Tables sectorielles de stratégies économiques - les industries numériques

Encourager la croissance économique des industries numériques du Canada.

Président 

Tobias Lütke, Shopify

Tobias Lütke est le fondateur et président-directeur général de Shopify. Basé à Ottawa, la firme compte parmi ses clients 500 000 entreprises de par le monde grâce à sa plateforme de commerce à chaînes multiples. En tant que programmeur expérimenté, Tobi a fait partie de l'équipe principale de l’application Ruby on Rails et a créé de nombreuses bibliothèques numériques à code source ouvert. Tobi soutient activement des groupes qui mettent l'accent sur la connaissance informatique, l'éducation et la formation de plus grands talents technologiques au Canada.

Membres

  • Boris Wertz, Version One Ventures
  • Ian Crosby, Bench
  • Christian Dandeneau, ID Fusion Software
  • Melissa Sariffodeen, Ladies Learning Code
  • Michael Litt, Vidyard
  • Allen Lau, Wattpad
  • Janet Bannister, Real Ventures
  • JF Gagne, Element AI
  • Eric Fournier, Moment Factory
  • Ian Rae, CloudOps
  • Noemie Dupuy, Budge Studios
  • Tea Nicola, WealthBar
  • Maithili Mavinkurve, Sightline Innovation
  • Julie Rivard, Squiggle Park

Représentants du gouvernement fédérale

  • Graham Flack/Hélène Laurendeau, Patrimoine canadien
  • John Knubley, Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Réunions

Le 21 novembre 2017 Location : Shopify, Ottawa, ON

Objet

Les membres de la Table affirment que la technologie a une telle influence qu’elle est plus utile pour décrire une stratégie numérique qu’un secteur numérique. Ils aimeraient voir une stratégie numérique qui soutien et habilite les entreprises canadiennes.

Ce dont nous avons parlé

On a suggéré que le succès peut être une harmonisation à l’échelle des systèmes d’éducation, du soutien aux entreprises, des soutiens sociaux et des pratiques d’immigration pour certaines spécialisations d’ici 2025. Les membres s’entendent que de légères modifications apportées au cours au fil du temps peuvent avoir une incidence importante.

  1. Expansion — On a discuté des entreprises dont la taille présente le plus d’avantages, et du fait que la bonne stratégie serait d’encourager plus d’entreprises à prendre de l’expansion. On pourrait alimenter plusieurs entreprises en démarrage et laisser le marché faire ce qu’il a à faire ou combler les écarts : financement, marchés précoces, écosystèmes entre pairs, incubation d’entreprises, obstacles aux nouvelles entreprises.
  2. PI et stratégie pour les données — L’obtention du bon environnement stratégique favoriserait un avantage concurrentiel mondial. Le secteur canadien de la PI a délibérément adopté une approche ouverte, cédant la propriété pour favoriser l’accélération. La PI et les entreprises non canadiennes vs l’utilisation de la PI et d’ensembles de données pour obtenir un territoire à l’échelle mondiale. Que font d’autres pays?
  3. Adoption numérique — « Chaque entreprise est une entreprise technologique, mais elle n’en est pas toujours consciente. » On discute également des générations « progressives » dans le cadre de cet en-tête.
  4. Accès à des talents créateurs et compétents en technologie numérique — La discussion portait sur les défis que présente l’accès à certains talents importants, et sur l’embauche et le maintien en poste de femmes et d’Autochtones dans le secteur de la technologie.
  5. Faire du Canada le meilleur endroit au monde pour les entrepreneurs de la technologie numérique — Une culture entrepreneuriale : comment s’assurer qu’il y a suffisamment d’entrepreneurs disposant d’une expérience pratique transférable au sein des entreprises en croissance. Inspirer les entrepreneurs à croître vs disposer d’une stratégie de sortie anticipée. Créer une identité culturelle canadienne autour de l’entrepreneuriat numérique.

Ce que nous ferons ensuite

Les membres de la Table se sont portés volontaires pour joindre un groupe de travail axé sur un des thèmes susmentionnés et pour peaufiner la vision de la Table. Ils rédigeront des documents de travail d’ici la fin de décembre. Des séances de mobilisation externes sont prévues pour janvier afin de mettre à l’essai ces idées et pour recueillir de la rétroaction d’un public plus vaste. Les réunions de janvier et de mars de la Table porteront sur la mise au point des options

L’avantage concurrentiel de toute entreprise est relié à son avantage numérique. Il ne s’agit pas d’une industrie, il s’agit d’une stratégie.
Membre de la Table des industries numériques, le 21 novembre 2017
Le 22 janvier 2018 Location : Ottawa, ON

Objet

Les membres de la Table se sont rencontrés le 22 janvier pour discuter de l'accès aux talents créateurs et compétents en technologie numérique et des conditions favorables pour les entreprises numériques canadiennes qui veulent prendre de l'expansion.

