des RIT motivera l'industrie à faire des investissements liés à ces CIC d'un bout à l'autre de la chaîne d'approvisionnement dans le cadre des approvisionnements en matière de défense et des approvisionnements importants de la Garde côtière canadienne, le cas échéant. Cela donnera lieu à un plus grand nombre de débouchés pour les PME canadiennes dans des domaines qui devraient favoriser la croissance de l'emploi ainsi qu'à des investissements accrus du secteur privé dans les activités de recherche et développement novatrices notamment grâce à des partenariats avec des établissements d'enseignement postsecondaire du Canada. 

L'adoption des CIC a été recommandée pour la première fois dans le rapport Le Canada d'abord – Exploiter l'approvisionnement militaire en s'appuyant sur les capacités industrielles clés (2013) afin de servir de force motrice et habilitante pour exploiter pleinement les possibilités économiques offertes aux Canadiens par les dépenses en matière de défense sans précédent qui sont prévues.

Les CIC évolueront au fil du temps en fonction des avancées technologiques et des nouvelles exigences en matière de défense, et la liste sera examinée et actualisée régulièrement.

Définitions

Technologies émergentes
Matériaux de pointe
Englobe un éventail de matériaux et de processus de production connexes qui améliorent considérablement les capacités opérationnelles et/ou qui réduisent le coût du matériel exploité dans le cadre d'opérations militaires. Les améliorations consistent entre autres en une réduction du poids, une plus grande robustesse et une résistance accrue, une observabilité réduite. Les matériaux envisagés touchent bon nombre de technologies, notamment les structures en matériaux composites (y compris les aérostructures), les textiles, les métaux, les plastiques, les céramiques et les matières premières de pointe destinées à la fabrication additive. Les processus de production connexes pour produire les matériaux comprennent la fabrication additive, l'impression tridimensionnelle (3-D) et l'usinage de pointe, entre autres. Ces matériaux permettent de nombreuses applications dans les secteurs militaires aérospatiaux, terrestres, naval et spatiaux, ainsi que dans des secteurs commerciaux.
Intelligence artificielle
L'intelligence artificielle, ou IA, couvre un éventail de technologies qui permettent à des machines de réaliser des tâches qui nécessitent habituellement l'intelligence humaine, telles que la reconnaissance des formes et de la parole, la traduction, la perception visuelle et la prise de décisions. L'IA s'appuie sur diverses disciplines, comme les algorithmes de recherche et l'optimisation mathématique, l'apprentissage machine, l'apprentissage approfondi, l'autoapprentissage et les réseaux neuronaux, en plus d'étendre les connaissances qui s'y rattachent. Elle allège la charge de travail des utilisateurs et automatise les tâches facilement répétables où ils doivent intervenir. L'IA permet d'envisager un meilleur rendement du personnel formé, de soustraire celui-ci à des environnements dangereux et de s'adapter plus rapidement aux changements dans l'environnement opérationnel militaire. Elle simplifie également de nombreuses activités, telles que l'analyse de quantités massives de données à l'appui du renseignement, de la planification des missions, de l'entraînement connexe, de la logistique, de la gestion opérationnelle, de la cybersécurité et de la cyberrésilience. L'intelligence artificielle a sa place dans de nombreux domaines liés à la défense et d`autres secteurs.