Ce dont nous avons parlé

  1. Vision : Le président a mené la discussion sur la vision des industries numériques du Canada en 2025 et après. Les concepts d'intégration, de démocratie, d'innovation, de concurrence et de succès ont été abordés. Il tenait à ce que l'énoncé de la vision montre à quel point la technologie numérique est ancrée dans tous les secteurs et que le Canada aspire à devenir un chef de file dans l'innovation numérique démocratique.
  2. Accès à des talents créateurs et compétents en technologie numérique : Les membres de la Table sont fortement saisis par l'idée que plusieurs emplois dans le futur impliqueront une composante numérique. Les membres de la Table ont exprimé un grand intérêt quant à l'élaboration de stratégies qui offriront aux Canadiens les aptitudes numériques nécessaires pour réussir. Ils ont parlé des compétences et des aptitudes qui seront requises et des moyens pour les acquérir, tels que :
    • l'éducation/la formation
    • le travail/les études et les programmes d'apprentissage et de recyclage dirigés par l'industrie
    • le maintien/le rapatriement des talents
    • l'immigration
  3. Expansion des entreprises : Les membres de la Table ont présenté leurs propres expériences, qui appuyaient les dernières analyses réalisées par des chercheurs des secteurs privé et public. Ils ont tenu compte de facteurs qui pouvaient accélérer ou freiner les capacités de croissance des entreprises, tels que :
    • l'accès aux pairs qui ont réussi à prendre de l'expansion. L'industrie numérique canadienne a besoin d'un réseau de mentorat établi, officiel ou non, pour présenter les meilleures pratiques aux entreprises qui souhaitent s'agrandir;
    • la disponibilité de talents compétents, y compris des talents aux postes de haute direction ayant de l'expérience en leadership à grande échelle;
    • l'accessibilité du capital de croissance. Les entrepreneurs canadiens ont besoin de l'expertise pour bâtir des entreprises prêtes à recevoir des investissements et, puisque plusieurs fonds communs de capitaux sont mondiaux, cela requiert de la sophistication et du temps pour mener à bien l'expansion d'une entreprise.

Ce que nous ferons ensuite

  • Les membres de la Table tiendront des séances de mobilisation avec les intervenants en février 2018.
  • La prochaine réunion de la Table sera en mars 2018.  
Le monde espère l’émergence d’un vrai précurseur dans l’économie numérique, non seulement pour ouvrir la voie, mais aussi pour expliquer sa façon de faire à tous.
Membre de la Table des industries numériques,le 22 janvier 2018
Le 10 avril 2018 Lieu : Toronto, ON

Objet

La Table sur les industries numériques a tenu une réunion le 10 avril afin de discuter de quatre secteurs prioritaires clés susceptibles de connaître une croissance économique au sein des industries numériques. Les membres de la Table avaient pour objectif d’établir une compréhension commune des prochaines étapes en vue de la production d’un rapport final, et de rédiger des propositions provisoires relatives aux quatre thèmes prioritaires clés

Ce dont nous avons discuté

  1. Adoption du numérique : La Table a discuté des possibilités d’accroître l’adoption et l’acceptation des technologies numériques dans l’ensemble des secteurs de l’économie. Plusieurs facteurs pourraient contribuer à faciliter l’adoption du numérique, notamment :
    • un accès Internet abordable pour les entreprises et les particuliers canadiens;
    • la promotion des avantages de la technologie;
    • l’élimination du risque et de l’incertitude qui entourent l’adoption du numérique;
    • un gouvernement numérique rationalisé.
  2. Mise à profit des données et de la propriété intellectuelle (PI) : La Table a convenu qu’il s’agit d’un secteur qui nécessitera une étude approfondie. Le contexte actuel comprend des enjeux tels que la vie privée, la sécurité, les données ouvertes, l’utilisation des données au profit de l’intelligence artificielle (IA) et la commercialisation de la PI au Canada. Les membres ont également parlé des différents modèles mondiaux en matière de protection des données. La Table continuera de trouver des idées et de préparer des propositions liées à ce domaine à la suite de la discussion tenue dans le cadre de la présente réunion.
  3. Accès à des talents créateurs et compétents en technologie numérique : La Table a donné son aval à plusieurs des idées relevées lors de la dernière réunion et a redéfini son approche. Les membres de la Table ont convenu que l’accès à des talents compétents est un facteur déterminant quant à la vitesse à laquelle les entreprises réussissent à croître et à la concurrence féroce que se font les entreprises pour attirer les travailleurs hautement qualifiés et expérimentés dans les domaines des STIAM. La discussion a porté sur divers sujets, dont :
    • la collaboration entre des chefs de fils de l’industrie et des établissements postsecondaires en vue d’augmenter le nombre de diplômés en STIAM;
    • l’augmentation de la participation des peuples autochtones, des femmes et des groupes sous-représentés à la main-d’œuvre du secteur numérique;
    • le rapatriement du talent canadien;
    • la mise au point d’un programme sur le codage approuvé par l’industrie.
  4. Expansion des entreprises :  Les membres de la Table ont discuté de facteurs qui sont susceptibles de soutenir et d’accélérer la croissance, en se penchant davantage sur l’expansion des entreprises moyennes dont le potentiel de croissance est considérable. Ils ont aussi soulevé l’importance d’offrir un soutien au-delà de l’étape de lancement aux entreprises dont la croissance est rapide, afin de les aider à devenir des entreprises phares au sein de l’économie canadienne — ce qui viendra renforcer l’écosystème.