Cyberrésilience
La cyberrésilience couvre tous les aspects des secteurs de la sécurité nationale, civile et commerciale et pallie les vulnérabilités créées par l'expansion de la technologie de l'information et de l'économie du savoir. La cyberrésilience comporte des activités de conception, d'intégration et de mise en œuvre de solutions technologiques qui protègent l'information et les réseaux de communication. Ces technologies, parmi d'autres, doivent être axées sur le développement efficace des cybercapacités suivantes :
Sécurité de l'information
La protection des données et des renseignements électroniques et numériques contre l'accès et toute intrusion, l'utilisation, la divulgation, la perturbation, la modification, la consultation, l'inspection, l'enregistrement ou la destruction non autorisé;
Sécurité informatique
La sécurisation du contenu et la gestion des menaces (point terminal, messagerie, réseaux, Web, nuage), sécurité, gestion des vulnérabilités et des risques, gestion de l'identité et de l'accès et autres produits, (p. ex., des trousses de chiffrement et de gestion des jetons et des essais de vérification de produits de sécurité), ainsi que des services d'éducation, de formation et de connaissance de la situation;
Sécurité des technologies opérationnelles
La surveillance, mesure et protection des systèmes d'automatisation et de contrôle des processus industriels et connexes. La cyberrésilience peut comprendre la création d'outils et l'intégration de systèmes et de processus qui renforcent la sécurité des systèmes tactiques ou des grands réseaux, le chiffrement, la cyber-expertise et les interventions en cas d'incident, entre autres. Les capacités établies dans ce domaine pourraient s'appuyer de plus en plus sur l'IA à titre de technologie habilitante. Ainsi, des réseaux feraient usage de leurs défenses de façon autonome et dynamique contre les intrusions et se répareraient eux-mêmes après une perturbation.
Systèmes télépilotés et technologies autonomes
Les plateformes et systèmes s'appuyant sur l'exploitation de machines autonomes, y compris des véhicules aériens, marins ou terrestres sans pilote qui intègrent les technologies de l'IA pour que les opérations tant militaires que commerciales soient de plus en plus autonomes. Ces technologies sont fondées sur diverses formes d'intelligence artificielle, notamment l'apprentissage machine, l'autoapprentissage et les réseaux neuronaux, afin d'accélérer les opérations ou en prolonger la durée, de soustraire les opérateurs aux environnements dangereux et d'améliorer l'efficacité des missions dans leur ensemble.
Systèmes spatiaux, y compris
Applications logicielles d'observation de la terre
Les logiciels et services à valeur ajoutée qui tirent parti des images satellitaires et des informations géospatiales de la Terre. Les solutions peuvent être élaborées en vue de diverses applications, y compris la navigation, la surveillance, la collecte de renseignements, la cartographie, l'observation du climat et d'autres utilisations militaires ou civiles. Ces solutions sont appelées à exploiter de plus en plus l'intelligence artificielle pour traiter des données et réaliser des analyses préliminaires de manière autonome.
Systèmes satellitaires
La conception et fabrication d'une vaste gamme de systèmes satellitaires et d'autres sous-systèmes liés aux engins spatiaux, y compris les composantes spatiales et terrestres. Cela comprend notamment les plateformes satellitaires, les charges utiles de communication ou d'imagerie, ainsi que les systèmes de propulsion et d'alimentation. Autre aspect essentiel, cette catégorie comprend également l'infrastructure de contrôle au sol nécessaire pour exploiter les satellites et gérer les données qu'ils produisent.
Principales compétences et services industriels essentiels
Systèmes et composantes aérospatiaux 
Conception, fabrication, assemblage et intégration d‘éléments structurels d’aéronefs, de surface de contrôle, de systèmes et de sous-systèmes d’aéronefs, de plateformes aériennes complètes avec pilote ainsi que des pièces et de composantes de ces dernières.  Cela comprend les systèmes et composants suivants : trains d’atterrissage (roues, amortisseurs et pièces connexes pour la rentrée et la sortie du train d’atterrissage des aéronefs, pontons d’hélicoptères, etc.), servocommandes de vol, matériel d’avionique, systèmes de propulsion et d’alimentation d’aéronefs militaires (turbines à gaz, compresseurs, système d’alimentation en carburant, etc.).
Blindage
Métaux, céramiques, composites et autres solutions matérielles servant à protéger à la fois les véhicules et les soldats. Cela comprend le développement et la fabrication des matériaux connexes, ainsi que la conception et la fabrication de solutions de blindage particulières à des fins militaires, de sécurité et d’application de la loi.