Prochaines étapes

  • La Table continuera d’établir des propositions ainsi qu’une vision ambitieuse de l’industrie et des cibles connexes.
  • La prochaine réunion de la Table aura lieu en mai 2018.
Le 17 mai 2018 Lieu : Ottawa, ON

Objet

  • La Table a tenu sa quatrième réunion dans les locaux de Shopify, à Ottawa, le 17 mai 2018.
  • Parmi les conférenciers, il y avait l’ancien gouverneur général, le très honorable David Johnston, qui a parlé de la zone de l’innovation (Innovazone) de la Fondation Rideau Hall, ainsi que M. Jean-Frédéric Lafaille, secrétaire adjoint du Cabinet, Bureau du Conseil privé, qui a parlé des décisions stratégiques qui sous-tendent les investissements étrangers directs.

Ce dont nous avons discuté

  • Les membres ont parlé de la façon de procéder pour préparer le rapport final et ils ont mis au point et validé les propositions liées aux quatre domaines prioritaires clés. Ils ont atteint un consensus au sujet des propositions, mais il faudra mener d’autres consultations pour les valider de manière plus approfondie et établir des cibles pour en mesurer la mise en œuvre. Jusqu’à maintenant, les membres ont présenté les propositions ci-dessous :
    • Adoption du numérique : Promouvoir une culture de l’innovation au Canada; accélérer l’établissement d’une connectivité universelle, égalitaire et abordable d’ici 2025; soutenir l’établissement d’un programme d’adoption de la technologie numérique; appuyer le Programme d’innovation Construire au Canada et le programme Solutions innovatrices; demander au gouvernement fédéral de fournir des services numériques de bout en bout d’ici 2022.
    • Stratégie relative aux données et à l’intelligence artificielle : Établir un conseil consultatif sur l’intelligence artificielle dirigé par l’industrie; mettre en œuvre une approche relative à la protection de la vie privée qui ressemble au RGPD; créer une bibliothèque de données ouvertes qui est interopérable.
    • Expansion des entreprises (À nous le podium) : Établir un programme pilote en matière de capital de risque qui concorde avec le capital de risque de série A; moderniser la RD-DE; créer un passeport d’hypercroissance pour les entreprises à forte croissance (une voie de type Nexus menant vers les programmes et les services).
    • Compétences et talents : Créer un carrefour des compétences numériques et de collaboration entre les talents; soutenir et promouvoir la Stratégie en matière de compétences mondiales.

Prochaines étapes

  • La prochaine réunion de la Table est prévue pour le 22 juin 2018, à Toronto. Elle débutera par une séance de consultation d’intervenants clés de l’industrie afin d’obtenir leurs commentaires sur les propositions. La séance de consultation sera suivie par une réunion à laquelle seuls les membres de la Table participeront.
Le 22 juin 2018 Lieu : Toronto, ON

Objet

Le 22 juin 2018, la Table de stratégies économiques pour le secteur des industries numériques a tenu sa cinquième réunion à Toronto, en Ontario. L’objectif de la réunion était d’obtenir des commentaires d’intervenants de l’industrie sur des éléments clés des propositions de la Table.