Intégration des systèmes de défense
Conception et intégration de systèmes militaires complexes qui dépendent de l’intégration harmonieuse de multiples sous-systèmes pour fournir une capacité opérationnelle efficace. Ces capacités couvrent diverses plateformes militaires et permettent l’exploitation et la gestion d’armes, de systèmes de défense, de systèmes de commande et de contrôle, de capteurs, de systèmes d’appui à la prises de décision, des dispositifs de guerre électronique et des sous-systèmes de base des plateformes d’une manière hautement coordonnée qui est essentielle dans des conditions de combat très exigeantes. Ces systèmes doivent présenter de façon compréhensible et sûre l’information provenant de multiples sources aux opérateurs et appuyer la prise de décisions dans un environnement complexe. Cette définition ne vise pas les divers systèmes constitutifs (systèmes de lancement de missiles, radars, systèmes de guerre électronique, etc.) à intégrer dans un ensemble cohérent, mais vise plutôt les compétences et les capacités nécessaires pour réaliser l’intégration et créer l’interface utilisateur requise dans des systèmes complexes destinés aux missions.
Systèmes électro-optiques/infrarouges
Conception, fabrication et intégration de systèmes électro-optiques et infrarouges destinés à la surveillance, à la reconnaissance, à la vision nocturne et au ciblage. La présente catégorie comprend les composants et les groupes de composants qui influent considérablement sur la capacité des systèmes, ainsi que les logiciels qui améliorent le rendement ou contribuent à une meilleure utilisation de l’information recueillie par les capteurs. Il peut s’agir d’applications militaires ou civiles installées sur de multiples supports, y compris des plateformes aériennes, des satellites, des véhicules terrestres, des navires, des sous-marins ou des infrastructures fixes.
Solutions en matière de véhicules terrestres
Conception, ingénierie, fabrication de pointe, intégration et mise à l’essai de véhicules perfectionnés de combat et d’appui au combat.
Soutien en service
Ensemble de capacités requises pour exploiter et maintenir en état de fonctionner un éventail de plateformes et de systèmes militaires dans tous les domaines, tout au long de leur vie utile. Dans ce contexte, l’expression « exploiter et maintenir » englobe une grande variété d’activités, y compris l’entretien, la réparation et la révision; l’établissement de diagnostics, de pronostics et la gestion de l’état de fonctionnement; la gestion des pièces de rechange et de la chaîne d’approvisionnement; la gestion de la configurations; la modification et la mise à jour de systèmes et de logiciels pour améliorer la capacité et la prolonger de la durée de vie, en plus de l’intégration du soutien des produits (ISP) dans son ensemble.
Systèmes de mission et systèmes de plateformes navales
Services de conception, d’ingénierie, de développement, de fabrication et de mise à l’essai et d’évaluation liés aux systèmes suivants :
  • Systèmes de mission et de combat de navires, y compris le commandement, le contrôle et les communications, la liaison de données, le ravitaillement en mer, les systèmes de gestion du combat, les systèmes de navigation intégrés, les contre-mesures, les dispositifs d'appontage et d'arrimage rapide des hélicoptères;
  • Systèmes de plateforme, y compris les systèmes de gestion de passerelle et de plateforme, les systèmes de propulsion, les systèmes de contrôle des avaries de combat et des machines, les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) et les systèmes électriques.
Munitions
Comprend l'ensemble des activités couvertes par le Programme d'approvisionnement des munitions (PAM) du Canada.
Services de construction navale, de conception et d'ingénierie
Comprend l'ensemble des capacités nécessaires pour construire, intégrer et maintenir les navires, ainsi que les capacités d'ingénierie et de gestion des processus essentiels à la construction et à l'intégration navales.
Sonars et systèmes acoustiques
Comprend la conception, la fabrication et l'intégration de sonars et de systèmes acoustiques utilisés à des fins de navigation, de surveillance, de conduite de tir et de levé pour appuyer des objectifs scientifiques, militaires et civils, y compris les capacités embarquées de traitement des signaux et de gestion des systèmes, ainsi que les réseaux de capteurs immergés.
Formation et simulation
Capacités de formation et de simulation de bout en bout, y compris un ensemble complet de solutions de formation en direct, virtuelles et constructives. Cela comprend la conception, la fabrication, l'intégration et la modification de simulateurs, le développement de didacticiels, la conception et l'intégration de cibles et de matériel de cours, ainsi que la prestation de services de formation en direct, de manière virtuelle ou en classe.
Date de modification :