Ce dont nous avons discuté

La Table a présenté à des représentants d’associations et d’entreprises du domaine numérique les travaux qu’elle a accomplis au cours de la dernière année. Ces intervenants ont accepté la majorité des propositions et l’orientation générale des travaux de la Table. Plus précisément, les intervenants ont :

  • convenu que l’accent devrait être mis sur le développement et l’élargissement du bassin de talents en STIM qualifiés et dotés des compétences nécessaires dans le domaine numérique en augmentant le nombre de diplômés en sciences informatiques, en offrant plus de possibilités d’apprentissage intégré au travail et, au bout du compte, en maintenant le talent au Canada;
  • convenu qu’il était important d’accélérer la connectivité universelle au Canada pour faire en sorte que tous les Canadiens puissent participer à l’économie numérique;
  • accepté les objectifs de la proposition visant à prendre la tête du peloton, plus précisément le volet de mentorat dans le cadre duquel des chefs de file expérimentés contribuent à la préparation d’entreprises et de chefs de file émergents;
  • accepté les objectifs des propositions relatives aux données et à l’intelligence artificielle — ils ont parlé des efforts à déployer pour établir un cadre canadien de protection de la vie privée (compatible avec le RGPD) et un conseil canadien de l’intelligence artificielle surtout en ce qui concerne la commercialisation de l’intelligence artificielle.

Prochaines étapes

  • Les membres de la Table mobiliseront d’autres intervenants pendant l’été.
  • Parallèlement, ils se concentreront sur la mise au point des propositions et la rédaction du rapport final.
Le 28 février 2019 Location : Conférence WebEx

Objet

Le 28 février 2019, la Table de stratégies économiques sur les industries numériques (TSEIN) a tenu sa septième réunion. L’objectif de la réunion était de faire le point sur la mise en œuvre des recommandations de la TSEIN depuis la présentation de l’Énoncé économique de l’automne en novembre 2018. Les membres de la Table ont également discuté des priorités pour le prochain cycle de réunions.

Ce dont nous avons parlé

  1. Le président et les membres de la Table sur les industries numériques ont parlé de leurs recommandations lors de plusieurs événements, notamment aux États-Unis. Ils ont entendu des réactions positives à la collaboration unique qui existe entre l’industrie/le secteur privé et les Tables de stratégies économiques concernant les politiques d’innovation et les politiques économiques.
  2. Il s’agit de la première réunion de la TSEIN pour Hélène Laurendeau, sous-ministre du Patrimoine canadien, et elle parle de l’engagement de son ministère à l’égard du processus.
  3. Les membres sont informés des premières étapes de la mise en œuvre de leurs recommandations. Dans l’Énoncé économique de l’automne, le gouvernement s’est engagé à continuer de travailler en collaboration avec l’industrie à long terme et a annoncé des initiatives directement liées aux recommandations des Tables de stratégies économiques. Pour ce qui est de la compétitivité, il s’agit notamment d’un incitatif à l’investissement accéléré visant à encourager les investissements dans les technologies numériques, la propriété intellectuelle étant une dépense admissible. Au chapitre de l’innovation, les membres se réjouissent de l’engagement financier supplémentaire de 800 millions de dollars en faveur du Fonds stratégique pour l’innovation et de l’annonce subséquente d’un concours visant à appliquer l’automatisation et les technologies numériques à des projets agricoles.
  4. Accélérer la mise en place d’une connectivité universelle, équitable et abordable est une priorité pour la TSEIN, et le gouvernement a pris plusieurs mesures pour y donner suite. L’élaboration d’une stratégie canadienne de connectivité avec les partenaires provinciaux et territoriaux est en bonne voie dans le but de brancher tous les Canadiens à Internet et de les faire participer au monde numérique. Grâce au programme Brancher pour innover, l’Internet haute vitesse atteindra désormais plus de 900 collectivités rurales et éloignées partout au pays (plus de trois fois l’objectif initial de 300 fixé dans le budget de 2016). L’une des priorités de la première ministre du Développement économique rural du Canada sera l’élaboration d’une stratégie de développement économique rural, qui cherchera à accroître la couverture de la large bande haute vitesse. Pour mieux comprendre comment le Canada peut stimuler l’innovation, préparer les Canadiens à l’avenir du travail et assurer la confiance dans la façon dont les données sont utilisées, le gouvernement a dialogué avec les Canadiens dans le cadre d’une série de consultations sur le numérique et les données.
  5. Les membres discutent des priorités potentielles pour le prochain cycle de réunions, y compris l’expansion des entreprises technologiques locales.
  6. Le président remercie les membres de leurs contributions tout au long de ce cycle de réunions, qui ont représenté un engagement important en temps, en énergie et en créativité.

Ce que nous ferons ensuite

  • Les membres de la Table continueront de dialoguer avec le secteur cocnernant la meilleure façon de faire avancer les propositions clés indiquées dans le rapport de la TSEIN.
Je suis très enthousiaste à l’idée de voir ce qu’il adviendra du reste de nos recommandations.
Membre de la Table de stratégies économiques sur les industries numériques, 28 février 2019
Date de modification :